« Dites-le avec des fleurs | Accueil | Pause sourire »

13 septembre 2013

Pour tous ?

Lu ici :

"Une Zimbabwéenne de 40 ans a décidé de bafouer les traditions et la religion et se dit prête à épouser son propre fils de 23 ans. Le couple incestueux, qui prétend s’aimer, vient d’officialiser l’union, samedi 7 septembre. La mère est enceinte de 6 mois. [...] Tout cela donne des frissons, mais pas aux deux personnes qui trouvent normal de se marier. Car, « on s’aime », disent-ils."

Une argumentation digne du lobby LGBT.

Posté le 13 septembre 2013 à 10h23 par Michel Janva | Catégorie(s): Pays : International

Commentaires

Ouais ! Tout le monde sait que le Monomotapa est une grande civilisation. D'ailleurs, elle est aujourd'hui présidée par un grand démocrate : le fêlé Mugabé qui veille au bonheur de son peuple. Non! Je déc.... !
Je serais quand même curieux de voir les mouflets ! ? ! ? !...

Rédigé par : Yannh | 13 sep 2013 11:04:17

Je sais bien que je vais faire grincer des dents...
Peut être même que je vais me faire censurer...Mais tout de même!
On ne peut pas voir un article de cette teneur, ici, associé dans un concert d'opprobre au mot "religion" sans évoquer évidemment la bible...
Et là...franchement...
Quoique veuillent raconter des exégètes certainement très "compétents" qui cherchent à "noyer le poisson" dans des développements fumeux, il y a des choses qui dérangent en matière d'inceste...
C'est le moins qu'on puisse dire!
On évoquera:
- Abraham qui épouse sa demi sœur (et fait fortune avec ses charmes entre Pharaon et Abimelec), qu'on ne me dise surtout pas le contraire!(Aujourd'hui on appelle cela du proxénétisme!)
- les filles de Loth qui se tapent leur père
etc...
Même les juifs le reconnaissent:
http://www.idixa.net/Pixa/pagixa-0506141835.html
D'ailleurs la réalité incestueuse était tellement courante que l'Eglise a prévu le fameux rituel "de dénonciation" le jour du mariage:
"Si quelqu'un s'oppose à cette union, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais"...
Ceci concernait évidemment deux choses:
- la bigamie (voire polygamie)
- l'inceste: l'un des futurs époux se trouvant être le fruit d'une aventure d'un des parents de l'autre avec...l'un de ses propres parents...
La "consanguinité" dans les villages était chose courante...Même "chez nous"!
Ceci pour dire, en toute honnêteté, que la théorie du genre, le mariage pour tous, etc...n'ont rien amené de nouveau là!
Quelque soit la réprobation que ce mariage là inspire, convenons-en!

Rédigé par : saint-plaix | 13 sep 2013 11:27:02

Bonjour la consanguinité !!! comment vont-ils l'assumer??

Rédigé par : E. | 13 sep 2013 11:34:07

Au vu de ce qui se passe dans un nombre croissant de pays, dont le nôtre, je crois que ce genre de demande hallucinante ne fait que commencer...

Comme les sociétés ont de moins en moins de limites, et s'il n'y a pas de retour à la raison très rapidement, je suis en mesure de faire la prédiction suivante :

Dans quelques décennies, au nom de l'AMOUR et de l'EGALITE, il sera possible d'épouser son chien. Vous verrez, on y arrivera.

Le problème est simplement que des détails comme la nature et la dignité nous empêchent pour l'instant de faire des petits avec les chiens. Mais la science avance à grands pas. Regardez, on voit déjà des hommes qui accouchent...

Comme la nature et la soi-disant dignité ne sont rien d'autre, dans notre "meilleur des mondes" caractérisé par l'effacement grandissant des repères moraux, que des constructions culturelles et des aliénations liberticides, la science va contribuer à nous libérer définitivement du carcan des valeurs bourgeoises traditionnelles et réactionnaires.

D'ici peu, après avoir épousé mon chien et lui avoir fait une donation devant notaire, je pourrai, si c'est son choix, lui faire greffer un utérus humain et lui faire entamer une grossesse.

Que ce soit un mâle ou une femelle ne constitue aucunement un problème, puisque si l'identité de genre est une construction culturelle chez les humains, il doit en être de même chez les chiens, non ?

Et je pourrai vivre heureux avec mon chien et mes petits hommes-chiens, auxquels je ferai évidemment conférer en Mairie un chouette baptême républicain, avant de tous nous faire euthanasier au premier risque de ne-pas-pouvoir-mourir-dans-la-dignité.

Définitivement libérés de l'obscurantisme moyenâgeux des nervis de la réaction, de l'intolérance et de l'homophobie, ce sera NOTRE CHOIX...

On fait le pari ?

Rédigé par : Eloi | 13 sep 2013 11:46:14

Ils eurent plein de petits dégénérés et leur descendants s'éteignirent.

Rédigé par : tiber | 13 sep 2013 13:19:45

@ Eloi

"Dans quelques décennies, au nom de l'AMOUR et de l'EGALITE, il sera possible d'épouser son chien. Vous verrez, on y arrivera."

C'est deja le cas
http://www.marryyourpet.com/

http://www.huffingtonpost.com/2010/12/03/joe-guiso-australian-man-_n_791549.html

Rédigé par : Aline | 13 sep 2013 14:00:35

C'est possible qu'un père marie sa fille, qu'une mère marie son fils, une sueur marie son frère.
Ceci est possible parce que ils peuvent devenir l'espèce humaine dans sa forme complète et reproduire l'humanité.
Mais pour des raisons valables ces unions sont interdis par la loi et enseigné comme tabou par le plus par des civilisations.

Par contre le mariage d'un homme avec un homme ou d'une femme avec une femme n'est pas interdis par des lois d'un pays, ça n'a pas besoin d'être interdis, parce que c'est simplement impossible! C'est impossible pour deux personne de même sexe de devenir l'espèce-humain dans sa forme complète: marié.

Deux homme 'mariés' n'est pas une perversion de l'être humain, puisque c'est impossible, mais c'est une perversion du langage, pour nous manipuler.
Que une loi d'un pays dit que deux hommes ou deux femmes sont mariés est PIRE qu'une loi qui dit qu'un père est marié avec sa fille – ça nous montre à quel point ce 'mariage pour tous' est dégelasse! Une violence totale de l'être humain.

Rédigé par : Unautreregard | 13 sep 2013 14:23:52

C'est sûr qu'à partir du moment ou le mariage n'est plus une institution pour encadrer la filiation, on ne peut plus rien interdire dans ce domaine.
Et on pourra même réclamer de pouvoir donner naissance à des hybrides homme-chien, homme-chat, homme- cheval...

Rédigé par : Barbara | 13 sep 2013 14:48:21

Ca simplifie les questions de successions...
Après, le fils épousera sa propre fille, qui épousera elle-même son propre fils et ainsi de suite... C'est pas beau la vie?

Rédigé par : Malloy | 13 sep 2013 14:58:00

il va falloir un jour remettre les pendules à l'heure. Moi je suis trop vieux pour le faire et en ce sens j'admire les jeunes , ceux que nous avons vu dans les manifs , chez les veilleurs etc.

Rédigé par : werther | 13 sep 2013 16:28:50

""Ils eurent plein de petits dégénérés et leur descendants s'éteignirent.""

pas du tout !!! on les accueillera en france avec le rsa la cmu et toutes les allocations diverses ils vivront dégénérés... mais français grace à nos impots qu'une ""conistre'' trouvera bien le moyen d'inventer fusse la plus grande des c.......s

Rédigé par : suffit | 13 sep 2013 16:45:31

Ils vont donner naissance à un petit Zimbabouin?

Rédigé par : Robin | 13 sep 2013 20:30:03

On voit avec tristesse combien le Diable avance.
Mais nous lui ferons rendre gorge.

Rédigé par : Olivier M | 13 sep 2013 20:35:35

Sont-ils des humains? Non, pour moi des bestiaux !!

Rédigé par : Le Pog | 13 sep 2013 21:16:29

Et encore... là on reste dans l'hétérosexualité.
Mais pourquoi un grand-père ne pourrait-il pas épouser son propre petit-fils?

Rédigé par : Jacques DUMON | 13 sep 2013 23:39:52

Je suis très choquée et c'est peu courant! Le désir humain, fût-il pervers, est devenu la loi commune. On veut quelque chose? Ça devient un droit.
Quand comprendrons-nous à nouveau que la vraie liberté n'est que l'acceptation de limites?

Rédigé par : Hélène | 14 sep 2013 08:40:44

@saint-plaix: c'est votre interprétation ( http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/09/pour-tous-.html#c6a00d83451619c69e2019aff5c3547970d ) qui est "fumeuse". Le "rituel de dénonciation" n'a pas de rapport avec l'inceste, sinon capillotracté.
Pour ce qui est du mariage d'Abraham avec sa demi-sœur, les filles de Loth etc., il y a une part d'anachronisme au vu de la considération des liens familiaux complètement différente à l'époque de celle d'aujourd'hui (de cette même façon erronée, les témoins de Jéhovah estiment que Jésus avait des frères et sœurs au sens où on l'entend actuellement).

Rédigé par : Pacem | 16 sep 2013 15:15:27

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige