« Pour gouverner vraiment, un président doit se libérer des contre-pouvoirs | Accueil | Le FN doit s’affirmer clairement de droite et proposer des alliances à la base avec la droite »

19 mai 2016

L'état d'urgence prolongé de deux mois supplémentaires

Voiture-de-police-incendiee-a-Paris-trois-suspects-en-garde-a-vueOn commence à se demander à quoi cela peut-il bien servir de prolonger à nouveau l'état d'urgence de deux mois quand on voit le désordre qui règne à Paris et l'impuissance du gouvernement à maîtriser quelques casseurs d'extrême gauche... Il faudra par ailleurs attendre encore un peu pour savoir si l'A320 d'Egyptair Paris-Le Caire, qui a disparu lors d'une chute vertigineuse de 22 000 pieds, a été ou non victime d'un attentat terroriste. Si c'est le cas, Bernard Cazeneuve devra expliquer aux Français à quoi sert l'état d'urgence dans les aéroports français...

La prolongation de l'état d'urgence, décision loin d'être légère, aura néanmoins permis de savoir que l'Assemblée nationale compte seulement 68 députés puisqu'il y a eu 46 voix pour, 20 contre et deux abstentions. Et moi qui croyais qu'il y en avait 577 !

Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard étaient présents au grand regret de Bernard Cazeneuve qui aurait préféré de rien entendre :

"Les violences s'exacerbent alors même que l'Etat d'urgence permet l'interdiction de manifester sur la voie publique (...) La chienlit est partout et vous refusez de mettre en place les mesures de fonds et permanentes qui s'imposent (...) Notre pays est à la merci de l'infiltration d'une internationale anarchiste et d'une internationale djihadiste (...) La dure réalité tranche avec votre discours de satisfaction quant au résultat et à l'efficacité de l'état d'urgence (...) Vidé de sa substance, banalisé, l'état d'urgence semble être davantage devenu une arme médiatique pour le gouvernement qu'un bouclier protégeant les Français efficacement (MMLP)

"Le vêtement est trop grand pour vous, et vous disparaissez sous les loques de l'état d'urgence" (Gilbert Collard)

Posté le 19 mai 2016 à 15h04 par Philippe Carhon | Catégorie(s): France : Politique en France

Commentaires

A ce train la il risque bien de ce faire élire protecteur a vie ,un bon 49,3 et c'est jouée.???

Rédigé par : gerard | 19 mai 2016 15:12:47

Il y a urgence à mettre quelques ministres en licenciement pour faute grave contre le bien commun non défendu.

Rédigé par : depassage | 19 mai 2016 15:14:02

Curieux qu'aucun quorum ne soit nécessaire.
Ce serait peut-être une réforme urgente: à quoi paie-t-on nos élus?

Rédigé par : C.B. | 19 mai 2016 15:18:24

ca sert à empêcher la Manif Pour Tous de manifester . Idem pour les manifs Pro-vie ou pour tout rassemblement .... de DROITE !

Ne peuvent aller dans la rue que la racaille Gauchiste;

Voilà à quoi sert l'état d'urgence SOCIALISTE qui se transforme ainsi tranquillement en état policier. Le fascisme, d'essence socialiste, à commencer comme çà : en muselant la Majorité !

Rédigé par : jejomau | 19 mai 2016 15:18:28

L'état d'urgence permet de dessaisir la justice de certaines de ses prérogatives. Autrement dit, un gouvernement ayant le respect de la séparation des pouvoirs et de la démocratie n'utiliserait pas longtemps cette situation qui restreint les libertés.

Il y a donc anguille sous roche. Cela a certainement à voir avec l'effondrement financier qui doit avoir lieu cette année, mais dont la date n'est pas décidée par la France.

Que doit-on faire alors ? Prendre ses précautions en gardant des espèces et en ayant quelques mois de provisions. Car le jour où les banques fermeront, comme cela eut lieu en Argentine et à Chypre, les cartes bancaires ou chèques ne seront plus acceptés (les montants étant invérifiables). Des troubles auront donc lieu un peu partout, d'autant plus que l'argent placé sur les livrets A, bourse, retraite etc.... seront confisqués. Avec le nombre de clandestins en Europe, il ne serait pas surprenant que les supermarchés soient pris d'assaut par des bandes de voleurs. Et quand le désordre s'installe, malheur aux faibles. Les viols augmenteront exponentiellement ainsi que les meurtres.

Bien entendu, si cette éventualité se passait, il sera alors difficile de nier que les précédents attentats, cause de cet état d'urgence, n'aient pas été prémédités avec l'aide de forces spéciales et de vrais terroristes.

A noter que le texte de la loi du 20 décembre, prolongeant l’état d’urgence, s’oppose à ce que préconise la Cour européenne des Droits de l’homme. Cette dernière stipule que toute ingérence dans le droit, veillant au respect des libertés, ne peut se faire que sur la base d’une « loi d’une précision particulière », c’est à dire sur base de règles claires et détaillées. La loi sur l’état d’urgence est tout le contraire. Les articles sont particulièrement flous et laissent une marge d’interprétation quasiment illimitée.

De plus, la plupart des perquisitions administratives ont été conduites, non pas pour des matières touchant au terrorisme, mais pour des affaires relevant du maintient de l’ordre, par exemple, à l’encontre de militants écologistes, ou de droit commun, sans aucun lien avec la lutte contre « le terrorisme de guerre », confirmant ainsi quel la « guerre contre le terrorisme » est avant tout un conflit entre le gouvernement et ses populations. D'où l'utilisation d'une milice apatride contre les manifestants. Sans oublier qu'une armée européenne existe et pourrait intervenir au cas où l'élite de l'U.E. aurait peur de perdre le pouvoir. Elle créerait alors d'autres opérations false flag permettant de le garder.

Rédigé par : Quentin | 19 mai 2016 16:38:09

Ouest-France (http://www.ouest-france.fr/politique/letat-durgence-prolonge-jusqua-fin-juillet-4237763 ) mentionne (est-ce que l'humour?)
Après le Sénat mardi, l'Assemblée a à son tour adopté massivement ce jeudi le projet de loi présenté par le ministre de l'Intérieur.
Un paragraphe plus loin, on a la précision
"Après le Sénat, les députés ont voté à leur tour cette prolongation de deux mois, par 46 voix contre 20 et deux abstentions"
Espérons que les lecteurs d'Ouest-France auront la présence d'esprit de se rappeler qu'il y a très largement plus d'un demi-millier de députés en France, ce qui laisse dubitatif sur cette adoption MASSIVE.

Rédigé par : C.B. | 19 mai 2016 16:56:15

En deux mots : cet état d'urgence est depuis le début une pure foutaise.

Premièrement, c'est un moyen de surveiller un peu plus étroitement les gens qui gênent le gouvernement, mais ça ne fait pas bouger un poil à tous les djihadistes de France et de Navarre qui sont dans ce pays comme des poissons dans l'eau.

Deuxièmement, le gouvernement encourage les excès des casseurs en donnant l'ordre à la police de ne pas riposter. Cela dans une visée électoraliste évidente, et qui joue la carte de la politique du pire : faire monter le FN de manière à obtenir en 2017 un second tour Hollande-Le Pen, dont le premier pense sortir vainqueur à bon compte.

Dans n'importe quel pays où "l'état d'urgence" serait réellement appliqué, les types qui ont incendié une voiture de police alors que les fonctionnaires y étaient toujours, oui, ces types auraient été abattus sans sommation.

Essayez donc de foutre le feu à une voiture de flics aux Etats-Unis, en Allemagne, ou même en Italie, le tout en période d'état d'urgence.

Imaginez seulement deux secondes de telles scènes dans les années 60, 70 et même 80...

Ce pays est un cadavre ambulant. Il faut décidément que les Français soient endormis à un point inimaginable pour ne pas voir que le rideau est en train de se lever sur ce qui risque de devenir un véritable chaos social, politique et ethno-religieux.

Ce gouvernement joue. Il joue avec la France, il joue avec l'extrême-droite et il joue avec l'extrême-gauche. Il joue surtout avec les nerfs d'un peuple. Tout cela alors qu'un attentat islamiste qui peut être encore plus grave et meurtrier que ceux de novembre, comme l'indiquent toutes les déclarations émanant de responsables de la DGSI ces derniers jours, est plus que jamais prévisible.

Ce que ce syndic de faillite, cette clique d'oligarques gavés, de parasites arrogants et d'apprentis sorciers irresponsables va obtenir, c'est la guerre civile.

Et ce ne sera pas la faute de l'extrême-droite.

Rédigé par : Eloi | 19 mai 2016 17:59:21

Prolongement de l'état d'urgence jusqu'à fin juillet, cela signifie-t-il que comme d'habitude, les vacances vont servir à surprendre les Français... ?

Mais en général n'était-ce pas le 15 août ? Il y aurait donc urgence. Ou alors on cherche à coordonner l'U.E. avec les USA qui ne disposent que de peu de jours de vacances :
http://frenchmorning.com/france-usa-le-grand-ecart-des-conges-payes/

Une chose est sure, cela se passera avant la fin du mandat d'Obama. D'ailleurs qu'a-t-il dit au dîner des correspondants de la Maison Blanche ? : "On ne peut pas le dire, mais vous savez que c'est vrai. Bonsoir tout le monde. C'est un honneur pour moi d'être ici à mon dernier - et peut-être le dernier - dîner des correspondants de la Maison-Blanche. Vous avez tous fière allure. La fin de la République n'a jamais eu autant de classe!"
https://lejournaldemustaphamenier.wordpress.com/2016/05/03/obama-la-fin-de-la-republique-na-jamais-eu-autant-de-classe/

Rédigé par : John | 19 mai 2016 18:04:02

Il y a un déphasage entre les sondage et la réalité:84% des français aiment la police.Hors sur la vidéo de l'attaque de la voiture de police on voit le policier se faire agresser par un casseur
sans que les spectateurs témoins de la scène n'interviennent.Une honte.A croire qu'il n'y avait que des badauds représentant les 12 % dudit sondage.Honte également à Cazevide et tous les journalistes qui n'ont pas dénoncé la non assistance à personne en danger,on voit jusqu'ou se niche la banalisation de la violence .

Rédigé par : claude de rouen | 19 mai 2016 18:11:26

@ Quentin,
je vous plains, vous ne devez pas bien dormir la nuit...

Rédigé par : Philomène | 19 mai 2016 19:28:18

Bravo de tout cœur à nos deux députés frontistes.
Cazeneuve était ulcéré...

Rédigé par : Olivier Monteil | 19 mai 2016 20:12:29

Quand j'étais petit enfant il y en avait un ou peut être trois qui jouait de la mème musique ,et il nous a fallu, les sanglots long des violons ,pour revoir le soleil .

Rédigé par : gerard | 19 mai 2016 20:25:56

personne n'ose dire la vérité : le gouvernement joue un double-jeu et encourage ces "manifestants". Pourquoi personne ne se pose la question : de quoi vivent-ils ? ces casseurs professionnels qui se déplacent de site en site depuis plusieurs années (barrage dans le sud ouest, notre dame des landes, Paris, etc.)? qui les financent ? , pourquoi aucun n'est arrêté ? Une seule chose peut l'expliquer : COMPLICITE.

Rédigé par : tite | 19 mai 2016 21:09:46

« Le vrai problème pour la police, ce n'est pas la délinquance. Mais la justice et son laxisme... » - Robert Ménard, sur Twitter cf. https://twitter.com/RobertMenardFR/status/733224478914805760

Rédigé par : Louis IX | 19 mai 2016 23:58:26

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige