« Marisol Touraine contre l'évêque de Bayonne | Accueil | Sentinelle : plongez au cœur de la formation militaire des jeunes réservistes »

26 janvier 2016

La question du mariage pour tous sera essentielle lors de la primaire à droite

Sébastien Pilard, président de Sens Commun, déclare à La Croix :

"La question du mariage pour tous sera essentielle lors de la primaire à droite. Pour ce que cette réforme représente sur le fond et contre laquelle une grande partie de l’électorat de droite s’est levée, mais au-delà parce que c’est un marqueur important et un symbole du courage politique. Lors des énormes manifestations contre la loi Taubira, beaucoup de promesses ont été faites par les responsables de notre parti. Et 95 % des députés Les Républicains ont voté contre le texte à l’Assemblée nationale. Ceux qui étaient dans les cortèges ne comprendraient pas que ces promesses ne soient pas tenues une fois la droite revenue au pouvoir. C’est une question de courage politique. Et c’est à cette aune que l’on mesurera la capacité des candidats à mettre en œuvre d’autres types de réformes, notamment sur le plan économique.

Je suis persuadé que cette partie de l’électorat de droite, dont beaucoup étaient des jeunes, sera fortement mobilisée dans le cadre des primaires et pèsera sur le résultat final. Je remarque d’ailleurs qu’aux élections régionales, les candidats qui ont toujours été très fermes sur cette ligne, comme Bruno Retailleau dans les Pays de la Loire ou Laurent Wauquiez en Auvergne-Rhône Alpes, ont gagné plus largement que les autres, et tout le monde s’accorde à dire que Sens Commun et cet électorat ont été décisifs pour ces victoires.

Certes, les opposants au mariage pour tous ont perdu la bataille au niveau législatif, et certains à droite voudraient que ce ne soit plus un sujet. Mais il reste encore pour eux deux rendez-vous importants : la primaire et la présidentielle de 2017. Nicolas Sarkozy a fait un mauvais calcul en revenant sur un engagement qu’il avait pris devant nous. La preuve que la question est encore sensible est que ce changement de position a fait passer au second plan le reste de ses propositions. Nous n’appellerons pas à voter en tout cas pour un candidat qui n’a pas l’intention de tenir ses engagements jusqu’au bout. Je crois que ce que les Français attendent des hommes politiques aujourd’hui, c’est du courage, de la constance et de la cohérence.

Mais nous n’avons pas non plus forcément vocation à soutenir un candidat condamné à faire 5 % à la primaire de la droite. Nous sommes convaincus que notre ligne politique, qui défend plus largement l’autorité de l’État, la famille et une autre politique européenne, est majoritaire chez les Républicains et plus largement chez les sympathisants de droite. À nous d’organiser le rassemblement autour de ces valeurs et de faire émerger une candidature alternative si aucun candidat n’est sur cette ligne. »

Pour qu'un candidat ne fasse pas 5% à la primaire (Jean-Frédéric Poisson ?) il suffit de voter pour lui et de se mobiliser pour lui...

Posté le 26 janvier 2016 à 19h29 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France , Homosexualité : revendication du lobby gay

Commentaires

Non mais franchement vous aimez être pris pour des C... ! Ça fait combien de fois qu'ils vous font le coup !!!!

Rédigé par : ARBEZ-GINDRE | 26 jan 2016 19:35:28

Est-ce qu'il est encore nécessaire de revenir sur ce thème. La France n'est pas que la France. L'ordre mondial avance et fait avancer ses pions - les politiciens en place.
Il y a cependant une chance :
celle de david contre Goliath !

Rédigé par : Hélène | 26 jan 2016 19:50:46

Sarkozy n'est "revenu" sur rien du tout. Il était simplement, comme à l'accoutumée, resté dans une ambivalence de propos - accordés du bout des lèvres - qui permettait à chacun d'entendre ce qu'il rêvait d'entendre !

Quels engagements a-t-il tenus durant son quinquennat ? Le décompte précis doit tenir sur un ticket de métro.

En outre, quelle confiance pouvait-on raisonnablement accorder à quelqu'un qui a bafoué comme il l'a fait le référendum de 2005 ?!

Il y en a au moins deux qui ont massivement fait la démonstration de leur duplicité et de leur nocivité durant leurs mandats respectifs : Sarkozy et Hollande. Que faut-il encore aux électeurs comme indices flagrants pour les rayer définitivement de la liste des éligibles ?

Sauf à être masochiste ou à sortir d'un coma (éthylique ?) prolongé, il n'y a aucune raison d'accorder un bulletin de vote à ces deux là, précisément.

Rédigé par : Réginald de Coucy | 26 jan 2016 21:12:01

Tout çà est peut-être tactique : Sarkozy fait entrer des sympathisants par son dynamisme tout en faisant gagner Juppé, le candidat choisi par le système pour 2017

Rédigé par : JFB33 | 26 jan 2016 21:43:54

Les dépenses publiques et la dette me semblerait mieux approprié pour les prochaines élections. Il y a tant de gens qui n'ont rien, et tant de gens qui se privent pour donner à ceux qui ne font rien et mangent la main qui les nourrit!

Rédigé par : creoff | 26 jan 2016 23:02:37

"...essentielle..." Vous êtes sérieux....Mort de rire......

Rédigé par : Jean... | 27 jan 2016 00:22:36


Encore combien de temps les patriotes du parti des Républicains vont-ils continuer et accepter "avec aveuglement " de participer et suivre la ligne politique de ce "parti mondialiste " et notamment ceux de "sens commun " qui se sont fait "balader " dans les grandes largeurs par Sarkozy ???
Le moment est peut-être enfin et définitivement venu que les électeurs de "sens commun " passent dans le camp des patriotes du FN.
Faut-il ici le rappeler : le FN est "le seul et unique parti politique " à avoir annonçé très fermement et clairement qu'il reviendrait sur le mariage homosexuel.


http://www.bvoltaire.fr/fredericpichon/faut-sens-commun-franchisse-rubicon,233734

http://www.bvoltaire.fr/francoisteutsch/amis-sens-commun-allez-au-bout-courageux-engagement,127101

Rédigé par : Alpin | 27 jan 2016 02:40:56

Sens Commun nous écrase les pieds.

Ce mouvement ne sert à rien. Ses prétentions à faire changer l'UMP sont vaines.

C'est un mauvais combat, on ne pactise pas avec le diable, on le défait.

Ce mouvement crétin commence à m'agacer, j'ai des fourmis dans mon épée.

Rédigé par : godefroi | 27 jan 2016 07:07:24

Ces Sens commun, quelle naïveté...!

Rédigé par : Godefroid de Couillons | 27 jan 2016 09:47:11

"Sens commun" a bien choisi son nom. Esprit plus commun que le commun, idiot utile, nuisible...en fait : stupide...

Rédigé par : decap | 27 jan 2016 12:27:15

Je note que Sens commun n'est pas capable de réunir 5% au sein du parti qu'ils ont rejoint.

Donc, dans leur propre logique, il n'est pas utile de les soutenir.

En même temps, ils ont une fâcheuse tendance à considérer que, pour que le sens soit commun, il suffit de suivre la pensée unique…

Braves gens !

Rédigé par : DANIAULT | 27 jan 2016 21:56:59

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige