« Soft putsch en Suède: une préfiguration de ce qui nous attend en 2017 ? | Accueil | Après Charlie: des idées à prendre en Russie ? »

31 janvier 2015

La Russie en marche vers l'interdiction de la GPA

Lu ici.

"Dans un discours à la Douma russe le 22 janvier, le Patriarche Cyrille de Moscou a dénoncé « certaines technologies de reproduction qui s’ingèrent dans le dessein de Dieu pour l’homme et qui détruisent la dignité humaine ».

Il a affirmé que « la conscience morale ne peut pas accepter la légalisation des « maternités de substitution » qui font des enfants et des femmes des objets de transaction commerciales ou non-commerciales, pervertissant les notions de maternité, le mystère des relations familiales et leur sainteté ».

C’est la première fois que l’Eglise orthodoxe russe s’oppose publiquement et catégoriquement à la gestation pour autrui (GPA), une pratique légale et développée en Russie. Précédemment, cette pratique était présentée comme une mesure favorable aux familles et à la démographie. Cette tolérance de l’Eglise peut expliquer, avec la pauvreté, le développement particulier de la GPA dans les pays orthodoxes, tels que l’Ukraine, la Bulgarie, la Roumanie et la Grèce."

Posté le 31 janvier 2015 à 15h02 par Paula Corbulon | Catégorie(s): Pays : Russie

Commentaires

Très bonne nouvelle. Espérons qu'ils arrivent. Leur usage excessif de la GPA reste une tache dans leur position "contrepoids" vis-à-vis de la dégénération de l'Ouest. Ça montrerait un indéniable sérieux dans leur vision de l'homme en tant que valeur individuelle, spirituelle, surnaturel ou autrement dit - l'homme n'est pas "une chose"; ni un animal. Et c'est ça qui lui rend unique, puissant et si inventive (en amour et compassion également).
Que c'est bon d'être un Homme (un être humain) conscient de sa dimension spirituel.
Allez la Russie, inspirez nous sur ces sujets.

Rédigé par : unautreregard | 31 jan 2015 16:03:32

Il n'y a dans le monde aujourd'hui qu'une grande puissance restant fidèle à une conception chrétienne de l'homme: La Russie.
Si l'on regarde par contre l'évolution des gauches françaises et européennes on ne peut qu'être effaré surtout si l'on regarde l'histoire. Par exemple; la gauche française s'estime particulièrement dépositaire du combat antinazi des années 1939 à 1945. Or il existe un crime contre l'humanité commis lors de ces années qui, contrairement à d'autres est quasiment oublié. Il s'agit de la politique de "germanisation" nazie commise particulièrement en Europe de l'Est dont en Pologne et en Tchécoslovaquie. Dans le cadre de cette politique des médecins S.S. procèdaient à des inspections régulières des enfants de 6 à 14 ans dans les écoles. Ceux de ces enfants qui pour leur malheur avaient une apparence trop "aryenne" selon les critères d'une pseudo-science à base de mesures d'angle facial, de couleur de cheveux et d'yeux et de volume de la boîte crânienne, étaient arrachés à leur famille, leurs documents d'Etat-Civil falsifiés pour empêcher les recherches, déportés en Allemagne et offerts à l'adoption de familles S.S. ou nazies. Des historiens polonais estimaient qu'environ 200.000 enfants polonais avaient été déportés dans ces conditions dont seulement 20.000 purent retrouver leurs familles à l'issue de la guerre, en raison de la mise en place du rideau de fer et de la destruction des pièces d'Etat-civil. Des journalistes de gauche de la télévision allemande avaient dans les années 70 et 80 fait des recherches sur le sort de ces enfants en Allemagne de l'Ouest, entretemps adultes. Il apparaissait que même lorsque leur famille d'adoption avait été correcte, voire aimante, ces déportés avaient souffert toute leur vie de l'incertitude liée à leur origine. La plupart n'avait plus de souvenirs de leur famille biologique, ni de leur langue maternelle, beaucoup souffraient d'alcoolisme, de dépressions, certains avaient fait des tentative de suicide etc. Aujourd'hui sans tenir compte de ce drame historique la gauche européenne ose soutenir que la conception d'enfants destinés à être arrachés à leurs parents biologiques à la naissance n'aurait pas les mêmes conséquence que dans le cas de ces enfants slaves, pour assurer les besoins d'adoptants notamment homosexuels en Occident. Ces enfants sont en fait des cobayes, ce qui ne choque personne, alors que l'on ne trouve pas de mots assez durs pour dénoncer les expériences d'un Dr.Mengele sur des cobayes humains. Une chose est certaine. Les responsables de cette politique comme Hollande, Taubira etc ont tous la cinquantaine bien sonnée. Lorsque les enfants nés par GPA subiront les traumatismes de cette politique d'ici une vingtaine d'années les responsables pourront se retrancher derrière la formule prètée à Louis XV et à la Marquise de Pompadour "après nous le Déluge".

Rédigé par : MEIERS | 31 jan 2015 20:00:10

Il ne faut pas oublier que la répression de la religion a été très très forte à l'Est. Les communistes ont tout fait pour déchristianiser ces pays et cela sur deux ou trois générations. En Russie plus qu'ailleurs.
Aujourd'hui on assiste à seulement le début d'une réappropriation du fait religieux, avant les gens avaient peur. S'agissant de la GPA, si cela a été pratiqué, je ne crois pas que c'est parce que cela était permis, en Pologne par exemple, le droit fonctionne sur le principe du "c'est permis aussi longtemps que cela n'est pas interdit", donc si la GPA est permise c'est parce que le législateur n'a pas pensé à anticiper cette pratique et ne l'a pas encore interdite. Par contre, toujours en Pologne, les élites et surtout les médias, sont malheureusement très complaisantes avec les inventions de l'Ouest; le peuple, moins gâté et forcément aux prises avec le réel, s'interroge sérieusement.

Rédigé par : Alexandra | 31 jan 2015 21:02:46

Ce discours est clair, simple et sans bavures. Il établit clairement la vérité. Qu'il soit suivi d'effet ou non, il apporte la lumière du Christ à ceux qui sont chargés de décider. Pourquoi la CEF ne proclame-t-elle pas aussi cette vérité auprès de nos gouvernants? Proclamer n'est pas murmurer ou s'emberlificoter dans des raisonnements captieux, c'est rappeler haut et fort quelle est la vérité du Christ. On n'en demande pas plus.

Rédigé par : Clovis | 31 jan 2015 21:56:23

Derrière la GPA se profile "le meilleur des mondes"...un monde où les humains n'ont pas de racines ni historique ni culturelle ni génétique. La GPA délivre les femmes riches des affres de la maternité, et favorise la promotion du gender..
Est-ce vraiment le progrès.
Le silence des féministes est terrible!Est-ce leur victoire..ou leur défaite définitive? C'est en tous cas, et c'est triste, l'aboutissement d'années de luttes pour l'égalité mais aucune ne l'avait imaginé.

Notre siècle en regorge de fausses bonnes idées qui accouchent d'un monstre....c'est la concrétisation monstrueuse des utopies "liberalisantes". C'est triste.Car l'esprit se refuse à les condamner.

Rédigé par : creoff | 1 fév 2015 10:27:43

"Le silence des féministes est terrible!"
C'est vrai qu'on ne les entend pas du tout sur ce sujet ! mais comme ils s'entendent tous pour détruire le peu de valeurs qu'il nous reste, c'est tout à fait logique...

Rédigé par : gautier | 2 fév 2015 03:35:13

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige