« Le gouvernement veut-il s'opposer à la PMA ? | Accueil | Bibliothèques idéologiques (suite) »

11 février 2014

Tomboy : un film nocif pour les enfants

Les commissions du ministère de l'Education Nationale estiment que le film Tomboy, mettant en scène une fille se prenant pour un garçon, peut être diffusé à l'école primaire. Et il l'est, bien souvent sans l'avis des parents. Trois pédopsychiatres, expliquent, pour FigaroVox, quelles conséquences ce film peut avoir dans la construction des enfants.

"Le film est moins orienté vers une compréhension psychologique que vers une thèse dont la cinéaste n'a pas caché l'intention: la société actuelle, intolérante à la diversité des inclinations dites “de genre”, les réprime. C'est donc une thèse idéologique qui est déployée, qu'une société adulte peut entendre et discuter. Mais sa présentation auprès d'enfants est critiquable. Pour eux, être garçon ou fille, c'est une constitution corporelle, incontournable donne de départ, qu'il s'agit d'agencer avec cette autre, tout aussi fondatrice: les attentes de ses parents qu'il soit leur fils / leur fille. S'approprier son corps sexué en l'intégrant au devenir filiatif, tel est l'horizon d'un développement affectif, à cet âge captivé par l'envie de combler au mieux les parents.

Le Collectif des parents d'élèves du 64 s'inquiète dans un communiqué des initiatives cinématographiques contestables dans certains établissements :

"Au collège Saint Joseph, à Bayonne, mais aussi à Saint Thomas à St Jean de Luz comme dans d'autres établissements du Pays basque, le film "Tom Boy" a été présenté aux adolescents sans aucune concertation avec les parents. Bon nombre de ceux-ci ne l'ont appris qu'après coup et se sont émus car ce film, par ailleurs très bien fait, peut être générateur de trouble chez les adolescents en les amenant, sans précaution, à se poser des questions sur leurs orientations sexuelles. L'éveil aux questions en rapport avec la sexualité est en premier lieu de la responsabilité des familles et l'on peut s'interroger sur les motivations d'une l'école qui s'arroge cette compétence sans aucun dialogue avec les familles. Les parents sont appelés à questionner les chefs d'établissement et à se montrer vigilants."

Parents : soyez vigilants à l'égard des écoles fréquentées par vos enfants, des bibliothèques, etc.

Posté le 11 février 2014 à 16h06 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Idéologie du genre


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige