« "Ils se sont bagarrés entre eux pour savoir qui allait les violer en premier" | Accueil | Laurent Dandrieu : faire de l’amour et la défense de la patrie un principe non négociable 1/2 »

27 janvier 2017

Pour Laurence Rossignol, l'avortement ne met pas fin à une vie !

Le compte rendu des débats parlementaires sur l'extension du délit d'entrave à l'avortement est en ligne : séance du matin puis de l'après-midi. On y trouve ce délire du ministre Laurence Rossignol :

Unknown-3Mme Laurence Rossignolministre. Je relèverai deux expressions que vous avez employées dans votre discours : vous avez défini l’IVG comme « l’arrêt du processus de vie », et avez désigné une femme qui avorte comme « celle qui va devoir trancher le fil de la vie ».

M. Jean-Frédéric Poisson. C’est bien cela !

Mme Laurence Rossignolministre. Vous pensez qu’un avortement met un terme à une vie.

M. Jean-Frédéric Poisson. Quoi d’autre ?

Mme Laurence Rossignolministre. C’est là notre divergence profonde : pour vous, une femme qui avorte, c’est une femme qui interrompt une vie. Ce discours culpabilisant et dissuasif à l’égard des femmes, nous ne voulons pas qu’il soit dissimulé sous des informations faussement scientifiques, à destination des femmes qui veulent recourir à une IVG.

Plusieurs députés du groupe Les Républicains. C’est scandaleux !

M. Jacques Myard. Totalitarisme intellectuel !

Mme Laurence Rossignolministre. Comment doit-on appeler une personne qui interrompt une vie ? Allez au bout de vos arguments, ce serait intéressant ! (Protestations persistantes sur les bancs du groupe Les Républicains.)

M. Xavier Breton et M. Pierre Lellouche. Arrêtez ces procès d’intention !

Mme Laurence Rossignolministre. Eh bien moi, je crois qu’une femme qui avorte n’est pas une femme qui interrompt une vie. Ce que vous faites là, c’est révéler le fond de votre pensée : vous êtes profondément hostiles à la liberté d’accès des femmes à l’IVG. Votre préoccupation, ce n’est pas la liberté d’expression mais l’IVG ! J’appelle donc, bien entendu, les membres de cette assemblée à repousser cette motion de rejet préalable."

Posté le 27 janvier 2017 à 09h16 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Avortement


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige