« Les désastres de l'idéologie du genre sur les enfants | Accueil | Pour établir des listes pan-européennes, il faut l'unanimité du Conseil européen »

13 septembre 2017

PMA : les candides feront-ils leur mea culpa ?

De Gabrielle Cluzel sur Boulevard Voltaire :

"[...] Pas de quoi tomber à la renverse, demander ses sels, s’éventer, pousser des « oh » et des « ah », car comme le rappelle Marlène Schiappa, c’était « un engagement de campagne d’Emmanuel Macron ». Ceux qui ont voté pour lui ne peuvent s’estimer trahis, on ne leur avait rien caché.

Il n’y avait que quelques candides patentés pour s’illusionner, pour prendre leurs désirs pour des réalités : « Après la fracture sur ce sujet provoquée par le quinquennat de François Hollande, les catholiques espèrent qu’Emmanuel Macron, qui a fait de la “bienveillance” et de “l’apaisement” des engagements de campagne, tiendra désormais sa promesse d’une France réconciliée », écrivait d’une plume angélique un journaliste de La Croix le 13 août dernier. Un sociologue des religions, Philippe Portier, croyait même pouvoir affirmer dans le même journal que le nouveau Président serait « très prudent » sur ces sujets de société qu’« il [toucherait] d’une main tremblante ». On voit. Au bout de six mois, la fleur au fusil, c’est parti pour la PMA ! Ce sociologue est vraiment visionnaire. Rappelez-moi de lui faire signe quand on n’aura besoin de rien.

Quant à la droite, on se demande comment elle va affronter la chose :

"En théorie, en rangs serrés sur le pavé, la droite tient là l’occasion de se reconstituer. Par opposition négative, faute d’y réussir par adhésion positive. Les clivages sont autant de points d’ancrage, et l’homme du « en même temps », expert à brouiller les cartes, n’en donne pas si souvent. Mais quelle droite ? La droite… dans ses bottes. La droite comme un i. La droite debout. Pas celle qui a fait l’école « macronière » au 2e tour. Pas celle dont la seule constante est l’inconstance. « Arrêtons de promettre l’abrogation de la loi Taubira sur le mariage pour tous. C’est humainement impossible d’y revenir », disait, il y a quelques jours, Valérie Pécresse. Comment cette droite, qui se dit gaullienne et qui n’est qu’éolienne, pourrait-elle faire peur à quiconque ?"

Posté le 13 septembre 2017 à 15h50 par Michel Janva | Catégorie(s): Bioéthique , Homosexualité : revendication du lobby gay

Commentaires

La Croix, je l'ai reçu gratuitement pendant 3 mois il y a quelques années. Sur l'un des numéros, il y avait une pleine page sur la vie d'Adèle, et des commentaires assez favorables. L'homosexualité est une chose, acheter un journal qui en faisait la promotion une autre. Contactée pour savoir si je voulais m'abonner, j'avais répondu que non.

Rédigé par : kery | 13 sep 2017 16:21:10

La preuve que la "droite" ne vaut rien, ne pèse sur rien, c'est que la gauche bobo-progressiste continue sur son chemin de destruction de la société sans se poser de questions...

Même quand on est près d'un million à battre le pavé pour rappeler quelques réalités de bon sens, la gauche s'en tamponne le coquillard !

Rédigé par : Irishman | 13 sep 2017 16:23:48

Seul le FN s'était engagé par sa candidate à abroger la loi Taubira et refusait la PMA et la GPA.

Avec Wauquiez on veut nous refaire le coup de la "droite des valeurs".Risible quand on voit qui vient à son secours: Virginie Calmels !
le modèle des élites bobos pour qui modernité rime avec déconstruction des moeurs.
Macron-Juppé-Fillon-Wauquiez c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Seul le fric (euh pardon, l'économie) compte...
Tous ceux que j'ai croisé sur le parvis de mon église qui avaient voté Fillon et qui ont refusé de voter Marine Le Pen au deuxième tour sont responsables de ce résultat.

Rédigé par : DUCASSE | 13 sep 2017 17:00:29


"Droite éolienne" : très bien trouvé !

Rédigé par : Cosaque | 13 sep 2017 17:15:48

Au sondage du Figaro, ce matin, il y avait 78% de gens contre la PMA.
Madeleine Bazin de Jessey a fait une excellente tribune sur le Figaro :
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/09/12/31003-20170912ARTFIG00244-ouverture-de-la-pma-un-projet-regressif.php
Et après la PMA pour toutes, ce sera la GPA puis l'utérus artificiel, le transgenre, etc..
Bienvenue dans "le meilleur des mondes" d'A Huxeley. L'Homme se réduit lui même à une marchandise ou au mieux à un animal. Vous parlez d'un progrès pour l'humanité!!!

Rédigé par : lapaladine | 13 sep 2017 17:24:07

Cet été j'ai lu un article de C Clément qui m'a semblé explicatif et peut être encourageant ce que nous vivons avec PMA, GPA et pourquoi pas la zoophilie, l'hermaphrodisme, la théorie du genre. Extraits : La mythologie aurait-elle un pouvoir d’anticipation ?
Là réside toute la fascinante étrangeté de ces textes. La mythologie porte en elle une provision de concepts potentiellement applicables dans le futur. Le monde des anciens semble avoir déjà envisagé des problématiques qui commencent seulement à nous concerner depuis quelques décennies. On aura remarqué que les dieux et déesses sont capables de procréer seuls, de s’autoengendrer, de changer à leur gré de sexe et d’apparence. Aphrodite naît de l’écume que produisent la semence et le sang d’Ouranos tombée dans la mer. Elle est parfois représentée avec un sexe masculin, donc bisexuée. Héra tombe enceinte en cueillant une fleur dans le jardin de Flore. Zeus enfante Dionysos de sa cuisse, Athéna jaillit de sa tête, et il peut prendre, pour séduire déesses, nymphes et mortelles, l’aspect de l’animal ou de l’élément de son choix, du cygne ou du nuage.

Plus de deux millénaires avant nos débats enflammés sur la procréation médicalement assistée (PMA), la gestation pour autrui (GPA) ou encore le transgenre, la mythologie touchait l’imaginaire des sujets humains. De même, l’hermaphrodisme, qui a posé et pose d’épineux problèmes juridiques dans les sociétés occidentales, apparaît chez les anciens aux côtés de toutes les autres différences. Précis, cru, saignant et sanglant, le mythe embrasse le désir, les sexualités les plus diverses et les questions liées à la reproduction sans souci moral ni tabou. Les récits symboliques de l’Antiquité semblent annoncer les temps où nous sommes. Nous abordons l’ère des robots, qui sait quelle mythologie s’y révélera ?
http://www.lemonde.fr/culture/article/2017/08/23/pour-catherine-clement-la-mythologie-est-un-outil-de-transgression_5175582_3246.html

Rédigé par : lapaladine | 13 sep 2017 17:24:41

Bravo Irishman nous sommes au moins deux à penser ce que vous dites dans votre commentaire.

Rédigé par : clovis | 13 sep 2017 17:27:40

J'aime bien ce mot "droite éolienne".
Cette formule a des chances de durer.

Rédigé par : A.F | 13 sep 2017 17:49:05

A lapaladine: je trouve cette explication un peu idiote quant à moi. Jerphagnon écrivait lui, que les mythes montraient que les anciens avaient déjà pensé à toutes les bizarreries de la condition humaine et permettaient d'en mettre en récit les transgressions, en en faisant des pratiques de dieux, interdites aux hommes. En bref, loin d'être des sortes de récits d'anticipation, ils prouvent 1) notre bêtise quand nous nous croyons transgressifs ou progressistes (les textes anciens montrent que tous nos sujets de société avaient déjà été pensés et théorisés) 2) notre orgueil (hybris) puisque nous décidons de détruire les tabous alors que les anciens avaient eu la sagesse de les élever afin de construire une société durable et soudée. En continuant la transgression de tout, nous avançons vers notre destruction en tant que société et civilisation.

Rédigé par : ODE | 13 sep 2017 18:01:00

Irishman nous sommes 3...et sans doute bien plus...

Rédigé par : Elda | 13 sep 2017 18:13:23

Et c'est parti pour la promotion de la PMA, comme par hasard au moment où la loi travail et l'ouragan causent souci aux gouvernants...
Et tant mieux si ça divise un peu plus les Français : diviser pour régner, une méthode éprouvée !

Rédigé par : pmc | 13 sep 2017 18:15:38

La PMA pour toutes "maintenant", réclament 25 associations

Vingt-cinq associations LGBT, familiales ou de défense des droits de l'Homme réclament dans une tribune parue aujourd'hui dans le quotidien Le Monde l'ouverture de la PMA à toutes les femmes "sans attendre" 2018, comme l'envisage l'exécutif.

Tribune. L’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes est un engagement de campagne d’Emmanuel Macron. « Le fait que la PMA ne soit pas ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules est une discrimination intolérable », affirmait-il en février. La secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a déclaré mardi 12 septembre qu’« ouvrir la PMA à toutes les femmes est une question de justice sociale ».
Elle préconise d’utiliser la révision des lois de bioéthique, prévue en 2018, pour proposer des modifications législatives au Parlement, probablement au premier trimestre 2019. La PMA pour toutes les femmes n’est pas une question d’éthique, mais d’émancipation des femmes, d’égalité des droits et de lutte contre les discriminations. Attendre les lois de bioéthique signifie courir le risque de revoir, dans le pays, une vague d’homophobie et de haine que nous ne souhaitons pas revivre.
« L’ouverture de la PMA à toutes les femmes est une mesure de liberté et d’égalité des droits »
L’ouverture de la PMA à toutes les femmes est une mesure de liberté et d’égalité des droits d’accès aux techniques reproductives. Elle donne le choix à toutes celles qui le souhaitent, et qui ne le peuvent pas aujourd’hui, de fonder une famille. C’est une mesure qui contribue à l’émancipation des femmes. L’accès à la PMA pour les couples hétérosexuels a déjà été débattu par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE). Aujourd’hui, l’ouverture de la PMA pour toutes les femmes est une application du principe de non-discrimination et d’égalité des droits devant le projet parental.
On l’a vu, en France, l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels a provoqué de vifs débats sociétaux, souvent alimentés par une frange religieuse très conservatrice. En 2013, l’année du mariage pour tous, SOS homophobie a enregistré une hausse de 78 % des actes homophobes...

http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/09/13/ouvrons-des-maintenant-l-acces-a-la-pma-a-toutes-les-femmes_5184719_3232.html

Rédigé par : marino | 13 sep 2017 18:55:30

https://twitter.com/GB_GBernard/status/907967999927353344

Rédigé par : Bernard | 17 sep 2017 18:04:50

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige