« Deux intellectuels assis... | Accueil | Marlène Schiappa soutient les Femen en procès »

31 mai 2017

Mariage Posthume

On apprend qu'Etienne Cardiles s'est marié à titre posthume avec Xavier Jugelé, le policier assassiné sur les Champs Élysées le 20 avril dernier.

"La cérémonie s'est déroulée en petit comité en présence toutefois de plusieurs autorités. Ainsi, l’ancien président François Hollande a assisté à la cérémonie. Tout comme Anne Hidalgo, la maire (PS) de Paris, et Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur."

En France, le mariage à titre posthume est prévu et autorisé dans le but de légitimer les enfants à naître dont les pères étaient morts. Les effets du mariage remontent à la date du jour précédant celui du décès de l'époux. Ce mariage n’entraîne aucun droit de succession  au profit de l'époux survivant et aucun régime matrimonial n'est réputé avoir existé entre les époux.

Enfant à naître ? Etienne Cardiles serait-il enceint ?

Posté le 31 mai 2017 à 11h36 par Carole d'Hombelois

Commentaires

Et ils ne veulent pas qu'on en rie !

Rédigé par : Jean | 31 mai 2017 11:53:53

Abjecte propagande. Ils veulent nous faire croire que la cohabitation homosexuelle est l'égale du mariage, même dans cette macabre comédie. Ils osent tout.

Rédigé par : toto | 31 mai 2017 11:58:21

Au secours, ils sont devenus fous

Rédigé par : gaudete | 31 mai 2017 12:09:22

Pour commencer, ce n e peut être un mariage puisque cela concerne deux personnes du même sexe.
Ensuite, la notion même de "mariage posthume" peut être sujette à débat car, sous couvert de protéger la femme et l enfant, on en vient à nier la notion de volonté et de liberté. Comment prêter a un mort une volonté de mariage s il ne l à clairement exprimé de son vivant?

Rédigé par : Arwen | 31 mai 2017 13:26:52

N'est-ce pas Christiane Taubira qui désirait faire un changement de civilisation ? Y serait-elle parvenue ? Toujours est-il qu'on constate une fois de plus que les amis de nos amis restent nos amis.

Rédigé par : Spartacus | 31 mai 2017 13:37:24

En deux mots cela s'appelle la décadence des institutions.

Rédigé par : EROUANI | 31 mai 2017 14:03:38

il serait bon de citer le code civile plutôt que Wikipedia :
"Le Président de la République peut, pour des motifs graves, autoriser la célébration du mariage en cas de décès de l'un des futurs époux, dès lors qu'une réunion suffisante de faits établit sans équivoque son consentement.

Dans ce cas, les effets du mariage remontent à la date du jour précédant celui du décès de l'époux.

Toutefois, ce mariage n'entraîne aucun droit de succession ab intestat au profit de l'époux survivant et aucun régime matrimonial n'est réputé avoir existé entre les époux."

nulle question de grossesse dans le code civil ... reste à savoir si le consentement est établi "sans équivoque", mais nul ne le saura jamais ... que cet homme repose en paix

[Note de CdH : Je fais référence à Wikipédia qui rappelle pourquoi ce type de mariage a été autorisé. ce que vous citez figure dans l'article de Wikipedia.]

Rédigé par : abribus | 31 mai 2017 14:13:22

Célérité suspecte : une requête déposée pour un mariage posthume peut prendre plusieurs mois d'instruction avant d'aboutir.

Dans cette affaire, en moins d'un mois, la requête est déposée et le mariage autorisé (et célébré) !

Deux poids, deux mesures !

Rédigé par : Avoc | 31 mai 2017 15:48:13

Idéologique, Grotesque et inadmissible !!
Une question de banque de "sperme " .......... attendons la suite, nous n'vous peut-être pas encore tout VUS !!!!

Rédigé par : GJV | 31 mai 2017 18:52:21

Si ça ne sert pas à hériter du défunt, ça peut ajouter un peu plus de piquant aux possibles infidélités d'un veuf fraîchement marié ...

Rédigé par : ed | 31 mai 2017 19:23:01

Un fait du prince de plus pour l'ex président normal. J'espère que pour les "promises" de soldats morts pour la France la rapidité est là même.

Rédigé par : Stephe | 31 mai 2017 19:33:13

Il veut peut-être anticiper sur la GPA :
ça lui permettrait de passer commande, en Inde ou au Nigeria, d'un petit déjà conçu, mais pas encore né.
Pour que "les effets du mariage remontent à la date du jour précédant celui du décès de l'époux"

Rédigé par : rene le taxi | 31 mai 2017 19:35:55

Et le faux marié de bénéficier de la pension de reversion...

Rédigé par : Machin | 31 mai 2017 21:02:01

L'accouplé va pouvoir profiter tout de même d'une partie de sa pension !

Rédigé par : Ursule | 31 mai 2017 23:52:11

Pour la promotion d'une civilisation déstructurée et déshumanisée, un ancien président de la république et le maire de Paris étaient présents !

Oui, j'ai bien écrit : le maire de Paris ! Car la belle Anne Hidalgo (quelle pitié qu'une si belle femme soit à ce point sectaire et intolérante !) est le maire de Paris...

Maire est un mot masculin... Rien de plus détestable à l'oreille que cet horrible terme de "mairesse" !

Rédigé par : Semper Fidelis | 1 juin 2017 00:40:42

Il semblerait que cela permette au jeune époux survivant de toucher la pension de réversion de son conjoint pré-décédé.

Rédigé par : C.B. | 1 juin 2017 08:37:33

L'abjection appuyée sur le bras de l'infamie.

Rédigé par : kidentrevou | 1 juin 2017 19:37:06

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige