« 7000 parodies de mariage en France en 2013 | Accueil | Lyon : des places à tarif réduit pour la Marche pour la vie »

14 janvier 2014

Avortement : le changement culturel est en marche

Selon Grégor Puppinck dans Valeurs Actuelles :

"Le 19 janvier prochain aura lieu la IXe Marche pour la Vie, alors que le Gouvernement français a décidé de transformer « l’exception d’avortement » dépénalisée en 1975 en véritable « droit à l’avortement » garantissant la liberté dont disposerait fondamentalement toute femme de mettre fin à sa grossesse. Dans cette logique, le gouvernement a décidé de sanctionner de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d’amende « le fait d'empêcher ou de tenter d'empêcher de pratiquer ou de s’informer sur une interruption de grossesse ou les actes préalables ». Cette nouvelle atteinte à la liberté d’expression, si elle est adoptée par le Parlement, rendra pénalement répréhensible le fait d’essayer d’aider une femme en détresse à conserver son enfant. Rappelons que jusqu’en 2001, c’est la publicité en faveur de l’avortement qui était interdite.

En agissant ainsi, le gouvernement met en œuvre une politique rétrograde et liberticide. Il n’a pas compris que l’avortement est un problème, et non pas une solution. Faire de l’avortement un droit intouchable ne solutionnera pas le problème des 220 000 IVG pratiquées chaque année en France. C’est ce que commencent à comprendre d’autres gouvernements européens qui adoptent une politique de prévention et de réduction de l’avortement, à tel point que l’on peut constater à présent un véritable progrès de la « culture de vie » en Europe.

Le progrès de la « culture de vie » est un progrès en humanité qui se réalise par un progrès des consciences quant à la nature de la vie prénatale et de l’avortement. Les progrès de la biologie contribuent à faire prendre conscience de l’existence concrète et de l’humanité de toute personne dès avant sa naissance. Quant à la violence inhumaine de l’acte d’avortement lui-même, l’idéologie qui a promu la libéralisation de l’avortement ne parvient plus à la dissimuler. Les médecins acceptent de moins en moins de le pratiquer.

La tentative du gouvernement français de « normaliser » l’avortement et d’en interdire la critique prouve que l’idée selon laquelle l’avortement serait un « progrès et une liberté » est en bout de course : plus personne n’y croit. Il ne reste plus à cette idéologie que la contrainte de la loi pour tenter de maintenir momentanément sa domination. Mais il ne fait plus de doute que cette conception de l’avortement est en train de dépérir ; elle fait parti du lot des idées trompeuses et démodées des années 1970.

Une nouvelle approche, réaliste et réellement progressive, commence à remplacer la politique de « l’avortement systématique ». Cette politique est en train de s’ébaucher en Europe et aux Etats-Unis où plusieurs Etats ont récemment discuté et souvent adopté de nouvelles lois améliorant la protection de la vie humaine. C’est le cas non seulement de l’Espagne, mais aussi du Royaume-Uni, de la Russie, la Pologne, la Suisse, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, la Turquie, la Macédoine ou encore de la Norvège qui vient d’abaisser le délai légal de l’avortement. L’actuel gouvernement français, en voulant sacraliser l’avortement comme liberté intouchable, va donc à rebours d’une tendance de fond en Europe, comme en témoigne d’ailleurs aussi le rejet par le Parlement européen du projet de rapport « Estrela » en décembre 2013. [...]

La vraie réponse au drame de l’avortement est culturelle et politique, alors Marchons !"

Posté le 14 janvier 2014 à 12h21 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Avortement , Marche pour la Vie

Commentaires

Tant mieux si ce changement culturel est réel. Et l'argumentation de cet article est bonne dans l'ensemble.

Mais attention à ne pas utiliser le "sens de l'histoire" (expression chère aux franc-maçons) comme argument. Cette fois le changement est peut-être dans le bon sens, mais il est bien souvent dans le mauvais, et ceux qui ont utilisé le côté "rétrograde" ou "réac" de leur adversaire à un moment seront vaincus avec le même argument lorsque le sens d'évolution aura changé. Nous autres chrétiens sommes bien placés pour savoir que la contradiction (réac ou rétrograde) est bien souvent plus vraie que le conformisme. Comme l'explique Saint Augustin dans ses Confessions, attention à ne pas confondre le fait avec le bien, ni l'évolution avec le progrès.

Donc tant mieux si aujourd'hui le monde va dans le bon sens (à part la Francee), mais cela n'ajoute rien à l'argumentation de l'article, très bonne par ailleurs.

Rédigé par : Papa | 14 jan 2014 13:20:46

J'imagine que la future loi qui instaure le délit d'entrave à l'avortement est une loi qui sert uniquement le planning familial et non pas le bien commun.

J'imagine qu'elle va permettre au planning familial d'attaquer en justice les évêques et les prêtres ... et pourquoi pas le pape puisque la doctrine Catholique fait entrave à l'avortement.

Devrons nous un jour protéger nos prêtres contre les forces de l'ordre qui viendront les chercher pour les amener à comparaître devant les tribunaux ?

Rédigé par : Foxbat | 14 jan 2014 14:03:21

Il n'entre pas dans le rôle d'un gouvernement de favoriser l'assassinat de ses citoyens. Nous sommes véritablement face à une dictature qui se met en place à petits pas sans jamais reculer, et tout cela piloter par qui l'on sait.

Rédigé par : LB | 14 jan 2014 14:40:44

Bref plus ringarde que la ripoublique dite française, y a pas !
La contre-révolution est en marche, elle ne s'arrêtera plus, ils le savent, d'où leur colère et leurs dérapages, chic, chic, chic !

Rédigé par : Zabo | 14 jan 2014 15:11:46

Bizarre, d´habitude on nous dit: "regardez ce que font les autres pays, en Europe et ailleurs, nous sommes en retard sur nos voisins !".
Mais là, silence de la part des media... c´est étrange.

Rédigé par : Junior | 14 jan 2014 15:22:55

Mais si, il a compris le gouvernement. Il sait fort bien ce qu'il fait : il détruit la France et en est très satisfait.

On a du mal à comprendre ... c'est que nous sommes de braves gens naïfs qui ne pourraient même imaginer de telles ambitions.

Rédigé par : Jean Theis | 14 jan 2014 19:00:05

Bien vu junior !

Rédigé par : DUPORT | 15 jan 2014 18:06:17

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige