« L'OTAN a une guerre de retard : elle craint de ne pouvoir faire face à une attaque russe | Accueil | "On ne compte plus les affaires entre producteurs et animateurs gays qui abusent de leurs jeunes stagiaires." »

21 octobre 2017

C’est arrivé un 21 octobre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Rappelons-nous :

Ecrasés à la bataille d'Hasting, les Saxons se soumettent officiellement au duc Guillaume de Normandie qui conquiert toute l'Angleterre. Officiellement seulement car le Français doit pacifier son royaume par des combats qui durent jusqu'en 107O.

La Terre Sainte est depuis le VIIe aux mains des musulmans. Mais la situation s'aggrave lorsque les Fatimides (dynastie musulmane qui règne en Afrique du Nord, en Egypte, puis au Proche-Orient) prennent la ville sainte en 996. Le Saint Sépulcre est détruit et l'arrivée des turcs musulmans en 1078 bouleverse encore cet équilibre précaire : la destruction du symbole chrétien et les persécutions répétées imposent l'idée que seule une guerre peut délivrer Jérusalem.

"Dieu, auquel obéissent les légions célestes, ayant établi ici-bas des royaumes différents, suivant la diversité des langues et des climats, a conféré à un grand nombre de gouvernements des missions spéciales pour l'accomplissement de Ses desseins.

Et comme autrefois Il préféra la tribu de Juda à celles des autres fils de Jacob et comme Il la gratifia de bénédictions spéciales, ainsi Il choisit la France, de préférence à toutes les autres nations de la terre, pour la protection de la foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse. Pour ce motif, la France est le Royaume de Dieu même, les ennemis de la France sont les ennemis du Christ.

De même qu'autrefois la tribu de Juda reçut d'en-haut une bénédiction toute spéciale parmi les autres fils du patriarche Jacob ; de même le Royaume de France est au-dessus de tous les autres peuples, couronné par Dieu lui-même de prérogatives extraordinaires. La tribu de Juda était la figure anticipée du Royaume de France.

La France, pour l'exaltation de la foi catholique affronte les combats du Seigneur en Orient et en Occident. Sous la conduite de ses illustres Monarques, elle abat les ennemis de la liberté de l'Église.

Un jour, par une disposition divine, elle arrache la Terre Sainte aux Infidèles ; un autre jour, elle ramène l'Empire de Constantinople à l'obéissance du Siège Romain.

De combien de périls le zèle de ses Monarques a délivré l'Église !

La perversité hérétique a-t-elle presque détruit la foi dans l'Albigeois, la France ne cessera de la combattre, jusqu'à ce qu'elle ait presque entièrement extirpé le mal et rendu à la foi son ancien empire.

Rien n'a pu lui faire perdre le dévouement à Dieu et à l'Église ; là l'Église a toujours conservé sa vigueur ; bien plus, pour les défendre, Rois et Peuples de France n'ont pas hésité à répandre leur sang et à se jeter dans de nombreux périls...

Nos prédécesseurs, les Pontifes romains, considérant la suite non interrompue de louables services, ont, dans leurs besoins pressants, recouru continuellement à la France ; la France, persuadée qu'il s'agissait non de la cause d'un homme mais de Dieu, n'a jamais refusé le secours demandé ; bien plus, prévenant la demande, on l'a vue venir d'elle-même prêter le secours de sa puissance à l'Église en détresse.

Aussi, nous est-il manifeste que le Rédempteur a choisi le béni Royaume de France comme l'exécuteur spécial de Ses divines volontés ; Il le porte suspendu autour de Ses reins, en guise de carquois ; Il en tire ordinairement ses flèches d'élection quand, avec l'arc, Il veut défendre la liberté de l'Église et de la Foi, broyer l'impiété et protéger la justice... "

NB : Cette lettre a été rappelée par saint Pie X, le 13 décembre 1908, lors de la béatification de Jeanne d'Arc, et reçue par le gouvernement anticlérical de l'époque, réuni à la cathédrale pour l'occasion.

Né en 1293, c'est un religieux français du Moyen Âge et le frère du pape Clément VI. Abbé de l'abbaye de Saint-Jean-d'Angély. Son frère le nomme cardinal-prêtre de Tulle en 1342. Camerlingue du Sacré Collège en 1361, il est élu pape par ses pairs le 13 septembre 1362, mais refuse la charge papale.

Son dernier acte en tant que Roi est de signer, sous la conduite de la Reine Isabeau, la traitresse, le Honteux Traité de Troyes de 1420 qui déshérite son fils le Dauphin Charles au profit du Roi d'Angleterre Henri V de Lancastre, lequel devient Roi de France et d'Angleterre et épouse la main de Catherine de Valois, fille du Roi.

Le Dauphin Charles, se proclame Roi de France sous le nom de Charles VII, mais n'a d'autorité que sur un petit territoire autour de Bourges. Le nord du royaume et la capitale Paris, sous la coupe des Anglais et de leurs alliés bourguignons, font officiellement allégeance au roi franco-anglais, un enfant de dix mois, Henri VI de Lancastre. Ce dernier est placé sous la régence du duc de Bedford, et sera couronné roi de France à Notre Dame. Le Dauphin, héritier légitime des Capétiens, et la France semblent sur le point de disparaître. C'est alors qu'une bergère de 16-17 ans Jeanne, la Pucelle, va en quelques mois libérer Orléans, faire couronner le Roi à Reims et chasser l'Anglais du Royaume.

Voir les chroniques du 04 novembre et du 03 décembre.

Suite à son sacre le 17 octobre, le jeune Roi touche et guérit les malades atteints de Scrofule ou écrouelles, nom ancien de l'adénopathie cervicale tuberculeuse chronique. Les archives de France attestent de guérisons miraculeuses des écrouelles. Ce jour là le jeune Roi en touche près de 900.

Paris fait un accueil triomphal à son Roi. Le souvenir que laisse la Fronde dans le cœur du Roi, alors âgé de neuf ans, font que les craintes et les vexations lui inspireront à jamais une méfiance irréductible envers les oligarchies de nobles et de parlementaires. Il s'installe au Louvre et proclame toutefois une amnistie, ordonne l'exil de Gaston d'Orléans et rappelle Mazarin.

En fusionnant les deux seules troupes parisiennes de l'époque, la troupe de l'Hôtel Guénégaud et celle de l'Hôtel de Bourgogne, le Roi vise à promouvoir les arts et les lettres. La Comédie-Française présente principalement les pièces du défunt Molière, de Racine, ainsi que de Corneille.

Elevé chez les jésuites, c'est un poète et un homme politique français. Dès 1820, sa poésie rencontre le succès. Grand voyageur, il se tourne vers le monde politique à la mort de sa fille. Député, il prend part au mouvement révolutionnaire des  « Trois glorieuses », journées de troubles parisiens qui renversent Louis Philippe. S'opposant aux révolutionnaires, il évite à la France d'avoir le drapeau rouge comme emblème en risquant sa vie face à la foule, s'écriant :

« Le drapeau aux trois couleurs a fait le tour du monde alors que le drapeau rouge n'a fait que le tour du Champ-de-Mars dans le sang du peuple ".

Quelle est l'origine des trois couleurs ? Si le rouge est la couleur de l'oriflamme de Clovis, reçu de Dieu, il est surtout connu comme étant originairement la bannière de l'abbaye de Saint Denis dont le rouge symbolisait le martyre de ce saint, premier évêque de Paris. Le rouge était aussi la couleur du pouvoir impérial divin des empereurs romains, dont ont hérité les papes (chaussures rouges auxquelles le pape François 1ervient de renoncer).

La couleur bleue est associée à celle des armoiries de France et des Rois. Clovis remplace ses armes (trois croissants ou crapauds) par un écu bleu azur parsemé de fleurs de Lys suite à la vision d'un ermite de Joye en Val près de Poissy qui précède sa victoire de Confluant Ste Honorine sur le roi Germain Audoc. Le bleu est également la couleur du manteau (la chape) de saint Martin de Tours, utilisé comme palladium par Clovis, et comme étendard des armées par de nombreux Rois ensuite, lors des batailles ; et c'est pour cette raison que le manteau du sacre royal est bleu. À cette époque l'azur est un symbole de grandeur spirituelle. Le bleu est la couleur du manteau de la Vierge.

Le blanc est devenu la couleur personnelle du Roi depuis Saint Louis, St Jeanne d'Arc et Henri IV. C'est la couleur du commandement sous la monarchie française.

Pendant la bataille de Trafalgar, l'amiral Nelson, qui se trouve sur la dunette du Victory, est atteint par une balle qui lui brise la colonne vertébrale. Il remporte cependant la victoire et brise tous les espoirs de Napoléon d'envahir l'Angleterre. Du camp de Boulogne, la grande armée va traverser l'Europe en quelques jours pour triompher à Austerlitz de l'Autriche, et de la Russie en neuf heures de combat.

Un Référendum débouche sur le rejet de la IIIème République et la 1ère Assemblée constituante est élue. Il faut bien donner un vernis légal aux crimes de l'épuration qu'a très largement couverte le gouvernement provisoire de l'époque.

Britanniques, Français et Israéliens débutent une rencontre à Sèvres, sur la question d'une intervention militaire en Egypte. Cette rencontre secrète aboutit à la victoire militaire de Suez, donc une fois de plus à une défaite politique totale. C'est le début de la fin des empires coloniaux pour ces deux pays occidentaux.

Posté le 21 octobre 2017 à 06h07 par Lois Spalwer | Catégorie(s): Histoire du christianisme

Commentaires

Les 3 crapauds de Clovis : selon Pastoureau, le très grand spécialiste contemporain des blasons, Clovis ne portait pas d'armoiries. Ce n'est qu'à partir de la seconde moitié du 12ème siècle que les armoiries commencèrent à se répandre. Ceci devenait nécessaire à cause des équipements de plus en plus intégraux qui ne permettaient plus de reconnaitre les combattants dans la mêlée des combats : le haubert remontait au dessus du menton et le nasal du heaume cachait la figure du combattant. Au début du 13ème toute la chevalerie était déjà pourvue d'armoiries.

Rédigé par : San Juan | 21 oct 2017 11:53:03

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige