« Les "communes nouvelles" : un chantage de l'Etat | Accueil | Le jour d’après la grande attaque »

26 octobre 2015

Civray (86) vous convie à une animation "Pipi Caca" (Add)

Le 31 octobre, la bibliothèque de Civray (Vienne) convie parents et enfants à participer à une animation scatologique, suivie d'un goûter (personnellement, ça me couperait plutôt l'appétit).

10320388_1503992236560757_3250813145798320213_n (2)La page Facebook de la bibliothèque est ici.

Et vous pouvez protester poliment mais fermement ici :

Maire de Civray : Gilbert Jaladeau
Tél. de la mairie de Civray : 05 49 87 00 49
Tél. de la bibliothèque municipale de Civray : 05 49 88 77

Add : Bravo chers lecteurs, vos "coups de gueule" ont eu leur petit effet : l'annonce a été retirée de la page Facebook. On peut encore envoyer des mails à l'adresse de la bibliothèque : bibliothequecivray@orange.fr (merci "crossine").

Posté le 26 octobre 2015 à 10h36 par Marie Bethanie | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

J'étais, l'autre jour dans l'une des librairies du groupe Cultura, cherchant un livre à offrir à un enfant de mon entourage.
Le rayon contes, avec ceux d'Andersen, de Perrault ou de Grimm, posés sur une étagère à hauteur d'homme, était inaccessible aux bambins.
Par contre, bien exposés sur une table à hauteur des tout petits, une douzaine de livres aux titres éloquents : le caca du coucou, le pet, pourquoi Sophie n'a pas de zizi...
Voilà de quoi faire rêver nos chères petites têtes blondes et les préparer pour demain.

Rédigé par : Reine Cioulachtjian | 26 oct 2015 10:49:19

Il faudrait connaitre l'équipe de cette bibliothèque municipale, fonctionnaires territoriaux.

Ca m'a quand même l'air d'une sacrée bande de cruches

Le maire de Civray ne m'a pas l'air non plus d'être un grand intellectuel.

Pathétiques.

Rédigé par : salengo | 26 oct 2015 11:19:00

On peut savoir pourquoi l'enfant sur le toilette a une paire d'ailes ?
Les anges sont asexués non ?
Donc pas de vidange intestinale ou autre pour eux ....
Et si il faut signifier ainsi ce que la défécation a d'angélique personnellement cela m'échappe ! Désinformation !
Quand à la lecture au plus prêt des besoins, je pense qu'il y a des besoins moins malodorants qui prêtent à mieux rêver même si de fait nous savons tous que ce lieux est propice au calme et à la tranquillité puisque d'ordinaire on y va seul et donc en paix !
Dans la tête de beaucoup d'enfants la lecture c'est déjà de la M...comme tout ce qui est atteignable par effort à ses débuts et tout ce qui n'est pas prêt à consommer comme jeux vidéo , télévision ou ordinateur ! Inutile d'insister sur l'association d'idée contre-productive non ?
Par ailleurs la langue française contient assez de vocabulaire extraordinaire pour élever un peu le débat loin des bêtifiants pipi-caca!

Rédigé par : logorrhée | 26 oct 2015 11:23:28

Bibliothèque de givrés!

Rédigé par : depassage | 26 oct 2015 11:27:09

S'agissant d'une bibliothèque nos enfants sont apparemment intentionnellement confiés à des personnes attirées par le sujet, eux mêmes encouragés par nos gouvernants pour abrutir le plus possible les français. Aux parents plus que jamais d'être vigilants, car là au moins l'action n'est pas faite en catimini dans le dos des familles.
@Reine Cioulachtjian
J'ai noté la même chose chez Leclerc, mais le problème vient aussi des éditeurs qui ne mettent en avant que ces ouvrages "modernes" et très politiquement corrects.

Rédigé par : stephe | 26 oct 2015 11:48:15

L'enfance livrée aux pervers....
Ce qui est rassurant c'est qu'on ne peut tomber plus bas...dans la bêtise satisfaite .A sainte Florence en vendée,il y a même la seule pissotière classée du monde car elle a eu l'honneur d'être tagguée par Chessac Vaut le détour....

Rédigé par : senex | 26 oct 2015 11:50:58

bonjour ,
dans le cas cité par Reine ( commentaire de 10:49 )moi , je n'hésite pas à faire un peu d'ordre dans les rayons !!
je vais téléphoner aux numéros indiqués ;

Rédigé par : joseph | 26 oct 2015 12:34:22

On peut aussi envoyer des mails à bibliothequecivray@orange.fr

Rédigé par : crossine | 26 oct 2015 12:51:41

Amis des fadaises freudiennes du charlatans de Vienne, bonsoir !
Amis de la pensée raisonnable, de la "conduite humaine sous la garde de la raison", dégagez, y a rien à voir !

Rédigé par : Robert | 26 oct 2015 12:54:58

Vu dans une brocante , un livre pour enfants de 5 a 8 ans où comme nous avons tous lu , une histoire d animaux, qui se promène dans une forêt où il rencontre d autres animaux , chacun avec ses propres personnalités et le groupe grossit jusqu à une dernière rencontre d un petit renard , disons pervers , qui l air de rien , montre son " Auguste" fessier de façon bien exhaustive et dit :" tu (ne) trouvés que j ai un joli un petit derrière?" .... Perversion des intelligences dés le plus jeune âge ! Hâtons la fin de cette ripoublick !

Rédigé par : Le Forez | 26 oct 2015 14:01:22

Cela fait partie d'un programme de déconstruction de notre civilisation, que l'on pourrait appeler: "habituation à la salissure décomplexée, dès le plus jeune âge".
Souvenez-vous de cette machine exposée à la Cité des sciences et qui, reconstituant toutes les étapes de la digestion, fabriquait (à partir d'aliments courants) du caca hygiénique... avec lequel les enfants des écoles pouvaient jouer. L'auteur de cette merveille en fit un modèle de taille plus modeste qui fut exposé au Louvre en 2012!
http://www.bassedef.com/blog/wim-delvoye-louvre/

Rédigé par : Exupéry | 26 oct 2015 14:05:25

Visiblement furieuse, l'équipe vient de "sucrer" les commentaires de parents indignés sur Facebook, au motif qu'"on critique sans savoir, et que c'est un peu facile"
L'équipe se retranche derrière le côté instructif, ludique...

Rédigé par : Adso | 26 oct 2015 14:50:46

Apparemment ils ont fini par vider l'invitation de leur compte Facebook.
Acta est fabula.

Rédigé par : Bernard | 26 oct 2015 15:28:59

N.B. Parfaite coïncidence avec Le Forez dont le message n'était pas visible lorsque j'ai envoyé le mien!

Rédigé par : Exupéry | 26 oct 2015 16:25:47

Adso

En fait d'équipe, on a plutôt à faire à des crétins.

Une équipe de crétins scatophiles.

Rédigé par : adpata | 26 oct 2015 16:50:08

Vous pouvez envoyer des courriels, ils sont tellement sur les nerfs qu'ils y répondent en affirmant qu'ils sont dans la culture et donc au dessus de nos commentaires.

Rédigé par : clemsius | 26 oct 2015 19:25:54

Tiens, à la médiathèque d'Enghien les Bains, tous les livres enfantins sur ce thème étaient aussi affiché récemment dans la vitrine visible de la rue.

Rédigé par : Cathalink | 26 oct 2015 19:40:41

Bonjour à tous,
J'aimerais savoir pour quelle raison cette animation déclenche à ce point votre ire.
En effet, bibliothécaire mais aussi maman de jeunes enfants, je vois bien que l'apprentissage de la propreté est un moment important de leur évolution sociale, liée à la rentrée à l'école.
Il est assez logique que les enfants se posent des questions quant à ce qui se passe dans leur corps, ainsi que sur les réactions des adultes autour de cela.
Je ne comprends pas pourquoi vous êtes si dérangés par des ouvrages jeunesse qui en parlent avec humour.
Vous parlez de perversité mais n'y aurait-il pas une histoire de poutre et de paille qui pourrait vous venir à l'esprit?
Bien cordialement,

Rédigé par : Anne-Sophie Pascal | 26 oct 2015 22:32:59

Anne Sophie Pascal


En privé votre réflexion est saine, mais dans le médiats cette action cache une perversion bien visible pourtant.

Rédigé par : lève-toi | 26 oct 2015 23:18:54

Lève-toi:

Je ne comprends pas. Pourquoi dites-vous ça? Quelle perversion? Quels médias?

Rédigé par : Anne-Sophie Pascal | 26 oct 2015 23:48:06

Anne Sophie

Si vous ne voyez pas, je vous propose de faire la même chose dans votre bibliothèque, je vous imagine le PQ à la main avec une crotte en plastique pour expliquer tout ça à des enfants ébahis.

Etes vous à ce point aveugle pour ne pas comprendre ?

Il ne faut pas s'étonner que la crasse nous envahisse quand on a des raisonnements pareils.

On commence par pipi caca, la scatophilie et on continue sur l'homosexualité, on termine par l'euthanasie, en bref tout ce qui permet aux médias d'inverser les valeurs de notre société dont la propreté.

Bref une oie blanche au milieu des renards.

Revenez sur Terre je vous prie.

Rédigé par : aranjuez | 27 oct 2015 07:34:28

Vous ne comprenez pas oú plutôt vous ne voulez pas comprendre ! Pas besoin d image pour comprendre , Si ? Les parents , c est votre rôle , le miens est d expliquer , de parler D éduquer nos enfants. Inutiles de leur montrer des images insistantes plus ou moins graveleuses. Vous savez aussi bien que moi que l esprit est attiré par tout ce qui est mauvais . Donc inutile de les exposer un peu plus. Pouvez vous comprendre cela ?

Rédigé par : Le Forez | 27 oct 2015 08:19:22

Bonjour,merci pour vos réponses. Malheureusement elles ne sont pas assez convaincantes pour dessiller les yeux de l'oie blanche que je suis.
"Du caca on passe à l'homosexualité puis à l'euthanasie": voilà un raisonnement dont la logique et la justesse ne peuvent que convaincre (ironie). Comme on fait tous caca je ne vois pas trop comment échapper à cette malédiction...
"L'esprit est attiré par tout ce qui est mauvais": encore une fois j'ai l'impression que votre répulsion en dit plus sur vous-mêmes que sur les travers de la société que vous prétendez denoncer. Toujours cette histoire de poutre et de paille.

Rédigé par : Anne-Sophie Pascal | 27 oct 2015 09:05:07

Bonjour,
J'avoue avoir quelque difficulté à comprendre l'équation que vous posez, besoins naturels (puisque c'est bien comme cela qu'on qualifie ces activités : naturelles) = perversion.
Je ne vois pas en quoi aborder la question de la propreté avec simplicité relève du "graveleux".
Cordialement

Rédigé par : Stéphanie Bouvier | 27 oct 2015 09:46:29

Bonjour Anne-Sophie,
je me permets d'entrer un peu dans le débat. Ce qui est choquant n'est pas de parler avec son enfant de ce qui peut le perturber ou simplement l'interroger, comme : "où vont les aliments quand on les a mangés ?" C'est du ressort de la nature, et effectivement en tant que tel n'a rien de choquant. Ce que personnellement je trouve désolant, c'est qu'on place ce débat sur la place publique, avec cette image qui se veut humoristique d'un enfant sur "le trône". Où avez-vous déjà vu que ce genre d'activité se fasse en public ? J'imagine que vous aussi, vous fermez pudiquement la porte... Pudiquement, la pudeur : ne serait-ce pas là un apprentissage que les adultes devraient refaire ? Parce qu'ils l'ont aujourd'hui oublié, et ils ont même oublié à quel point un enfant est naturellement pudique. Pour être quotidiennement en compagnie d'un certain nombre d'enfants, je peux vous garantir qu'ils détesteraient être surpris "en position", et qu'en parler ne les intéresse pas du tout. Ce sont bien des idées d'adultes qui croient savoir ce qui se passe dans la tête des enfants. Donc on déballe tout, même le "pipi-caca", sous prétexte de tout, absolument tout expliquer ! Intérêt zéro. J'espère fermement que cette animation sera un bide total. Le rapport avec la pédophilie et l'homosexualité ? Il est pourtant évident : on montre des enfants (en images je pense, dans le cas qui nous occupe) dans une activité intime. Ce qui peut troubler un esprit faible et tenté déjà par la pornographie et pédo-pornographie ambiante. Ne dites pas le contraire : tous les spécialistes déconseillent fortement de poster des photos de ses enfants sur Facebook pour cette raison-là. Ceux qui ont des tendances pédophiles ont également la plupart du temps des tendances homosexuelles. Cela vous choque qu'on puisse dire cela ? C'est pourtant la réalité, et votre histoire de poutre et de paille ne changera rien à l'affaire ! Il faut revenir au respect des enfants. Les respecter, c'est respecter leur intimité, leur pudeur, leur droit de "zapper" certaines informations qui heurtent leur jeune intelligence. Les forcer à intégrer des informations inadéquates à contre-temps, c'est considérer qu'un enfant, c'est un adulte de petite taille, ce qui est faux et archi-faux : un enfant, c'est un adulte en devenir. C'est avec des idées comme ça que les adeptes de la pédophilie font passer l'idée, lentement mais sûrement, qu'un enfant a "droit" lui aussi au plaisir sexuel, comme un adulte, histoire de dédouaner les pratiques pédophiles. Pour finir, je dirai juste : les enfants, foutons-leur la paix !

Rédigé par : Marie Béthanie | 27 oct 2015 10:04:20

Bonjour Anne Sophie,
Je trouve que ce genre de sujet devrait rester en famille, et n'a pas à être érigé en manifestation culturelle (c'est l'argument ultime de cette équipe de bibliothécaires)
Ce qui est sale devient beau, c'est le nouveau concept à la mode et cela participe à l'inversion des valeurs (d'ailleurs les gens sensés ne s'y trompent pas, comme le prouve le jet à la poubelle d'"œuvres d'art" constituées de détritus il y a quelques jours, par les femmes de ménage)
L'éducation à la propreté est avant tout l'affaire des parents. Si ce qui est sale, on en quelque chose de ludique, l'enfant va s'y complaire...
Il faut aborder ces sujets, mais en famille, on explique à l'enfant sans tabou ce que c'est, que c'est sale...point ... (et l'enfant n'en demande pas plus d'ailleurs)

Rédigé par : Adso | 27 oct 2015 10:25:18

Bonjour
Tout d'abord, je me permets de vous mettre en garde contre le réflexe de stratégie de l'homme de paille quand on cherche à contredire un interlocuteur.
Ici, il est inutile de dériver sur l'homosexualité, la pédophilie et tous les maux que vous souhaiteriez dénoncer concernant notre société actuelle (je m'étonne que le mot "pornographie" n'ait pas encore été évoqué).
La question initiale, il me semble, était : est-il opportun que nos enfants assistent à des sortes d'ateliers où on va leur parler de choses intimes (la propreté, ce qui se passe derrière la porte des toilettes, etc.) ?
(une autre question pourrait être : une bibliothèque est-elle un lieu adapté pour cela ? Mais il me semble que cette question-là n'a pas encore été vraiment posée, je vais donc m'abstenir de la mettre sur le tapis).

Peut-être n'avez-vous jamais vu les toilettes d'écoles maternelles, mais si cela vous arrive vous pourrez constater que les cuvettes sont généralement alignées les unes à côté des autres -- éventuellement avec une petite paroi pour constituer des box. Pas question de portes à cet âge-là.
Le fait est qu'en crèche comme à l'école (maternelle), les enfants entendent déjà parler de ces questions d'apprentissage de la propreté, non pas sous la forme d'une discussion inter-personnelle (un adulte, un enfant), mais en groupe.
Après, ça va dépendre de l'aisance de l'adulte à aborder ces questions : je suppose que les puéricultrices en crèche sont sans doute plus à l'aise que les maîtres ou maîtresses pour le faire.

En tout cas, un truc formidable de ces 50-60 dernières années concernant la pédagogie, a été qu'on a compris que la dimension ludique était extrêmement facilitatrice pour permettre aux enfants d'assimiler les nouveautés (on y vient même pour les adultes, c'est vous dire). Donc oui, un atelier sur la propreté, le corps, l'apprentissage de l'intime, est aujourd'hui proposé aux enfants sous forme ludique ("pipi-caca") plutôt que sous la forme d'une conversation ou d'un enseignement sérieux (sur le mode "il faut que je vous parle de quelque chose d'important").

Bref, dans tout ça, je ne vois rien qui puisse choquer.

Une petite dernière chose : si les questions intimes doivent relever exclusivement de la sphère familiale (de la transmission père/fils et mère/fille), je vous invite à écrire de ce pas à toutes ces abbayes qui proposent des retraites ou temps d'enseignement sur le thème de la sexualité. Il serait grand temps qu'elles arrêtent !

Rédigé par : Novice | 27 oct 2015 13:33:10

Bonjour à tous,
nous sommes une poignée à avoir reçu un mail de la bibliothèque, suite à nos mails de protestation face à cette animation pour le moins douteuse.
A lire (c'est lamentable) :

Bonsoir,

L'animation qui vous chagrine tant est une animation sur l'hygiène, la proprété, le fait de grandir. Elle présentera avec humour des livres aux enfants tels que "j'y vais", ou le livre culte de toutes les écoles maternelles, bibliothèques et structures de petite enfance "De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tete". Un grand classique de la littérature jeunesse. un best-seller. Comme vous en jugerez en découvrant le nombre incommensurable d'animations jeunesse proposant cette thématique là auprès des enfants notamment en bibliothèque.

J'excuse vos lacunes. Votre tort étant de ne pas vous renseigner avant de lancer vos accusations sans fondement. Vous etes pardonnés.

La Responsable de l'espace jeunesse

PS : Une liste de 14587 personnes soutenant ce livre, à qui vous devriez expréssement et aussi acharnément faire part de votre indignation.

http://www.babelio.com/livres/Holzwarth-De-la-petite-taupe-qui-voulait-savoir-qui-lui-avai/40078/critiques


Rédigé par : P. | 27 oct 2015 13:44:50

La dérive sur l homosexualité , le mariage des paires d hommes oú de femmes et pipi caca , n ont apparemment rien de commun pris indépendamment sauf que tout cela fait parti d une logique , qui commence très tôt de la perversion des intelligences et des inversions des valeurs chrétiennes. Feindre de ne rien voir , n empêche pas ceux qui y voient clair de dénoncer cet état de fait. Il y a d autres moyens d élever les esprits et ceux là, n en font pas parti.

Rédigé par : Le Forez | 27 oct 2015 14:50:19

Novice, pas besoin d une réunion de conseil familial sérieux pour parler du sujet , ça se fait naturellement de la part des parents et l état n a pas à s en mêler; qu il s occupe à faire apprendre à lire et compter et écrire , ça ne serait déjà pas si mal .

Rédigé par : Le Forez | 27 oct 2015 14:55:22

Bonsoir tout le monde, au vu du nombre de commentaires (je n'ai pas eu le temps de lire et publier les plus longs, mes excuses; les plus virulents ont été censurés, sans aucun scrupule de ma part), j'en conclus que nous avons tapé juste avec ce post. Merci de vous être investis à ce point. Et pour le respect des enfants, dans TOUS les domaines :ONLR ! Bonne soirée. MB

Rédigé par : Marie Béthanie | 27 oct 2015 19:53:29

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige