« Le gouvernement Valls entre les frondeurs et les fraudeurs | Accueil | Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat : "Les Français ne s'expatrient pas assez" »

10 septembre 2014

Relaxe des Femen : la complicité du Parquet

Julie Graziani, porte-parole d'Ensemble pour le bien commun, explique la clémence du tribunal à l'égard des Femen :

"Compte tenu des chefs de poursuite cette décision était toutefois prévisible.

Comme nous l'avions déjà souligné en juillet, la qualification des faits était totalement inadaptée et ne pouvait déboucher que sur une relaxe ou une très faible condamnation. En faisant le choix de ne retenir qu'une dégradation sur des biens matériels le Parquet a non seulement préparé le chemin de la relaxe mais a créé un écran de fumée dissimulant la gravité des faits. Il en résulte un effet de découragement pour les victimes d'actes christianophobes, avec le sentiment que «de toutes façons on ne peut rien faire». Il en résulte bien plus un effet d'incitation pour ceux qui les commettent et qui gagnent sur les deux tableaux, en cumulant la publicité médiatique assurée par les poursuites judiciaires et la confortable certitude d'une absence de peine ou d'une peine insignifiante au terme de celles-ci. Pour ajouter le scandale à l'injustice, les gardiens de la cathédrale, qui n'ont fait que leur travail sont eux condamnés à des amendes avec sursis. Le symbole est éloquent. On pourrait même, si on voulait souligner un peu plus le privilège dont bénéficient les Femen, rappeler la fermeté du réquisitoire dans le procès des Hommen, qui avaient interrompu un match à Roland-Garros: six mois fermes.

Or il est faux de croire qu'il n'existait pas d'outil juridique permettant que justice soit rendue. La qualification adéquate des faits ressortait de la provocation à la haine religieuse, qui est une sous-catégorie de l'incitation à la haine raciale. Rappelons que la loi du 1° juillet 1972 a créé le «délit de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée». En l'espèce, l'action a été perpétrée de manière à avoir le plus grand retentissement médiatique possible. Elle a été filmée, photographiée et diffusée sur internet. On est donc bien dans l'injure publique à l'égard de personnes à raison de leur appartenance à la religion catholique et dans la provocation à la violence et à la haine à leur endroit. [...]"

Posté le 10 septembre 2014 à 11h34 par Michel Janva | Catégorie(s): Cathophobie

Commentaires

Bravo Julie ...vous ecrivez ce que nous pensons TRES fort !

Rédigé par : Taloches | 10 sep 2014 11:49:14

Après avoir suivi une émission sur Charles IX et pris connaissance du jugement sur les dites Femen ....plus que jamais on peut savourer le bon mot d'un ex-Ministre qui disait avec à propos et facétie : SAINT LOUIS rendait la justice sous un chêne , aujourd'hui ils la rendent comme des glands !!

Rédigé par : piques-à-sots | 10 sep 2014 11:49:33

Ils se foutent de nous !!! la justice Taubira a encore frappé... et si ça avait été dans un autre lieu qu'une église catholique... vous me suivez... NON je ne suis pas raciste et intolérante vis à vis des autres religions, je dis la vérité : alors :
Tous dans la rue le 5 octobre 2014, n'attendons pas que les autres agissent pour nous, il faut que chacun assume ses responsabilités, il faut y aller !!! des soucis financiers : des aides vous seront accordées, ce n'est pas un bon argument, votre place vous sera offerte !! France lève toi, relève toi !!! ONLR

Rédigé par : Calvalem | 10 sep 2014 11:57:28

Les "Femen" sont sous la protection du grand mécéne du mariage pour tous.

Rédigé par : JLA | 10 sep 2014 12:01:01

C'est un véritable scandale. Il faut dénoncer cette injustice dans la rue mais ce n'est pas en y agitant drapeaux et ballons roses en se dandinant sur de la musique que nos adversaires vont se raviser, ne soyons pas si naïfs (eux ne le sont pas).

Rédigé par : Charette | 10 sep 2014 12:22:57

Au lieu de Charles IX, j'imagine qu'il convient de lire Louis IX

Rédigé par : Loic | 10 sep 2014 12:39:53

Pour n’être jamais condamné en France il faut être femen-homo-juif et socialiste bien sur ....

Rédigé par : nemo | 10 sep 2014 13:06:35

Les Femen sont l ' avant-garde du Kulturkampf

Rédigé par : joseph | 10 sep 2014 13:24:15

Et qui pouvait/aurait pu ester en justice selon ce chef ?
On ne peut pas rejuger une chose déja jugée, même sous un autre chef c'est ça ?

Rédigé par : tonio | 10 sep 2014 14:00:32

Merci à piques-à-sots pour ce moment d'humour écologique que le fou du Roi Louis XVII n'a pas résisté à la tentation de vous " piquer "!

Allez les filles ! Vive la porno-ripouxblique UMPS ! Emoi ! Et moi ! Allez chauffe Marcel !

http://cril17.fr/

====
Dans un autre registre

Comme l’ombre d’un doute sur la légitimité de la République avant l’aube royale … ou avant ... la destruction de Paris annoncée par la Reine des Prophètes à La Salette ?

Rédigé par : cril17.fr | 10 sep 2014 14:02:09

Arrêtez de vous révolter, cette décision de justice est parfaitement conforme :
https://twitter.com/ZeroPointu/status/509672024357076992

Rédigé par : alap | 10 sep 2014 14:07:58

Le plus grand souci c'est que ce jugement va fâcher le Bon Dieu et sa colère est a craindre ....comme ND l'a dit a la Salette, un jour arrivera oùElle ne pourra plus retenir le bras de son FILS.

Rédigé par : gipsy | 10 sep 2014 14:12:42

la prochaine fois que les Femen se montrent, les citoyens doivent les choper et se charger de leur sort à la place du service d'ordre....

Rédigé par : jejomau | 10 sep 2014 14:14:54

Il semble qu'une faute de frappe (ou coquille) se soit insinuée dans l'article :

"...explique la [clémence] du tribunal à l'égard des Femen..."

Ne faudrait-il pas plutôt lire :
"démence" ?

Rédigé par : Tite | 10 sep 2014 14:18:45

Les Hommen ont été condamnés car le sport est une des nouvelles religions laïques. On n'interrompt pas une grand messe sportive. Ils se sont rendus coupables de blasphème et de sacrilège. En revanche, les Femen dans la cathédrale sont une oeuvre d'art contemporain, vivante, éphémère et transgressive un peu comme le homard de Koons à Versailles. A ce titre, elles sont protégées par la République.
Nous en tout cas ONLR...

Rédigé par : Toussurlapnyx | 10 sep 2014 14:19:58

Ce jugement n'est-il pas contraire à la loi de 1905 (articles 1, 31 et 32) ? Les associations catholiques n'ont-elles pas possibilité de poursuivre l’État pour non respect de la loi ?

Rédigé par : Sans-Dent | 10 sep 2014 14:22:19

Ce genre de décision outrancièrement déséquilibrée ne vise qu'à provoquer des réactions violentes de self-défense afin de pouvoir mieux nous taxer d'extrémistes, intégristes, et autres fauteurs de troubles.

Ce gouvernement continue à gouverner - si on peut appeler ça comme ça - par la provocation et il est profondément navrant de voir des magistrats entrer dans cette combine lamentable.

Rédigé par : robardey | 10 sep 2014 14:25:26

si je ne me trompe, les églises appartiennent (hélas) aux communes, dégrader les cloches équivaut donc à dégrader le bien public ? alors, comment expliquer cette non-justice, alors que peindre en bleu une fontaine municipale est un crime ? "ceux qu'il veut perdre, Jupiter les rend fous..." je propose l'érection d' MUR DES FOUS !!!!!

Rédigé par : PERRY | 10 sep 2014 15:02:07

Dommage pour ces "femmes" car si la justice n'est pas rendue ici-bas, elles auront à le regretter dans l'autre vie ; et ce sera bien pire...

Rédigé par : Guizmoet | 10 sep 2014 15:05:07

C'est sûr, elles ont dû se mettre, en coulisse bien entendu, totalement à poil devant les membres du (soit-disant) tribunal.
Et en appel, s'il y a, ça va donner quoi ?

Rédigé par : free | 10 sep 2014 15:45:31

@ PERRY
Les cathédrales appartiennent à l’État.

Rédigé par : kl | 10 sep 2014 16:03:05

Complice ou pas, le parquet de Paris fait appel :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/09/10/97001-20140910FILWWW00275-relaxe-des-femen-le-parquet-de-paris-fait-appel.php

Wait & see.

Rédigé par : Pitch | 10 sep 2014 16:14:06

Rappel des faits... :

Là on vous "averti du contenu", censure ?
https://www.youtube.com/watch?v=01NWMYqU7Ak


https://www.youtube.com/watch?v=01NWMYqU7Ak&oref=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3D01NWMYqU7Ak&has_verified=1

Pas de mots assez forts pour exprimer cette INJUSTICE.

Rédigé par : Cosaque | 10 sep 2014 16:29:00

A Nemo
Il faut arrêter de mettre les juifs partout !
Dois-je vous rappeler qu'en juillet, les mahométans ont crie en plein Paris (et dans d'autres villes) "Mort aux juifs" sans être inquiétés ni même passer par la phase Tribunal ?
Alors, ne nous trompons pas d'ennemis.

Rédigé par : Cri-cri | 10 sep 2014 17:00:25

Je ne suis pas complètement en accord.

Malgré la qualification de dégradation de biens cela n'explique pas la RELAXE.

Une condamnation, même faible était dans ce cas possible.

Ici pas de sursis, pas d'amende, pas de condamnation symbolique ou juste de remboursement des dégâts.

Rédigé par : JEJ | 10 sep 2014 18:04:16

Il me semble avoir lu sur certains quotidiens que le parquet avait fait appel de cette "relaxe"

Rédigé par : michel | 10 sep 2014 19:23:16

Qu'en pensent nos évêques ?

Rédigé par : Karv | 10 sep 2014 21:32:58

Il n'y a pas à ergoter, ces juges ont voulu se payer du catho sans vergogne, car la relaxe des harpies et la condamnation des personnels de sécurité est une gifle murement réfléchie dans la figure de tous les catholiques. Mais qui pouvait croire qu'il y a encore une justice en France avec des décisions aberrantes qui se succèdent dans les prétoires?

Rédigé par : Stephe | 10 sep 2014 21:47:50

On ne se passera pas de juger les magistrats
puis d'annuler tous leurs jugements
et de rejuger toutes les affaires...

Rédigé par : DUPORT | 10 sep 2014 22:32:37

Que dit l'episcopat ??? Rien???? J'attends les propos de Mgr Podvin... !
Quoi qu'il en soit, nous sommes nombreux à rever d'en attraper une pour la tondre, elle sera heureuse de ressembler à un homme!

Rédigé par : Jib | 11 sep 2014 00:01:42

« La nature des Socialistes les pousse à tenter -¬ sans cesse d’abattre les murs et à essayer toujours de construire des ponts. »
Conclusion du Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, à l’ouverture des Universités d’été le 29 août 2014 !

Allez le PS, au boulot ! Même le « Mur des Cons » doit y passer ! Quant aux ponts virtuels qui enjambent le néant, nous les avons déjà sur tous les horribles billets en euros...

http://www.parti-socialiste.fr/articles/retrouvez-la-pleniere-douverture-des-ueps-2014

Rédigé par : meltoisan | 11 sep 2014 10:04:48

à KL : et bien, raison de plus, dégrader un bien national(ou soi_disant tel) n'est pas une peccadille, non ? sauf s'il s'agit d'une prédilection entre "gueuses" !

Rédigé par : PERRY | 11 sep 2014 15:50:00

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige