« 24-30 mai : pèlerinage au Liban avec SOS Chrétiens d'Orient | Accueil | "Père Gharios, une figure du Liban chrétien" »

15 mars 2015

La petite sirène qui choque les enfants

Un article (abonnés) d'Oise matin daté de vendredi fait état d'une polémique soulevée à Creil lorsque des élèves d'une classe de CM2 se sont caché les yeux à la vue d'une petite sirène dénudée dans une pièce de théâtre, à tel point que le maître, musulman lui aussi, s'est vu contraint de faire évacuer sa classe, pour ne pas avoir de problèmes avec les parents. Une mère de famille interrogée explique d'ailleurs : "J'éduque mes enfants à la pudeur. C'est mon droit, et ce spectacle va à l'encontre de mon éducation". Cette histoire, qui date du mois d'octobre, est revenue sur le devant de la scène par une émission de France culture de la semaine dernière (à partir de 3'30").

 

Oise matin

Il y avait environ 12 classes dans le théâtre, un seul enseignant a réagi, un instituteur musulman. Au nom de la laïcité, les croyants, quelle que soit leur religion d'ailleurs, sont priés de mettre leur conscience de côté. Considérer que montrer une femme seins nus à des enfants de 10 ans revient à porter atteinte à leur pudeur et leur sensibilité, devient une attaque contre la laïcité. Le référentiel de cette laïcité ne reposant sur rien, celle-ci devient toujours plus permissive, transgressive, et agressive. Ce type d'incidents ne peut que se multiplier, et l'excuse "artistique" ne peut en aucun cas être considérée comme une justification. Protégeons nos enfants.

Posté le 15 mars 2015 à 10h57 par Marie Bethanie | Catégorie(s): France : Laïcité à la française , France : Société , Valeurs chrétiennes : Culture

Commentaires

Il serait utile que certains "bien-pensants" prenne conscience que la morale civile est éminemment fluctuante, et que certaines familles ont des références plus pérennes.
Ainsi, l'adultère (qui semble avoir été de manière générale plutôt accepté de tout temps pour l'homme, qualifié par exemple de "passade", "aventure", ...) est actuellement dépénalisé dans le droit français, bien que le mariage soit toujours censé obliger les conjoints à "fidélité, secours, assistance (1942, toujours en vigueur), communauté de vie (1970), nourrir, entretenir et élever leurs enfants".
La pédophilie, monnaie courante chez les Grecs et les Romains (au moins dans les classes sociales élevées), est actuellement très controversée: pratiquée dans certains milieux en ne provoquant que des scandales occasionnels, inadmissible pour d'autres milieux.
"L'évolution des mœurs", comme "le sens de l'histoire" sont visiblement à géométrie très variable. La mode vestimentaire semble actuellement viser à dénuder largement les corps sans trop se préoccuper de l'impact sur les spectateurs obligés de subir ce que certains peuvent considérer comme une incitation à l'agression sexuelle.

Rédigé par : C.B. | 15 mar 2015 12:16:47

Cet instituteur musulman a eu parfaitement raison mais que penser des 11 autres enseignants qui n'ont pas réagi ?

Lâches, consentants, indifférents, apathiques, socialistes, peureux, qu'en penser ?

Rédigé par : cabudan | 15 mar 2015 12:17:09

Quand je lis la phrase "les croyants, quelle que soit leur religion d'ailleurs, sont priés de mettre leur conscience de côté" celà me rappelle quelque chose, à savoir mon service militaire dans l'armée française entre 1983 et 1984. Un extrait de code de discipline militaire dans les armées disait en effet "vous avez droit à vos convictions religieuses, mais vous ne pouvez les manifester qu'en dehors du service". En fait l'école républicaine devient de plus en plus une caserne pour enfants où toutes les formes de bizutage sur les enfants sont légalisées et toute objection de conscience interdite. Un lieu qui contredit l'idée d'une spécificité de l'enfance, période de la vie qui devrait être particulièrement protégée.

Rédigé par : MEIERS | 15 mar 2015 12:38:07

"J'éduque mes enfants à la pudeur." : c'est traditionnellement la justification du hijab...

Instituteur musulman, parents musulmans, artistes, directeurs de théâtre... Tout ce petit monde vote à gauche. Un gros problème à venir pour la gauche.

"Richesse de la diversité" : limites du clientélisme et du mensonge. Pas très "Charlie" tout ça.

Rédigé par : SD-Vintage | 15 mar 2015 12:40:02

Imaginons un seul instant, pour le "fun", qu'un instituteur catholique affiché aurait en raison des réactions des enfants de sa classe procédé au retrait de ceux-ci de ce spectacle exhibitionniste, comment croyez vous que l'affaire aurait été traitée ? pour ma part je pense que l'article aurait été beaucoup plus "clivant" et moins précautionneux afin de ne blesser personne! et que cet instituteur aurait immédiatement été mis à pied par sa hiérarchie avant de passer en tribu...pardon en commission devant sa hiérarchie chargée de le brûler en place publique ou peu s'en faut ! On voit paradoxalement qui est craint et respecté aujourd'hui!

Rédigé par : stephe | 15 mar 2015 14:09:32

C'est de l'anti-christianisme primaire ! ça leur fait du bien. Laissons-les se défouler. Les enfants y sont insensibles, car ils sont innocents. Seuls les adultes sont troublés. tant pis pour eux. [Ce n'est pas de l'anti-christianisme, à mon sens, mais un singulier manque de respect à l'égard des enfants et de leur pudeur. Car ne nous y trompons pas : à cet âge, même s'ils ne disent rien, surtout s'ils ne disent rien, cela ne veut pas dire qu'ils ne soient pas troublés, bien au contraire. Foutons la paix aux enfants ! MB]

Rédigé par : Jean Ferrand | 15 mar 2015 14:27:45

à aucun moment ces "artistes" ne se posent la question peut-on choquer un enfant?

ils ne connaissent pas la pudeur naturel chez les enfants, ils sont des dictateurs qui imposent leur vison utopique du monde!

Rédigé par : oh lala | 15 mar 2015 14:44:18

Ces memes parents hypocrites ne se plaignent jamais quand la télé montre des gens dénudés pour vendre n'importe quoi :shampooing, voitures,etc ....

Donc c'est plus une manipulation politisée des deux cotes : les parents d'origine étrangère voulant faire du tintamarre contre un classique européen comme la petite sirène ,et les autres hypocrites qui refusent d'aborder ce sujet pour ce qu'il est et le résume à une vague atteinte à la laicité qui risque de finir sous les incessants coups de la propagande coranique en France . [Je ne pense pas du tout que ces parents musulmans soient hypocrites, mais conséquents avec eux-mêmes et l'éducation qu'ils donnent à leurs enfants. Et à mon avis, leurs enfants, contrairement à beaucoup de petits "de souche" sans religion, n'ont pas le droit de regarder les pubs porno à la télévision. Quant à la "petite sirène", ce n'est pas la pièce d'Andersen qui est mise en cause mais l'adaptation qu'on en a faite. La fille aînée d'une de mes amies a quitté un théâtre où les acteurs d'une pièce de Molière finissaient tous en tenue d'Adam sur la scène : qu'est-ce que cela apportait à la pièce, pouvez-vous me le dire ? On peut ne pas apprécier l'omniprésence musulmane sur notre sol, tout en reconnaissant qu'eux au moins, ils ne se laissent pas avoir par la fausse laïcité et qu'ils en protègent leurs enfants. MB]

Rédigé par : MagikBus | 15 mar 2015 15:07:16

Bizarre : les parents ne se plaignent pas des affiches de couvertures de magazines pornos qui tapissent les kiosques un peu partout en ville, dans la rue ?

Pas de problème de seins nus, dans ce cas ?

Pas de problème de "laïcité" non plus ?

Rédigé par : lecteur averti | 15 mar 2015 15:52:47

Donc les musulmans habitant Copenhague ne visitent jamais le port?
petite sirène copenhague https://www.google.fr/search?q=petite+sir%C3%A8ne+copenhague&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=qKQFVf2_I43XauuYgMAM&ved=0CCEQsAQ&biw=1680&bih=939

Rédigé par : Jean-Claude | 15 mar 2015 16:28:02

http://nouveau.franceculture.fr/emission-les-pieds-sur-terre-sirenes-de-la-laicite-2015-03-03
La partie suivante, à compter de 18' 35", est très intéressante ; on y voit à l’œuvre en région parisienne les ayatollah du laïcisme : le fait, pour un cadre de de la fonction publique territoriale, d'avoir offert, en dehors de ses horaires et de son lieu de travail, dans un cadre associatif personnel, un calendrier mentionnant un verset biblique (horresco referens) à caractère social constitue une atteinte gravissime à la laïcité, et entraîne une mise au placard suivie d'une mutation d'office.

Rédigé par : c'est ici | 15 mar 2015 16:58:45

@cabudan,

En ce qui concerne les autres:
"...À force de tout accepter,l'on finit par tout approuver."
Saint Augustin.

Rédigé par : katia lanneau | 15 mar 2015 17:50:30

Depuis plus d’un siècle, la statue de bronze de la petite sirène, les seins nus (ou plus exactement entièrement nue, femme jusqu’à la taille, poisson plus bas) orne le port de Copenhague sans qu’aucun enfant, apparemment, en ait été traumatisé. Il s’agit d’une fort jolie statue, sans le moindre aspect érotique, encore moins pornographique, évoquant un conte bien connu d’Andersen et qui fait partie intégrante de la culture danoise.
Il faut l’esprit obnubilé par le sexe de Musulmans pour y voir du mal et pour scandaliser les enfants.
Quand le corps humain (ou une partie de celui-ci) est représenté dans une œuvre d’art sans le moindre contexte érotique, quel mal y a-t-il à cela ? Ce corps, cette partie du corps ne font-ils pas partie de la Création ?
L’attitude de ces Musulmans n’est pas de la pudeur, pas même de la pudibonderie. C’est au contraire la sexualisation à outrance du corps féminin, considéré comme n’étant qu’un sexe, lequel n’est lui-même qu’un récipient, du genre pot de chambre, permettant à l’homme tout puissant d’en user sans scrupules ni limites. Du coup, le moindre centimètre carré de corps féminin qui pourrait être entraperçu (voire la représentation de ce centimètre carré de corps) est considéré comme une tentation irrésistible pour l’homme musulman. En conséquence, celui-ci enferme son épouse, ses sœurs, ses filles dans la maison ou sous l’épaisse tente d’une burqa pour les préserver de ses congénères et se met à hurler du haut de sa voix quand il aperçoit une forme féminine identifiable susceptible de le tenter lui-même.

Rédigé par : Anne Lys | 16 mar 2015 12:20:56

Tous les musulmans ne sont pas pudibonds. La pudeur reste une chose extrèmement relative et beaucoup plus culturelle que religieuse. J'ai personnellement vu des grandes adolescentes et des jeunes femmes se laver nues jusqu'à la taille dans le fleuve Niger en pleine ville de Mopti dans l'indifférence générale de tous les passants.
Mopti, au Mali, est une ville à 99 % musulmanes.

Rédigé par : Niolas | 16 mar 2015 16:59:04

Si M Harel veut vraiment "préserver coûte que coûte la liberté d'expression" qu'il commence par faire le ménage devant sa porte et accepte que d'autres n'aient pas les mêmes idées que lui.
N'importe qui est libre de partir d'un spectacle qui ne lui plaît pas pour quelque raison qu'elle soit, religieuse ou non. Et cela doit être respecté, à plus forte raison quand il s'agit d'enfants qui semblent choqués par l'impudeur.
Chacun est libre de refuser, pour lui et pour ses enfants, la nudité, la sexualité exposée partout comme valeur relationnelle première, même s'il est difficile d'y échapper tant elle s'affiche partout depuis 1968.
Ils prônent la liberté de faire ce qu'on veut avec son corps mais pas celle de le respecter et le cacher pudiquement !
Quand à l'argument de la statue de Copenhague, précisement, C'EST une statue, pas un être vivant. Même si là aussi, chacun est libre d'aimer ou non.

Rédigé par : gautier | 18 mar 2015 06:21:10

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige