« La stratégie du chaos | Accueil | La pétition "Un de nous" est presque arrivée au bout »

09 septembre 2013

Vincent Peillon va-t-il interdire la propagande LGBT à l'école ?

L'article 6 de sa charte de la laïcité demande la protection des élèves contre tout prosélytisme et de toute pression. Avec sa loi interdisant la propagande LGBT à l'égard des mineurs, la Russie de Poutine protège certainement mieux les enfants que le laïcisme de Vincent Peillon, qui n'est qu'un christianophobe déguisé en brebis.

Posté le 9 septembre 2013 à 08h00 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Laïcité à la française

Commentaires

En commentant cette charte pour lui très positive, Borloo vient de nous apprendre sur France inter ce matin que la loi de 1905 "était une loi de réconciliation"! avec lui on n'a plus besoin de peillon pour falsifier l'Histoire.

Rédigé par : Stephe | 9 sep 2013 08:45:32

@Stephe : Peillon va beaucoup plus loin que Borloo. Si j'ai bien compris bien ses écrits, il s'agit tout simplement de remplacer le Christianisme avec une religion de la République ou de la laïcité.
Je sais que beaucoup de gens au SB pensent qu'Hollande ou Sarkozy c'était la même chose, ce n'est pas mon avis. Sarkozy, tout en étant avant tout un politique, avait selon moi une bien meilleure approche de la laïcité.

Rédigé par : Bernard Mitjavile | 9 sep 2013 09:35:02

L'article 6 de sa charte de la laïcité demande la protection des élèves contre tout prosélytisme et de toute pression… Mais affirme, dicte, impose les seules “valeurs” de LA république (sic).
Saint-Just est de retour : "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté !" Est-il encore besoin de préciser que “liberté” dans la bouche et l’esprit d’un jacobin ou d’un franc-maçon veut dire “république”.

Rédigé par : Roland | 9 sep 2013 09:46:22

POOOOOOOOOOOOOOOOOOOVRRRRRRRRRRRRRRE TYPE

Rédigé par : papossible ! | 9 sep 2013 11:47:15

Premiers éléments d'un Catéchisme Républicain


Depuis longtemps déjà, Vincent Peillon, Ministre de l’Education nationale, appelle de ses vœux la venue d’une « foi laïque », justifiée selon lui par le fait que « la République a besoin de rites ». Sensible à la grandeur de ce projet, nous proposons d’offrir, aux jeunes pousses de notre nation, quelques grandes figures à honorer, qui pourraient alors être comme les emblèmes d’un nouveau Panthéon à venir. Cette légende, séculière autant que dorée, aura-t-elle un jour l’honneur d’être transmise à ces cours tant attendus de morale républicaine ?

Saint DSK : Economiste libéral, pratiquant des moeurs sexuelles très libres, sans aucune distinction de race ni de classe sociale. Particulièrement vénéré par les femmes, journalistes ou soubrettes, qui connaissent les infortunes de la solitude.

Vénérable Cahuzac : Médecin généreux, qui alla jusqu'à transmettre sa fortune, dûment acquise, à la modeste cité de Genève, laquelle se trouvait alors dans le besoin. Invoqué régulièrement par les adeptes du B. Q. V. T. P. P. (Bien Que Vus, Toujours Pas Pris).

Sa Sainteté Monseigneur Valls : Héros de la République, qui protégea en son temps le Palais présidentiel d'une agression sauvage, menée par des bébés en poussette ainsi que par des vieillards transbahutés. Toujours sollicité par les allumeurs de réverbères, dès lors qu'ils sont en panne de gaz.

Père Peillon : Pape et fondateur d'une religion nouvelle, la Foi Laïque. Les enfants de nos écoles, qui n'ont désormais plus à supporter les inutiles tourments de la lecture, de l'écriture et du calcul, mais répètent chaque jour des préceptes simples, beaux et vrais, le bénissent sans fin.

Normal Ier : Chef et Guide de notre nation, qui réussit en un temps record, comme son patronyme pouvait le laisser entendre, à transformer celle-ci en véritable pays bas. Ses brillantes connaissances en matière de géographie, d'orthographe et de tenue vestimentaire ont fait de lui l'ami des médiocres comme des simples d'esprit.

Bienheureuse NVB : Grande protectrice des femmes et de leurs droits, qui furent étendus jusqu' à de sévères et incontournables obligations. Depuis son action libératrice, celles-ci en effet doivent uriner debout, porter une barbe postiche, et pratiquer le rugby sans protège-dents. Quant aux mâles, qui rêvent de connaître les joies de l'allaitement paternel, de la ménopause ou de l'épisiotomie post partum, ils ont bien souvent recours à cette vestale des faubourgs.

Mère Taubira : Supérieure de la Congrégation des Amazones, bien connue pour avoir légiféré sur l'accouplement des individus de même sexe. Par son audacieuse loi, les petits Français n'auront plus à s'embarrasser de père ni de mère. Toujours inventive et aventureuse, Mère Taubira est actuellement en passe de résoudre le chômage en créant les fort nobles métiers de donneurs de sperme ou de loueuses de matrice, toutes transformations par lesquelles notre beau pays est enfin devenu ce qu’il se promettait d’être, une grande, véritable et incontournable raie publique.

Rédigé par : Vitriol | 9 sep 2013 11:59:34

L'idéologie du genre ferait donc partie des valeurs de la République ? Quelle imposture !
Il n'y a rien dans la Constitution qui légitime ce point de vue. Pas plus que sur la légalité du margayage !!!

Il faut être ferme sur ces questions et combattre farouchement, en contestant devant les tribunaux la volonté de formater la jeunesse à partir de faux principes...

Rédigé par : Nabulione | 9 sep 2013 12:07:06

L'article 13 précise que "nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer" aux règles de l'école. L'article 14 rappelle que "le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse" est interdit, en vertu d'une loi promulguée en 2004.

Les directeurs d'établissement devront afficher la Charte cette semaine en un lieu "visible de tous", de préférence lors d'une cérémonie "solennelle", déclare le ministère. Des recommandations pédagogiques ont été transmises aux enseignants pour qu'ils expliquent les principes, souvent abstraits, du document.

Les personnels et représentants des parents d'élèves ont d'ores et déjà exprimé le regret que le document n'aborde pas les questions pratiques liées au respect de la laïcité, comme les menus à la cantine ou les célébrations de fêtes religieuses (Noël, par exemple).

Au sein de la communauté religieuse, le président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur, estime que ce texte vise l'islam et porte "un regard oblique" sur la religion musulmane. Dans Le Journal du Dimanche, il dit craindre que les musulmans de France ne se sentent "stigmatisés dans leur ensemble".

"Il aurait profondément tort. La laïcité ne s'adresse à aucune religion en particulier puisque précisément elle les met toutes sur un pied d'égalité", a réagi Vincent Peillon.

"À l'école de la République, on ne reçoit pas des petits musulmans, des petits juifs, des petits protestants, des petits agnostiques, on reçoit des élèves de la République"… Dans sa phrase, Peillon a tout bonnement ignoré les Catholiques.

Un oubli révélateur ?

(extrait) Avec Reuters

Rédigé par : Marino | 9 sep 2013 12:38:41

Libre à vous de le considérer comme "déguisé en brebis" - quand on sait qui il est et d'où il vient il ne fait pas illusion une seconde...

Rédigé par : Yorgos | 9 sep 2013 13:15:39

Pour Peillon, la propagande LGBT, c'est justement la garantie de l'égalité, de la non-discrimination et de l'avancée des merveilleuses valeursdelaRépublique...
Et donc évidemment de la laïcité, cqfd.
Avec une telle idéologie, je ne crois pas qu'interdire cette propagande, c'est ce qu'il va faire...

Rédigé par : GG | 9 sep 2013 15:49:53

Votre citation de l'article 6 est tronquée. Il ne s'agit pas de protéger les élèves "de tout prosélytisme et de toute pression" mais "de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix".

Ce ne me semble pas exactement la même chose.

Rédigé par : Gilles S. | 9 sep 2013 16:26:50

@ Gilles
Vous écrivez : « Il ne s'agit pas de protéger les élèves "de tout prosélytisme et de toute pression" mais "de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix". »
Bien sûr ce n’est pas tout à fait la même chose, mais lorsque la “laïcité” est érigée ici comme véritable religion maçonnique prônant uniquement SES “valeurs” et rejetant toutes les autres valeurs à la seule sphère privée — autrement dit, l’interdiction d’exprimer ses opinions en public —, où donc serait la liberté d’expression, où donc serait le libre-arbitre, où donc serait pour un enfant ou un adolescent la liberté de faire “ses propres choix” ! ?

Rédigé par : Roland | 9 sep 2013 17:06:18

Article 9 passé au sérum de vérité:La laîcité implique le rejet de toutes violences et de toutes discriminations à l'égard des LGBT,garantit l'égalité entre les filles et les garçons,surtout s'ils sont LGBT et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l'autre au travers de l'enseignement obligatoire de l'idéologie du genre.

Rédigé par : Maria | 9 sep 2013 17:25:51

Bien d'accord avec vous. La protection de l'enfance ne passe décidément pas par Peillon...

Rédigé par : Olivier M | 9 sep 2013 19:34:40

Je suis d'accord à condition que cette prétendue "protection" concerne la religion laique et le religion athée.

Rédigé par : alex | 9 sep 2013 20:28:57

L'allahicité va se charger de torpiller vite fait les doux rêves du père Peillon ! On va bien se marrer ... ou pas ...

Rédigé par : Zorro | 9 sep 2013 21:04:38

Peillon le franc-maçon, ne mérite qu'un souverain mépris, mais il n'est qu'un petit 'chose' obéissant à ses chefs, la maçonnerie est un empilement de strates, où la strate supérieure contrôle les idiots en dessous, elle-même étant l'idiote de celle qui la coiffe, et ainsi jusqu'au sommet, mais là, plus personne ne sait trop qui est qui.
La pyramide n'est pas que géométrique.
Ils ont pour père le Diable.

Rédigé par : lève-toi | 9 sep 2013 21:33:14

je ne le trouve pas déguisé en brebis : son regard est fixe et glacé parfaitement déterminé

Rédigé par : codene | 9 sep 2013 21:33:32

Pas mal votre réflexion Mr Vitriol!
Pour 2014 je propose un sujet de philosophie : pour vous, c'est quoi la république ?
Encore faudrait il que nos têtes blondes lisent nos grands philosophes de l'Antiquité et de terminer par Montesquieu .

Rédigé par : werther | 10 sep 2013 09:26:17

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige