« C’est arrivé un 10 février… | Accueil | Gilbert Collard : "Quand des Français sont menacés par l’État islamique, cela fait rire les socialistes !" »

10 février 2016

La loyauté est une vertu mais l’obéissance servile est un acte de lâcheté

Dans une lettre ouverte adressée au général Cambournac, maître Frédéric Pichon réagit à la frilosité de certains généraux à la retraite :

" (...) Je tiens à réagir à vos propos vous désolidarisant de votre camarade le général Piquemal. Je suis actuellement avocat depuis 17 ans et constate un recul drastique des libertés publiques et de la liberté d’expression concernant les idées patriotiques, et une soumission de plus en plus incroyable des juges. Le rôle d’un militaire est de défendre la patrie contre l’étranger : il n’est pas de servir de sous-fifre au pouvoir politique en place, quel qu’il soit ; auquel cas, le lien armée-nation serait définitivement rompu.

Comme l’a indiqué le général Dary, ancien chef d’armée, c’est bien l’armée qui était visée et ciblée à travers cette arrestation arbitraire. Cela ne vous choque donc pas qu’un homme qui a servi la patrie avec amour et dévouement soit traité comme un malfrat par des policiers en civil recrutés parmi des syndicats de gauche pour leur servilité ? Qu’il ait passé 48 heures en garde à vue dans une cellule pouilleuse, que le procureur de la République ait fait obstruction à son avocat désigné pour aller le visiter avec une agressivité incroyable ? Que, compte tenu de ces conditions, il ait fait un malaise

La loyauté est une vertu, mais l’obéissance servile est un acte de lâcheté, surtout lorsqu’elle se retourne contre les citoyens de votre propre pays (...) Sans doute pressé par des autorités de plus en plus déterminées à faire taire la grande muette (...), vous avez cru bon devoir prendre vos distances avec votre camarade Piquemal et prédécesseur au sein de l’UNP (Union nationale des parachutistes). C’est dans ce même esprit, semble-t-il, que vous avez voulu faire taire les voix discordantes qui s’élevaient lorsqu’il était question que l’armée algérienne descende sur les Champs-Élysées.

Sachez, mon Général, malgré tout le respect que m’inspire votre passé, que pour moi il y a deux catégories de personnes : les combattants et les esclaves. Il n’y a pas d’ancien combattant. Un militaire qui obéit servilement aux ordres d’un pouvoir qui détruit chaque jour la France ne mérite pas le respect. Je vous demande humblement d’y réfléchir.

Que vaudra une Légion d’honneur, pour laquelle beaucoup de vos collègues avalent toutes les couleuvres de la terre, lorsque demain nos femmes seront violées comme à Cologne et que les églises auront été remplacées par les minarets ? Un bout de tissu rongé par les vers de la soumission et le regret de ne pas avoir répondu à l’appel de servir la patrie en acte et en vérité."

Posté le 10 février 2016 à 06h56 par Philippe Carhon | Catégorie(s): France : Politique en France , France : Société , Immigration , Liberté d'expression

Commentaires

Je n'ai pas personnellement une compétence suffisante pour porter un jugement sur ces généraux et évènements actuels. En revanche l'histoire montre qu'en effet les militaires de plus haut rang en temps de paix sont souvent des généraux "politiques" et non pas les officiers qui sont réellement capables de défendre la France ; officiers qui étaient déjà généraux, mais pas en haut de l'échelle, ou qui ne sont devenus généraux que pendant la guerre en remplacement des généraux d'opérette. Cela a été en particulier le cas en France avant et au début des guerres de 1914 et de 1940.

PS. Ceci étant, comme tout le monde, je ne peux évidemment que souhaiter des temps de paix. Mais, si l'on se réfère aux enseignements de l'histoire, on constate que ceux qui nomment les généraux en temps de paix devraient faire preuve de discernement et de courage, deux qualités qui, hélas, manquent beaucoup à la plupart de nos hommes politiques actuels.

Rédigé par : ABC | 10 fév 2016 07:42:59

Cela doit être la poussière don la France ce couvre ,annoncer par Marthe Robin?La France descendra très bas.

Rédigé par : Gerard | 10 fév 2016 07:57:00

La différence entre mon camarade Frédéric Pichon et ces généraux Français, c'est que Frédéric a eu le courage de partir se battre les armes à la main il y a 20 ans dans une vrai guerre. C'était un héros ; il n'a reçu pour cela ni médaille ni pension et ses faits d'armes restent discret.

Rédigé par : Hugues | 10 fév 2016 08:20:19

Total respect, maître Pichon !
Enfin un soldat courageux qui parle vrai.
Combien de temps tous ces lâches accepteront-ils de se coucher et de servir servilement un pouvoir qui assassine le pays que ces généraux trouillards et indignes prétendent défendre ?
Que diront-ils à leurs enfants, à leurs petits-enfants quand ceux-ci leur demanderont : et vous, grand-père, qu'avez-vous fait pour empêcher ce drame ?"

Rédigé par : JAPR | 10 fév 2016 10:59:49

Merci, Maître Frédéric Pichon, pour cette très belle lettre, pleine de vérités "bien envoyées".
Quant à la "valeur" de la Légion d'Honneur dont vous faites état, il y a déjà longtemps que je la nomme la "légion d'horreur" et que je n'en voudrais à aucun prix (Mais là, je sais que je ne prends aucun risque !). L'Honneur est à ceux qui l'ont renvoyée, récemment, écœurés par les méthodes de son obtention qui ridiculisent autant ceux qui la donnent que, malheureusement, ceux qui la portent à juste titre (qui sont sûrement minoritaires dans cette Ordre dénaturée).

Rédigé par : vaucenay | 10 fév 2016 16:31:13

Bravo Maître Pichon ! Votre courage est exemplaire, et je vais de ce pas, en tant qu'ancien officier, dire ce que j'en pense à ce général de pacotille.

Rédigé par : Philippe | 10 fév 2016 17:48:09

Félicitations à Maitre Pichon !

En effet il est scandaleux de voir traiter ainsi un officier pendant que la racaille continue à se pavaner au quotidien dans tout le pays sans jamais avoir fait une seule heure de garde à vue !

Rédigé par : DUPORT | 11 fév 2016 00:24:05

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige