« Ils salissent tout | Accueil | Marche pour le mariage à Washington »

20 juin 2014

Le gender à l'école ne se limite pas aux ABCD de l'égalité

Lettre à M. Benoît Hamon, Ministre de l’Education nationale, du Collectif  « NON au gender à l’école »

Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale,

Les propositions qui furent faites par votre prédécesseur en matière d’éducation à l'égalité ont suscité la réaction hostile de beaucoup de parents ainsi que l’embarras de bien des enseignants.

Affichant l’ambition de « déconstruire les stéréotypes de genre » à partir d’études inspirées d’un féminisme subversif, l'ABCD de l'égalité propose une pédagogie simpliste qui ouvrira la voie à la négation de la complémentarité homme/femme. Appliqué « à titre expérimental » l'ABCD de l'égalité ne tient compte ni de la psychologie de l'enfant ni de la réalité d'une salle de classe, et encore moins de la sensibilité des familles. 

– Votre ministère a fait une promotion effrénée auprès des collégiens et lycéens de la Ligne Azur dont le contenu était à certains égards justiciable des tribunaux correctionnels pour incitation de mineurs à la débauche, particulièrement l’accès rendu libre à la plaquette Tomber la culotte au contenu ouvertement pornographique.

– Votre ministère vante la projection de films comme Tomboy et l’organisation de spectacles tels Zazie a-t-elle un zizi ?  lesquels sont dépourvus de toute vertu pédagogique et destinés à troubler chez les plus jeunes la représentation sexuée dès l’enfance.

– Votre ministère encourage l’emploi d’ouvrages de jeunesse consacrés à la seule banalisation des « familles homoparentales ».

– Enfin, votre ministère s’apprêterait à réviser la circulaire du 17 février 2003 relative à l’éducation à la sexualité dans les écoles afin notamment d’amplifier les interventions en milieu scolaire d’associations dont les méthodes ont été réprouvées en justice et dont le message se résume bien souvent à la promotion de la diversité des sexualités …

Sous le masque de la promotion de l’égalité et sous l’impulsion d’idéologues du gender, ces activités scolaires ont pour seul objectif de prôner l’indifférenciation des sexes. Or, elles sont de nature à perturber l'équilibre affectif et psychologique des enfants ; elles sont contraires aux principes républicains garantissant la neutralité de l’École et portent atteinte au droit des familles au respect des convictions et des consciences.

Nous, enseignants, intendants et non propriétaires des élèves que nous accueillons, refusons d’être complices de ces agissements. De même nous autres, parents qui confions nos enfants à l’Éducation nationale, exprimons notre indignation face à cette violation des consciences. Enfin, nous, les étudiants et anciens élèves de l'École de la République, sommes plus qu'inquiets de voir l'institution qui nous a formés devenir organe de propagande mis au service d'une cause particulière.

En conséquence, les associations et collectifs signataires tiennent à exprimer le sentiment d’exaspération croissant dont ils sont témoins et entendent vous informer qu’ils se mobiliseront dans les mois prochains si ces initiatives ne sont pas abandonnées dans toutes les écoles de France.

Nous sommes prêts à vous rencontrer si vous le désirez. Veuillez croire, Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale,  en l'expression de nos salutations respectueuses."

Posté le 20 juin 2014 à 07h27 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Idéologie du genre


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige