« Etats-généraux en cascade | Accueil | Mulhouse renonce à l'emplacement choisi pour la mosquée »

13 septembre 2013

Un ministre qualifie l'avortement de boucherie

Le ministre finlandais de l’Intérieur Päivi Räsänen, médecin et chef du Parti chrétien-démocrate, a provoqué un tollé en comparant l’avortement à une « boucherie » et en affirmant que les animaux sont mieux protégés légalement que les enfants à naître.

« Les animaux ne doivent pas souffrir lorsqu’ils sont abattus mais il n’est pas autorisé de discuter de la douleur causé par un avortement ».

« Un enfant, lorsqu’il peut être avorté, n’est pas un morceau de tissu engourdi, mais une personne qui peut ressentir la douleur. »

Posté le 13 septembre 2013 à 08h26 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Avortement

Commentaires

Il "a provoqué un tollé".
Bien sûr ! Quand la Sagesse parle (ici par la bouche de ce ministre), les loups hurlent avec le diable !
Même si le monde pousse des grands cris, n'ayons pas peur de parler au Nom du Seigneur et de nous prononcer pour les plus petits d'entre les Siens.
Bravo, à ce ministre et souhaitons aux Français des personnalités politiques qui servent toujours la Vérité, malgré les hurlements des suppôts qui ne manqueront pas de se déchaîner !

Rédigé par : Fleur | 13 sep 2013 10:03:59

en FRANCE l'organisation remarquable "S.O.S MAMANS "recherche de nouveaux donateurs pour sauver tous les bébés( dans l'esprit de mgr GIKHA)

Rédigé par : cad | 13 sep 2013 10:05:31

La Vérité, beaucoup ne supportent pas de l'entendre.

Rédigé par : jpr | 13 sep 2013 10:24:03

Bravo pour ces commentaires ! L'avortement est un crime car l'on met à mort un être vivant. Mais beaucoup trouvent cela normal. Pauvres filles, pauvres femmes ! Psychiquement traumatisées à vie, à moins d'être des monstres.

Rédigé par : Mahon | 13 sep 2013 10:37:28

Il manque à l'arsenale médical un matériel permettant de mesurer objectivement la douleur voire la souffrance. C'est d'autant plus inteéressant que cela permettrait de la mettre en évidence et donnerait enfin de l'humanité aux êtres fragiles, le premier d'entre eux étant le foetus...

Rédigé par : Hervouet | 13 sep 2013 10:47:09

BRAVO MAHON MILLE FOIS BRAVO
Nous testons TOUT, souffrance sur lo'animal dans tous les sens....RECLAMONS des tests....sur l'embryon, toutes et tous à nos stylos....

Rédigé par : chant | 13 sep 2013 12:13:32

Comme déjà écrit plus haut, je pense aussi que : "La Vérité, beaucoup ne supportent pas/plus de l'entendre".

Pour tous ceux qui ont milité pour l’avortement, ou qui se sont tus, comment reconnaître qu’ils se sont trompés, ou qu’ils ont menti, ou qu’ils ont été lâches, etc… ? :

1). N’auraient-ils pas peur de perdre leur “équilibre” personnel —en effet dur réveil pour la conscience— ?

2). N’auraient-ils pas peur de perdre toute crédibilité s’ils reconnaissaient s’être trompés, ou avoir trompé, ou pour le moins avoir été gravement imprudents, sur un sujet si important ?

Les chrétiens ont là-aussi une bonne nouvelle à annoncer. Même lorsqu'il a été extrêmement pécheur, l'homme peut, s'il reconnait vraiment sa faute et se convertit, renaître lui-même à la vraie vie, pour lui et pour les autres. Il y a en effet l’exemple de saint Paul qui peut être médité : il a été un terrible persécuteur puis est devenu un grand Apôtre.

Ceci étant, pour ceux qui, avec la grâce de Dieu, ont évité la première partie de la vie de St Paul, tout en conservant la seconde, c'est mieux !

Rédigé par : ABC | 13 sep 2013 14:50:56

à Hervouet :

Cela existe, nombres mesures ont étés réalisées sur des fœtus et oui, ils ressentent la douleur notamment!

Scientifiquement cela est établi. Idéologiquement, cela n'est pris en compte que pour les fœtus "désirés" bien entendu...

Rédigé par : Okapi T. | 13 sep 2013 15:00:23

Silence, c'est Dieu qu'on assassine.

Rédigé par : lève-toi | 13 sep 2013 21:26:28

Une petite précision: Päivi Räsänen est une femme.

Rédigé par : Narragansett Boy | 15 sep 2013 14:12:55

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige