« Plaintes contre le Hellfest | Accueil | Une génération sacrifiée ? »

03 octobre 2017

Référendum en Catalogne : pourquoi le gouvernement s'est-il décrédibilisé ?

De Marie de Lisle dans Présent à propos du référendum en Catalogne :

16253519-referendum-en-catalogne-des-centaines-de-blesses-et-de-graves-violences-policieres"Dans d’autres Etats, comme en France en 2005, on aurait laissé les gens voter pacifiquement, avant de s’asseoir sur le résultat du référendum. En Espagne, ça n’a pas été la solution retenue par les autorités madrilènes ce dimanche 1er octobre. Des violences policières ont émaillé la journée de vote sur l’autodétermination de la Catalogne. Dans plusieurs bureaux de vote, les Catalans ont été empêchés de voter – le référendum étant illégal, c’était la raison invoquée par Madrid – et des urnes retirées par la police. Il y aurait eu plus de 800 blessés, selon le ministère de la Santé de Catalogne. A certains endroits, on a aperçu la Guardia Civil (police nationale) se quereller avec la police catalane, voire avec les pompiers, qui formaient un cordon de sécurité protégeant les votants. Les réseaux sociaux ont fait circuler des images choquantes de personnes âgées et de femmes ensanglantées, d’hommes traînés à terre, et des vidéos montrant des policiers donner de la matraque sur des manifestants pacifiques.

Certains se sont élevés contre ces violences « indignes d’un Etat démocratique ». Voire, comme Julian Assange – fondateur de WikiLeaks – ont demandé l’application de l’article 7 du traité de l’UE, qui prévoit la suspension de l’Etat membre qui use de la force militaire contre sa population.

Des militants ont entonné des chants indépendantistes lors du scrutin, la foule, massée dans la rue de Barcelone, a scandé « Nous n’avons pas peur. » Une chose est certaine : Madrid a perdu la bataille des images.

[...] Une question demeure : alors que le gouvernement espagnol savait pertinemment, à l’heure d’internet et des réseaux sociaux, l’indignation que provoquerait l’usage de la force ce dimanche, pourquoi ne s’est-il pas contenté de tenir pour nul et non avenu un scrutin illégal, qui aurait bien moins attiré l’attention s’il s’était déroulé de façon pacifique ?"

Posté le 3 octobre 2017 à 11h03 par Michel Janva | Catégorie(s): Pays : Espagne

Commentaires

J'espère juste que M. Emanuel VALLS n'a pas été trop choqué de voir des policiers matraquer leur concitoyens....

Rédigé par : HG | 3 oct 2017 11:07:39

"pourquoi ne s’est-il pas contenté de tenir pour nul et non avenu un scrutin illégal ?".
Parce que Madrid est c-n, parce que Madrid déteste la Catalogne autant que Catalogne déteste Madrid.
Et parce que l'ambiance générale, la mode, UE y compris, est au morcellement des Etats, Madrid ne sera pas soutenu.

Rédigé par : Lionel Bardinet | 3 oct 2017 11:13:55

Il est certain que Rajoy n'a pas fait dans la dentelle... Il aurait du autoriser ce référendum, mais au niveau national, c'est à dire dans toute l'Espagne ! A la question : "Voulez-vous que la Catalogne soit indépendante ?", une majorité d'espagnols aurait voté non, et c'était plié...

Rédigé par : Irishman | 3 oct 2017 11:24:03

Les uns tels Soros cherchent la division comme avec le prétendu Kosovo pour casser les Balkans et la Catalogne pour démolir l'Espagne et déconstruire notre Europe des nations.

D'autres comme Poutine avec la Crimée cherchent au contraire à réunir pour construire un monde plus stable.

Rédigé par : Meltoisan | 3 oct 2017 12:07:54

@Irishman je dirais même plus, plié en quatre.

C'est une fois de plus la visibilité de la faiblesse des "républiques" ........ Système qui n'est pas sortie, en réalité, de la cuisse de "jupiter", mais qui est celui de l'illégitimité absolue et de l'inégalité réelle, c'est une idéologie, une vision de l'ordonnancement de la société d'un autre âge, démodée et caduque.
Valls en fut l'archétype, la visibilité.

Rédigé par : J.EFF | 3 oct 2017 12:17:41

Tout à fait Irishman ! C'est d'ailleurs ce qui a été fait pour l'aéroport de Notre Dame des Landes.

Maintenant, l'Union européenne qui veut l'Europe des régions pour court-circuiter les états, va pouvoir s'attaquer à d'autres...

Jan Peumans, dont le parti rêve d’une Flandre indépendante, a accueilli sa consœur du Parlement catalan, Carme Forcadell i Lluis, en visite en Belgique le 27 septembre, en ces termes : « Aujourd’hui, nous sommes tous des Catalans »
www.lesoir.be/116475/article/2017-09-27/jan-peumans-n-va-aujourdhui-nous-sommes-tous-des-catalans

En Ecosse, la première ministre, Nicola Sturgeon, a, elle, clairement souligné « le droit à l’autodétermination », des peuples, espérant que ce droit serait respecté « en Catalogne et ailleurs »
http://www.bbc.com/news/uk-scotland-scotland-politics-41453955

En Italie, une consultation sur l’indépendance se tiendra en Lombardie et en Vénétie, le 22 octobre.
http://www.veronasera.it/politica/pontida-lega-nord-salvini-bossi-zaia-referendum-autonomia-17-settembre-2017-.html

Quant à l’archipel autonome des îles Féroé, rattaché au Danemark, il doit, lui aussi, organiser un référendum sur une nouvelle Constitution en avril 2018
https://www.letemps.ch/monde/2017/02/11/iles-feroe-voteront-independance-lannee-prochaine

Dans un avenir plus lointain, on peut penser à la Bretagne et bien d'autres régions qu'Hollande à modifiées aux ordres de Bruxelles.

Avec le Grand Remplacement, la régionalisation de l'Europe fait partie des moyens utilisés pour casser les souverainetés. Et les peuples semblent accepter cette mise à mort.

Rédigé par : Quentin | 3 oct 2017 12:36:25

Coup de gueule de Meltoisan


« [...] Une question demeure : … pourquoi (le gouvernement espagnol) ne s’est-il pas contenté de tenir pour nul et non avenu un scrutin illégal, qui aurait BIEN MOINS ATTIRÉ L’ATTENTION s’il s’était déroulé de façon pacifique ? »

Ben voyons !

Pourquoi se contente-t-on en France » de laisser les rues occupées et bloquées pour des prières du vendredi, ce qui est contraire de la loi ?

Pourquoi laisse-t-on égorger cruellement des millions d’animaux dans des abattoirs alors que cela est en contradiction avec la loi française ? Pourquoi ces dérogations ?

Pourquoi laisse-t-on en toute connaissance de cause des personnes pénétrer illégalement sur notre territoire, ce qui est puni par la loi ? Pourquoi les laisse-t-on y commettre des méfaits … jusqu’à l’assassinat d’innocents ?

Pourquoi laisse-t-on l’UE horribilis nous dicter 80% de nos lois, décrets et textes sans en débattre au parlement, ce qui est contraire à notre constitution ?

Pourquoi ne nomme-t-on pas les causes du terrorisme, d’agressions multiples et d’incivilités qui se déroulent en France ?

Ce matin même, j’ai entendu sur la Radio Musulmane Communautariste qu’il ne fallait pas diffuser des informations de revendications d’attentats horribles par l’État Islamique ! Mais puisque c’est « une information », même difficile à vérifier, il faut la diffuser quitte à le préciser ! Ces gens-là ne sont pas des journalistes, ils viennent d’avouer et de se décrédibiliser une fois de plus !

Pour une fois qu’un pays de l’UE, l’Espagne, laquelle a la fierté de n’avoir pas reconnu le Kosovo contrairement à la France, fait appliquer la loi, il faudrait la dénoncer et pratiquer la Taqiyya ?
Continuer à faire ce qui se pratique en France depuis des décennies, garder un profil bas, ne pas nommer les choses, éviter de faire appliquer la loi, … « BIEN MOINS ATTIRER L’ATTENTION » ? NON, je ne vous suis pas sur ce terrain …

Car on en crève !

Rédigé par : Meltoisan | 3 oct 2017 12:40:40

A quoi sert le roi d'Espagne dans tout cela? Certains manifestants disaient qu'ils voulaient une république de Catalogne plutôt qu'un royaume d'Espagne.

Rédigé par : Marcos | 3 oct 2017 13:56:13

Madrid a peut-être perdu avant-hier la bataille des images. Rien n'est moins sûr. De toute façon la défaite est temporaire, puisqu'une image chasse l'autre.
Laisser ce référendum se dérouler aurait été désastreux en terme d'autorité de l'Etat espagnol.
Une illégalité flagrante aurait été légitimée par le pouvoir. Le gouvernement de RAJOY serait devenu la risée du monde.
Cela aurait été comparable à Louis XVI se rendant à Paris le 17 juillet 1789 et absolvant l'émeute du 14. On connaît la suite.
On peut penser que la réaction de RAJOY a étouffé dans l'oeuf un processus de sécession aux conséquences imprévisibles.
La politique n'est pas une affaire de sentiments ou d'enfants de choeur.

Rédigé par : EROUANI | 3 oct 2017 14:00:46

Ah les Espagnols ont le sang chaud et dépassent vite la mesure , on l a vu avec Manu chez nous , bouffi de haine . La democratie n est pas faite pour ces gens-là , Franco l avait bien compris .

Rédigé par : Le Forez | 3 oct 2017 14:07:33

car il y a, semble-t-il, en Catalogne une ambiance détestable, tout opposant à la présidence actuelle est traité de faschiste!
l'UE et Soro sont à la manoeuvre, il est très difficile de discerner l'intérêt de la Catalogne!!

Rédigé par : oh lala | 3 oct 2017 14:11:21

la guardia civil en Espagne c'est l'équivalent de la gendarmerie nationale en France. La police existe aussi en Espagne au niveau national.
Par ailleurs sur YouTube, il y a aussi beaucoup de choses intéressants des anti-indépendantistes de Catalogne mais évidemment cela ne fait pas la une des journaux.
Par ailleurs que Madrid ait laissé faire sans envoyer des renforts des forces de l'ordre ou qu'il y ait eu une épreuve de force, les médias sont au service du Nouvel Ordre Mondial et tout aurait été fait pour discréditer le gouvernement central.

Rédigé par : c | 3 oct 2017 14:16:13

@irishman ,
pourquoi l'ensemble de l'Espagne devrait voter ?
En France seul les algériens ont voté pour leur indépendance en 1962 , et non l'ensemble de la France , de la même manière que en 2018 seuls les neo-calédoniens voteront pour leur indépendance et non l'ensemble des français .
Et si demain la France veut sortir de l'UE , devra-t'elle demander à l'ensemble des citoyens des autres pays de l'UE sa sortie de l'UE ?

Autre solution pour les Catalans , le choix des armes , ça a marché pour l'Algérie , et ça a aussi marché pour le Kossovo que la France l'UE les USA ont reconnu l'indépendance .

Rédigé par : PatrioteBBR | 3 oct 2017 14:40:21

Il me suffit de voir toutes les chaines de télé décréter urbi et orbi la mise en accusation de Madrid, pour subodorer instantanément un sale coup monté contre l'unité de l'Espagne. Alors quoi, de quoi s'agit-il en vérité, de diviser pour que l'UE règne ? de préparer un califat islamique en Catalogne avec sa complicité ? tout ca n'est vraiment pas clair.

Rédigé par : San Juan | 3 oct 2017 14:57:27

" qui aurait BIEN MOINS ATTIRÉ L’ATTENTION s’il s’était déroulé de façon pacifique?"
Et bien parce que c'était illégal. C'est évident que cela semble bizarre dans un pays ou la loi n'est pas appliquée, mais dans d'autres pays les lois ont une valeur réelle.
Et si la police a agi ainsi, c'est parce que la loi l'autorisait. Et qu'ils remercient, si tout le poids de la loi était appliqué, l'article 8 de la Constitution espagnole fait remarquer que cette affaire c'est le boulot de l'armée si ça tourne mal.
Dans un pays normal les chefs des révoltes se font emprisonner ou éxecuter, c'est tout.
Dans ce cas là Présent, comme le Roi d'Espagne (à tout moment), son président et le reste sont prisonniers d'une même maladie; le regard des autres. Et ils sont tétanisés à cause de ça. (Présent était plus indépendent avant.) Soros regarde 844 bléssés civils, et avec lui tout le monde. Le 431 bléssés des forces de l'ordre, rien à f... 431, c'est ça des manifestants pacifiques?
Un pays souverain aurait réglé l'affaire il y a vingt ans.

Rédigé par : l'Espagnol | 3 oct 2017 15:13:11

@Forez

qui êtes-vous pour parler aussi doctement et avec autant de mépris de "ces gens-lá" ?

Juan Pérez

Rédigé par : JPO | 3 oct 2017 15:19:21


Pour comprendre le phénomène de d'indépendance des régions lire absolument : Pierre Hillard Atlas du mondialisme.

En très bref : favoriser des régions indépendantes c'est casser l'Etat nation et donc aller ds le sens du mondialisme.

Rédigé par : Cosaque | 3 oct 2017 15:48:09

A Quentin

Vous dites : "Avec le Grand Remplacement, la régionalisation de l’Europe fait partie des moyens utilisés pour casser les souverainetés. Et les peuples semblent accepter cette mise à mort."

Reste qu’officiellement, si l’U.E. a reconnu en 2008 la déclaration d’indépendance du Kosovo alors qu’il n’y avait pas eu de referendum,
https://fr.sputniknews.com/international/201710031033312219-catalogne-kosovo-serbie-ue-referendum-independance/
il n’en est pas de même avec la Catalogne. Aujourd’hui, le vote ne doit comporter aucun risque ou être interdit.
http://www.voltairenet.org/article198129.html

Rédigé par : Florian | 3 oct 2017 18:08:30

Les indépendantistes catalans ont tendu un piège à Madrid. Ne pouvant de loin pas être certains qu'une majorité du peuple vote pour l'indépen-dance, ils ont - comme tout révolutionnaire qui se respecte -crée un climat d'insurrection afin de pouvoir passer en force.

Madrid aurait-il pu éviter ce piège?

Rédigé par : EFM | 3 oct 2017 18:47:26

@ Lionel Bardinet
Imaginons qu'un référendum comparable - qui est constitutionnellement illégal - soit organisé en Corse, en Alsace ou ailleurs, et que le gouvernement Philippe, par crainte de problèmes, le laisse se tenir...
Que penseriez-vous ? "Gouvernement complice !" probablement.
Rajoy dispose de la "violence légitime" car tout État possède ce monopole pour maintenir ou rétablir l'ordre public. Rajoy ne pouvait faire autrement.
Si responsabilité il y a, elle est à chercher du côté de l'UE qui, au travers de cet événement, possède un fort moyen de pression sur les états-nations la composant. En clair, tout état qui souhaiterait en sortir serait victime de décomposition (cf. le gouvernement écossais qui avait réclamé des discussions avec Bruxelles pour protéger sa place dans l'UE.

Rédigé par : rf | 3 oct 2017 19:03:20

Ce qui m'étonne, c'est que tous ces indépendantistes catalazns ont craché leur haine de l'état espagnol aux micros des journalistes internationaux... en langue espagnole.
Puisqu'ils refusent le castillan, ils ne devraient s'exprimer qu'en catalan. J'ignore combien de journaliste envoyés spécialement pour couvrir ces élections auraient pu comprendre les propos de leurs locuteurs si ceux-ci parlaient en catalan uniquement.
Ce qui prouve que l'espagnol comme le français appartiennent, par leur histoire, aux grzndes langues indispensables pour s'exprimer et se faire comprendre.
L'espagnol est parlé par près de 500 millions de personnes sur l'ensemble de la planète ce qui en fait la deuxième langue de communication internationale.

Rédigé par : gh | 3 oct 2017 22:25:05

Ce référendum, c'était une pantomime. Il n'y avait même pas de listes, par conséquent libre à vous d'aller voter dans tous les bureaux de vote. Il est facile d'en conclure que le OUI à l'indépendance a obtenu 90%, si seuls les indépendantistes votaient et, parait-il, certaines urnes sont arrivées dans les bureaux déjà remplies.
Personnellement, je trouve le gouvernement trop laxiste: pourquoi les organisateurs ne sont-ils pas en prison depuis longtemps?

Rédigé par : matamaures | 3 oct 2017 23:07:51

Juan Pérez , un Français royaliste qui méprise les républicains , comme ça c est net , clair et précis . Vive Franco et votre roi a bien réagi , c est-à-dire avec fermeté . What else ?

Rédigé par : Le Forez | 4 oct 2017 09:49:09


Les violences policières ont déchainé moins de réactions lorsqu'elles ont eu lieu en France et contre des nationaux.

Et dire que ce sont des "nationaux", dans des journaux "nationaux", qui défendent l'insurrection en vue du démantèlement de l'Espagne dans cette Catalogne gauchisante et pro-musulmane.

Va comprendre Charles!

Rédigé par : Clément | 4 oct 2017 11:21:39

Le journal Présent tourne de plus en plus mal. A force de virer les vrais journalistes patriotes, il ne reste que des branquignoles mondialistes.
Les Catalans méprisent tous les autres Espagnols et ils étaient bien contents de baser leur prospérité économique en exploitant les ouvriers andalous,aragonais, castillans,etc. Maintenant leur "officialité" est favorable à l'immigration toute, puisque la main d'oeuvre sera moins chère. Partisans de la culture de mort, leur taux de natalité est le plus bas d'Espagne qui est déjà bien bas. Bref ces cons se suicident et le journal Présent crache sur le gouvernement central qui , pour une fois, fait son boulot.

Rédigé par : toto | 4 oct 2017 13:35:05

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige