L'urgence du gouvernement : porter atteinte à la liberté d'expression
En refusant les alliances avec la "droite hors les murs", le FN prend un risque politique majeur

Nicolas Dupont Aignan écrit aux évêques de France

Nicolas Dupont Aignan (DLF) a écrit aux évêques de France suite à la publication par la CEF Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique. Il s'en explique dans une interview à Famille Chrétienne :

"J’ai le même discours vis-à-vis de toutes les confessions. Je suis quelqu’un de profondément laïc mais je reconnais aux religions une autorité morale. La laïcité, ce n’est pas le rejet des religions. Il faut arrêter de nier les racines chrétiennes de la France (...)"

Extraits de sa lettre :

Nicolas-dupont-aignan-les-francais-ne-veulent-plus-du-ps_3298394_1000x500"Vous m'avez adressé, ainsi qu'à tous les Français, un texte essentiel, Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique. À la veille d’une élection cruciale pour l’avenir de la France, vous analysez avec justesse les maux de la société française, les travers du personnel politique, la « tristesse » qu’il y a dans notre pays. Vous placez au niveau où ils doivent être l’exigence et le devoir du politique (...)

Alors que se termine bientôt l’assemblée plénière des évêques, je veux d'abord vous dire que l’Église de France assume un rôle particulier, incarne un héritage considérable et porte une voix d'espérance. L'histoire de notre pays est une synthèse exceptionnelle. Tout à la fois fille aînée de l'Église et mère de la Révolution, la France a donné à ses relations avec le Saint-Siège une intensité particulière. Ses racines chrétiennes sont un élément constitutif de notre identité. Il suffit de considérer nos paysages pour s'en convaincre : la France est le pays d'Europe qui compte le plus de communes portant le nom d'un saint.

L'émergence de la nouvelle société fondée par la Révolution sur l'égalité civile et la liberté a pu secouer cet héritage, mais jamais l'effacer. La laïcité offre aujourd'hui un cadre au sein duquel les catholiques français apportent leur pleine et généreuse contribution à la communauté nationale. Le dialogue entre l'État et l'épiscopat est un rouage essentiel de la démocratie car l'État protège la liberté de conscience et la sécurité des croyants dans leur recherche de sens.

Le gaullisme, dans la continuité duquel je m’inscris, est la synthèse de plusieurs inspirations, notamment de certains courants chrétiens : le personnalisme d’Emmanuel Mounier, le catholicisme social d’Albert de Mun et le catholicisme libéral de Chateaubriand. Ces courants ont participé, chacun à leur manière, avec la figure extraordinaire de Charles Péguy, à la formation intellectuelle du général de Gaulle. Ils ont fondé ses choix et déterminé des principes politiques qui éclairent aujourd’hui ma démarche.

Le bien commun est le fondement du politique, son ambition primordiale. Il doit guider les décisions publiques mais aussi dicter le comportement des hommes politiques. Aujourd’hui, les Français n’ont malheureusement plus confiance en leurs représentants. Certaines pratiques, certaines méthodes, certaines décisions ont rompu le lien, pourtant indispensable, entre les Français et leurs élus (...)

La participation, entre un libéralisme débridé et un socialisme annihilant, trace une autre voie économique et sociale pour notre pays (...)

Dans la crise actuelle, dans la perte de sens que vous décrivez, la famille est un repère essentiel. Elle est la cellule de base de notre société, source d’épanouissement et de partage. Soumis à des choix politiques ineptes, les familles rencontrent pourtant de plus en plus de difficultés. Elles ont subi, ces dernières années, une diminution grave de leurs aides et de leurs allocations. Au-delà de ces aspects sociaux, c’est le sens même de la famille qui a été mis en cause. Si les droits des couples de même de sexe doivent être reconnus, je veux affirmer l’unique filiation biologique père-mère. Je suis, à cet égard, fermement opposé à l’indignité qu’est la GPA. Comment peut-on justifier la commercialisation de la maternité ? L’argent ne peut pas acheter la vie ni permettre l’exploitation des femmes dans ce qu’il y a de plus intime, de plus fort et de plus beau (...)

Le chaos qui règne au Moyen-Orient et dans certaines parties d'Afrique est à l'origine d'une crise migratoire dont les effets se répercutent jusqu'en France. L’arrivée des migrants sollicite notre devoir de charité et de générosité, l’Eglise y prend, à raison, toute sa part. Mais le rôle d’un responsable politique est de dépasser l’émotion pour préserver la cohésion nationale. Certains n’ont pas toujours compris mes positions de fermeté sur le contrôle des frontières nationales, sur l’expulsion des migrants qui ne sont pas des réfugiés, au sens de la convention de Genève. D’aucuns voudraient élargir de façon inconditionnelle l'accueil des réfugiés à l'ensemble des migrants. Leur accueil sur notre sol est conditionné par deux contraintes : notre capacité d'accueil et une exigence de prudence. Je me réjouis que le Pape ait récemment invoqué cette exigence (...)"

Commentaires

Philomène

Une lettre cultivée et courageuse qui ne servira à rien: "il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre".

Meltoisan

« J’ai le même discours vis-à-vis de toutes les confessions. Je suis quelqu’un de profondément laïc mais je reconnais aux religions une autorité morale. … » dit Nicolas Dupont-Aignan :

C’est bien là le problème !

Qu’est-ce qu’être « profondément laïc » pour lui ?

Quelle est « l’autorité morale » de l’Islam ?

Bon courage pour obtenir des réponses claires !

Sirius

Encore un qui chérit les causes dont il déplore les effets. Pourrait presque inspirer de la sympathie s'il n'était pas aussi superficiel dans l'analyse. Passons.

Hilaire

L'islam n'a aucune autorité morale à avoir en France, pour deux raisons:
- d'un point de vue dogmatique ce n'est pas une morale, mais une loi.
- d'un point de vue circonstanciel il n'a aucune légitimité à imposer ses normes en France sauf par la domination.

Cril17

" L'émergence de la nouvelle société fondée par la Révolution sur l'égalité civile et la liberté a pu secouer cet héritage ... "

Vous avez dit secouer ? Par exemple, comme Sanson a pu secouer la tête du Roi Louis XVI, un certain 21 janvier 1793, n'est-ce pas ?

dartic

Cette lettre écrite par des bergers abandonnant leur troupeau aux pires de leurs ennemis depuis des lustres n'a strictement aucun intérêt.
Elle est déjà à la poubelle.
Heureusement que quelques rares évêques rattrapent l'honneur frelaté de ces mitrés corrompus et traitres à leur vocation.
Basta.

xenophon

La référence sempiternelle au gaullisme est fastidieuse :elle ôte à l'analyse de NDA l'intéressante apostrophe à notre épiscopat...

Marcos

Profondément laïc : on le savait. Pourquoi faites-vous de la pub à ce zozo?

LB

"Tout à la fois fille aînée de l'Église et mère de la Révolution, la France a donné à ses relations avec le Saint-Siège une intensité particulière." Tout le problème est dans le "tout à la fois". Il n'y a qu'une seule vraie religion, qu'un seul vrai Dieu et César doit rendre à Dieu ce qui est à Dieu.

Exupéry

Insipide, a priori sans aucun effet.
La France à besoin d'une bouée de sauvetage, par d'un bouchon de pêche à la ligne; pêche aux soutiens des évêques et des lecteurs de "La Croix" "Vous savez messieurs du clergé, y-a un type républicain à droite qui n'est pas F.N., c'est moi!"

Arwen

Sirius et LB résument bien mon avis: aimer son pays en intégralité ne veut pas dire adhérer à toutes les erreurs qui ont pu s y produire.
Désolée mais ni NDA ni Beigbeder ne me convaincront que "la révolution à tout de même eu d indéniables conséquences positives"....

San Juan

La révolution a instaurée la liberté et l'égalité ? Cause toujours Dupont mon vieux et va te rhabiller, ou plutôt, mieux, barre toi car tu n'es qu'un insignifiant.

PapounetBGT

"Si les droits des couples de même de sexe doivent être reconnus", donc il est pour la loi Taubira....

LN Champagne

La "synthèse" entre deux conceptions radicalement opposées et fondamentalement contradictoires de la France, "fille aînée de l'Église" et "mère de la Révolution" est impossible. C'est bien le problème, dont les autres découlent.

Spendios

Tiens le retour de Dupont Gnangnan le young leader mondialiste...

gipsy

Dupont Aignan est franc maçon.rien à ajouter , point final.

J.EFF

Du bon gros NDA, insipide est sans intérêt ? Peut-être un peu trop frictionné à la sauce " Evrysienne ", se préparant au grand retour !!!
Pour autant les Evêques auraient et feraient beaucoup mieux de s'occuper de la mission qui leurs incombe, et qui leurs fut d'ailleurs rappelé par SER le Cardinal SARAH, lors de la prédication de la messe de clôture de l'ostension d'Argenteuil. Ils sont au service d'un seul maître et certainement pas de l'engeance républicaine et encore moins de la maçonnique. Mais il est vrai que parfois les petits fours, le champagne et la caviar sans compter des roucoulades de ces dames mondaines, bon, enfin bref passons ……..
Cela en devient exaspérant de voir la cef coller à l'idéologie du pouvoir politique !!!
Surtout qu'il est manifeste, dans beaucoup trop de Diocèse, que le souci d'apporter secours, pour le salut des Âmes, semble être devenu une simple option et bien trop ennuyeuse pour que l’ont s’y attache avec conviction et qu’il ne s’agit certainement plus du coeur de la mission, ou des préoccupations mais, peut-être, juste une option historique, tant la tradition de l’Eglise (transmettre à – donner ce que l’ont à reçu à) semble être abandonnée par la majorité des « chefs » de Diocèse. Combien d’entres eux sont-ils disponibles dans leur propre cathédrale, accessible facilement pour les fidèles ayant souhait d’avoir recours à leurs ministères, sauf à être du 1° cercle est reçu en catimini ? C’est un peu comme pour les Prêtres ou la majorité des églises « musées » sont fermées en semaine, en attendant d’être cédée à l’idéologie islamo-musulmane. Déjà ce sont eux qui invitent le Pape à faire un voyage en France ……. Comme lors de la visite à Rome encadré par monsieur Dubosc la semaine dernière. La pourpre cardinalice n’est pas si loin semble t-il, si cela peut lui faire plaisir, mais puisse l’Esprit-Saint le vraiment guider.
Nous n'aborderons pas ici la formation des futurs Prêtres, du moins diocésains pour une majorité de séminaires, avec heureusement qq exceptions dans le sud de la France et pour les fraternité et autres instituts Ecclésia Dei remplissant EUX l’exacte mission !!! Pour le reste la perte volontaire de la Sacralisation nous laisse a penser qu'il ne s'agit plus que d’une sorte de confrérie devant et voulant volontairement coller à une sorte d’humanisme, notre Eglise n’étant plus que l’ombre d’elle même victime de la désacralisation voulue par ses propres pasteurs, une Eglise politisée, une ONG humaniste frottée d’une ancienne appartenance catholique. Les laïcards maçonniques auraient-ils gagnés ? Evidement que non, car il reste ce petit rien, qui est réveillé et qui poursuivra inlassablement à ce que refleurisse le grain tombé au milieux de l’ivraie. Bien évidemment il s’agit ici du récits de constatations d’une autre époque, d’une autre galaxie, tant ce roman noir dure bien trop………..

Christus Vinci !!
Christus Impera !!

James

"Fermement opposé à la GPA", mais il ne parle pas de la PMA....

Un Juppé bis en plus jeune: courage, avec quelques affaires pourries et un peu d'âge, vous serez peut être ministre vous aussi ? Vous allez y arriver, votre lettre est suffisamment médiocre pour vous propulser, continuez !!

Turlotte

la juxtaposition "Tout à la fois fille aînée de l'Église et mère de la Révolution"(sic) est vraiment malheureuse, honteuse et démontre sa démagogie.

esprit libre

Du bon, bien dit le plus souvent, qui passe toutefois par un robinet d'eau tiède et beaucoup de relativisme...
Cerise - empoisonnée - sur le gâteau, pour lui "les droits des couples de même de sexe doivent être reconnus", profession de foi bien hérétique !

Michael Jeaubelaux

Il ne faut pas mépriser NDA...surtout quand certains reprochent au FN son sectarisme!

La ligne PHILLIPOT peut heurter nombre de chrétiens car elle met dans le même sac les chrétiens, les musulmans et les juifs alors que seuls les musulmans radicaux ( et leurs sympathisants plus ou moins proches) soutenus par le QATAR ou l'Arabie Saoudite posent problème.La menace islamique n'est en rien un problème de laïcité, il s'agit d'un problème politico-religieux qui doit être traité spécifiquement. Les ennemis de la France n'ont pas leur place en France,voilà tout!

En rendant cet hommage aux évêques il cherche à se signaler aux chrétiens... NDA risque de faire un score plus important que le pense MLP ou PHILIPPOT, ça peut être un bien si il n'empêche pas MLP d'être au second tour et si il appelle a voter pour elle au second...encore faudra-t-il qu'on ne le traite pas par le mépris...

Meltoisan

Parler de la France, « tout à la fois fille aînée de l'Église et mère de la Révolution », …

… c’est un peu comme imaginer un Islam, tout à la fois « fils du Coran et des hadith » et « père d’un Islam de France », soumis à notre Constitution !


Bon, j’ai lu tous les commentaires : Voilà NDA habillé pour l’hiver !

SOLANGE GRAFF

Il n'y a pas de voisinage possible ni d’accommodement entre la chrétienté et l'abomination révolutionnaire. Tout chrétien qui se respecte doit rejeter l'idée même de la révolution de 89 et de sa sinistre histoire durant plus de deux siècles.

majacquet

Lorsque M. Dupont Aignan se déplacera pour faire repentance des crimes de la révolution et qu'il se soumettra à une analyse critique de la république je daignerai alors "lever une paupière" dans sa direction "

Michel

«L'histoire de notre pays est une synthèse exceptionnelle. Tout à la fois fille aînée de l'Église et mère de la Révolution»

Cette phrase ne fait aucun sens - car le premier révolutionnaire a été l`ange déchu Lucifer. Les principes de la Révolution sont le contraire des principes Évangélique.

Cette synthèse détruit l`Église.

On voit ici l`effroyable confusion intellectuelle qui a été enseignées volontairement aux enfants par la Révolution....

A.F

Mouais, de Gaulle est surtout un multi-récidiviste de la trahison...
A peu près, une trahison par décennie!?
Qui dit mieux?

Alain

A tout ceux qui critiquent, dîtes moi où la Révolution française est née, a eu lieu, par qui elle a été faite ? Il me semble que c'est en France, que cela nous plaise ou non.

Godefroid de Couillons

"Si les droits des couples de même sexe doivent être reconnus"
Dans l'état actuel des choses, c'est malheureusement une constatation que ne peuvent que faire les personnes de bons sens comme Nicolas DUPONT-AIGNAN.
Cela va dans le sens d'une réécriture de la Loi TAUBIRA, sachant que le terme réécriture n'est rien d'autre qu'un pudique synonyme de "abrogation" car la réécriture d'une loi implique nécessairement son abrogation tacite ou expresse.
Dans l'immédiat l'objectif essentiel est de juguler l'homoparentalité.
Le problème de la reconsidération de grandes questions telles que l'avortement et la manière dont la société doit prendre en compte l'homosexualité relève d'une oeuvre de longue haleine qui dépasse largement la prochaine échéance électorale.
Ce n'est pas du jour au lendemain que l'on reconsidérera l'avortement ou la repénalisation de certaines pratiques homosexuelles.
La normalisation d' l'homosexualité est venue subrepticement à pas de colombes par petites étapes successives chacune apparemment anodines auxquelles on n'a pas pris assez garde.
Si l'on veut faire machine arrière, c'est de la même façon qu'il faut procéder.
Les positions trop radicales sont contre productives et font, à tort ou à raison, les médias aidant, passer ceux qui les tiennent pour des dingues.
Le résultat concret est que les trop radicaux nuisent aux causes qu'ils prétendent défendre.
J'ai beaucoup plus confiance en un parti comme Debout la France pour redresser moralement la France qu'en des structures style Civitas.

Le Forez

La révolution est dite française car c est là où son retentissement fut le plus important aux yeux du monde avec ses lumières ténébreuses mais elle a été décidée 30 ans plus tôt dans un convent fm d un des Länder de la future Allemagne. Cette révolution n a rien eu de populaire sauf à exciter le peuple afin que la noblesse et surtout la bourgeoisie puisse avoir le pouvoir . Je crois que c est Desmoulin qui a dit , en substance , qu à Paris en 1789 , vous n auriez pas trouvé 10 républicains . Tout a été orchestré de l extérieur , puis de l intérieur par la multiplication des cercles , des loges ( comme celle les 9 sœurs ) , jamais par le peuple lui même , tres royaliste jusqu au moins dans les années 1880.

sotec

"Dupont Aignan est franc maçon.rien à ajouter , point final."

dit le blogueur gipsy

Si c'est avéré, Nicolas Dupont Aignan est disqualifié.

Un point c'est tout.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.