« Le Grand-Maître du Grand-Orient de France à Matignon | Accueil | « Israël est actuellement en pénurie de mères porteuses » »

17 décembre 2013

Extension du délit d'entrave à l'avortement

La dictature ? C'est maintenant. Le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes inclut un sujet d’importance qui n’apparait pas de prime abord : l’avortement. En effet, l’article 5 quinquies (nouveau) (Titre I) de ce texte, inséré par voie d’amendement au Sénat, et voté avec le soutien du gouvernement, étend le délit d’entrave à l’IVG.

A cette occasion le ministre du droit des femmes a insisté :

« [Le gouvernement] ne tolérera aucune entrave à ce droit essentiel. La femme ne doit pas être entravée lorsqu’elle souhaite faire valoir son droit ; or si le délit d’entrave est efficace pour éviter les entraves physiques, il fallait l’étendre aussi aux pressions morales et psychologiques à l’encontre de celles qui vont s’informer. Au cours de l’examen par le Sénat du projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes, un amendement a été adopté avec le soutien du Gouvernement pour élargir les conditions de mise en œuvre du délit d’entrave à l’IVG. Il s’agit de sanctionner également le fait d’empêcher de « s’informer » sur l’IVG …»

L’article 5 quinquies répond à cet objectif en étendant le délit d’entrave à l’avortement à toutes informations dissuasives sur l’avortement. C'est une atteinte à la liberté d'expresion. En effet il prévoit que le délit d’entrave sera constitué « en perturbant de quelque manière que ce soit[…] de s’informer sur ces actes [d’IVG] » ou en « exerçant des pressions morales et psychologiques […] à l’encontre des femmes venues […]s’informer sur une interruption volontaire de grossesse ».

Cet article aura pour effet de proscrire toutes informations qui n’encourageraient pas l’avortement, toutes informations qui alerteraient sur les conséquences psychologiques voire physiques de cette pratique pour la femme. La liberté d’expression se voit supprimée au profit du discours du gouvernement visant à promouvoir l’avortement comme un droit.

Posté le 17 décembre 2013 à 19h17 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Avortement , Liberté d'expression

Commentaires

Ce sont des débiles mentaux qui sont au pouvoir. Des tarés finir à qui il va falloir botter le derche une bonne fois pour toutes...

Rédigé par : jejomau | 17 déc 2013 19:26:17

quinquies = 5 fois vient du latin, s'emploie après bis, ter, quater.

1- on baisse la TVA sur les capotes
2- on copule avec n'importe qui
3- on avorte puisque c'est un droit.

Décidément, les priorités du pseudo-gouvernement français sont en dessous de la ceinture. Mai 68 = révolution du sexe, 45 années ont passées et nous en sommes toujours au même stade.

Rédigé par : Toubil | 17 déc 2013 19:46:26

Une étude chinoise confirme le lien entre l'avortement et le cancer du sein !

"La publication d'une nouvelle étude chinoise sur le lien entre l'avortement provoqué et le cancer du sein va changer la donne dans un monde où l'on a préféré jusqu'ici le passer sous silence : méta-analyse d'autant plus intéressante qu'elle montre un accroissement du risque selon le nombre d'avortements subis."
http://leblogdejeannesmits.blogspot.fr/2013/12/une-meta-etude-chinoise-confirme-le.html

Rédigé par : Jo | 17 déc 2013 20:08:46

Y a-t-il un exorciste dans la salle ?

Rédigé par : Ann Bonny | 17 déc 2013 20:13:08

Est-ce vraiment de la dictature ??
Ne serait-ce pas aussi un - bluff - au culot , du moment que çà marche : - les Français nous craignent, alors que nous avons peur d'eux, profitons en, exigeons un max, insistons , arrêtons à la tête du client, entôlons au pifomètre, ayons l'air féroce, interdisons tout ce qui nous déplait .....
Bismarck avait sans doute raison : -Bottez le cul des Français, ils vous en redemanderont-

Rédigé par : lève-toi | 17 déc 2013 20:13:29

Bonjour,
Un lecteur du Salon Beige peut-il nous aider à décrypter dans la pratique ce que signifie ce projet de loi?
Qu'est-ce qui devient répréhensible par la loi, et qu'est-ce qui reste permis?
Par exemple un site comme ivg.net, dans sa forme actuelle, devient-il interdit?
Les lignes téléphoniques d'aide aux femmes enceintes en détresse, sont-ils permis?
Les réunions de prière du Docteur Dor près des hôpitaux, vont-ils encore plus être "entravées"?
Merci...

Rédigé par : nm | 17 déc 2013 20:23:09

Il faudrait militer pour l'euthanasie des présidents dont la côte de popularité est passée en dessous des 20% !

En effet, cela devient une souffrance absolument insupportable que de se voir ainsi en pleine déchéance politique ! Seul le suicide assisté pourrait éviter à ces pauvres présidents minables d'éviter de subir plus longtemps le rejet du peuple !

Pour cela, la remise en état de la guillotine s'impose...

Rédigé par : benoît | 17 déc 2013 20:25:12

Il faut donc brûler tous les écrits qui condamnent l'avortement.A commencer par la Bible et tous ses commentaires etc...Du travail en perspective....Satanique Il faut brûler tous les écrits qui ne parlent pas d'avortement ,signe de complicité objective avec les pro-vie ...re satanique

Rédigé par : senex | 17 déc 2013 20:25:20

demain un délit d'entrave à l'euthanasie, après-demain un délit d'entrave au meurtre de son voisin. youpi.

Rédigé par : ODE | 17 déc 2013 20:52:03

Les tueurs sont au pouvoir, ils réclament des fleuves de sang et ne tolèrent aucunes réflexions de qui que ce soit, le crime doit passer !!!

Rédigé par : Stephe | 17 déc 2013 21:06:05

Cet amendement va contre la loi qui oblige à informer les patients des risques encourus lors des traitements.

Rédigé par : Pellabeuf | 17 déc 2013 21:12:28

Et le fait pour un prêtre (ou une catéchiste) de rappeler que c'est un péché d'homicide, péché mortel "qui crie vengeance devant Dieu", passible d'une excommunication, ça sera aussi poursuivi devant leurs caricatures de tribunaux ?
Nous sommes en pleine dictature.
Et qu'en dit la CEF ?

Rédigé par : Olaf Rejojo | 17 déc 2013 21:19:53

Alerte
le site ivg.net vient d'être détourné par
webmail.ovh.net
Un coup du parti zozialist' ach!
NON APPROUVE PAR LE REGIME

Rédigé par : Christophoros | 17 déc 2013 21:22:03

Suite au commentaire de "Christophoros | 17 déc 2013 21:22:03", je viens d'essayer ivg.net (via un moteur de recherche prétendu amical). Pour moi, le site http://www.ivg.net/ est accessible normalement.

Rédigé par : C.B. | 17 déc 2013 22:00:47

Fou...

Rédigé par : Guillaume | 17 déc 2013 22:02:21

La question est :
Une fois revenu au pouvoir, est-ce que l'UMP virera cette loi ?

Rédigé par : Foxbat | 17 déc 2013 22:15:27

c'est juste inconstitutionnel, mais avec les zozos au Conseil constit, ils ont raison d'essayer..

Rédigé par : Laurent | 17 déc 2013 22:29:32

A voir tout le mal ce que commet l’équipe de malfaiteurs de François Hollande, acharnée à détruire la famille, à dénaturer le mariage, à faciliter le suicide, à encourager les avortements, on se dit :
François Hollande, pourquoi tant de haine ?

Rédigé par : esprit libre | 17 déc 2013 22:55:09

Pellabeuf a raison. Et le droit à l'information des patients ? Quand on voit tout ce qu'on doit signer comme consentement éclairé etc pour la moindre intervention !!

Rédigé par : Toussurlapnyx | 17 déc 2013 23:08:25

Une loi démocratique ? Républicaine ?

Et la liberté ?
Refus du droit de s'exprimer
Refus du droit à être informé

Et l'égalité ?
Si on est pour on a le droit de parler
Si on est contre on n'a pas le droit de parler
C'est cela l'égalité devant la loi ?

Et la Fraternité ?
Vis à vis des femmes en détresse

Cette loi est ANTICONSTITUTIONNELLE

Rédigé par : DUPORT | 18 déc 2013 01:28:27

A quand l'avortement obligatoire pour les femmes trop jeunes ou dans des couples instables ou économiquement faibles, ou malades ou handicapés ou pas autorisées par leur chef d'entreprise ou l'Etat à concevoir du .... au .... un nombre d'enfant de ... de sexe...et parfaitement conforme à la charte de production!

Rédigé par : logorrhée | 18 déc 2013 08:15:00

Je pense que loin de s'offusquer il faudrait retourner cette loi contre elle-même ...Et si on rentrait dans leurs jeux ? Ils affirment que ce sera désormais un délit d'entrave que d'empêcher les personnes de s'informer sur l'IVG ? Ok : je propose que désormais nous informions toute personne qui souhaite l'être sur l'IVG : chiffres et photos à l'appui : on va les informer jusqu'au bout en leur montrant l'horreur de cet acte barbare et tout ce que cela implique ! Ce qui n'empêchera pas égalemetn d'informer sur les autres "bonnes" possiblités qui existent aujourd'hui. mais au moins on ne pourra pas nous accuser de délit d'entrave à l'information ! Je suis persuadé que cela ne fera que nous faire remporter encore plus de victoire sur ce point !

Rédigé par : Dejouy | 18 déc 2013 09:15:03

J´imagine qu´autocollants et tracts informant sur la réalité de l´avortement seront interdits, car assimilés à des pressions psychologiques ?

Rédigé par : Junior | 18 déc 2013 10:15:14

Que les Français sont lents à la détente, dès qu'il s'agit d'avortement !
Car le délit d'entrave à l'avortement n'a rien de nouveau : il date de 1993 (vingt ans déjà !).
En effet, il fut instauré par la loi Neiertz, (donc sous Mitterand et Bérégovoy), puis renforcé en 2004 par la loi Aubry (sous Chirac et Jospin) qui instaurait l'interdiction de toutes incitations pour sauver l'enfant à naître, ainsi que le délit de "pressions morales et psychologique" et apportait les premières restrictions à la liberté de conscience des médecins, les obligeant à diriger les demandes d'IVG vers des confrères plus complaisants.
Il est vrai que cette loi tarda à être appliquée. Il fallut attendre 2004 pour les premiers décrets d'application (Chirac, Raffarin et Douste-Blazy)...
On est toujours sur la même ligne, avec un étau qui continue sans cesse à se resserrer, que ce soit la "droite" ou la "gauche" au pouvoir...

Rédigé par : Fleur | 18 déc 2013 10:46:46

Logorrhée, j'ai connu un chef d'entreprise qui ne voulait pas que sa secrétaire tombe enceinte, car ce n'était pas le bon moment pour l'entreprise et il y a des lustres !!! Regardons bien et écoutons bien, ce n'est que Satan qui est aux commandes de la France et de l'Europe et tous ces fous ne font que l'écouter....et le suivre : Prions, Prions et surtout : agissons, car "aide-toi et le Ciel t'aidera!!!"

Rédigé par : zézé | 18 déc 2013 15:13:23

Dans certaines églises de Paris, il y a des affiches pour les sites disant la vérité sur l'avortement. Cela doit être le cas dans toutes les églises de France. Demandez-le à votre prêtre. Il faut aussi que chaque site internet de paroisse donne le lien ivg.net. Merci. Demandez-le à vos prêtres.

Rédigé par : P.R. | 18 déc 2013 19:10:33

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige