« Projet de sauvetage des Petits Chanteurs à la Croix de Bois | Accueil | Parce que tout embryon humain est l’un de nous : notre initiative est un témoignage public »

10 avril 2014

Euthanasie par privation d'alimentation : un pénible souvenir

Dora était un tunnel dans le Hartz, près du camp de concentration de Buchenwald. Ce tunnel a été utilisé après la destruction de l'usine de Pennemude (qui développait la fusée V2, arme ultra secrète), par les bombardiers Anglais en 1943. Ce tunnel était très ancien et fut aménagé pour recevoir le V2, et, plus tard le V1. La condition de vie dans ce tunnel fut telle que la réputation de Dora était qu'on ne pouvait survivre au delà de 15 jours. Cette réputation provenait du fait que des centaines de morts de Dora arrivaient régulièrement à Buchenwald pour y être incinérés, plus tard, Dora eut son propre four crématoire. Dora était ultrasecret, indétectable par l'aviation alliée, donc inconnu. Von Braun, ingénieur en chef de Dora, supervisant les conditions de fabrication des V1 et V2, donc témoin des conditions de vie des déportés, fut envoyé aux Etats-Unis courant avril 1945. Il développa la fusée Saturne qui transporta les premiers hommes sur la lune !

Un lecteur du Salon Beige, un des derniers survivants du tunnel de Dora (matricule 51442), témoigne qu'il est impossible de tenir plus de 3 jours sans boire, "vraiment sans boire" :

"Au-delà, dans les wagons qui nous conduisaient à Buchenwald, la majeure partie de mes camarades ont bu de leur urine ! Les hallucinations sont telles, qu'à la limite, on devient fou ! Qui peut décrire les souffrances de celui à qui on fait subir un tel traitement ?"

Posté le 10 avril 2014 à 15h13 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Euthanasie


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige