« Conférence le 31 mars à Lille : De la franc-maçonnerie au Christ | Accueil | L'agenda des Veilleurs et des Sentinelles (semaine du 21 au 27 mars) »

21 mars 2016

Livre du général Soubelet : le peloton d'exécution se met en place

2016-03-20_150129Préparant sans doute l'annonce de sanctions ou de mesures statutaires à l'encontre du général Soubelet, le patron de la gendarmerie, le général Favier, grand serviteur de l'Etat lui aussi, a commenté sur son blog accessible aux gendarmes la sortie prochaine du livre du général Soubelet :

"(...) La publication du livre d'un général de gendarmerie ne peut me laisser indifférent. Je pourrais l'esquiver, la cantonner à une question d'ordre statutaire. Mais ce n'est pas ma manière d'aborder les choses. Il vient un moment où il faut mettre les choses au clair (...)

Je crois au courage de dire les choses non pour s'en prévaloir, mais pour faire avancer notre maison dans le souci de l'intérêt général. On peut se battre pour notre budget, nos effectifs et nos moyens, répondre aux mises en cause quand elles sont injustes. On peut le faire sans déformer les faits ni sortir de son rôle. Et pourtant être entendu.

Après une année 2015 telle que nous l'avons vécue et dans un contexte qui réclame plus que jamais, une cohésion et la loyauté de tous, j'ai peine à entendre qu'il y a "urgence à agir", quand beaucoup agissent depuis longtemps et ne se satisfont pas d'incantations. Parce que les enjeux de sécurité sont forts, il nous faut être sereins, confiants, concentrés sur notre mission.

Vendre une polémique, instrumentaliser la gendarmerie et ceux qui la servent, c'est tout ce qu'il ne faut pas faire. »

Parions que le général Soubelet, au regard de ses responsabilités, de son niveau et de son passé, a réfléchi et pesé le pour et le contre. L'intérêt de la France n'est-il pas supérieur à l'intérêt de la gendarmerie (budget, effectifs, moyens) ? Au final, c'est Le Figaro pose la bonne question :

"Pourquoi se taire quand on a l'intime conviction que dire la vérité est un devoir absolu ?"

On peut commander le livre ici ou ici, qui est toujours en tête des ventes sur Amazone...

Posté le 21 mars 2016 à 10h21 par Philippe Carhon | Catégorie(s): France : Politique en France , France : Société

Commentaires

Le général SOUBELET est malheureusement encore soumis au devoir de réserve et je pense que le précédent des sanctions contre le général Piquemal par l'exécrable Le Drian ne se répète.
Il est loin le temps où le colonel DRIANT, héros de 14, était élu député nationaliste à l'assemblée nationale! Le musellement des militaires sous prétexte de "devoir de réserve" depuis 1962 (et la peur du pouvoir devant un possible nouveau putsch sans doute!) ne tiendra plus longtemps.
il y aura un moment où nous n'accepterons plus d'être traités comme des sous-hommes.
Les mots du général FAVIER sont ceux d'un carriériste servile de l'Etat, tout le contraire d'un serviteur courageux de sa Patrie comme l'est le général SOUBELET.

Rédigé par : Olivier Monteil | 21 mar 2016 10:54:40

L'intérêt de la Gendarmerie n'est pas supérieur à l'intérêt de la France, mais la France sans une Gendarmerie digne de ce nom, avec tout ce que cela comporte, ne sera plus la France.
Cette affaire met en lumière la terrible situation dans laquelle se trouvent les gens d'arme dans le sens le plus large, confrontés à la loyauté d'abord à leur pays, mais aussi à un gouvernement digne ou indigne. Quand un gouvernement est devenu indigne, jusqu'à quand peut-on continuer à le servir pour essayer de conserver dans le moins mauvais état possible, l'outil indispensable à la défense sur le plus long terme du pays? (Ex La Russie soviétique a néanmoins formé des hommes d'honneur qui après 1989 ont pu servir le pays et l'empêcher de tomber sous la domination d'un autre impérialisme. Ces hommes d'honneur existaient même s'ils n'étaient pas si nombreux que cela, et ils ont pu être utile quand le système s'est effondré de lui même).
Dans les périodes troublées, la décision prise, c'est un jeu de dé. Si le gouvernement indigne triomphe, les loyaux serviteurs de la France sont broyés et le souvenir de leurs sacrifices éclairera peut-être les Français résistants d'aujourd'hui ou de plus tard, si la France existe encore comme France. Si le gouvernement indigne est vaincu, ils recevront les lauriers bien mérités pour continuer le combat, car malheureusement c'est à chaque génération qu'il faut reprendre le flambeau pour éviter que le sacrifice de ceux qui nous ont précédé ne soit inutile.
L'histoire récente de la France nous le montre notamment et malheureusement.

Rédigé par : C | 21 mar 2016 10:55:58

l'intérêt général de la gendarmerie et non le bien commun de la nation!
le général Favier résume bien la situation dans laquelle beaucoup d'hommes de valeur se laissent enfermer! ils ont oublié que l'état était au service du bien commun et non de l'intérêt de groupes!

Rédigé par : ohlala | 21 mar 2016 11:15:44

Quand on s engagé , c est pour un pays , une terre. Des traditions , protéger des populations qui ont une culture que nous aimons , pas pour protéger un système politique et encore moins celui de la république. On peut meme mourir pour toutes ces raisons mais sûrement pas pour la république !

Rédigé par : Le Forez | 21 mar 2016 11:27:52

Souhaitons qu'il ait pensé à sa reconversion dans la vie civile. Exemple de carrière : homme politique.

Rédigé par : ll | 21 mar 2016 11:49:19

les francs-maçons omniprésents dans la gendarmerie vont se déchaîner sur le général Soubelet.
c'est désolant de voir que Favier se comporte déjà en dhimmis.
que c'est triste et indigne de lui !

Rédigé par : Robert | 21 mar 2016 11:54:20

Dans un pays où règne la chienlit, l'Armée (et donc la Gendarmerie) est encore l'institution qui tient à peu près debout. Je ne pense pas que le général Favier soit un serviteur servile. Carrieriste ? Je ne le pense pas non plus. Passé par le GIGN il est aujourd'hui général d'armée et directeur de la Gendarmerie nationale. Il est donc arrivé au "plus haut". Il ne "risque" plus rien.
En même temps, il ne peut pas non plus jeter de l'huile sur le feu et provoquer un ras de marée de critiques anti- gouvernementales de la part des officiers et sous-officiers qui ne pourraient que nuire à la Gendarmerie. Gardons à l'esprit qu'il n'y a pas de syndicat dans l'armée. Cependant, Rien ne nous dit qu'il n'approuve pas son camarade. Faut-il qu'il le dise ? Je ne sais pas?

Rédigé par : Yannh | 21 mar 2016 11:59:37

Déjà acheté depuis 10 jours sur Amazon à la suite de votre premier article sur le salon beige mentionnant ce livre.
Merci au Salon beige de toujours nous signaler ce qu'il ne faudrait pas lire, pas écouter et pas acheter pour ne pas réfléchir, ne rien voir et continuer à faire comme si tout allait bien.
ONLR !

Rédigé par : Edouard | 21 mar 2016 12:08:37

Pour moi c'est toutes proportions gardées la même chose que quand, professeur de lycée, vous commencez à critiquer la manière dont certaines choses se passent, à faire de remarques de fond sur les objectifs ou la manière de faire. On attend alors de vous que vous vous taisiez
- car il y a beaucoup de gens qui travaillent, et qui le font plutôt bien, et qui vous en veulent de faire des critiques, du coup. Ils ne sont pas prêts à les écouter calmement.
- car il faut respecter l'institution.
- car sinon, qui paiera votre retraite, à vous?

=> Comment faire quand, vous aussi vous travaillez beaucoup, et bien, mais que vous ne pouvez pas ne pas penser ce que vous pensez, et que vous ne pouvez pas ne pas le dire?
Comment faire quand de fait vous n'avez plus aucun respect pour l'institution?
- eh bien ce qui reste, ce qui peut encore vous amener à vous taire, à faire taire vos pensées, c'est soit la crainte de ne plus avoir de salaire régulier, soit un reste de respect pour des institutions qui n'en méritent pas, soit le désir de ne pas mettre les collègues dans une situation embarrassante, soit encore l'idée que, même dans cette situation, vous pouvez néanmoins exercer un métier que vous aimez et essayer de le faire au mieux.

Comme l'un de vos contributeurs l'avait écrit au moment des manifs, il faut, quand certains aujourd'hui osent mettre leur carrière en péril pour parler, qu'il sente qu'il a autour de lui un cercle très important de gens qui le soutiennent et son prêts à aller jusqu'au bout avec lui. Car l'enjeu est trop important pour rester dans nos coquilles.

Rédigé par : ODE | 21 mar 2016 12:11:33

"devoir de réserve" depuis De Gaulle seulement ! les jeunes feraient bien de l'apprendre, eux à qui on présente ce devoir comme une "valeur" comparable au secret médical !

Rédigé par : iroise | 21 mar 2016 12:22:23

Le général Soubelet doit être sanctionné pour manquements au devoir de réserve. Cela ne souffre pas la discussion, ou alors cela signifierait que le gouvernement accepte et reconnaît son diagnostic, ce qui est évidemment impossible !

Le général le sait, et il s'y est certainement préparé. Son courage est un exemple, même si être révoqué et placé à la retraite d'office, sans passer par la 2ème section, lui laissera une pension correcte.

Il n'est d'ailleurs pas impossible que le gouvernement aille encore plus loin en le révoquant sans droit à pension, ce qui serait alors un véritable scandale !

Rédigé par : Nabulione | 21 mar 2016 12:56:09

Je suis de tout coeur avec le général et son courage merci pour la France

Rédigé par : Monique Simon | 21 mar 2016 13:28:29

@ Nabulione :
Notre président normal et sa bande de pieds nickelés n'en sont plus à un scandale près ! Et j'ajouterai que celui-là leur ferait certainement plaisir...

On peut légitimement se demander si la Gendarmerie va continuer d'exister encore longtemps, j'attends d'apprendre qu'un énième "directive" européenne oblige les Etats à dissoudre leurs corps de gendarmerie (ou l'équivalent), au profit d'une je ne sais quelle police ou "observatoire européen pour la sécurité de l'UE", ou tout autre comité Théodule sorti de l'imagination fertile des technocrates apatrides parasitaires qui nous pourrissent la vie depuis trop longtemps !

Rédigé par : Irishman | 21 mar 2016 13:39:21

@ iroise : non, le devoir de réserve est bien plus ancien que ça ! Il a été réglementé sous de Gaulle, mais il existait bien avant...

Sous la IIIème République, les militaires en activité n'avaient même pas le droit de voter !!!

On a cité l'exemple du colonel Driant. Mais celui-ci, avant de se présenter à la députation et être élu, avait démissionné de l'armée.

Rédigé par : Nabulione | 21 mar 2016 13:57:53

Lors d'une conférence aux élèves de Saint Cyr,le commandant Helie de Saint Marc avait été interrogé par un jeune officier, en présence de la hiérarchie au grand complet.
Question : Quelle est selon vous la plus grande qualité d'un officier ?
Réponse : Pour un officier subalterne, savoir obéir. Pour un officier supérieur, savoir désobéir

Rédigé par : Alpin | 21 mar 2016 15:10:23

@ YANNH,
le Gal Favier, directeur de la gendarmerie, risque gros, au contraire, il risque sa place que beaucoup lui envient.
je suis en accord avec certains commentaires, il est obligé de réagir face au livre du Gal Soubelet, quoi qu'il en pense, c'est lui le patron.
@ NABULIONE,
révoquer le Gal Soubelet sans lui donner de droit à pension! Le gouvernement de Hollande est capable de beaucoup d'injustices et d'agressivité, mais ils auraient peur de la réaction populaire! Ce serait un scandale avec le FN à 25% et LR qui caracole en tête des 3 dernières élections législatives partielles!

Rédigé par : Philomène | 21 mar 2016 15:45:03


Les généraux ou gradés qui "parlent" savent à quoi s'attendre. C'est à nous de les soutenir et de faire abroger cette loi et les lois dites Gayssot et autres vacheries raciales et liberticides. Les Hollande, Valls et cie en on prie conscience et on peut s'attendre à toutes les vilenies que ces traîtres pourront utiliser. Courage, volonté, persévérance et soutenons à fond nos militaires courageux.

Rédigé par : aziliz | 21 mar 2016 16:27:37

Puisse-t-il en vendre suffisamment pour devenir rentier!

Rédigé par : PapounetBGT | 21 mar 2016 16:43:48

Bravo au Général Soubelet! Les Français attendent des hommes de cette envergure et d'un tel patriotisme! Tous ceux qui ne partageraient pas ses thèses , dûment pensées et vécues, ne seraient que de vils "carriéristes". Lorsqu'on voit la situation de la France, aujourd'hui, il n'est plus temps de tergiverser général Favier: "entendez-vous les noirs corbeaux..." Il faut mériter ses galons et se montrer à la hauteur des enjeux en cours! La France se meurt devant la couardise de ses dirigeants! Courage!

Rédigé par : Marie Paccini | 21 mar 2016 18:09:54

Triste que Favier (je n'ose dire "général"), par ailleurs chrétien ( http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Comment-reussir-tout-en-restant-catho-_NG_-2010-08-26-556117 ) se montre sous cet affreux jour !

Rédigé par : Jean | 21 mar 2016 18:22:19

chacune des positions est legitime.
Mais cela nous divise.
Je pense qu'il faut accorder une prime à l'expression de la vérité.

Rédigé par : Ludo | 21 mar 2016 19:02:47

Et que dire des dérives violentes des Gardes Mobiles ? Tant il est vrai que tous ces généraux n'en parlent point. Quid des ordres tordus exécutés avec zèle pendant les manifs anti-Taubira ? Un message peut-être des cadres de l'institution ?

Rédigé par : Solange Graff | 21 mar 2016 20:51:24

A quand un film fait de morceaux en caméra cachée dans une salle des profs, dans un bureau de censeur, dans l'armée ou l'administration.
Les moyens ne manquent pas ni les vecteurs de diffusion (TV Liberté et tant d'autres sites) : priorité à la QUALITE de réalisation : une vidéo bien montée, explicite ET sortie au bon moment est plus efficace de 100 vidéos mauvaises quoiqu'authentiques.

J'attends avec intérêt la sortie du livre du Gal Soubelet, les démentis qui seront apportés et les preuves de la duplicité des zélites qui pourront éclater...

Rédigé par : Greg | 21 mar 2016 22:40:48


Exact pour ce qui concerne "la disparition , la suppression pure et simple de la gendarmerie française "
Cela remonte déjà au moins à 40 ans !!!

A l'occasion d'une manifestation relative à la sécurité routière ,me semble -t-il ,un officier de la gendarmerie Belge me disait , il a 40 ans de cela je le rappelle , l'union européenne - comprendre l'UERSS ,les mondialistes ,etc ,etc -
L'union européenne, disait cet officier Belge ,

NE VEUT PLUS DE POLICE MILITAIRE !!!
Aux Français et aux patriotes d'en tirer les conclusions qui s'imposent


Alors que d'un autre côté , l'UERSS a créé
ders forces de polices militaires pour
" intervenir " dans les états européens ,si nécessité il y a ; en clair nous taper dessus si toutefois un peuple ne voulait pas rentrer dans le rang !!!

Une armée privée en quelque sorte !!!!


http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2445

Rédigé par : Alpin | 22 mar 2016 02:27:09

Le FN est à plus de 50% chez les gendarmes ... C'est ce qui doit exaspérer la secte socialiste !
Favier a reçu des ordres (non écrits) ....

C'est visible !

Rédigé par : nemo | 22 mar 2016 08:37:45

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige