« Ultra droite : la menace d’attentat qui fait pschiiiit | Accueil | Tout s'achète, même les mamans »

21 octobre 2017

Christine Boutin met fin à sa carrière politique

4ri4xauN_400x400L’ex-candidate à la présidentielle Christine Boutin, 73 ans, a annoncé samedi qu’elle allait démissionner de son mandat de conseillère départementale des Yvelines. Elle met ainsi fin à 40 ans de carrière politique.

« Je suis une femme comblée. Je suis fière de ces 40 années ». « Je suis heureuse de ne pas avoir renié mes convictions ».

Selon Christine Boutin, c'est l'adoption de la loi Veil en 1975, dépénalisant l'avortement, qu'elle compare « à un coup de poignard dans le cœur », qui est à l'origine de son engagement en politique.

Christine Boutin a débuté en politique en 1977 comme conseillère municipale et était élue du canton de Rambouillet depuis 1982. Sa remplaçante Clarisse Demont prendra sa place au lendemain du 31 octobre.

Député de 1986 à 2007 (où elle s’était fait connaître en 1998 lors du débat sur le Pacs), Christine Boutin avait pour fief la 10e circonscription des Yvelines, vaste territoire rural et conservateur, qu’elle a ensuite cédé à l’actuel président du PCD Jean-Frédéric Poisson, et qui a été remporté en juin dernier par Aurore Bergé, qui a retourné sa veste au profit de La République en Marche.

Après avoir fondé son propre mouvement, le Forum des républicains sociaux (FRS), elle se présente à l'élection présidentielle de 2002, à laquelle elle arrive avant-dernière en recueillant 1,19 % des suffrages au premier tour. Elle est ministre du Logement et de la Ville, puis uniquement du Logement, du 18 mai 2007 au 23 juin 2009.

Le 17 mai 2014 à Paris, lors d'une procession dédiée à Saint Louis, Christine Boutin confie :

« Vous savez, je suis une femme politique, la France est républicaine donc je suis obligée, dans mon temps de passage sur Terre, de respecter les codes qui régissent mon pays. Mais moi, je n’ai jamais assumé la mort de Louis XVI et celle de Marie-Antoinette ». « Je fais partie des citoyens français qui, discrètement, le 21 janvier, se rendent à la messe en mémoire de Louis XVI. »

Lors de la dernière présidentielle, Christine Boutin avait appelé à voter en faveur de Marine Le Pen contre Emmanuel Macron. Elle assume encore :

« Je ne le regrette pas ».

Posté le 21 octobre 2017 à 16h55 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France

Commentaires

Un peu lunatique cette pauvre Boutin, comme tous les démocrates chrétiens qui rampent devant leurs ennemis, sont "discrets" (pourvu qu'on ne me reconnaisse pas à la messe pour Louis XVI!) et rasent les murs. C'est pas elle qui marchait pour la vie à Paris tout en déclarant aux journalistes qu'elle était contre l'abolition de la loi Veil?
Une loi qui fait 220000 victimes par an ne doit pas être abolie????

Rédigé par : toto | 21 oct 2017 17:36:23

Bravo Christine! Heureusement qu'il y a en politique des personnes courageuses et droites comme vous...ce sont de vraies lumières en ce monde si ténébreux. Vous pouvez être très fière de votre parcours dont nous vous félicitons du fond du cœur car vous nous avez montré le chemin de l'espérance..même en politique. Que Dieu vous bénisse!

Rédigé par : cazabelmo | 21 oct 2017 18:07:46

Dont acte.
Il faut reconnaître à Christine BOUTIN qu'elle s'est toujours affichée comme catholique, alors que bien d'autres du microcosme rangent leur catholicité au vestiaire.
Cependant elle n'a pas laissé le souvenir d'un grand ministre.
Comme député elle fut en grande partie à l'origine du DALO (voulu en fait par CHIRAC et de VILLEPIN peu avant la présidentielle de 2007), dont on voit aujourd'hui les effets pervers, notamment la quasi-légalisation des squats.

Rédigé par : EROUANI | 21 oct 2017 18:11:43

On pourra lui reprocher bien des choix, des alliances ou refus d'alliances, mais personne ne pourra lui enlever sa continuité dans la fidélité à sa foi catholique.
Regardez combien de catholiques pratiquants existent dans le monde politique et combien ont eu son courage et sa persistance.
Ils sont bien rares.
Bonne retraite à elle !

Rédigé par : Robert | 21 oct 2017 19:28:10

Merci madame !

Rédigé par : Guizmoet | 21 oct 2017 20:17:43

Certes, Christine Boutin a quelque peu surpris pas certaines soumissions passées, mais sa position ferme antimacron, de soutien à MLP, lors des élections présidentielles de 2017 a démontré son courage puisqu'elles s'est mise elle-même en dehors du consensus démocrasseux. Bravo Madame le ministre.

Rédigé par : candide | 21 oct 2017 21:48:05

Extraordinaire.

Je n'aurais jamais cru que madame Boutin avait 73 ans. Je lui donnais volontiers 15 ans de moins.

Bonne retraite Madame.

Rédigé par : FW | 21 oct 2017 21:49:38


Hommage à Madame Christine Boutin,femme de conviction courageuse, chrétienne et sociale, qui va laisser un grand vide politique (malgré ses attaches malheureuses, que perpétue JFP, avec les boulets de l'UMP et des LR); respect et admiration pour sa ténacité évangélique, notamment au sein du système médiatique.

Rédigé par : c'est ici | 22 oct 2017 00:35:11

Elle prend sa retraite c'est ainsi qu'elle va avoir le temps de lire le journal GORAFI.

Rédigé par : Caillaud | 22 oct 2017 09:18:13

Mais quel est donc le bilan pour la France de sa carrière politique ?

Si faire de la politique pendant des années vous fait gagner des millions, on ne peut pas dire que le peuple français se soit lui enrichi....

Rédigé par : petitjean | 22 oct 2017 11:49:35

Le bilan politique de la chrétienne démocrate Christine Boutin : suite d'échecs : Pacs, squats (DALO), incapable de voir l'invasion musulmane, fin de l'Asperges me : elle rate sa succession ...

Rédigé par : Vauban | 22 oct 2017 11:54:51

Il me semble qu'elle a eue le courage de venir au cirque national, avec une Bible, elle a peut-être fait des erreurs, mais elle a été dans les grandes personnalitées politiques à être gazées par les CRSs sur ordre du manu...

Rédigé par : DARBLAY | 22 oct 2017 12:41:54

Je salue Christine Boutin dont le "bilan politique", que certains ici voudraient établir pour le critiquer bien sûr, ne me semble pas être de ce monde, comme le royaume de Dieu qu'elle n'a cessé de défendre. Elle a fait retentir la parole de l'Evangile publiquement malgré les moqueries, insultes et même gazages. Elle a comblé en partie le trou de silence dans lequel la CEF a voulu s'enterrer. Vu sous cet angle son bilan est positif. Fallait-il créer un parti politique pour obtenir ce résultat? J'en doute comme en son temps en doutait Simone Weil. Mais n'ayant rien fait moi-même dans le domaine politique je ne m'arrogerai pas le droit d'émettre un opinion à ce sujet.

Je constate néanmoins que son flambeau , celui que Jésus-Christ nous recommande de placer bien allumé sur un lampadaire afin que tout le monde le voie, a été repris par le meilleur des hommes politiques actuels: JF Poisson. Ce dernier opère également dans un parti politique, mais sa voix retentit dans le domaine public et c'est celle de l'Evangile! Elle déborde largement le cadre de son parti. Elle continue à proclamer ce que la CEF ne proclame plus hélas!

Rédigé par : clovis | 22 oct 2017 16:23:07

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige