« Le vice-président de l'association de Florian Philippot s'en prend à un prêtre dénonçant l'avortement | Accueil | Rwanda: nouvelle offensive de désinformation ? »

01 juillet 2017

La Conférence des Evêques de France va-t-elle se déshonorer comme en 1975 ?

Message reçu d'un collectif suite au tweet de la Conférence des évêques de France :

"C'est avec une immense tristesse qu'un collectif de délégués à la pastorale familiale des diocèses de France réagit au tweet de Vincent Neymon, communicant de la CEF à propos de la mort de Simone Veil. 

Certes, Madame Veil ne peut porter l'entière responsabilité du massacre des enfants à naître, mais ce signal "consensuel" envoyé à la société française est entaché d'infamie :

Quel mépris pour les millions d'enfants avortés! Ne sont-ils pas nos frères de sang ?

Quel mépris pour les millions de femmes, de parents, de frères et soeurs à jamais meurtris par le drame de l'avortement !

La Conférence des Evêques de France, instrumentalisée par des tâcherons sans convictions claires, va-t-elle se déshonorer comme en 1975 ?

Il est impossible, dans un tel contexte d'apostasie silencieuse, jusque dans les rangs de l'institution ecclésiale, que l'Eglise qui est en France connaisse le renouveau tant attendu. Faudra-t-il pour autant que nous continuions de boire le calice jusqu'à la lie ? Notre Divin Sauveur l'a vécu. Pourquoi pas nous...

En attendant, nous avons choisi de joindre nos larmes à celles de ceux qui sont morts dans le sein de leur mère, à celles de ceux qui pleurent d'avoir contribué à leur disparition.

A la suite de Jean-Paul II, nous prions les saints innocents d'aujourd'hui pour qu'ils intercèdent pour nous."

Posté le 1 juillet 2017 à 19h04 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Avortement , L'Eglise : L'Eglise en France


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige