« Mercredi 22 février, Café Histoire de Toulon : Les catholiques durant la IIe guerre mondiale | Accueil | Emmanuel Macron s'engage pour les droits LGBT et critique les "leaders outranciers" de la Manif pour Tous »

18 février 2017

C’est arrivé un 18 février…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

Il est l'exécuteur des dernières volontés de l'empereur et l'un des témoins de ces dernières volontés le 28 janvier 814. Il meurt peu de temps après l'empereur le 18 février 814 et est inhumé en l'église du Saint-Sauveur et de Saint-Richard de son monastère.

 

Eugène III, Bernardo Paganelli di Montemagno, né à Pise, est pape de 1145 à 1153. Ancien moine de Cîteaux, il bénéficie de l'appui de saint Bernard de Clairvaux, avec qui il poursuit la réforme engagée par Grégoire VII. Il fait partir la deuxième Croisade, déjà décidée. Il crée le Sacré Collège, commence la construction du palais pontifical et approuve l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, aujourd'hui Ordre de Malte. Forcé de s'éloigner de Rome, où domine alors Arnaud de Brescia, il erre en Italie, en Allemagne, en France et ne peut rentrer que momentanément à Rome. Il meurt le 8 juillet 1153. Eugène III a été béatifié le 28 décembre 1872 par le pape Pie IX.

Il contient des vers traduits par La Fontaine.


Alors que le Grand Dauphin est mort le 14 avril 1711, sa belle-fille et son fils, Louis de France, duchesse et du duc de Bourgogne, meurent les 12 et 18 février. Le 8 mars suivant c'est le tour du duc de Bretagne, leur fils aîné. Seul survit leur plus jeune fils, alors âgé de deux ans seulement, et qui devient le Roi Louis XV en 1715.


«Pris par traîtrise, puisque Bonaparte lui avait accordé un sauf-conduit, ce dernier fait fusiller Frotté, le prestigieux chef de la Chouannerie normande. Né en 1755 d'une famille protestante, il se convertit au Catholicisme. Le comte Pierre Marie Louis de Frotté se battit avec une intelligence et un courage exceptionnels pour son Roi et pour sa Foi. Il fonda la « Compagnie des hommes de la Couronne » et parvint en 1799 à réunir 10 000 hommes. Il venait pour traiter lorsqu'il fut lâchement agressé avec ses officiers. Une traîtrise de plus fut bientôt l'enlèvement du duc d'Enghien… »

de F.M.Algoud dans Histoire de la volonté de perversion de l'intelligence et des mœurs, (éditions de chiré, page 89-90)

Après avoir mis à mal la ville de Montereau, en Seine-et-Marne, les 18 000 austro-wurtembergeois du Prince Frédéric Ier von Wurtemberg s'apprêtent à marcher sur Paris. Mais Napoléon est là et les attend. Il compte bien reprendre le plateau de Surville. Après de durs et couteux combats, 5000 autrichiens tombent aux mains des Français pendant que le reste s'enfuit. Alors qu'un boulet autrichien le frôle, il dit :

« Celui qui doit me tuer n'est pas encore fondu.»

Bernadette Soubirous entend la Vierge lui dire :

" Je vous promets de vous rendre heureuse, non pas dans ce monde, mais dans l'autre ".

Le français Etienne Oehmichen réussit pour la première fois à faire décoller un appareil à la verticale à 10 mètres de hauteur. Son hélicoptère est équipé d'un moteur de plus de 100 kg développant une puissance de 25 chevaux. Il entraîne deux rotors sous un ballon sphérique de 144 mètres cubes. Le premier vol libre de l'hélicoptère durera une minute seulement.

Posté le 18 février 2017 à 06h25 par Lois Spalwer | Catégorie(s): Histoire du christianisme

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige