« La presse catholique bat-elle de l'aile en France? | Accueil | Muhammadu Buhari, nouveau président sunnite du Nigeria »

01 avril 2015

16 cas de pédophilie dans l'Education Nationale en 2014

Mais que fait Najat Valaud Belkacem ?

"Après avoir évoqué de façon laconique 4 ou 5 signalements depuis l'affaire de Villefontaine, la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud Belkacem a pour la première fois communiqué le nombre d'enseignants révoqués de l'Education nationale après avoir été condamnés pour des agissements pédophiles ou pour détention d'images pédopornographiques. En 2014, 16 personnes l'ont été."

Interrogé, le ministre de l'Education nationale donne cette information plus qu'inquiétante qui mériterait que Christiane Taubira rende (encore) des comptes:

"Le problème de non transmission par la justice à l'Éducation nationale de condamnations prononcées est malheureusement plus fréquent que ce que nous imaginions"

Mais elle s'empresse aussitôt, avec raison, de mettre en garde contre tout amalgame :

"Attention à ne pas jeter l'opprobre sur l'ensemble du personnel"

Pour une fois, ce n'est pas le Salon Beige qui va lui donner tort. Il ne faut pas confondre toute une institution, dont la majorité des membres fait son travail avec abnégation, avec des cas, même nombreux, de déviants sexuels. On aurait juste aimé autant de retenue et de prudence des médias et commentateurs lorsque que ce genre de scandale touchait une autre institution... 

Posté le 1 avril 2015 à 19h42 par Philippe Carhon | Catégorie(s): France : Politique en France , France : Société

Commentaires

j'attends de voir la prochaine Une de Charlie Hebdo : NVB en train de ... un enfant (vous avez l'esprit mal tourné, je pensais "en train d'apprendre à lire à un enfant". Mais non, pas d’amalgame sauf avec les prêtes et le Pape ! C'est tellement plus vendeur !

Rédigé par : agnès | 1 avr 2015 20:43:16

Je propose qu'on ne recrute plus que des enseignants FN . Nul doute que la moindre incartade de leur part ferait vite la Une de tous les médias .....

Rédigé par : Dom | 1 avr 2015 21:15:46

Il est temps de nommer Cohn Bendit comme Ministre de l'Éducation Nationale.

D'autant plus qu'il a l'intention de « revendiquer » la nationalité Française maintenant que l’Allemagne reconnaît la double nationalité et qu’il n’y a plus de service militaire en France … et prescription pour tour le reste : Une chance pour la France !

Rédigé par : meltoisan | 1 avr 2015 21:34:00

16 est un nombre malheureusement ridicule ! Quand Ségolène Royale était ministre de l'Education Nationale, elle parlait d'un cas à régler par jours !

En faisant venir des associations LGBT dans les classes, en demandant comme dans l'école internationale de Strasbourg aux petits garçons de caresser les jambes du copain en culotte courte, en encourageant les jeunes ados à porter des jupes, en ne voulant surtout pas expliquer que certaines expériences sexuelles amenaient des traumatismes à vie...... la ministre actuelle ne mérite-t-elle pas de passer devant un tribunal pour complicité ?

Rédigé par : Gabi | 1 avr 2015 22:41:10

Décidément, sous la présidence du "dentiste" qui exprime autant de vérités qu'un "arracheur de dents", la phobie de "l'amalgame" va de pair avec le mépris à l'égard des "sans dents"!

Rédigé par : Exupéry | 2 avr 2015 02:58:41

prêt à parier que ces cas étaient TOUS des LGBT qui ont voté pour Hollande et soutenu la Loi pour le pseudo mariage !!!!!!

Rédigé par : jejomau | 2 avr 2015 07:08:08

Il est sûr que les médias sont bien "em..." de ne pas avoir à mettre quelques prêtres, dont l'Eglise en général, sous ses crocs. Surtout en cette Semaine Sainte, n'ayant pas oublié, il y quelques années, le reportage infect diffusé au JT de TF1 la veille du jour de Pâques, là c'était toute la hiérarchie catholique (même les fidèles) qui était à mettre au pilori.
Mais pour l'E.N., surtout ne remuons pas le couteau dans la plaie.

Rédigé par : free | 2 avr 2015 08:50:58

Que n'a t'on lu ou entendu quand l'Eglise catholique, notamment avec Benoît XVI, a réglé les problèmes de pédophilie en son sein. Il n'y avait pas de mots assez durs pour la condamner. Et maintenant quand c'est l'éducation nationale qui est en ligne de mire il faudrait minimiser les affaires. Decidement avec ces socialistes, il y a toujours deux poids deux mesures suivant que c'est eux qui sont en cause ou les catholiques, on dira qu'ils sont profondément anticléricaux et cela remonte à 1905, la date de séparation de l'Eglise et de l'Etat, cette guerre contre l'Eglise continue.

Rédigé par : lapaladine | 2 avr 2015 09:11:27

Bien sûr @Gabi a raison . Mais pourquoi on ne dit pas cela dans les média?

Rédigé par : werther | 2 avr 2015 09:21:35

Heureusement que la plupart de nos fonctionnaires ne sont pas des violeurs !Reste que les pédophiles dans les écoles publiques sont ultra protègés par l'Educ.Nat,mutés et pas inquités par le judiciaire depuis que le ps reigne sur l'école et que les pervers gochistes y font carrière précisement pour ne pas etre inquiétés ....

35 ans de ces hypocrisies du système ....Il est urgent d'en finir avec les passe-droit pour racailles gochistes !

Rédigé par : MagikBus | 2 avr 2015 13:50:38

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige