« Un vitrail pour se souvenir des noyades de Nantes | Accueil | Nouveaux coups de feu : à La Défense »

18 novembre 2013

Violences policières lors de l'accueil de Taubira à Versailles

Témoignage :

9"Je reviens de la rue Carnot à Versailles où je suis allée accueillir comme il se doit la ministre de la justice. Nous étions 8 à être à l'entrée de la Cour d'Appel lors de son arrivée, les autres personnes étant parquées place Hoche. Quand la voiture du ministre est arrivée à peine avons nous ouvert la bouche pour huer le cortège qu'une flopée de CRS armés jusqu'au dents et boucliers au poing ainsi que des policiers en civil (dont une femme particulièrement agressive) se sont jetés sur nous en nous poussant dans une cour d'immeuble avec une rare violence. Il y avait : un homme assez jeune, 3 mères de famille dont une avec un bébé dans les bras, deux femmes d'une soixantaine d'années et une plus âgée qui n'a pas non plus été épargnée. Une véritable menace pour la république et qui justifiait un tel déploiement de force...

Cette violence a été très impressionnante, je n'avais jamais vécu cela même lors des grandes manifs. Par la suite nous avons quitté le cortège par un chemin "sécurisé"."

Et voici un autre témoignage :

"je suis une des personnes cités dans le témoignage ci dessus: la mère de famille avec son bébé en porte bébé. je tiens à préciser que nous n'avons reçu aucune indication avant notre brutale mise à l'écart que l'on ne pouvait pas rester là. Lors de la mise à l'écart sans sommation préalable, on nous a dit qu'on était dans le périmètre de sécurité, qu'ils obéissaient à des ordres et qu'il ne fallait pas amener des bébés aux manifs. Or, nous étions sur le trottoir, sans aucun signe distinctif, nous avons commencé à huer que lorsque nous nous sommes fait brutalisés et nous étions 5 contre une petite vingtaine de crs et policiers en civil. Nous sommes retenus sans justification dans une cour pour que nous ne soyons pas vus par notre chère ministre. on nous a interdit de prendre des photos et de filmer.

Toute l'affaire fut d'un ridicule ! Comme si les policiers en civils (qui étaient à côté de nous pendant vingt minutes avant l'incident) ne savaient pas ouvrir leurs bouches pour nous dire: "vous savez, vous allez être conduits autre part, vous êtes dans le périmètre de sécurité, vous feriez mieux d'aller sur la place avec les autres...", non, c'est comme s'ils nous méprisaient trop et voulaient nous brutaliser à la place, c'est vrai que 5 femmes et un bébé c'est super dangereux ! ... pendant ce temps là, des hommes armés vont décharger leurs armes en plein Paris !"

Posté le 18 novembre 2013 à 11h45 par Michel Janva | Catégorie(s): Liberté d'expression

Commentaires

Merci et bravo aux vaillants résistants à la loi Taubira.

Affligé d'apprendre cette répression peu digne d'un supposé état de droit. Surtout quand on connaît le potentiel d'agressivité des militants LMPT (humour "noir").

Cette répression montre le profond agacement du régime face à cette résistance ; raison supplémentaire pour ne rien lâcher.

Rédigé par : Pierre | 18 nov 2013 11:50:18

Comme toujours, il faut porter plainte pour éliminer ces ripoux de la police.

J'attends avec impatience les résultats de tous ces dépôts de plainte et j'imagine ce qui risquerait de se passer en cas de non lieu !

Rédigé par : sorry | 18 nov 2013 11:58:22

Bravo à vous tous! Surtout, allez porter plainte. Et envoyez vos témoignages à Solidarité pour tous, qui vous soutiendra.

Rédigé par : Blanc | 18 nov 2013 12:03:13

Déploiement de force impressionnant ( RIDICULE !!!!) police municipale et nationale partout, à pied, à´cheval, à moto, en camion blindé....!
Cambrioleurs, violeurs, tueurs vous avez quartiers libres dès qu'un sinistre se déplace ! Au fait quand travaillent-ils avec toutes ces parades ultra ruineuses pour le pays. Qui pourrait éplucher , comparer et publier les comptes du ministère de la Gazeuse? Contribuables associés?
Une contribuable révoltée

Rédigé par : Laurent | 18 nov 2013 12:08:35

La réalité serait-elle en train de dépasser la fiction ?

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/14-11-2013/loi-taubira-interdisant-port-du-bonnet

Rédigé par : Eric Martin | 18 nov 2013 12:11:12

On ne plaisante pas avec le nouvel ordre mondial. Le petit Nicolas est maintenant soi-disant au centre, mais ce sont les mêmes derrières qui dirigent.

Rédigé par : LB | 18 nov 2013 12:20:46

Admiration pour ces défenseurs de la famille et compassion pour ces victimes de violences politiques...
Toutefois, ce sont des indices évidents d'un climat de panique au sommet du régime : nous avons des indices concordants d'ordres de briser toute manifestation d'hostilité.
François Hollande a peur, c'est un fait... mais la peur est mauvaise conseillère. Car c'est la fuite en avant et l'escalade des pressions pousse les forces de l’ordre à aller toujours plus loin dans la violation des libertés civiles et, fatalement, à l'incident et aux dérapages avec leurs effets boomerang terribles...

Rédigé par : esprit libre | 18 nov 2013 12:26:48

Les forces de l'ordre socialiste sont les auxiliaires de l'extrême gauche...

Rédigé par : Hugues | 18 nov 2013 12:29:03

Ne vous contentez pas d'un témoignage sur le web, allez porter plainte.

Rédigé par : ContreVérité | 18 nov 2013 12:42:41

Un faux pouvoir qui vacille et qui a peur. Ils le savent et inéluctablement ils vont de plonger dans les affres de leur famille idéologique, leurs maîtres les staline, lenine, trokski et autres nationaux-socialistes hitlerien leur auront laisse cet affreux héritage. Mais qui au final à gagne ? Tournons nos regards vers la Sainte Russie, ILS ne l'ont pas abattue. Certes touchées, agressée, spoliée, Percecutee mais pas Vaincue !
VIVE le CHRIST Roy des Rois de France.
A bas la "Ripoublik"

Rédigé par : JeVin | 18 nov 2013 12:42:52

Côté place Hoche, il y avait facilement deux fois plus de policiers (en tenue et en civils) et gendarmes que de manifestants. Si on additionne les effectifs placés aux autres carrefours on doit atteindre le rapport de 6 ou 7 pour 1. Sans compter ceux qui n'étaient pas visibles.

Pas mal de nervosité côté flics et journalistes. Les habitants et les travaillants de la rue ne pouvaient plus accéder à leur habitation ni leur lieu de travail. Quelques mamies ont quand même pu passer. Certains policiers étaient énervés et humiliés d'être là.

Beaucoup de policiers en civil, qui font semblant de ne pas comprendre pourquoi on les surveille et pourquoi on les filme.
De même, un journaliste ne supportait pas d'être filmé (!!) et exigeait d'effacer les vidéos.

Bref: filmez, témoignez, sans cesse.

Rédigé par : RG | 18 nov 2013 12:43:46

Quand cesserez-vous de pleurnicher ? Quand comprendrez-vous que le Système nous HAIT ?
Il est logique que nous soyons persécutés par la République. Le contraire serait inquiétant.

Arrêtez de croire que nous sommes des citoyens "comme les autres", avec des droits etc.
Faut commencer à ouvrir les yeux.

Rédigé par : marc | 18 nov 2013 12:54:02

Pendant ce temps une fusillade a eu lieu dans le hall de Libération et un autre (le même?) sur l'esplanade de la Défense et un automobiliste et pris en otage... !!!

Que font Valls et Taubira ???

Rédigé par : Sawyer | 18 nov 2013 13:00:47

C'était fait sciemment , sur ordre de taubira qui croit sa petite personne indispensable et surtout bien placée pour agir en toute impunité ,et c'est politique ,contre les francais de souche soucieux de préserver leur culture européenne et chrétienne .
Il faut porter plainte systématiquement au pénal pour abus policiers et exiger une enquète avec ce nouveau bidule étatique pour les citoyens se plaignants de méthodes abusives policières ,

et, si possible pour la complicité de taubira qui pense qu'agir ainsi fera peur aux honnetes gens au point de cesser de l'importuner chaque fois qu'elle se déplace pour faire sa propagande politique .....

Rédigé par : MagikBus | 18 nov 2013 13:02:03

Mais que fait le maire de Versailles ?

Rédigé par : logorrhée | 18 nov 2013 13:35:14

contrôle d'identité abusif rue de la Paroisse ce matin ; le service de sécurité avait juste oublié un détail, la sortie de l'école Carnot à 11h30. Un policier a fini par nous laisser passer et là nous avions toute la rue pour crier en passant devant la cour d'Appel avec sweats et drapeaux ! Gendarmes partout mais qui ne nous ont pas stoppées : un peu ramollis dans l'exécution des ordres ? en tout cas ils ont froid et les chevaux aussi au bout de 3 heures à bloquer la rue Carnot ! Je propose d'apporter le café, des volontaires ?

Rédigé par : de La Motte | 18 nov 2013 13:38:25

Certains se moquent d'elle en prétendant qu'elle a "retrouvé la banane". C'est surtout la matraque qui devient son jouet favori.

Rédigé par : Robin | 18 nov 2013 13:40:32

Je suis professionnel de santé et je travail au domicile de mes patients a Versailles, aujourd'hui je n'ai pas eu le droit d'aller dans cette rue pendant 15min, j'ai donc eu 15min de retard sur mes prise en charge de la matinée... Quand un ministre se deplace, les patients peuvent attendre pour leur rééducation...

Rédigé par : Defontaine | 18 nov 2013 13:47:13

LB, désolé, je dois être fatigué mais de quel Nicolas parlez-vous ?

Rédigé par : Patrick | 18 nov 2013 13:54:10

C'est encore la gendarmerie qui s'y colle ?
Faut il tagger les rues qui mènent au camp de Satory pour rappeler la loi aux gendarmes ?

Rédigé par : Foxbat | 18 nov 2013 14:00:39

Un humoriste bien connu parlait de Tata Christiane et de sa tarte à la rhubarbe. Il s'agit ici plutôt de tartes dans la figure. Avec des pratiques d'intimidation qui commencent à rappeler celles des Tontons Macoutes de sinistre mémoire, il faudra bientôt parler de Mama Doc.

Rédigé par : Philippe | 18 nov 2013 14:02:05

LGBT - La fabrique de stats bidon par l'ESSEC :

"Pensez-vous être moins payé-e que vos collègues hétérosexuel-le-s (poste, responsabilité et expérience équivalents) ?"

Et ce sera certainement publié comme une étude sérieuse.

Source :
https://essec.qualtrics.com/

Rédigé par : alap | 18 nov 2013 14:06:58

Pour dire au revoir à CT, c'est ce soir à 16j place hoche

Rédigé par : valme | 18 nov 2013 14:10:43

A Versailles, au 18ème siècle, n'importe quel sujet pouvait rencontrer directement le Roi dans ses jardins ou au château...et lui parler.

A Versailles, au 21ème siècle, un ministre de la ripoublique met entre elle et les citoyens plusieurs cordons de CRS, gendarmes et policiers divers...et seuls quelques personnes parfaitement sélectionnées peuvent lui parler...

Vive le progrès !!!!!!!!

Rédigé par : Avoc | 18 nov 2013 14:13:07


"Pensez-vous être moins payé-e que vos collègues hétérosexuel-le-s (poste, responsabilité et expérience équivalents) ?"

https://essec.qualtrics.com/SE/?SID=SV_8plxXPI9s16taFT

Rédigé par : alap | 18 nov 2013 14:24:06

Se sont des gendarmes mobiles de Satory....

allez savoir lequel des 7 escadrons.......

Rédigé par : tb | 18 nov 2013 14:31:37

On se tue à vous dire que les vrais (socialo-) fascistes sont déjà au pouvoir...

Rédigé par : A.F | 18 nov 2013 14:32:10

SB,

Vous êtes sûrs de vos témoins? Parce que là, je vois juste un de nos z'amis des Forces du Dés-ordre se laisser embrasser, et ravi apparemment, par une manifestante grincheuse.

C'est la photo n°1 du 24h en images
http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/photo/20120206.OBS0683/24-heures-en-images.html

Ah bon, ce n'était pas à Versailles?

Il ne nous restera bientôt plus que l'humour pour survivre...Ou pas.

Rédigé par : damien | 18 nov 2013 15:03:16

@ Patrick Le petit Nicolas S. celui qui a précédé François H.

Rédigé par : LB | 18 nov 2013 15:06:57

Ce gouvernement est vraiment EFFRAYANT!! C'est l'URSS.

Rédigé par : gotann | 18 nov 2013 15:08:42

Des amis contactés disent que cela s’organise pour venir saluer l'ogresse à sa sortie place Hoche et autour !

Rédigé par : Bertrand | 18 nov 2013 15:13:14

J'ai posté un commentaire plus haut notant m'en temps d'attente pour entrée chez un patient, c'est donc en sortant que j'ai eu une série de questions et un retard de 25min de plus avant de pouvoir partir de la rue. 25+15 le compte est bon 40min de retard sur mes séances pour la fin de journée (sans compter la difficulté pour quitter le quartier en voiture) Merci beaucoup madame la ministre !

Rédigé par : Defontaine | 18 nov 2013 15:18:10

Les forces de l'ordre socialiste sont les auxiliaires de l'extrême gauche...
"Lycée de Versailles et réciproquement."

Rédigé par : Flynnlejeune | 18 nov 2013 15:57:07

A méditer :
" « Nous sommes à un tournant identitaire. Les Guyanais de souche sont devenus minoritaires sur leur propre terre », ajoutait en écho Christiane Taubira, député et membre du Parti radical de gauche. "
http://www.dreuz.info/2013/11/alors-deputee-de-guyanne-christiane-taubira-reclamait-un-renforcement-de-la-lutte-contre-limmigration-clandestine/#sthash.YtdyrZlG.dpuf

Rédigé par : Steph | 18 nov 2013 16:14:05

Quand je pense qu'on prétendait que Sarko avait la bougeotte, Taubirat sait très bien ce qu'elle fait en venant sur Versailles qui concentre un certains nombre de LMPT, de cathos et de familles nombreuses classiques , elle cherche la provocation pour justifier son idéologie étatique! Attention ! Objectif ; diaboliser ceux qui savent encore réfléchir et sont vraiment éthiques et passer encore pour the Victime!

Rédigé par : logorrhée | 18 nov 2013 16:16:43

Exact. Les français de tout bord pouvaient accoster le Roi à condition qu'ils aient couvre chef et canne....
Ne lâchez RIEN à Versailles ni ailleurs !!!

Rédigé par : Françoise | 18 nov 2013 16:34:51

Madame TAUBIRA vous êtes une LACHE.
Et non ce n'est pas du racisme que de le dire.

Rédigé par : JEJ | 18 nov 2013 18:35:52

Quand on pense à la sympathique Joséphine Baker et ses jupettes en bananes ...

"J'ai deux amours mon pays et Paris ..."

Hélas que sommes-nous devenus !

Rédigé par : Jean Theis | 18 nov 2013 19:13:59

y en a marre ! et y en a marre ! MAIS y en a marre de ces gens là...
dites moi, jusqu'à quand ça va durer tt ça ... quand vont ils déguerpir tous, la Taubira and co ...????

Rédigé par : CC | 18 nov 2013 19:49:13

Gender-armerie = Milice privée de l'homocratie.

Rédigé par : Oleg | 18 nov 2013 20:22:01

Qui peut encore s'étonner de la violence des fidèles serviteurs de cette république abjecte ?
Pour avoir participer à plusieurs manifestations anti-mariage gay, j'ai maintenant la ferme conviction que rien ne les arrêtera. Nous devons être des combattants, le Seigneur nous le demande, c'est notre vocation.

Rédigé par : VAUBAN | 18 nov 2013 20:47:02

Filmez, photographiez, diffusez ! L'heure viendra où ces documents servirons à condamner tous les auteurs des actes illégaux, fussent-ils fonctionnaires ou ministres.

Rédigé par : Stephe | 18 nov 2013 21:53:02

Patience !
Le régime vacille... Il multiplie les dérapages. Encore faut-il, dans l'attente, rester mobilisés et répondre aux nombreux appels à agir, manifester, résister.

Rédigé par : esprit libre | 18 nov 2013 23:17:30

Bien d'accord avec Stephe.
Toute manif de ce type devrait prévoir au moins 2 ou 3 caméras, à distance, et bien planquées.
Imaginez 2 secondes le coup de buzz et l'effet médiatique, si on avait eu la vidéo de ce coup-là !

Rédigé par : Logique | 18 nov 2013 23:22:13

Madame Le PEN, il faudra aussi changer les CRS...

Rédigé par : a.picadestats | 19 nov 2013 09:28:00

J'étais dans le petit groupe arrivé assez tôt devant le 5 de la rue Carnot et donc avant l'instauration du périmètre de sécurité (barrières au débouché de la place Hoche et à celui de la rue du Peintre-Lebrun) ("l'homme assez jeune" cité plus haut, c'est moi, je vous remercie, madame, du compliment). Je remercie aussi, mais dans un autre registre, pour sa "solidarité", l'homme qui s'est mis à sa fenêtre, au-dessus des établissements Revert qui sont au fond de la cour où nous avions été repoussés manu militari, et qui a crié à l'intention des policiers en civil, alors que j'étais plaqué sur un capot: "Eh! faites gaffe à ma voiture"! On n'a pas encore vaincu le matérialisme!

Rédigé par : René Clémenti | 19 nov 2013 11:49:20

Je précise que "l'homme assez jeune" est resté toute la matinée et jusqu'à 15h00 (basculement place Hoche) devant les barrières Peintre-Lebrun, au bienveillant amusement d'un groupe de convives du restaurant qui fait le coin avec la rue Carnot ("Bravo! un seul opposant!"). Journée passée à crier "Taubira, ta loi on n'en veut pas" et aussi, plus productif il faut bien le dire, à expliquer aux gendarmes et policiers en faction le pourquoi des cris. Sont à souligner la compréhension de certains policiers ("Oui, je n'avais pas vu le problème de cette façon") et l'ignorance de beaucoup de passants ("Qu'est-ce qui se passe, on juge un criminel célèbre? - Non monsieur, pour l'instant elle est seulement en visite").

Rédigé par : René Clémenti | 19 nov 2013 12:17:52

Un jour tout se retournera contre en attendant ne lâchons rien

Rédigé par : Pierre | 19 nov 2013 18:01:19

J'ai été accueillir Mme Taubira ! Place Hoche! je me suis fais "accompagnée" par un gendarme ..... dans le magasin La Procure, en face du Tribunal!( qui a du avoir un grand manque à gagner ....... à la veille de Noël !) car on ne pouvait accéder au magasin qu'escorter! pas de chance pour les mères de famille qui allaient chercher leurs enfants à l'école à 11H30( à coté du Tribunal) ! les enfants ont du attendre .... PUIS LES NOUNOU ET LES MAMANS ONT ETE ESCORTES PAR LA POLICE POUR LA SORTIE DE L ECOLE EN RETARD !!!!
pendant ce temps on apprenait que le tueur "fou" narguait la police ! eh oui, ils étaient devant nous pour "protéger" Mme Taubira !

Rédigé par : DE PASCAL | 20 nov 2013 10:06:56

ok

Rédigé par : DE PASCAL | 20 nov 2013 10:07:25

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige