« La chasse aux tueurs progresse | Accueil | La laïcité et la dérision du sacré sont incapables de répondre à l'islam »

08 janvier 2015

Je ne suis pas Charlie !

Un billet de Pasquin dans l'Homme nouveau :

"Je ne suis pas Charlie : la liberté d’expression et la liberté de la presse ne sont pas le droit d’insulter, de mépriser, de blasphémer, de piétiner, de moquer la foi ou les valeurs des concitoyens, de prendre systématiquement de front les communautés musulmane ou chrétienne. « Un dessin est un fusil à un coup », disait Cabu.

Non je ne suis pas Charlie et nous étions choqués de voir Mahomet sous la forme d’une crotte enturbannée ou Benoît XVI sodomiser des enfants. Il ne s’agit pas de tolérance ou de libre-pensée : l’insulte est une violence. Je ne suis pas Charlie et je ne crois pas à l’union nationale décrétée par le Président de gauche. Ils se sont trompés depuis trente ans, ils sont en partie responsables de la situation actuelle. Je ne crois pas à leur capacité de lutte contre le terrorisme alors qu’ils détricotent chaque année la souveraineté du pays et sa capacité de défense et de justice.

Je ne suis pas Charlie et le Président se trompe encore en proposant les caricaturistes en héros nationaux, eux qui ont contribué à détruire le lien entre les communautés, méprisé le sens de la nation et caricaturé flics, gendarmes, militaires, eux qui ont fait du Français moyen un beauf. Des flics sont morts dans cette exécution sommaire alors qu’ils étaient caricaturés par ceux-là même qu’ils protégeaient. Je ne suis pas Charlie mais je suis Français et je vois mon pays sombrer dans l’horreur. J’entends des « Allah akbar » guerriers venant des banlieues et des politiques refuser de voir cette réalité. Pourtant Charlie est mort d’avoir minimisé les risques de l’islam radical. Vivant dans un pays chrétien ils ont cru pouvoir insulter sans risque. Je ne suis pas Charlie mais je suis chrétien. Je ne pense pas un instant qu’ils devaient mourir, ni qu’ils l’ont bien mérité. Paix à leur âme, et que Dieu les accueille, s’ils le veulent, dans sa miséricorde. Mais… je ne suis pas Charlie."

Posté le 8 janvier 2015 à 14h24 par Louise Tudy | Catégorie(s): France : L'Islam en France , Liberté d'expression

Commentaires

Surtout #Pasdamalgam :-)
Il y a Charlie et Charlie :
http://twitter.com/MaximusDentatus/status/553178151757828096

Rédigé par : Jerzy | 8 jan 2015 14:28:23

Bon texte qui remet les pendules à l'heure.

Rédigé par : laurent | 8 jan 2015 14:29:02

Mgr Vingt-Trois ne fera pas sonner le glas pour Zemmour mis au pilori. "C'est la liberté qu'ils ont assassiné" ne le concerne pas, lui.

Mais "ils" seront tous là pour encenser les Wolinski et consorts ! Description de ce caricaturiste par les siens sur le Monde :

« J’aime les belles fringues, la bonne bouffe, les cigares, les voyages. J’aime le caviar, le cachemire, les montres Cartier. J’ai une Jaguar, j’achète des bijoux. J’adore les filles impeccables. Cela coûte de l’argent. Rien à voir avec les idées », se justifiait-il(Wolinski)dans Le Canard enchaîné en 1990. Ce goût de l’apparat, son obsession sexuelle pour les femmes et leur anatomie qu’il a abondamment croquée (jambes, fesses, seins, pubis)etc... etc...

EX DE DESSIN DE WOLINSKI :

http://i.ytimg.com/vi/kKQjJ7ekKm4/hqdefault.jpg

et ND sonne le glas....

Rédigé par : jejomau | 8 jan 2015 14:33:48

"Je suis Charlie"
avant d'adhérer au slogan, j'aimerai savoir pour "suis" s'il s'agit du verbe ETRE ou SUIVRE ?

Rédigé par : DEVAUX | 8 jan 2015 14:35:23

Moi, je pense que si ça leur est tombé dessus, ce n'est pas pour rien ...

Rédigé par : ouhla | 8 jan 2015 14:38:18

Quasiment tous les médias, tous les politiques et tous les Français sont unanimes pour défendre la liberté d’expression et combattre la censure sous toutes ses formes : On ne peut que s’en féliciter !

Aux médias et aux politiques d’abord de mettre en œuvre cet ambitieux programme… au profit des Français et de la France.
----------------------------------------

Je suis Meltoisan, Français, patriote, souverainiste en tout cas. En plus, j’aime mon pays et les gens en général…

Désolé, je ne suis pas Charlie ! Je ne suis pas non plus un américain ni un berlinois...

« Je ne suis pas Charlie ni un américain ni un berlinois... » Message à faire circuler sans modération.

Rédigé par : Meltoisan | 8 jan 2015 14:38:53

que tous les paroissiens de Notre-Dame à Paris tapent sur internet "dessins de Wolinski" pour savoir "QUI" est le type en question pour lequel on fait sonner les cloches de Paris....

Rédigé par : jejomau | 8 jan 2015 14:47:38

[Hors-sujet. L.T.]

Rédigé par : Charles2Marie | 8 jan 2015 14:51:39

Je ne suis pas Charlie, moi non plus !
Oh non !
Dieu m'en garde !
Je l'ai dit et l'ai même écrit sur des sites depuis hier midi mais avec moins de talent que Pasquin dont le billet est parfait !

Rédigé par : esprit libre | 8 jan 2015 14:53:26

On se dirige de plus en plus vers un Etat totalitaire. Ce qui se passe dans les médias et partout est consternant. Si vous refusez d'entrer dans cette frénésie, si vous ne vous considérez pas comme étant Charlie, vous êtes lynchés ! Les rares internautes qui critiquent un tant soit peu cette frénésie médiatique sont aussitôt lynchés et accusés de provocation et d'irrespect. C'est étonnant car Charlie Hebdo aurait été en première ligne pour caricaturer une situation comme celle-ci.

Rédigé par : Alexandre | 8 jan 2015 14:58:13

Merci pour ce billet, car aujourd'hui je me suis sentie bien seule, au milieu de tous ces Charlie. Je ne suis pas Charlie.

Rédigé par : seule | 8 jan 2015 14:59:05

C'est la liberté d'expression... des idées de gauche qui est frappée, pas la Liberté d'Expression comme telle.

Rédigé par : Lexutor | 8 jan 2015 15:12:46

Tout à fait d'accord !
Je ne suis pas Charlie !

Et ce matin, travaillant dans un collège privé, cela m'a fortement dérangé que l'on vienne coller une affichette sur le mur avec pour inscription "je suis Charlie", dans ma classe. Les collégiens non plus ne sont pas Charlie et c'est aussi cela la liberté ! On n'a pas à nous enfermer dans telle ou telle case !

"Je pense donc je Suis"...
mais je ne suis pas Charlie ... et je ne le suivrais pas.


La grosse Colèèère

Rédigé par : La grosse Colèèèère | 8 jan 2015 15:13:29

JE NE SUIS PAS CHARLIE
Un journal insultant envers les religions. Il sont en partie responsables de ce qui leur arrive. On n'insulte pas la première religion de France sans conséquences;
Cependant je condamne cette forme de violence, mais je ne suis pas Charlie.

Rédigé par : JFR | 8 jan 2015 15:15:58

Pas d'accord. Pas d'accord du tout. Quand les gens disent "je suis Charlie", pour la plupart d'entre eux, ce ne sont pas des lecteurs de Charlie Hebdo, désolée. Ici c'est vous qui vous donnez bonne conscience à bon compte, "nous ne sommes pas comme ces gens-là". Le côté grand messe et absence de sacré est évidemment exaspérant, et toute forme de slogan est exaspérante.
Mais chez les gens qui manifestent, désolée, il ne s'agit pas de défendre les caricatures ou la vulgarité, mais un esprit gaulois qui, oui, s'autorise tout ce qu'il veut. L'auteur de cet article fait-il aussi la fine bouche devant les textes de Rabelais? Ou L'Heptameron qui met en scène des moines priapiques??? Allons donc.
L'humour, c'est l'humour, et jouer aux censeurs ce n'est pas une bonne idée. Commençons par laisser tout le monde s'exprimer, et n'achetez pas le journal, c'est tout.
Non la liberté d'expression ne doit avoir aucune limite, désolée.
Ce qui est choquant c'est qu'ils la refusent à Zemmour, voilà tout.
Jouer les pères la-morale et vouloir mettre une limite à la liberté d'expression, c'est mettre un frein à ce rire qui fait notre peuple, ne vous en déplaise.
D'accord ce rire-là était vulgaire et provocateur, et alors?
Non, les gens qui étaient à République ne cautionnaient pas cela. Pour eux, c'est tout un symbole qui a été tué avec ces caricaturistes, et il ne s'agit pas juste de Charlie Hebdo. "Je suis Charlie" voulait dire "je suis Gaulois". Mais peut-être ne l'êtes-vous pas.

[Je vous invite à relire l'encyclique Libertas Praestantissimum, qui rappelle que la liberté sans limites est au contraire une servitude, la licence. S'agissant de la liberté d'expression en particulier, Leon XIII distingue deux domaines :

Et maintenant, poursuivons ces considérations au sujet de la liberté d’exprimer par la parole ou par la presse tout ce que l’on veut. Assurément, si cette liberté n’est pas justement tempérée, si elle dépasse le terme et la mesure, une telle liberté, il est à peine besoin de le dire, n’est pas un droit, car le droit est une faculté morale, et, comme nous l’avons dit et comme on ne peut trop le redire, il serait absurde de croire qu’elle appartient naturellement, et sans distinction ni discernement, à la vérité et au mensonge, au bien et au mal. Le vrai, le bien, on a le droit de les propager dans l’État avec une liberté prudente, afin qu’un plus grand nombre en profite ; mais les doctrines mensongères, peste la plus fatale de toutes pour l’esprit ; mais les vices qui corrompent le cœur et les mœurs, il est juste que l’autorité publique emploie à les réprimer avec sollicitude, afin d’empêcher le mal de s’étendre pour la ruine de la société. Les écarts d’un esprit licencieux, qui, pour la multitude ignorante, deviennent facilement une véritable oppression, doivent justement être punis par l’autorité des lois, non moins que les attentats de la violence commis contre les faibles. Et cette répression est d’autant plus nécessaire que contre ces artifices de style et ces subtilités de dialectique, surtout quand tout cela flatte les passions, la partie sans contredit la plus nombreuse de la population ne peut en aucune façon, ou ne peut qu’avec une très grande difficulté se tenir en garde.

Accordez à chacun la liberté illimitée de parler et d’écrire, rien ne demeure sacré et inviolable, rien ne sera épargné, pas même ces vérités premières, ces grands principes naturels que l’on doit considérer comme un noble patrimoine commun à toute l’humanité. Ainsi, la vérité est peu à peu envahie par les ténèbres, et l’on voit, ce qui arrive souvent, s’établir avec facilité la domination des erreurs les plus pernicieuses et les plus diverses. Tout ce que la licence y gagne, la liberté le perd ; car on verra toujours la liberté grandir et se raffermir à mesure que la licence sentira davantage le frein.

Mais s’agit-il de matières libres que Dieu a laissées aux disputes des hommes, à chacun il est permis de se former une opinion et de l’exprimer librement ; la nature n’y met point d’obstacle ; car une telle liberté n’a jamais conduit les hommes à opprimer la vérité, mais elle leur donne souvent une occasion de la rechercher et de la faire connaître."

L.T.]

Rédigé par : ODE | 8 jan 2015 15:17:10

Pour moi,les caricatures christianophobes de Charlie Hebdo sont encore plus vulgaire et obscènes que les caricatures antisémites sous l'Allemagne nazie,et tout ces crétins qui rendent hommage à Charlie Hebdo , s'associent de fait à l'incitation à la haine religieuse et aussi à l'incitation à la haine politique,en caricaturant 20% de l'électorat français à des nazis et des excréments :
http://www.staragora.com/images/flux/default/3/2/23007ef3b181e8ffb9f1129a87a621d54f0da07453f9d.jpg

Rédigé par : PatrioteBBR | 8 jan 2015 15:47:40

Nous sommes nombreux apparemment à ne pas vouloir être Charlie !Les politiques et les média sont allés trop loin dans le traitement de cette affaire en imposant ces rassemblements républicains qui occultent la réalité et "endorment" le peuple. Le journal satirique, violent,méprisant et insultant, ne mérite pas qu'on le porte au pinacle. Par contre silence, respect, recueillement et prière pour les hommes sauvagement assassinés, oui. Ca n'est pas du tout la même chose...

Rédigé par : Elda | 8 jan 2015 15:48:22

catholique et français, c'est:
je confesse que j'ai péché en pensées, paroles, et actions. Par omissions encore plus!

Tout cela ne me paraît pas compatible avec la déesse Liberté, qui prétend libérer mes pensées, mes paroles et mes actions, de l'autorité de mon Dieu, de mon Sauveur, et de Son Eglise!

On ne semoque pas de Dieu: le dernier numéro de Charlie Spécial Noël est un infâme torchon blasphématoire contre l'enfant Jésus et Sa sainte Mère.
Et si Dieu se servait du djihad pour punir les athées blasphémateurs?
Et demain tous ceux qui prétendent aimer "l'Islam modéré"???

Comme dit l'Apocalypse: que celui qui a des oreilles entende...".

Rédigé par : parvulus | 8 jan 2015 15:49:58

Rien ne justifie ces assassinats. Ils doivent cependant nous questionner sur l'usage que nous nous autorisons à faire de nos libertés. Liberté de penser et de s'exprimer est trop souvent confondue avec une liberté infantile de faire ou dire n'importe quoi en pensant que ce n'est pas si grave. Choquer,blesser,moquer,salir : notre état à moitié détricoté n'a pas su ou voulu y poser de limites, des fous furieux s'en sont chargés hier, hélas, de la façon la plus abjecte. Je demande à voir comment ils seront traités et leurs soutiens empêchés de nuire?
Il va falloir, main dans la main avec les musulmans ''ordinaires'', travailler ensemble à défendre nos libertés...

Rédigé par : Rita | 8 jan 2015 16:00:56

[Vous pouvez être en désaccord avec d'autres commentateurs et même avec les blogueurs, mais exprimez-vous avec politesse. Comme dans un salon... beige. N'hésitez pas à rédiger de nouveau votre commentaire, avec des arguments et sans insultes. L.T.]

Rédigé par : Badola | 8 jan 2015 16:03:59

Je suis pour la Vérité et la Liberté oui .
Mais sûrement pas pour celles que défendait Charlie hebdo .
Je ne fais pas d'amalgame .Justement !
Je pense au meurtre d'êtres humains et au chagrin de leurs familles , je pense au danger qui menace le monde , la France . Mais jamais je n'accepterai l'irrespect et la provocation mortifère , car cela vient de l'enfer .

Rédigé par : Gisèle | 8 jan 2015 16:05:26

Eh oui... Nos maîtres en prêt-à-penser roulent encore une fois à contre bon sens. La primauté des manifestations est accordée à la défense de la pseudo-liberté de la presse (qui dans sa forme actuelle est en totale opposition avec le concept le plus élémentaire de justice, du moins avec le blanc-seing accordé par les autorités aux immondices de Charlie hebdo) et le problème de l'islam est encore rejeté dans l'ombre. Or, une des questions est bien de savoir pourquoi des semi-déments (ou islamistes, même déséquilibrés car il faut bien l'être pour en arriver là) peuvent se balader ainsi en France et perpétrer de tels assassinats.
Ce n'est pas tant Charlie hebdo et la prétendue liberté de la presse qui ont été visés que toute notre société.

Quant à l'équipe de Charlie hebdo, [...], je rappelle que les "gentils héros des temps modernes" comparaient les épouses de militaires à des putes pendant la guerre du Golfe, Jean-Paul II et Benoît XVI à des sodomites et Notre Seigneur à un reste de fausse-couche. Et qu'est-ce que cela faisait bien rire nos princes! Même que Val a été particulièrement honoré par Sarkozy...
Que Dieu leur pardonne leurs péchés. Il a une certaine expérience des crachats au visage et seul lui est assez grand pour pardonner tout cela.


Non, en effet je suis moins que jamais Charlie et plus que toujours "Nasrani".

Rédigé par : JPO | 8 jan 2015 16:08:38

@parvulus
Je sais ... ma sœur a été blessée en voyant l'affiche à l'entrée du marché de Noël de Périgueux , à la vue de tous les enfants .Jésus accepte et pardonne les offenses à son encontre , mais il ne veut pas que l 'on touche à sa Sainte Mère . Elle a dit : quelle pourriture ! ça ne leur portera pas bonheur !
Je pense que ceux qui succombent au charme de Satan ne s'imaginent pas dans quel piège ils tombent . Satan se sert d'eux et finit par les entraîner vers la mort du corps et de l'âme en guise de salaire .

Rédigé par : Gisèle | 8 jan 2015 16:12:59

ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent!"

Rédigé par : lafforest | 8 jan 2015 16:15:17

Hier soir, j'écrivais cela à mes collègues avant de quitter le boulot:
J’ai fini par trouver ce qui met un peu de cohérence dans cette affaire : l’incapacité (voire l’indifférence totale) de beaucoup à penser comment les autres cultures perçoivent leur comportement. Les donneurs de leçon de la liberté d’expression feraient bien de réfléchir aux conséquences de leur usage de cette liberté d’expression, les libertaires sont complètement irresponsables.
Dans une société de plus en plus multicommunautaire et de toute façon dans un monde qui est devenu le village global, les dessins de CH dépassent la liberté d’expression : pour les musulmans, c’est un véritable acte hostile ! Je ne justifie pas cet attentat : je ne suis pas musulman. Mais, personnellement, « JE NE SUIS PAS CHARLIE ». C’est un peu l’affaire du dealer qui se fait dessouder par un parrain : on ne cautionne pas le parrain, mais on ne regrette pas le dealer…
Autrement dit, l’attitude de CH n’a jamais été une attitude de paix parce que ce n’est pas une attitude de respect. Si on fait de ces attiseurs de haine les martyrs de notre nation, on ne fait que souffler sur les braises.
Les milliers de manifestants (on n’a pas vu autant de monde après Uzbine ou Bouaké…) sèment le vent, ils risquent de récolter la tempête…

Rédigé par : Guillaume Priou | 8 jan 2015 16:15:45

Non,je ne suis pas CHARLIE, ni ne partage les « valeurs », ni les outrances les outrages qu’il véhiculait, qu'ils véhiculaient. Par contre je compatis à la révolte, à la souffrance, à l’horreur que ces assassinats font naître en moi comme en chaque français- dignes de ce NOM.

Rédigé par : Noël de Virdeuil | 8 jan 2015 16:16:54

Très bon ! C'est exactement ce que j'exprimais (à ma façon, sans doute moins pertinente...) sur d'autres commentaires.
Car on peut tuer aussi par la dérision, l'insulte, la diffamation et le dénigrement.
Ainsi Cabu, Wolinski et consorts ne se sont pas privés, toute leur vie durant, sous le paravent d'un humour douteux, d'abuser de leur liberté d'expression pour assassiner à petits feux leurs adversaires politiques (et même des innocents, quand ils prenaient ouvertement partie pour promouvoir la culture de mort).
Leurs stylos et pinceaux étaient une autre sorte "d'arme de poing".
Ils sont tombés sur des gens aussi haineux qu'eux, mais armés "d'armes de poing" plus expéditives.
Et à cause d'eux, des innocents aussi sont morts dans la tuerie !
De même, ils portent également une lourde responsabilité dans les avancées tragiques des drames de l'avortement, de l'euthanasie, de la dénaturation du mariage, etc., qu'ils ont soutenues de toute leur dérision !
Ils étaient pourtant prévenus : "Qui usera de l'épée périra par l'épée". Ils ont malgré tout usé jusqu'à l'abus de leurs armes de poing, se moquant des mises en garde de leur Créateur et Seigneur...
Ne soyons jamais Charlie, pas plus islamistes que Charlie ! Car on peut les renvoyer dos à dos, les uns et les autres n'ayant aucun respect de la vie humaine et n'accordant aucune liberté d'expression à celui qui pense différemment, les Charlie n'ayant jamais hésité à prononcer des fatwas sur leurs adversaires politiques.

Rédigé par : Faustine | 8 jan 2015 16:20:06

@ ODE
Avec tout de même une nuance, pour lire Rabelais ou l'Heptameron, il faut en effet se procurer le livre et entrer dedans. Pour se faire cracher à la figure (ce qui est différent de l'humour gaulois) par Charlie Hebdo, il suffit de passer dans la rue devant un kiosque à journaux.
Dans un cas je suis complice, dans l'autre on me viole.

Rédigé par : JPO | 8 jan 2015 16:21:56

Moi non plus, je ne suis pas Charlie et je suis reconnaissant à l'auteur de ce billet d'avoir exprimé ce que nous sommes un certain nombre à penser.
Charlie est un torchon répugnant. Je ne voudrais ni le laisser entrer dans ma maison ni qu'on le mette sous les yeux de mes enfants.
D'ailleurs je comprends mal comment les mêmes personnes qui défendent le droit des musulmans à vivre et à pratiquer leur religion en France peuvent en même temps revendiquer le droit d'insulter impunément cette même religion. Pour moi les caricatures de Mahomet sont des provocations bêtes et gratuites, qui n'ont rien à voir avec une authentique liberté d'expression.

Rédigé par : Roland Chastain | 8 jan 2015 16:30:11

je ne suivrai pas Ch...,moi non plus , je ne suis pas "berliner", je ne suis pas juif allemand, ni juif du tout , d'ailleurs !
Je suis un Français qui installe sa crèche lors de l'Avent et aligne les santons... et je me fous de nos "monsignori sanzamalgam" qui tendent l'oreille gauche après que leur oreille droite ait été insultée !

Rédigé par : Badola | 8 jan 2015 16:34:32

Moi je voudrai comprendre :
Mon cœur saigne que des hommes aient été assassinés! Mais leur mort n'en fait pas pour autant des saints et des hommes parfaits. Ce magazine était un torche-c.., il ne devient pas parole d'Evangile pour autant!
On ne tue pas par tristesse et chagrin ou colère d'être blessé par des gens qui gagnent leur pain à peiner les autres en rendant grotesque , violent ou pornographique ce qui est essentiel dans la vie de leurs semblables qui ne demandaient qu'un peu de respect.
Moi je voudrai comprendre : Si la caricature est une liberté pourquoi Madame Taubira avec une banane ou en petit bébé singe pose un problème?
Pourquoi SOS racisme est sur tous les fronts et gagne tous ses procès et pas l'AGRIF? Pourquoi des groupes extrémistes de droite sont dissous et pas ceux de gauche?
Pourquoi le pape peut être dessiné en train de sodomiser un enfant comme s'il était pédophile et pas chaque président ou politique de France dès qu'un citoyen français lambda est condamné pour ce crime ou un ministre de l'éducation nationale quand c'est un enseignant?
Pourquoi peut-on caricaturer des croyants et pas des homosexuels parce que les LGBT veillent?
Pourquoi on ne passe que rarement les bornes avec les handicapés ...
Et si cela nous gêne de caricaturer pour cause d’ethnie, de race, de sexisme, de pratiques sexuelles, de handicaps, de maladie, de physique etc...pourquoi la religion, elle, serait-elle victime d'un soi-disant humour qui est vulgarité totale irrespect et agression?
Liberté d'expression mais pas pour Zemmour, pas pour Dieudonné, pas LMPT, et le moins possible le Pen...
Liberté d'expression aux femen mais pas à Alliance vita ou aux pro-vie ou à Alain Delon.
Liberté d'expression mais drapeau arc en ciel sur les mairies mais pas de sweet LMPT...
Et bien moi j'ai trouvé que le Seigneur avait beaucoup d'humour à faire sonner pour le décès d'anticléricaux notoires et communicants à ce titre sur la place publique dans leur feuille de chou, un toscin si profond...
Las cathos aussi ont de l'humour, finalement sans rancune à l'heure des drames et tellement plus grands que leurs adversaires!
Tant pis si la gourde de journaliste a eu le culot sur la trois de dire que la cathédrale Notre Dame était "laïque"???? Tous le monde ne peut pas être assez libre pour résister à la pensée unique !
[...] La république aura beau faire, les plus beaux hommages et les plus belles consolations sont chrétiennes et le demeureront. Face au mal la seule réponse de taille c'est Dieu et pas n'importe lequel, Celui qui parle d'amour et qui a la grande classe (chez nous on dit miséricorde) d'accueillir ceux qui l'ont ridiculisé sans états d'âmes, fut un temps de vie sur terre...
Ne nous trompons pas le héros alors c'est Celui dont on voulait cacher la liberté d'expression de la Foi, dont le message est détourné, vous savez ? Celui dont la crèche est une insulte et qu'on appelle le Prince de la Paix...

Rédigé par : logorrhée | 8 jan 2015 16:56:25

Ce qui m'exaspère, ce sont toutes ces bonnes âmes cathos, et j'en vois plein parmi mes amis et mes proches, qui bêlent "Je suis Charlie" sans jamais avoir ouvert un numéro de Charlie Hebdo de leur vie. Il faudrait leur présenter un florilège des dessins parus dans ce torchon depuis 40 ans, pour qu'ils sachent à qui ils rendent ainsi hommage, à supposer qu'ils le supportent 5 minutes sans vomir.
Je parie qu'ils changeront vite d'avis et comprendront qu'ils sont les idiots utiles d'un système qui instrumentalise ce drame pour chanter les louanges de sectaires haineux et répugnants, quel que soit leur talent par ailleurs.
Ça n'empêche pas de prier pour toutes les victimes de ce massacre et de dénoncer les crimes des islamistes qui sont en guerre contre la France.

Rédigé par : Rivarol | 8 jan 2015 16:57:27

On voit la puissance des médias : c'est de la manière dont ils ont annoncé ce drame que la moitié de la France proteste, renifle et veut défiler. Parmi les pleureurs, peu étaient abonnés à C.H mais, rémontés par les radios et la TV, tout à coup ils veulent exprimer leur effroi de voir des idoles brisées.

Personnellement je n'ai appris la nouvelle qu'à 14 h, par des voisins. Je ne comprenais rien, ils me donnaient l'adresse de C.H. pour me faire comprendre. Mais je n'ai jamais su cette adresse, je n'ai vu que quelques caricatures vulgaires dans la presse. L'adresse de C.H ne me disait rien du tout. Mais la France entière avait été informée comme il fallait par les médias ! Et faute de se défendre intelligemment, elle va organiser de grandes processions laïques. Si j'étais musulman, je rigolerais bien.

On va subir encore beaucoup de massacres. Faudra-t-il à chaque fois faire des défilés comme les "marches blanches" qui hélas ne servent à rien du tout.

Rédigé par : Jean Theis | 8 jan 2015 17:02:30

@ ODE
J'ai bien aimé vos explications (que je partage en partie) et aussi la longue remarque qu'a fait L.T. à votre texte. Personnellement, je ne me sens pas du tout CHARLIE, quel que soit le sens donné à "suis" (être ou suivre) et ai été rasséréné par l'article de Pasquin qui correspond peu ou prou à mes sentiments. Bien sûr que l'on est horrifié par ce qui s'est passé, mais la réaction donne, une fois de plus, dans le politiquement correct. Comme dit dans d'autres Posts, si cela arrivait à des "Non politiquement corrects" je ne pense pas que l'on décréterait un deuil national, que je trouve, d'ailleurs, parfaitement exagéré, voire déplacé, en l’occurrence : il faut savoir raison garder.
Enfin, arrêtez d'être "désolée" à tout bout de champ : cette expression, trop employée dans le langage courant, est malvenue dans un texte. "Désolé !", mais cela fait vraiment...PLOUC.

Rédigé par : vaucenay | 8 jan 2015 17:18:56

Ce journal était un torchon, ceci est plus que clair.

Néanmoins, oui, vous êtes tous (moi de même) Charlie. Et pourquoi?

Parce que cet ignoble journal représentait un tout, un tout que ces gens de culture et appartenance étrangère ont décidé de souiller de violence. Le tout n'est autre que notre environnement à nous, européens. Un environnement qui ne plait pas à tous, de part sa mixité et ses libertés de penser et d'agir, mais un environnement qui nous garantit pleine liberté quand à nos agissements.

Cette attaque est celle perpétrée à l'encontre de nous tous, européens, de culture et de traditions européennes. Nous sommes Charlie, car il était nous.

En tant que catholiques et chrétiens, nous nous devons d'être unis, entre nous, mais aussi avec les autres. Avec les athées, avec les autres croyances.

Nous sommes ceux qui doivent donner l'exemple, nous redoutions tous ce qui allait se passer, nous savons aussi que la politique de nos pays respectifs est extrêmement véhémente envers nous et que l'opinion publique est largement contre nous. Néanmoins, au nom de l'unité de tous dans le Christ, nous nous devons d'être un refuge pour tous, et non une opposition constante aux autres.

Le Christ allait enseigner sa vérité en aimant, parfois pris de sainte colère, mais l'amour restait le fondement et la fondation de sa maison, de son Eglise.

Aujourd'hui nous catholiques et chrétiens avons la mission d'aimer, de réunir, d'être ceux sur qui se bâtira la nation de demain. Nous devons être le coeur retentissant d'amour, pour tous.

Soyez unités et non dissidence. Nous verrons alors l'Europe nous aimer en retour, et notre civilisation continuer.

Rédigé par : Mikael | 8 jan 2015 17:20:37

Je ne suis pas Charlie !
Je ne suis pas un numéro ! Je suis un homme libre !
Et je m'évade du village...

Rédigé par : Baudouin | 8 jan 2015 17:25:39

Je ne suis pas Charlie, mais je suis triste ! Je n'aimais pas les dessins de Charlie, ils me heurtaient, me donnaient parfois la nausée, m'insultaient en tant que chrétienne, me révoltaient...mais je suis triste.

Rédigé par : alfa | 8 jan 2015 17:28:36

Qu'est notre démocratie qui ne sait pas exiger des prêches en français dans les mosquées, qu'est-elle pour ne pas dénoncer la mort qui rôde sur les têtes des musulmans convertis au catholicisme ? Ne devrait-elle pas protéger ces citoyens sur son territoire au nom de la liberté, de la liberté religieuse ? Dénonce-t-elle l'impossibilité de construire une église en Arabie Saoudite ?

Ah, elle est belle notre liberté de parole

Tout ça pourtant est l'Islam, pas l'islamisme, n'est-ce pas ?

Les mahométans qui ont envahi l'Afrique du Nord et l'Espagne il y a quelques siècles étaient-ils musulmans ou islamistes ?

Les musulmans dits modérés dénoncent-ils le Djihad ?

Anne Hidalgo, Julien Dray, Manuel Valls, Alain Juppé, ont-ils les réponses ?


Rédigé par : Damien | 8 jan 2015 17:39:23

Moi non plus je ne suis pas charlie. Je suis en tant que mère d'un policier, attristée par la mort de ces trois fonctionnaires qui, pour des salaires de misère, risquent tous les jours leur vie pour protéger des décervelés comme cabu et les autres.

Rédigé par : odile | 8 jan 2015 17:52:06

Je n'ai jamais lu Charlie Hebdo que je détestais, tout comme Rivarol, et pourtant comme ODE je suis Charlie Hebdo.

"Charlie est mort d’avoir minimisé les risques de l’islam radical" : bien au contraire, Charlie Hebdo était le seul à s'en moquer, avec vulgarité comme pour le reste, contrairement au Canard Enchaîné, autre torchon cathophobe mais politiquement correct. Ils étaient conscients de ce qu'ils faisaient mais pensaient que c'était leur devoir d'anarchistes jouisseurs : c'était du courage, comme R. Redecker ou S. Rushdi .

"Car on peut les renvoyer dos à dos, les uns et les autres n'ayant aucun respect de la vie humaine
Rédigé par : Faustine | 8 jan 2015 16:20:06"
12 morts à zéro, balles au centre : mais on peut les renvoyer dos à dos. Enfin, sauf les morts, qui ne tiennent plus debout.

"Dans un cas je suis complice, dans l'autre on me viole.
Rédigé par : JPO | 8 jan 2015 16:21:56"
Un viol ?

Code pénal, Article 222-23
"Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol.
Le viol est puni de quinze ans de réclusion criminelle."

"Pour moi les caricatures de Mahomet sont des provocations bêtes et gratuites, qui n'ont rien à voir avec une authentique liberté d'expression.
Rédigé par : Roland Chastain | 8 jan 2015 16:30:11"
La vulgarité fait partie de la liberté d'expression. Vous voulez établir le délit de Blasphème, comme E. Raout ?

"Tout ce qui est excessif est insignifiant." Talleyrand

Rédigé par : SD-Vintage | 8 jan 2015 17:53:18

merci pour ces mots justes.

Rédigé par : Alger de St Brice | 8 jan 2015 17:59:19

"Autrement dit, l’attitude de CH n’a jamais été une attitude de paix parce que ce n’est pas une attitude de respect. Si on fait de ces attiseurs de haine les martyrs de notre nation, on ne fait que souffler sur les braises.
Les milliers de manifestants (...) sèment le vent, ils risquent de récolter la tempête…
Rédigé par : Guillaume Priou | 8 jan 2015 16:15:45"
Un jour, c'est peut-être vous qui serez considéré comme manquant de respect aux musulmans, tout comme les Chrétiens et Yézidis d'Irak

Rédigé par : SD-Vintage | 8 jan 2015 17:59:42

Ni Charlie ni Charlots ...

Rédigé par : nemo | 8 jan 2015 18:05:05

Le laïcisme et le nihilisme réveillent les feux de l'enfer.

Rédigé par : free | 8 jan 2015 18:05:29

@Badola bien dit !

Rédigé par : Gisèle | 8 jan 2015 18:09:44

La justice immanente a frappé.
Je ne me sens pas concerné par toute cette agitation. Les pseudos spécialistes se délectent des royalties de leurs analyses bidons. Ils sont déchaînés.
Les cons récoltent ce qu'ils ont semé.
Ils pleurnichent comme des femmelettes.
Nous avons les politiques les plus bêtes et les plus véreux du monde. Ils ont voulu une immigration colossale et incontrôlée, maintenant, qu'ils paient, ce ne sera jamais mon combat.
Nous avons les journalistes les plus soumis, les plus obséquieux et sans doute les plus corrompus du monde.
Nous avons les banksters les plus pourris du monde.
Charlie Hebdo a payé pour ses écrits et ses dessins, c'est le premier de la liste.
Personnellement, je ne lisais pas ce journal et je n'avais aucune sympathie pour cette feuille de choux. Si les cathos sont pacifiques, les djihadistes sont revanchards, déterminés et dérangés.
Je regrette profondément que des innocents paient la politique irresponsable des socialistes et de l'UMP et de tous les bénis oui oui qui les entourent.
JE NE SUIS PAS CHARLIE et je n'ai aucunement l'intention d'en être.
Qui tue par l'épée meurt par l'épée.
Les suivants comptez vous.
Je ne me sens en aucun cas solidaire de toute cette mise en scène ignoble, misérable et pleurnicharde.
Cette France là n'est pas la mienne.

Rédigé par : actinoui | 8 jan 2015 18:15:55

Merci à Pasquin d'avoir bien dit les choses.

Nous sommes plus nombreux que nous ne le croyons à n'être pas Charlie.

Ce qui se passe en ce moment est de la pure propagande d'un régime totalitariste aux abois.
Honte à la presse nationale, où il est impossible d'expliquer qu'on ne veut pas être Charlie.
J'ai essayé 2 fois sur le Figaro (en respectant la charte évidemment et en courtoisie), commentaires refusés ...

Rédigé par : rgscaron | 8 jan 2015 18:20:06


Je NE suis PAS Charlie, moi non plus.

Marre de ces slogans fourre-tout !

Rédigé par : Cosaque | 8 jan 2015 18:22:25

Bel exercice de victimisation :

"Cet attentat sanglant "est un coup porté à l'ensemble des musulmans", a déclaré pour sa part le président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur", qui s'est allié à de nombreuses reprises aux islamistes

le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou a déclaré face à ce « carnage » : « Les musulmans sont traumatisés, ils en ont marre, cette majorité silencieuse se voit prise en otage par des fêlés ». Il appelle donc les musulmans de France à manifester : «Il faut que les musulmans sortent massivement dans les rues pour exprimer leur dégoût devant la confiscation de l'islam par ces fêlés, ces fous », confie encore Tareq Oubrou, islamiste membre des frères musulmans

Mohammed Moussaoui assure donc qu'il n'y a «pas de mots assez durs et assez forts» pour exprimer la «condamnation» de cet acte par les musulmans de France qui se retrouvent «doublement victimes» parce que «leur religion est instrumentalisée par des criminels» et parce que «des populistes essayent d'instrumentaliser ce type d'acte pour exacerber encore plus les tensions et attiser les peurs».

Le Figaro

Combien de pays musulmans ont une législation contre le blasphème, les insultes envers l'Islam ou Mohamed ? Et Asia Bibi ? Le Pakistan ce n'est pas l'Islam, ni l'Arabie saoudite ?

Rédigé par : SD-Vintage | 8 jan 2015 18:22:39

JE NE SUIS PAS CHARLIE, car l'insulte et l'injure ne sauraient produire autre chose que la violence et la haine, et n'a rien à voir avec la liberté de la presse et la liberté d'expression. Et comme le dit la sagesse populaire : "qui sème le vent récolte la tempête", même si elle est odieuse !

Rédigé par : Michel | 8 jan 2015 18:23:47

Je suis véritablement écoeuré de tout ce "Ramdam" ! Les affiches "JE SUIS CHARLIE" sont sorties par milliers, imprimées par qui ? Génération spontanée ? Et avec quel argent ?
On se croirait entre les deux tours de 2001 lorsque Chirac l'emporta avec 82 % sans que ça ne choque personne, on faisait défiler les enfants des écoles laïques, c'est ce qui se reproduit actuellement et on peut comparer aussi un tel battage avec l'après 11 septembre médiatique. C'est une terrible offense à la vérité, au peuple véritable et à ses intérêts ! Prendre prétexte d'un lâche et terrible assassinat fanatique pour faire la soit disant "union nationale" et en remettre une couche de "valeurs de la république" est effrayant. C'est une véritable DICTATURE de la pensée qui s'est mise en place et s'exerce comme jamais et nous n'y participerons point, non seulement je dirai que "nous ne sommes pas Charlie" mais encore plus fort, sincèrement "A BAS CHARLIE HEBDO !" Et que les victimes dont la mémoire est manipulée reposent en paix.

Rédigé par : Louid | 8 jan 2015 18:36:33

Nous sommes nombreux à ne pas être des Charlie, c'est rassurant, car cette hystérie médiatique commence à être pesante! Personne ne mérite intrinséquement la mort, mais parfois les voies du Seigneur sont impénétrables... Prions pour leur âme, c'est vrai que cela manque du sacré! Y -a-t-il une messe de prévu au moins ? A qui s'adressent ces bougies allumées, si ces gens ne croient pas en Dieu ni à la vie après le passage terrestre?
RIP

[Le pape a célébré la messe, ce matin, pour les victimes de l'attentat et pour changer le coeur des terroristes. L.T.]

Rédigé par : albert | 8 jan 2015 18:38:56

Certes l'heure n'est pas à la polémique, mais quand même, je ne peux m'empêcher de penser à ce discours prophétique de Soljenitsyne à Harvard en 1979, adressé à l'Occident :"le déclin du courage". Tout est dit, après on adhère ou pas tout comme on est libre de cautionner la barbarie ou la Civilisation.
Une fois de plus, on va analyser les conséquences et non les causes.

Rédigé par : tite | 8 jan 2015 19:01:51

La manifestation de dimanche passe d'un objectif de dénonciation du terrorisme au procès du FN et à l' apologie de l' islam et des musulmans !
La France s'enfonce d' heure en heure dans la folie.

Rédigé par : anonyme | 8 jan 2015 19:06:30

Je ne dis pas que je suis Charlie, ni que je ne suis pas Charlie. Mais vous demandez vous pourquoi les autres disent ce slogan ?!! On a tous une vision différente de cette phrase néanmoins ceux qui le disent ne sont pas pour autant des vendus ni des moutons!! Vous ne vous dites même pas s'ils le disent pour rendre hommage à ceux qui ont été tués injustement. Ici, il est quand même question de vie humaine SVP. Certes ces hommes ne sont pas des sages, n'ont pas respecté certaines lignes dictées par les religions, ont répandu des images qui incitent à la haine ou encore la violence. On parle de religions qui prônent amour, paix, pardon... alors apprenez à faire la différence et faites preuve de tolérance si vous êtes vraiment croyants. Leurs images sont inacceptables, irrespectueuses, inadmissibles etc..mais ce qui est encore pire c'est d'avoir arraché la vie à ces gens comme ça et pourtant on dit que seul Dieu peut décider de cela.

[Dieu n'est pas responsable de la folie des hommes, il n'a pas armé les terroristes. Relisez les dernières lignes de ce post, l'auteur que je cite ne se réjouit absolument pas de la mort des caricaturistes, et ne dit pas qu'ils méritaient une telle mort. L.T.]

Rédigé par : camy | 8 jan 2015 19:08:20

Marre et archi marre de tout ce compassionnel orchestré par les médias, le gouvernement.
NON je ne suis ni ne suis (suivre) Charlie.
Que les défunts reposent en paix mais qu'on arrête ces discours dégoulinants d'hypocrisie aux paroles convenues.

Rédigé par : chloé | 8 jan 2015 19:09:11

Tout à fait d'accord avec l'article. Je ne suis pas Charlie et ne le serai jamais.
Car j'ai toujours désapprouvé qu'on se moque des autres et de plus dans ce qu'elles ont de plus sacré, leur Dieu ou Mahomet. Et plus les gens sont "des petites gens" ou des gens qui se sentent exclus et plus on doit les respecter car elles ne comprennent pas qu'on se moque d'elles en se moquant de Mahomet, on les humilie encore un peu plus et ce n'est pas bien.

Rédigé par : lapaladine | 8 jan 2015 19:09:31

Je ne comprends pas que l'on puisse être pour la limitation de la liberté d'expression.
Alors que la liberté d'expression totale est le meilleur garant de la démocratie, la meilleure arme contre les communautarismes et les tyrans.
Je ne comprends pas que l'on puisse considérer que les dessinateurs assassinés l'ont bien cherché, et pourtant j'exècre l' idéologie de ces derniers.

[Je vous renvoie, comme ODE, vers l'encyclique de Léon XIII. Une liberté d'expression sans limites sert au contraire la tyrannie. Exemple : la tyrannie du sexe avec les publications pornographiques. Il ne s'agit pas ici de réclamer une loi de censure ni de justifier les terroristes, mais d'appeler à la responsabilité. Il eût été préférable que les caricaturistes de Charlie Hebdo meurent pour défendre le bon, le beau et le vrai (et le drôle si vous voulez) plutôt que pour des dessins répandant la vulgarité, la laideur, la pornographie et la détestation des religions. A l'inverse de ce que vous écrivez, on peut penser que se moquer de l'islam (au lieu d'argumenter) en attaquant ce qui touche au sacré pour les musulmans, renforce le communautarisme. L.T.]

Rédigé par : anonyme | 8 jan 2015 19:13:38

Je ne suis pas Charlie. Je n'ai pas fait une minute de silence à midi mais j'ai prié l'Angélus comme il convient à cette heure là pour un chrétien en associant à ma prière les assassins de Dieu (les caricaturistes de CH) et leurs assassins (les tenant de la Kalash islamique). Que Dieu, le Dieu de Miséricorde, nous garde tous.

Rédigé par : oliroy | 8 jan 2015 19:35:06

JE NE SUIS PAS CHARLIE ! Je n'ai jamais acheté ce journal et ne l'achéterai jamais. Merci pour ce billet !!
Mais je suis catholique et je prie pour toutes les victimes de cette barbarie.

Rédigé par : Anne | 8 jan 2015 19:46:05

Merci de dire tout haut ce que beaucoup (la majorité?) pense tout bas.
Par ailleurs, ma fille au CP a observé une minute de silence à l'école... On leur a dit que "des gens" sont morts à Paris. A quoi cela rime? Et comme elle est intelligente, elle m'a demandé : je croyait que tous les jours "des gens" étaient morts dans les hôpitaux?

Rédigé par : aleks | 8 jan 2015 19:55:57

Plus de 30 000 personnes se sont rassemblées le soir en solidarité envers les caricaturistes décédés en présentant des pancartes avec dessus inscrit « Je suis Charlie ». En hébreu, Je Suis Charlie s’écrit ainsi: אני שארלי Avec les lettres identiques, dans un autre ordre, on obtient Je Suis Israël:
אני ישראל Un anagramme amusant !

Rédigé par : Julien | 8 jan 2015 19:56:05

Excellent commentaire de Loggorhée à 16h56.
Tout est dit, rien à rajouter.

Rédigé par : Elda | 8 jan 2015 20:08:33

je ne suis pas Charlie non plus parce qu'à force de penser pouvoir blasphémer toutes les institutions et les morales on en oublie d'être moral soi même.

Rédigé par : pacharli | 8 jan 2015 20:21:50

Nous n'avons pas à juger les personnes et il est bien de sonner les cloches.
Espérons seulement que l'archevêché le fera quand Valeurs Actuelles ou E Zemmour sera attaqué

Rédigé par : Ludovic | 8 jan 2015 20:24:36

Et si le carnage avait eu lieu au siège du FN ???
Quelle aurait été la réaction ???
Les français sont des moutons .
Au journal de la 2 ils ont fait dire à des enfants que CH se moquait des religions .Actes qui seront banalisés dans leur cerveau immature !!!!!!
La perversion des enfants continue !

Rédigé par : Gisèle | 8 jan 2015 20:56:29

Moi, je suis Charlie, pourquoi? Je ne lisais pas Charlie Hebdo, je connaissais quelques dessins mais c'est tout. Alors pourquoi, je suis Charlie? Parce que je pense qu'on ne doit pas mourir pour ses idées quelles qu'elle soient. Ceux qui disent "je ne suis pas Charlie" en ont le droit, ce sont leur idée, on ne va pas les tuer pour autant! Et je suis Charlie, parce que j'aime l'humour et que c'est tout ce que faisaient ces personnes, ils aimaient se marrer. Depuis quand meure-t-on parce qu'on se marre?! On peut ne pas trouver drôle leurs dessins, leur humour, mais est-ce une raison pour les tuer?! Pensez-vous que les belges un jour prendront les armes, lassés des blagues que l'on fait à leurs dépends?!!!

Et enfin, je suis Charlie parce que je suis un être humain, et on a assassiné des êtres humains...Je suis Charlie, parce que je suis triste et en colère.

Rédigé par : fint | 8 jan 2015 20:59:04

@ Louid

Je crois que ce sont les marchands de toner qui sont derrière la diffusion de cette affiche !!!

Et tous les anarcho-communistes zélateurs de CH peuvent remercier leurs entreprises capitalistes sur le dos desquelles ils ont imprimé badges et affiches...

Rédigé par : Tonio | 8 jan 2015 20:59:18

Pour manifester contre la barbarie islamiste, je me suis rendu ce matin à un rassemblement organisé dans ma ville.
Première constatation, il n'y avait là que des "bobos" de gauche, le "journal" Charlie à la main.
Quand j'ai vu devant moi un homme tenant une pancarte affichant "religions piège à c...", je suis allé lui parler pour, calmement et poliment, lui demander de la retirer, et me suis alors fait insulter.
J'ai préférer quitter les lieux pour ne pas marcher avec des gens qui sont aussi haineux envers les chrétiens que les islamistes, même s'ils en restent (pour l'instant) aux mots.

Rédigé par : françois | 8 jan 2015 21:02:08

OUI !! Mille fois OUI !

Je suis Charlie et j'en suis fier, voire prétentieux !

En ces heures sombres, nous devons tous l'être, car oui, en chacun de nous sommeil un Charb, Cabu, Honoré, Tignus ou UN IMMENSE Wolinski.

Wolinski faisait des dessins osés... Et alors ?

Charb était virulent, irrespectueux... Et alors ?

Honoré était irrévérencieux, parfois vulgaire ... Et alors ?

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE ET NOUS DEVONS TOUS L'ETRE car :

1- Le Monde nous regarde et nous observe
2- L'Humour est au-delà de tout et la Reine de toutes les valeurs
3- La Liberté d'Expression totale, sublime, grandiose, grandiloquente, foisonnante et MAGNIFIQUE !

Enfin, Parce que la France est :

- L'inventrice des Lumières,
- La Patrie de Sade, de Pierre-Auguste Caron dit Beaumarchais, poète, Humaniste, écrivain et pourtant marchand d'armes, de Rabelais, de La Fontaine et qui pourtant a écrit et composé une bibliothèque interdite, dite Rose, mais encore plus Vulgaire que les pires dessins de Wolinski !
- La REINE de la Liberté et qui pourtant décapita un jour une reine.
- La pierre angulaire et aussi de Voûte de TOUTE LA LIBERTE d'Expression dans le monde entier.

Pour conclure, Charlie Hebdo a certes été décapité, mais comme la célèbre Hydre de Lerne, ce n'est pas une, ni 2, ni 100 mais bien Mille, Cent Mille, 1 Million de Tête qui surgiront parce que, non, définitivement, non, la Liberté d'expression ne peut mourir et parce que nous devons tous agir pour que cela ne se produise JAMAIS.

Que l'école forme des millions de Cabu, de Wolinski et que sur la Terre naissent des Milliards de Charb.

Je terminerai par une phrase magnifique et magistrale à la hauteur de son auteur Antoine de SAINT EXUPERY (Lui même ne mettait pas souvent de trait d'union à son nom, je respecte donc cela), écrite lors de son reportage sur la Guerre d'Espagne :

"La Grandeur de l'Homme n'est pas faite de la seule destinée de l'espèce : Chaque individu est un empire."
(La Pléiade - Vol.I p.404)

Merci de bien vouloir autorisé ma publication... pour la Liberté d'Expression totale, immense et si belle, car tout peut être dit et montré sans censure aucune.

Rédigé par : DIDIER FALLOW | 8 jan 2015 21:51:32

Je ne suis pas Charlie, loin s'en faut.
Si un dessin est un fusil à un coup, il aurait été plus sage de mettre le cran de sécurité en action.

Rédigé par : blh | 8 jan 2015 21:52:20

Marre de la récupération politique gauchiste avec leurs assos de charlots qui insultent les Français, leur refusant la liberté d’opinion, non conforme à leur idéologie et qui maintenant voudraient qu’on devienne des moutons de panurge.

NON JE NE SUIS PAS CHARLIE !

Non je ne tendrai pas l’autre joue
STOP ! je ne suis pas maso

Rédigé par : Je suis moi | 8 jan 2015 22:52:10

'Ils l'ont bien cherché", "ne pas s'attaquer au sacré des musulmans"... Beaucoup ici sont mûrs pour la république islamique douce que décrit Houellebecq dans son livre....

[L'abbé Loiseau a donné d'excellents conseils pour qui veut convertir un musulman - notamment ne pas attaquer bille en tête Mahomet mais interroger sur ce qu'il affirme. Il ne s'agit bien sûr pas exactement de la même chose que d'un débat dans la presse, mais ce qui est certain, c'est que la finesse et l'argumentation sont plus utiles et plus charitables que la provocation. Dire cela, ce n'est pas préparer à se soumettre. L.T.]

Rédigé par : marie | 8 jan 2015 23:27:15

@ DIDIER FALLOW
Il n'existe pas de liberté de la presse pas plus que de liberté d'expression en France et depuis fort longtemps.
Il n'y a même plus de démocratie non plus.

Votre idée de la France est incroyablement étriquée et partiale car elle n'est pas née avec les "lumières" ni avec Sade !
Certes elle fut la patrie des droits de l'homme et de la liberté mais tout cela est du passé.
Vous étiez en hibernation ces dernières décennies ?

Rédigé par : DUPORT | 8 jan 2015 23:36:39

Je me permets de citer cette dame, Cassandre, parce-que son intervention est juste.
08 janvier 2015, 10:29
"L'islam avec ses aspects inquiétants existait depuis déjà longtemps en France sans que Ch. Hebdo y trouvât à redire trop occupé qu'il était à caricaturer de façon atroce (et parfois drôle) les cathos, le pape et Le Pen. Pire : quand le malheureux prolo vivant en banlieue a commencé à essayer de se plaindre des incivilités et de la délinquance dont il était victime de la part de la jeunesse immigrée, c'est lui que les journalistes de Ch.H, entre autres, ont caricaturé en " beauf" affreusement raciste et facho et leur leur ligne de conduite a été de défendre mordicus l'immigration. Toutefois pour un journal qui se voulait rebelle et iconoclaste, cette postion consistant à ne tirer que sur des ambulances n'était plus tenable. Des lecteurs se sont fait l'écho de cette opinion et Ch H, pour ne pas perdre la face et une partie de son lectorat, a dû se résoudre à traiter l'islam de la même manière, enfin presque ... Apparurent donc, un jour, les fameuses "caricatures", lesquelles en comparaison de celles concernant les cathos ou l'extrême droite, semblaient bien inoffensives. Elles suscitèrent des violences mortelles dans certains pays musulmans mais, bizarrement pas en France. D'ailleurs Ch.H réagit aussitôt en faisant une nouvelle caricature, cette fois très islamiquement correcte, où l'on voyait le prophète Mahomet consterné jusqu'aux larmes par le comportement de ces fanatiques, le message implicite étant qu'ils ne représentaient aucunement le véritable islam. Ch.H s'est depuis lors donné comme ligne de conduite un virulent "pad'amalgamisme", la défense inconditionnelle du multiculturalisme, de la Diversité et du "vivrensemble" continuant à voire dans l'extrême droite à savoir tous ceux qui ne pensaient pas comme lui sur ces sujets le principal ennemi à abattre. De temps en temps une caricature du prohète venait rappeler que les journalistes de Ch.H étaient de vrais rebelles. En fait, par leur constant mépris du peuple "de souche" et les calomnies dont ils l'ont abreuvé, ils ont été parmi les principaux responsables de la haine que les nouvelles générations d'immigrés ont voué à la France et du multiculturalisme délétère qui s'y est installé. Ce qu'ils donnaient d'une main pour donner le change et s'afficher comme rebelles, ils le reprenaient de l'autre et largement. Ce qui ne trompe pas, c'est leur succès dans la classe médiatique, laquelle, loin de les ostraciser comme un Redeker et un Renaud Camus, ou de les fustiger âprement comme un Finkielkraut et un Zemmour, leur a toujours déroulé le tapis rouge. En fait ces journalistes ont été tués par le monstre qu'ils avaient eux-mêmes si opiniâtrement fabriqué.
La leçon à tirer de cet attentat est que vouloir montrer "patte" politiquement ou islamiquement correcte ne sert à rien. Mais certains de ceux en qui les journalistes de Ch.H voyaient leurs pires ennemis, s'en doutaient depuis longtemps. Paix à leur âme. Ils ont désormais l'éternité pour méditer sur la question."

Rédigé par : Rachel | 9 jan 2015 00:00:06

je suis ZEMMOUR
je suis CHARLES MARTEL

Rédigé par : agnes | 9 jan 2015 00:05:09

Déclarations de Cabu (il y a peut-être 15 ans ou +, je ne sais plus exactement mais je m'en souviendrai toujours) lors d'un passage sur "Nulle Part Ailleurs" et interrogé par P.Gildas sur une caricature de JMLP après la mort de JP Stirbois (légende du dessin: après mon oeil droit, mon bras droit)
Gildas: vous exagérez quand même (ou quelque chose dans ce genre)
Cabu: Un salaud, même mort, ça reste un salaud.

Voilà, juste pour rappeler les valeurs de ce grand humaniste (visiblement humanisme à géométrie variable)....

Personne ne se réjouit de ces morts mais je n'ai été, ni ne suis, ni ne serai jamais Charlie.

Rédigé par : Nicolas H | 9 jan 2015 02:03:57

Si je ne me sens pas très Charlie, je suis certainement beaucoup Ahmed et Clarissa, ces policiers qui, sans offenser personne, faisaient sobrement et humblement leur devoir d'État et y ont succombé par la force contraire à la civilisation. Que l'hommage leur soit rendu. Ne les oublions pas!

Rédigé par : jesuis ahmed, jesuis clarissa | 9 jan 2015 02:10:29

Je ne suis pas charlie!

Je suis Naji Al-Ali

http://fr.wikipedia.org/wiki/Naji_al-Ali

Rédigé par : la main visible | 9 jan 2015 05:09:39

Charlie c’était le nom donné par les américains au vietcong pendant la guerre du Vietnam ; Charlie c’était, pour les yankees, la cible à abattre. C’est de là que vient je crois le nom du journal, du temps où ils se rebellaient contre l’empire, contre la clique de banquiers et multinationales qui dirigent les États-Unis.

Puis ensuite pour continuer à exister comme tous les autres journaux Charlie Hebdo a dû rentrer dans la collaboration et là ils ont perdu leur âme et une grande partie de leurs lecteurs.

Après le 11 septembre, pour continuer à exister, ils ont accepté la version officielle, les mensonges auxquels plus de la moitié des américains ne croient plus aujourd’hui, puis ils ont même été jusqu’à soutenir Sarkozy, le traitre qui a remis la France aux mains de l’OTAN.
Mais leur soumission n’a même pas suffi, ils se sont fait descendre par leurs ennemis d’hier et aujourd’hui ils sont utilisés pour diviser encore plus les Français et le monde contre les musulmans.
Après le 11 septembre ils avaient retrouvé intacts les papiers d’identité d’un des terroristes, là ils retrouvent la carte d’identité d’un des pseudo terroristes, après le 11 septembre les médias atlantistes criaient tous en cœur "nous somme tous américains" et les même crient aujourd’hui »nous somme tous Charlie », ils signent leurs actes et les pauvres victimes de Charlie hebdo ont payé cher leur collaboration avec l’empire et la trahison de tous ceux qui comme moi, les aimaient avant, car il faut aussi le dire, c’est leurs ennemis d’hier qui leur rendent hommage aujourd’hui.

Rédigé par : Chao | 9 jan 2015 07:33:23

Je ne suis pas charlie ! L'assassinat est inadmissible, mais trop de boue et d'injures ont été déversées sur les croyants, chrétiens ou musulmans, au nom de la liberté d'expression qui n'est en l’occurrence qu'une liberté de semer la haine.
Cette liberté n'est qu'à sens unique d'ailleurs : en quoi l'injure des chrétiens et des musulmans est différente de l'injure antisémite fortement réprimée ?
La provocation devait se terminer ainsi puisque aucun frein légal n'était appliqué par notre société en décadence et en déroute, qui accepte tout au nom d'un consensus mou et lâche.
La preuve de cette débâcle est bien dans l'hystérie collective actuelle.

[Pas d'accord sur le fait de légiférer. On a vu ce que donnaient les lois liberticides Gayssot, Pleven, Taubira, etc. Une loi supplémentaire empêcherait tout débat sur l'islam. Il serait salutaire en revanche que les journalistes réfléchissent un peu plus à ce qui est déontologique ou pas. L.T.]

Rédigé par : Claude | 9 jan 2015 07:48:21

@francois 21h02

vous avez une sacrée vision et définition de l'humour !

Rédigé par : maev | 9 jan 2015 08:47:14

Je ne suis pas charlie et j'espère ne jamais l'être!

Rédigé par : maev | 9 jan 2015 08:48:30

@ SD-vintage
Dictionnaire Larousse de la langue française:
viol: nom masculin(de violer)
- Rapport sexuel imposé à une personne sans son consentement.
- Littéraire. Action de violer quelque chose : Viol d'un secret professionnel.
- Littéraire. Fait de forcer, de contraindre quelqu'un contre sa pensée : Un viol de conscience.

Si pour vous le code pénal est la seule référence, c'est bien triste. Des gens qui pendsaient comme ça, il y en avait plein les miradors des camps.

Puisque vous aimez les citations, Rabelais a écrit que "science sans conscience n'est que ruine de l'âme". Et je rajoute que con-science sans science ne vaut pas mieux...

Rédigé par : JPO | 9 jan 2015 08:55:04

@ SD-Vintage
Ce n'est pas 12 morts à zéro !
Vous oubliez les centaines de milliers de morts par avortement que les Wolinski et consorts justifiaient (en se moquant d'eux, en plus) !

Rédigé par : Faustine | 9 jan 2015 15:54:59

@maev 8h47
Que voulez-vous dire ?
Aurais-je eu le sens de l'humour en défilant près d'un individu me traitant de c.. sur une pancarte ?
Je ne suis pas Charlie.

Rédigé par : françois | 9 jan 2015 18:42:21

@ Didier Fallow
Franchement, malgré les majuscules, les superlatifs et les doubles interlignes, je trouve votre post fort étriqué.
Votre vénération de la transgression (en l’occurrence monotonement libidineuse de Ch.H.) n'a qu'une portée dérisoire, ce n'est qu'un pauvre ersatz d'anti-transcendance. Il ne suffit pas d'outrepasser des limites pour atteindre à l'ineffable.
Ce que vous appeler la "liberté totale" n'est que le débridement du pulsionnel, la liberté ne consiste pas à s'affranchir de toutes les contraintes, mais à choisir celles dont on entend faire un outil pour grandir.
Votre sélection de grands écrivains français ayant donnés dans le sexe me paraît fort limitée vous auriez pu citer, Jean de Meung, Saint-Just, Verlaine, etc.
Que vous vantiez Sade c'est votre droit, mais rappelez vous qu'il vante beaucoup plus qu'éros débridé, il prône thanatos. Il est vrai que certains de ses propos sont aujourd'hui très actuels : " Ne crains point l’infanticide ; ce crime est imaginaire ; nous sommes toutes les maîtresses de ce que nous portons dans notre sein, et nous ne faisons pas plus de mal à détruire cette espèce de matière qu’à purger l’autre… " (Philo dans le Boudoir)
Savez-vous ce que Camus, un grand auteur libre celui-là, disait de Sade en rapport avec notre époque : " Deux siècles à l’avance […] Sade a seulement cru qu’une société basée sur la liberté du crime devait aller avec la liberté des mœurs […] Notre temps s’est borné à fondre curieusement son rêve de république universelle et sa technique d’avilissement. "
Comment pouvez vous être entiché desdites "Lumières" alors qu'aucun de leur tenant ne croyait à la liberté humaine, et que leurs écrits intimes regorgent d'une désespérance qu'ils tentaient de compenser par le sarcasme (déjà!) et/ou en fantasmant un "surhomme" enfin débarrassé des superstitions morales bourgeoise, cet homme du post-christianisme dont nous voyons aujourd'hui qu'il ne peut survivre sans de multiples drogues, dont des médias débiles.
L'humour n'est pas au dessus de toutes les valeurs, et s'il est scatologique (comme l'était trop souvent celui de Ch. H.) il est nettement en dessous.
Si vous pensez que tout peut être montré, je plains vos enfants.
Enfin puisque vous aimer Saint-Ex., je vous livre une de ses pensées que je ne puis qu'appliquer à la "philosophie" (c'est beaucoup dire!) de Ch.H.: "L’humanité, depuis des siècles, descend un immense escalier dont le sommet se perd dans les nuages et le bas dans un abîme sombre. Elle aurait pu le remonter, cet escalier, elle a choisi de le descendre. La décadence spirituelle est effrayante."

@ Rachel
Merci, vous m'avez reposé de Didier Fallow !

Rédigé par : Exupéry | 9 jan 2015 20:07:33

Je ne suis pas Charlie et le combat pour la liberté d'expression est juste..Toutefois chacun devrait se souvenir que sa liberté ne doit pas heurter celle d'autrui en quoi que ce soit y compris et surtout en matière de croyance religieuse. Je déplore sincèrement ces morts injustifiées donc inutiles et odieuses. Peut être y a t- il dans ce drame un manque d'éducation et de délicatesse. Quel gâchis.

Rédigé par : Aubert | 9 jan 2015 23:18:19

Je ne suis ni Charlie, ni flic. Je ne suis qu'un Français, patriote, apolitique et agnostique.
Je ne suis pas Charlie, je n'ai jamais acheté ni lu un seul numéro de Charlie Hebdo mais l'humour, aussi noir et acide soit il, doit être sans tabous.

la liberté d'expression n'est ni politique, ni religieuse, pouvant parfois heurter les sensibilités, mais jamais ne doit être limitée au nom d'une certaine morale ou bien pensance.

cette liberté doit cependant être de la responsabilité de chacun et non celle d'autorités religieuses, politiques ou autres groupuscules barbares quelles qu'elles soient.

Certains ici critiques les dérives (à juste titre) de ce gouvernement en matière de libertés (dont celle d'expression), mais se rabaissent finalement à leur niveau avec leur morale sur se dont on peut rire ou non, surtout lorsque l'on touche à leur spiritualité.

Alors oui, on peut et surtout on DOIT rire de TOUT. Et n'en déplaise à certain(e)s, la satire est une forme d'humour remontant à plusieurs siècles. Elle fait partie intégrante notre culture Française.

N'oublions pas que ce sont des hommes avec leurs convictions qu'ils exprimaient sous forme de dessins qui sont morts!!! Ils ne sont finalement morts QUE pour des dessins.

Rédigé par : nico974 | 10 jan 2015 06:38:44

Je suis ni Charlie ni terroriste car les deux touchent à [ce] que Dieu a rendu sacré : la religion et l'âme. Toutes deux appartiennent à Dieu. On ne doit pas céder à nos sentiments car ce que Dieu déteste le plus c'est l'injustice. La plus belle loi est celle de Dieu, elle autorise la liberté d'expression mais interdit les insultes. Tout ce que Dieu interdit sont œuvres de Satan alors fermons tous ces portes à Satan pour qu'on puisse vivre tous dans la paix et la tolérance. [...], salam.

Rédigé par : Mohamed | 10 jan 2015 19:14:26

Qu'il est agréable de lire, après un tel texte, des réactions modérées, sages, humaines… et dans un français correct !

Rédigé par : Lignereux Yves | 10 jan 2015 19:34:35

Une amie vient de me passer votre blog.
Je suis anéanti.
anéanti par tant de bêtise et de faux arguments mobilisés pour convaincre.
convaincre qui?
Vous le prendrez sûrement mal, mais vous sentez le moisi.

Je suis Charlie, n'est pas une adhésion à tout ce que disaient et dessinaient les Charlie(s),
c'est la défense de la Liberté de penser et d'exprimer son opinion,
c'est le fondement de notre Démocratie

Dans le déferlement de haine que je lis sur ce blog, et les commentaires "modérés", mon opinion ne sera pas retenue... Courage les "laïcs catholiques", changez cet oxymore en ce que vous êtes vraiment.
jlcatalan

[L'odeur est donc un argument ? Vous n'honorez la liberté d'opinion ni avec ce genre de phrases, ni en refusant aux autres d'exprimer un désaccord. Pour votre information, "laïc catholique" veut dire "non clerc". L.T.]

Rédigé par : catalan | 11 jan 2015 13:38:59

Bonjour
Faut il dire que mon message ne passera pas pour être modéré?
Voici la liberté de la presse et de la modération!!

La modération doit servir pour éviter que les uns et les autres s'insultent mais pas pour éviter des échanges d'idées

Cdlmt

OL

A moins que mon message ne soit pas arrivé hier soir?

[Introuvable. Peut-être ne l'avez-vous pas validé ? N'hésitez pas à me le soumettre de nouveau. L.T.]

Rédigé par : Lemaitre | 11 jan 2015 17:52:42

Oui à la liberté d'expression pour tous, mais ceux qui la pratiquent à outrance devraient réfléchir aux conséquences.

Hommage aussi aux policiers décédés (dont on ne parle pas beaucoup), mais aussi à ceux qui nous défendent quotidiennement!

Rédigé par : delon | 11 jan 2015 18:34:55

[je renvoie mon message d'hier qui n'est donc peut être pas arrivé]

Ne devrions nous pas demander à tous les cultes de prendre pour leur lieu de prière (église, mosquée, synagogue, temple...) à toutes les mairies pour leur lieu de laïcité, un abonnement à Charlie hebdo?
Cela permettrait de montrer que nous arrivons à rire de nous... même si c'est parfois difficile.
En tout cas je pense que le Dieu Amour des différentes religions monothéistes (voire également les autres) a beaucoup plus d'humour que nous pauvres humains.

[Sans doute ne l'aviez-vous pas validé. Voici un élément de réponse. La plus belle façon d'exprimer, pour un chrétien, sa charité (son amour si vous préférez) à l'égard d'un défunt, c'est de prier et faire célébrer des messes pour lui, car il se peut que ce défunt ait besoin d'une purification pour être accueilli au Paradis. Le pape a montré l'exemple en offrant sa messe aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. Le salut des âmes est l'objectif ultime de notre passage sur terre, pas la démonstration que nous avons de l'humour.
Je peux pratiquer l'auto-dérision si l'on se moque de moi et que cette moquerie repose sur un travers avéré. Lorsque CH montre mon pape pédophile, il s'attaque non pas à moi mais à un être cher, et il le fait de façon mensongère. Ce n'est pas de l'humour, c'est une injustice. Je doute que le Christ, qui est la Vérité et la Vie, rie du mensonge. L'unité ne trouvera pas sa source dans l'injustice, mais dans le respect mutuel. Ce qui n'exclut pas l'humour ou le débat, mais dans la vérité. L.T.]

Rédigé par : olivier | 11 jan 2015 21:08:55

C'est vrai que c'est souvent facile de généraliser certains travers de certains d'un groupe et que cette généralisation fasse l'objet de la caricature du dirigeant ou du symbole du groupe.
Mais c'est ce qu'on appelle le 2ème ou le 3ème degré ;-)
Je ne dis pas cela par ce que j'aimais CH (personnellement, je le trouvais trop grossier, on mettra peut être le présent la semaine prochaine).

En tout cas personnellement, quand je parle de ces derniers évènements, je parle de 20 morts et je prie pour que ces morts ne soient pas morts pour rien (quel que soit leur rôle), que la rencontre aujourd'hui entre les personnes de différentes confessions puisse améliorer la vie de tous tous les jours et que les chefs d'états (quel que soit leur passé) - en particulier palestinien et Juif - puissent voir en cette journée qu'il est possible de vivre en paix avec son voisin

Rédigé par : olivier | 12 jan 2015 00:13:25

un de mes amis m'envoie votre article en réponse à ce je venais de lui écrire


Les amalgames ! vu par un téléspectateur.

Ecoutant Maître Moretti déclarer lors de l’émission « ce soir ou jamais » que sa crainte c’était que les gens, désormais, s’autocensurent… je fus stupéfait ; comment un homme de qualité pouvait-il dire une pareille sottise ? La véritable liberté n’est-elle pas justement dans cette possibilité de modération que l’on s’impose par respect de soi autant que par considération pour l’autre ?

Dans cet élan de solidarité, le premier amalgame fut sans doute dans le slogan adopté : « Je suis Charlie » alors que les citoyens du monde voulaient dénoncer la barbarie d’abord et, assurément, défendre la liberté. Mais certainement pas la liberté de l’irrévérence permanente et sans limite.

C’est au psychiatre d’expliquer pourquoi de tels barbares agissent avec autant d’aveuglement, ce n’est pas aux médias, ce n’est pas aux politiques et autres intellectuels de tous bords de nous expliquer, sans preuve, que ces fous ont voulu porter atteinte à la liberté « d’expression » d’une presse jusqu’alors confidentielle.

En voilà un autre amalgame, profitant de cette atrocité, Charlie Hebdo va tirer à un million d’exemplaire… quelle aubaine ! Aïe je vous fais mal ? J’aurais du m’autocensurer ?

Le sympathique Daniel Cohn-Bendit invité de « C/politique » vient de me faire sourire franchement. Face à cette belle et talentueuse jeune femme qui pose les questions il déclara que parmi les solutions il fallait « éduquer ». C’était savoureux d’entendre le chantre des barricades de 68 qui déclarait de concert avec tous les étudiants de l’époque, qu’il est interdit d’interdire ; celui qui incarna longtemps la déliquescence de l’éducation, dire, quarante-cinq ans plus tard, qu’il faut, avant tout, éduquer les jeunes ! J’ai envie de lui dire qu’il eut fallu aussi éduquer les soixante-huitards qui ont abandonné la mission d’éduquer leurs enfants durant tant de temps.

Ah les amalgames on les ramasse à la pelle au jour de grande écoute : C’est Madame Parisot qui se croit autorisée à vilipender le FN au mépris de vingt-cinq pour cent d’électeurs qui s’orientent vers ce parti qui propose des chimères mais qui, pour autant, dénonce le malaise. Madame Parisot donne dans la sémantique : elle admet qu’il ne faut pas prier dans les rues mais elle est outragée que le mot « occupation » soit utilisé dans cette circonstance. On sent très vite qu’avec une personne de cette envergure les choses vont aller dans le bon sens.

C’est le pauvre « urgentiste » envahi par la douleur morale qui nous offre le spectacle permanent de cette douleur : vous avez manqué la première partie ? N’ayez crainte la représentation vous sera proposée dans d’autres émissions, de BFMtv à « On est pas couché » le panel est grand. Sauf que, monsieur l’urgentiste, il serait temps que vous le réalisiez « seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse ». Est-ce que, pour vous, le mot pudeur a un sens ? Votre douleur est respectable, mais elle ne saurait être un spectacle.

Une chose est sûre nous avons un Président qui va remonter dans les sondages : le sauveur de la France… le voilà ! Dans tous les cas, si vous ne sentez pas venir le vent, couvrez-vous quand même : le meilleur d’entre-nous vient d’arriver : le vent frais des sondages impartiaux. Il fallait le savoir, plus c’est catastrophique et plus il saura nous consoler. Que demander de plus.

Sacré amalgame que celui qui consiste à nous dire qu’il faut museler les islamophobes et combattre les antisémites mais il faut laisser la presse libre d’insulter les sensibilités de toutes confessions.

Et alors quel sera le nouveau mot d’ordre ? On est tous des charlots ?

Rédigé par : Jean-Baptiste A. | 12 jan 2015 11:54:30

Je ne suis pas Charlie, je suis contre le terrorisme et l’extrémisme, contre la démagogie, la recup et l'hystérie, pour la liberté d'expression mais contre l'amalgame l'insulte et la provoque gratuite, et ou alors cette liberté ne doit pas être à sens unique à l'heure ou des condamnation pénales pleuvent. Merci pour ce post.

Rédigé par : Mainod | 14 jan 2015 20:54:14

Bonsoir,

En France, il y a séparation des églises et de l'Etat.
Je préfère notre république à un Etat islamiste.
Je suis chrétien, je peux le vivre, je veux le rester.
Pour conserver ma liberté, je suis Charlie.

Nous ne sommes pas dans un monde de bisounours.
Aujourd'hui, nos politiques sont Charlie et hier ils demandaient la disparition de Zemmour de nos médias.....La liberté d'expression dépend du sens du vent....

Charlie Hebdo s’arrêtera un jour. La Bible et le Coran seront toujours là.

Bonne semaine à tous.

Rédigé par : Chri4269 | 14 jan 2015 23:12:05

Lorsque vous êtes pilote de Formule 1 vous ne pouvez pas maîtriser les circonstances à 100% mais cependant vous faites le choix de ce métier dangereux car c'est celui qui vous porte.
Lorsque vous faites profession d'être caricaturiste à long terme vous devez accepter aussi que le risque 0 ne peut pas toujours exister et que comme en F1 les gardes fous ne pourront pas toujours empêcher un accident....et c'est ainsi que l'on se doit de toujours approfondir et encore approfondir...car au fond on ne maîtrise pas grand chose...
Pour autant il est aussi écrit:"(Bien plus, l’heure vient où celui qui vous fera périr croira présenter un sacrifice à Dieu. Ils agiront ainsi pour n’avoir connu ni le Père ni moi. Mais je vous ai dit cela afin que, leur heure venue, vous vous rappeliez que je vous l’avais dit. " (Jn 16,1.4)
En conclusion un habile discernement est requis pour avancer sur le chemin de la vie en tant qu'homme.
Je ne suis d'ailleurs moins sûr qu'une seule vie puisse y suffire...

Rédigé par : pege | 15 jan 2015 14:15:33

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige