« Extension de la fabrication d'enfants par insémination artificielle : recul de Marlène Schiappa | Accueil | Ludovine de La Rochère : "La loi Taubira est un engrenage et nous sommes pris dedans" »

18 septembre 2017

PMA sans père et GPA : La Manif Pour Tous déterminée

Après les déclarations de Marlène Schiappa en début de semaine, La Manif Pour Tous a réunit ses cadres lors de sa 5e université d'été qui a rassemblé 370 personnes ce week-end à Etiolles (91). Objectif : préparer la mobilisation contre la PMA sans père et la GPA, concepts incohérents et dangereux, contraires au droit desenfants et à la dignité des femmes. Communiqué :

Thumbnail-6"Comment peut-on imaginer fabriquer un enfant délibérément privé de son père ? Cette question résume la stupeur de La Manif Pour Tous devant la volonté affichée cette semaine par Marlène Schiappa d'ouvrir la PMA aux femmes célibataires et aux couples de femmes. Etre privé de son père, c'est à dire être orphelin de père, est une souffrance immense. Il est donc inacceptable de provoquer volontairement cette souffrance, source d'injustice intolérable pour les enfants.

Une stratégie claire chez les cadres de La Manif Pour Tous

Lors d'une réunion à huis clos samedi matin réunissant une centaine de responsables des équipes départementales, le mouvement social qui a organisé les manifestations monstres (plus d'un million de personnes dans les rues de Paris à 3 reprises) contre le « mariage et l'adoption pour tous » a définit la stratégie pour les mois à venir. La question de la PMA sans père et de la GPA a été au cœur des échanges. « Malgré les intentions affichées par l'exécutif, le jeu est très ouvert » analyse Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « La semaine qui s'achève a clairement montré au Président de la République que sur cette question de la filiation, il n'y a pas de consensus : ni au gouvernement, ni dans la communauté scientifique, ni chez les Français. Il faut en tirer les conclusions qui s'imposent. Après les vifs débats qui avaient marqué le début de son quinquennat, François Hollande avait eu la sagesse de ne pas réveiller les passions et diviser les Français en passant en force sur la PMA sans père et la GPA. C'est un exemple à suivre pour Emmanuel Macron qui souhaite plus que tout rassembler les Français » poursuit-elle.

Un soutien populaire claire aux droits DE l'enfant

De fait, les enquêtes d'opinion confirment cette situation. Un sondage OpinionWay pour La Manif Pour Tous réalisé cet été montrait que pour 77% des Français, les enfants nés par PMA doivent avoir un père et une mère. Et près de 7 Français sur 10 estimaient que de tels débats de société sur la PMA sans père et la GPA conduisent à diviser les Français au lieu de la rassembler.

Mobiliser les expertises

Philosophe, juriste, psychothérapeute, sondeur, journalistes, chercheur... de nombreux experts ont animé cette 5e Université d'été de La Manif Pour Tous qui s'est clôturée par un discours mobilisateur de sa présidente, Ludovine de La Rochère. « Depuis 2013, nous avons réussi à empêcher la PMA sans père et la GPA. Nous allons continuer notre travail avec succès » a-t-elle déclaré sous les applaudissements et les drapeaux rose et bleu. « Nous sommes un mouvement social ouvert. Nous rassemblons tous ceux, et ils sont nombreux et majoritaires dans notre pays, qui considèrent qu'on ne peut pas remettre en cause ce qui est à l'origine de l'égalité : nous sommes tous nés d'un père et d'une mère, d'un homme et d'une femme. »

Des militants regonflés à bloc

Après cette rentrée réussie, les cadres du mouvement sont prêts à mettre en œuvre la mobilisation du mouvement partout en France. « S'il le faut, nous sommes prêts à manifester. Toutes nos équipes centrales sont opérationnelles » prévient Albéric Dumont, Vice-Président de La Manif Pour Tous et organisateur de tous les défilés dont l'ampleur historique a marqué notre pays au cours des dernières années. « Pas sûr qu'Emmanuel Macron souhaite revivre cela après l'avoir vécu lorsqu'il était Secrétaire général adjoint de l'Elysée. Il ne tient qu'à lui de se sortir du piège sociétal que lui tend sa secrétaire d'Etat Marlène Schiappa » ajoute-t-il."

👉 Signer la pétition : "Mobilisons-nous, préparons la prochaine loi de bioéthique" 📝

Posté le 18 septembre 2017 à 07h14 par Michel Janva | Catégorie(s): Bioéthique , Homosexualité : revendication du lobby gay


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige