« Jour de Colère : J-3 | Accueil | Avortement : le Régime déterre la hache de guerre »

23 janvier 2014

Une proposition de loi pour supprimer la liberté d'enseignement et l'école à la maison

Tout est dit dans l'introduction de cette proposition de loi déposée au Sénat le 18 décembre 2013 : c'est à l'Etat qu'il appartient de définir où est le bien de l'enfant! Sophisme hallucinant et lieux communs, mais plus c'est gros, plus ça passe : 

"L'un des buts de la scolarisation de l'enfant est sa socialisation. Celle-ci nécessite une éducation qui ait une dimension collective, qui lui permette de découvrir la diversité des conditions et des cultures des enfants de son âge et de rendre son développement plus harmonieux.

Dans cet esprit, l'éducation à domicile par la famille ne peut être qu'une situation exceptionnelle [Oui, vous lisez bien... Hallucinant! NDL], liée à l'état de santé ou à l'incapacité permanente ou temporaire de l'enfant.

Elle ne peut être le prétexte d'une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l'enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux [Et si les parents étaient reconnus pour ce qu'ils sont, les premiers éducateurs de leurs enfants!? NDL].

La présente proposition de loi, qui respecte l'esprit de la convention internationale relative aux droits de l'enfant, ratifiée par la France en 1990 (et notamment les articles 3, 13, 14 et 29 alinéas 1er a) et d) vise donc à redimensionner cette possibilité en la limitant aux cas d'incapacité et à la soumettre à un contrôle de professionnels agréés par l'Éducation Nationale sans faire pour autant disparaître l'enquête sociale de la commune".

C'est le retour de la jeunesse contrôlée par l'Etat! Les responsables politiques se croient autorisés à violer ainsi un autre principe non-négociable : "la protection du droit des parents d'éduquer leurs enfants". Le Pape François peut en être averti avant de recevoir notre Président.

Français, il est temps de se réveiller!

Posté le 23 janvier 2014 à 23h33 par Lahire | Catégorie(s): France : Politique en France , France : Société , Valeurs chrétiennes : Education

Commentaires

Continuation de la DICTATURE.

On tue les enfants à naître et ceux qui y échappent appartiennent à l'Etat !

Voir Staline, Corée du Nord, Cuba, Chine, etc...
Les socialistes ont de belles références!!!!

Rédigé par : Cricri | 23 jan 2014 23:40:30

Pire que la Chine de Mao.
Ces socialistes sont des fous furieux.

Rédigé par : Gno Monique | 23 jan 2014 23:46:55

IL s'agit de sénateurs UMP... Tout est dit

Rédigé par : Onurb | 23 jan 2014 23:51:21

L'état socialiste réalise l"exploit d'attaquer frontalement les 3 points non negociables avec un zèle et une constance admirable depuis mai 2012.
Son acharnement montre à quel point ces fameux points non négociables sont la clé de voûte du combat de civilisation qu'il nous faut mener.
A croire qu'ils veulent vraiment nous rendre complètement survoltés!

Rédigé par : Margay | 23 jan 2014 23:53:17

C'est inimaginable, chaque jour on en apprend une meilleure ! Encore trois années qui feront des dégâts sur lesquels personne n'aura le courage de revenir !

Rédigé par : JTC | 24 jan 2014 00:03:27

A qui profite le crime ? Le pouvoir cherche visiblement à mettre de l'huile sur le feu pour provoquer des réactions vives qu'il qualifiera de "dangereuses pour la démocratie", contrera les protestations par de nouveaux excès de pouvoir et justifiera ainsi son serrage progressif d'étau. Il se fiche de se mettre à dos 85% de la population : il fera le job tant qu'il pourra puis dégagera dès que ses donneurs d'ordres du Système lui donneront le top (sous forme de désaveu) pour mettre un nouveau pantin.. de transition

Peu à peu, semblent se mettre en place les ingrédients d'un état d'urgence : Le totalitarisme lent accélèrerait-il, en voyant sortir les grenouilles de la marmite plus vite que prévu ?

Rédigé par : Emilie | 24 jan 2014 00:06:30

"à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux ["
Ils évitent soigneusement d'évoquer l'endoctrinement politique car ils s'en chargeront eux mêmes avec l'école du commissaire peillon ! Il y a de quoi s'inquiéter , l'étau se resserre sur les libertés publiques ! Dictature socialiste !
Au train ou cela va, faudra t'il quitter le pays?

Rédigé par : Stephe | 24 jan 2014 00:08:20

@ Cricri a tout dit.
Je plussoie.

Rédigé par : Goupille | 24 jan 2014 00:13:02

On s'achemine vers un point de rupture, celui de l’inacceptable étant déjà franchi.
La révolution continue, tout comme en 1790 avec l'obligation alors faite aux ecclésiastiques d'adhérer à la "Constitution civile du Clergé" laquelle représentait une ingérence maçonnique insupportable dans la vie spirituelle des Français.

Rédigé par : Exupéry | 24 jan 2014 00:25:24

Ce qui me surprend le plus ces derniers jours, c'est l'accélération ahurissante des prises de nouvelles lois et mesures destructrices de la part de ce gouvernement.

Que savent-ils que nous ne percevons pas encore ?

Est-ce un signe de panique ou la certitude d'un triomphe prochain et total ?

Rédigé par : Tite | 24 jan 2014 00:44:44

Je suis allé voir de plus près les signataires de cette proposition de loi.
Edifiant.
Ils sont tous... UMP.
Comment, après cela, ne pas parler d'UMPS ?
L'UMP sert tant la soupe au PS, que la fusion devrait s'imposer, si ce n'était l'attrait de la gamelle.

Mal au cœur de savoir encore que tant de Français aux convictions pourtant claires, vont encore voter pour cette engeance d'une hypocrisie sans borne.


Rédigé par : Pierre | 24 jan 2014 01:12:06

"Elle ne peut être le prétexte d'une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l'enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux"
En réalité il convient de lire :
"Elle ne peut être le prétexte d'une désocialisation volontaire, destinée à faire échapper l'enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement maçonnique et bolchévique, dont la théorie du gender est le fleuron.

Rédigé par : anonyme | 24 jan 2014 03:17:03

Ce texte nous plonge dans les délices du communisme le plus arbitraire : une pétition est déjà en ligne : à faire partager et signer : http://www.avaaz.org/fr/petition/SENAT_Lannulation_de_la_proposition_de_loi_visant_a_limiter_le_droit_de_lief/?

Rédigé par : Laurent | 24 jan 2014 04:57:44

Redimensionner cette possibilité... Qu'en termes galants ces choses-là sont dites ! En bon français, on dirait interdire. Mais à l'ère du fascisme mou, les tyrans veulent, de surcroît, passer pour des démocrates.

Rédigé par : Robert Marchenoir | 24 jan 2014 05:36:29

Les sénateurs qui ont présenté cette proposition de loi sont tous à l'UMP. Trois d'entre eux déclarent comme profession : professeurs.

Rédigé par : Robert Marchenoir | 24 jan 2014 05:43:41

Pétition contre ce projet de loi

Rédigé par : Fabienne | 24 jan 2014 06:40:44

Ces prétendus représentants du peuple nous prennent pour leurs esclaves. Français, réveille-toi !

Rédigé par : Roland Chastain | 24 jan 2014 06:42:47

Diverses études américaines et européennes montrent que les enfants éduqués à la maison réussissent mieux que ceux qui suivent les cours à l'école et ceci pour un coût moindre pour l'Etat (en France où l'aide pour l'éducation à la maison est pratiquement nulle, on pourrait dire un coût nul pour l'Etat). Avec cette proposition de loi, l'on voit que pour beaucoup dans notre pays les facteurs de réussite scolaire ou de dépense publique sont complètement secondaires par rapport aux facteurs idéologiques cachés sous le terme de "socialiser" les enfants. Avec ces gens, on n'est pas prêt de remonter dans les classements internationaux de l'OCDE.

Rédigé par : Bernard Mitjavile | 24 jan 2014 07:08:26

Une pétition, pourquoi pas?
Mais surtouut, la résistance ferme et forte des familles de France.

Rédigé par : Bravache Cajoule | 24 jan 2014 07:48:45

Tous les matins, le jour se lève et les con...ies continuent !

A quand le glaive de la Justice !

Rédigé par : kanchi | 24 jan 2014 08:05:31

Prochain projet de loi : la pose de barbelés électrifiés et de miradors pour nous empêcher de quitter la France.

Rédigé par : Tutu1er | 24 jan 2014 08:11:47

la FM est de droite comme de gauche. Elle cherche à tout verrouiller... c'est en cours.
L'étape suivante : les écoles hors contrat... puis l'enseignement privé et principalement catho !
P.S. : j'espère me tromper et ne pas être visionnaire sur ce coup !

Rédigé par : ced | 24 jan 2014 08:52:49

Il faudrait préciser dans le titre de l'article que cette proposition émane de ...

L' UMP !!!!!!!!

Rédigé par : mdt | 24 jan 2014 09:24:21

On s'aperçoit avec quelle efficacité les actions occultes émergent à toute vitesse : prendre le peuple de vitesse, lui montrer qui est le plus fort, et si la loi passe tout va bien on a encore rogné sur des libertés, si la révolte éclate on fait des lois liberticides au motif de la paix publique à laquelle tous aspirent.
Déjà avec la loi sur les écoutes libres, sans passer par une demande d'un juge qui statue sur la dangerosité du quidam, ils ont exactement la liste des français opposés à eux alors que jusqu'à maintenant il fallait trifouiller dans les fichiers des impôts et du ministère de l'éducation nationale.
Il suffit d'écouter des députés socialistes qui disent en privé que depuis ce gouvernement ils ont peur, oui : peur, et ont ordre de voter à 100% toutes les lois "éthiques". Peur de hollande ? pas vraiment mais peur de perdre leurs revenus et surtout peur de ceux qui sont derrière hollande.
C'est un gouvernement par la peur qui est en place.
C'est écrit dans la Bible "il vous gouvernera avec un sceptre de fer"
Une seule possibilité pacifique nous reste : voter afin de faire exploser leur système établi qui les fait vivre avec opulence sur notre dos. Peu importe pour qui voter mais il faut voter contre. Que la pagaille et la zizanie s'installe chez eux.

Rédigé par : Daniel | 24 jan 2014 09:28:44

http://www.lesenfantsdabord.org/ressources/recherches-etudes/etudes-nord-americaines/

Les enfant scolarisés "de façon alternative" ont une meilleure image d'eux-mêmes, ce qui favorise leurs relations sociales.

Rédigé par : DdM | 24 jan 2014 09:29:33

De parents, premiers éducateurs de leurs enfants, délégant à la collectivité le soins de les instruire on passe à l'opposé: C'est à l'état qu'il revient d'éduquer les enfants et il délègue aux parents le soins de les élever matériellement.
Le pouvoir socialiste a engagé une inversion de tout ce qui construit notre société. La parole de madame Taubira sur le changement de civilisation n'est pas qu'une provocation, mais traduit une volonté acharnée de soumettre le hommes et les femmes de ce pays, tout en laissant une impression de respecter les principes de la démocratie. le mariage pour tous n'est que la première étape d'un processus qui semble s'accélérer. leur volonté est bien de dicter dans tous les domaines ce que nous avons le droit de penser et faire.
tant que la flamme de la résistance ne s'éteindra pas, il y aura une espérance et un jour (on ne sait pas quand)l'opinion publique s'éveillera pour les renverser.
affirmons le droit de penser différemment et de l'exprimer inlassablement, continuons de manifester sous une forme ou une autre et que surtout il n'y ait pas de dénigrement entre nous qui essayons chacun à notre manière de combattre cette nouvelle forme de totalitarisme.

Rédigé par : Alger de St-Brice | 24 jan 2014 09:31:01

L'éducation à la maison évite la politique du gender à l'école et les enfants retrouvent avec leurs parents, les vraies valeurs morales que l'Etat combat.
Si le pouvoir socialiste et ses séides se mettent à opprimer le peuple de France, de cette façon, il ne faudra pas s'étonner d'une montée inexorable des résistances partout et des mouvements dans les rues comme en Ukraine. L'exemple viendra de là-bas.On peut agir à l'ukrainienne contre le pouvoir en place...

Rédigé par : Sylvie | 24 jan 2014 09:43:23

Socialiser ou désapprendre à penser par soi-même au nom de la pensée unique, en chemin vers la dictature communiste ?

Rédigé par : logorrhée | 24 jan 2014 09:44:01

Ce serait intéressant de savoir ce qu'en pense Farida Belghoul, elle qui prône l'éducation à domicile par la famille.

Rédigé par : dd | 24 jan 2014 09:48:57

En allemagne, des parents ont ete condamnes a 40 jours de prison pour avoir descolarise leurs enfants durant les cours d'education sexuelle, cours ou l'on apprend aux petits, a l'aide d'une sex box contenant divers "instruments", le plaisir de la masturbation, entre autres choses...

Je vois ou le gouvernement veut en arriver en supprimant cette derniere liberte qui est celle de pouvoir enseigner a la maison.

Avec 19% de voix favorables, que faisons-nous., nous, les 81% ? On va laisser ce gvt de dingues continuer a nous detruire ?

Pourquoi sommes-nous si passifs ? IIL FAUT ARRETER CE MASSACRE ! Tous dehors dimanche !

Rédigé par : Valerie | 24 jan 2014 09:52:43

awaaz.org ? c'est quoi ça ?

Rédigé par : jpm | 24 jan 2014 10:09:18

Mme ROSSIGNOL, sénatrice PS, a posé la règle en avril 2013 : "Les enfants n'appartiennent pas aux parents. Ils appartiennent à l'Etat".
Bientôt, la scolarisation obligatoire dès 3 ans...
Encore un effort et "ils" vont décider d'embrigader les enfants dès la maternité...
Le "Meilleur des Mondes" d'Aldous HUXLEY est pour demain...

Rédigé par : Pancrace | 24 jan 2014 10:24:14

je ne peux m empecher de penser à une future fabrication industrielle des enfants, style "Meilleur des mondes",voire même à une fabrication étatique de citoyens républicains parfaits selon les projets d'un certain M. Hitler, de sinistre mémoire !!!!triés physiquement, nés de parents inconnus, dressés à ne connaitre que la doctrine d'Etat....Et une soi_disant droite est dans cette conspiration !

Rédigé par : PERRY | 24 jan 2014 10:25:50

SANS COMMENTAIRE!!!!!!!!!!!!!

Rédigé par : DE LA CROIX | 24 jan 2014 10:33:16

Manifestement, la remarque de Onurb n'a pas été relevé. Il faut le gueuler !

IL S'AGIT DE SENATEURS UMP !!!

Une réaction de ce parti de pourris ?

Rédigé par : Launay Jean-Pascal | 24 jan 2014 11:26:28

Le Sénat, qui avait l'image d'une chambre très ouverte et raisonnable, où tout le monde se parlait et faisait avancer les choses pour l'intérêt général, ce Sénat n'existe plus.
Le Sénat de gauche est une assemblée sectaire qui fait de la surenchère, pour exister.
Résultat : on parle de plus en plus de supprimer le Sénat.
Le Sénat coûte cher et ne sert plus à rien !

Rédigé par : paticha45 | 24 jan 2014 12:41:51

PARENTS = PREMIERS EDUCATEURS

Rédigé par : LANOE | 24 jan 2014 14:24:10


C'est une proposition de plusieurs sénateurs de la formation UMP. On notera que cinq d'entre eux sont sénateurs d'Ile de France, les autres étant élus dans le Bas Rhin, les Alpes Maritimes et l'Indre.

Cela ne veut peut être rien dire, mais si l'on met en relation cette proposition de loi avec les propos tenus par les "têtes d'affiche" UMP de ces départements, on peut penser qu'elle a été faites pour lutter contre l'islamisation d'une partie de la jeunesse.

Je mets, personnellement, cette proposition en relation avec les enquêtes récentes sur les jeunes partant pour le djihad et surtout avec les déclarations de M. ESTROSI sur les mères musulmanes se "donnant le mot" pour choisir l'école "à la maison" en vue d'éviter à leurs enfants de "fraterniser" avec des enfants ayant une autre religion ou d'être "dénaturés" par les propos un peu trop égalitaires de la République, en terme de relation "homme/femme".

Pour le reste, soyez sans inquiétude. Une proposition de loi soutenue, exclusivement, par des sénateurs "de l'opposition" n'a aucune chance d'arriver sur le bureau du Sénat. Encore moins de faire l'objet d'un vote.

Rédigé par : seb | 24 jan 2014 14:25:58

Une bonne raison supplémentaire pour ne plus voter UMP.

Rédigé par : Florian 78 | 24 jan 2014 14:43:43

Pierre-Gilles de Gennes, Prix Nobel de physique, a été éduqué et instruit par sa mère jusqu'à l'âge de 11 ans.

Rédigé par : Lecomte | 24 jan 2014 15:11:59

Je me souviens il y a plus de 40 ans j'avais une collègue d'origine roumaine qui avait fuit son pays dirigé par le DICTATEUR de l'époque(dont il m'est impossible d'écrire le nom :orthographe trop compliquée)! son mari était dans un autre pays - Elle avait laissé ses enfants aux grands-parents ; et elle faisait des démarches gigantesques pour pouvoir "récupérer" ses enfants avant leurs 7ans car après ils appartenaient à l'état... !!! HORREUR !
Qui aurait dit que nous en serions là aujourd'hui ? Si elle est toujours de ce monde, je pense qu'elle doit se demander ce qui a bien pu arriver à cette France !

En Allemagne apparemment il y a aussi une famille qui faisait l'école à la maison et leurs enfants ont été placés dans un institut style DDASS....
Il est quand même incroyable que l'état passe à côté d'enfants maltraités et qu'il se préoccupe d'enfants dont le niveau d'études est certainement supérieur à celui que nazipeillon inculque actuellement dans les écoles..
Quant aux écoles coraniques, alors là, cela m'étonnerait que l'état se préoccupe de ces enfants là, puisqu'ils sont là pour embrigader, ceux qui, après avoir mis à feu et à sang nos villes seront prêts pour nous détruire.

Rédigé par : zézé | 24 jan 2014 16:35:02

La Grande Détresse eschatologique montre son nez, ses dents et toute sa laideur maintenant : Les hommes sècheront de frayeur Dans l'ATTENTE des maux à venir......)
Relire d'urgence le discours eschatologique dans St Matthieu, St Marc et St Luc, et faire le synoptique, tout concorde avec notre époque.
C'est là, la seule explication, l'ignorer est une grave erreur.

Rédigé par : lève-toi | 24 jan 2014 20:28:59

Haut les cœurs

Rédigé par : d'Aigremont | 24 jan 2014 22:53:46

Tous ces sénateurs sont effectivement UMP
c'est affligeant de voir ces vieux caciques craindre pour les enfants qui ont réussis à naître malgré eux. Mais qu'ils nous foutent la paix avec "leur meilleur des mondes"!

Rédigé par : lucotin | 25 jan 2014 22:22:48

Bonsoir,

je vous signale que Madame le sénateur Esther SITTLER m'informe à l'instant qu'elle n'ait plus cosignataire de la proposition de loi visant à limiter la possibilité d'instruction obligatoire donnée par la famille à domicile aux seuls cas d'incapacité.

Elle m'a écrit : "J'ai compris mon erreur."

Haut les cœurs ! Sachons remercier autant que l'on a sollicité (e.sittler@senat.fr).

Rédigé par : Arnaud Markert | 28 jan 2014 21:25:41

Effectivement, c'est plutot hallucinant, à ce rythme la on aura bientot plus le droit de ramener ses enfants chez soi après l'école...

Rédigé par : Denis@FormationWebmaster | 19 fév 2014 13:38:22

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige