« Lettre ouverte de députés européens du FN concernant la situation des chrétiens de Turquie | Accueil | IMédia : jeuxvideo.com, mega troll ou catharsis ? »

10 novembre 2017

Il est interdit d'interdire des affiches incitant à la débauche LGBT

Bruno Beschizza, le maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois, avait interdit la diffusion d’une campagne LGBT, sous couvert de prévention du sida, montrant des personnes homosexuelles en pleine action. Vendredi 10 novembre, la justice administrative lui a donné tort en annulant son arrêté.

Le maire arguait que les affiches étaient « contraires aux bonnes mœurs et à la moralité » et qu’elles portaient « atteinte à la dignité, au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse ». Il faut souligner que ces affiches LGBT incitaient à la débauche (et après on nous fait croire qu'ils veulent se marier...) :

Capture d’écran 2017-11-10 à 18.19.43

Bruno Beschizza a « pris acte » de cette décision dans un communiqué vendredi, dénonçant une « procédure parfaitement inutile puisque l’arrêté avait été abrogé ».

Posté le 10 novembre 2017 à 18h21 par Michel Janva | Catégorie(s): Homosexualité : revendication du lobby gay

Commentaires

Cette justice maçonnique est abjecte !

Cela dit, la maire n'est pas très courageux : rien ne l'empêchait de faire appel !!!

Rédigé par : Nabulione | 10 nov 2017 18:45:12

La promesse, "eschatologique" matérialiste et athée, du "grand soir" a cédé la place aux opportunités des "bons coups" d'un soir... Son horizon se ratatine à mesure que son désespoir s'incarne.

Rédigé par : Exupéry | 10 nov 2017 19:11:10

Quand je pense que dans nos milieux certains ont encore de la considération pour la république et la démocratie !

Rédigé par : Thomas | 10 nov 2017 19:37:47

@ Nabulione, et vous qu'avez vous fait contre cette campagne ?

Ce maire n'est pas très courageux ? Il l'est beaucoup plus en tous cas que tous les maires, premiers magistrats de leurs communes, qui se sont lavés les mains de cette campagne tout à fait inouïe faisant la promotion du coup d'un soir et nous préparant en fait à la diffusion du Truvada à grande échelle. (car il ne vous aura pas échappé qu'il n'y a dans cette campagne aucune allusion directe au préservatif, mais un renvoi à un site qui promeut des traitements au long cours que tout un chacun pourrait prendre dans l'avenir.
Peut-être, au lieu de le trouver lâche, devriez vous l'encourager. Car il faudrait arrêter de se lamenter et soutenir les quelques personnes qui agissent.

Rédigé par : Jeanne | 10 nov 2017 19:52:14

Ben voyons, des pubs pour la sodomie récréative en face des collèges et des lycées, tout va bien messieurs les juges !
On se demande vraiment où s’arretera la débandade morale...
Mais ces juges trotskars peuvent toujours délibérer : si ce genre de vomissures abjectes reviennent sur les Decaux, mon petit doigt me dit que les pots de peinture vont pleuvoir.
Quand les instances publiques ne sont plus capables de protéger les bonnes mœurs, c’est à la légitime défense de s’exprimer.

Rédigé par : Alinounet | 10 nov 2017 19:53:04

Ce qui nous tue avant tout, c'est le conformisme. Quelle plaie ouverte que cet état d'esprit qui vérole toute la société de A à Z !!

Rédigé par : Esteban80 | 11 nov 2017 10:33:05

Et toi, Jeanne, qu'as-tu fait ?

Rédigé par : Nabulione | 11 nov 2017 11:47:43

Alors il faut les enlever et les détruire systématiquement, de nuit, cagoulé, anonymement !

Rédigé par : MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS | 11 nov 2017 12:13:29

"Démocrassie" et "justice" sorties tout droit des égouts des "lumières" maçonniques démoniaques.

Invraisemblable ce que la France est tombée bas. Je ne comprends pas ce qu'attendent tous les catholiques de France pour s'unir face à ce tsunami d'obscénité proposé par une ripoublique poubelle. Quand est-ce que les catholiques de France vont se réveiller et unir leurs forces afin de donner le coup de grâce à tous les partis politiques qui encouragent cette déferlante de débauche et de pornographie abjectes ?

Rédigé par : Apollos | 11 nov 2017 12:39:16

Relevez les noms et tout ce qui est nécessaire pour sanctionner ces juges abjects, quand on va nettoyer, ceux là on ne les ratera pas.

Rédigé par : devannou | 12 nov 2017 22:16:16

Des choses qui s'imposaient mais sur lesquelles il n'est pas utile de s'étendre.
Et des choses plus simples et à la portée de tous : saisir mon maire.
Et le mien (LR) n'a pas été aussi courageux que celui là.

Rédigé par : Jeanne | 13 nov 2017 19:06:41

@Nabulione
Par ailleurs, juridiquement faire appel ne servait pas à grand chose, vu l'état de notre justice, et compte tenu du fait que l'affichage a disparu. Il est préférable de s'économiser et de reprendre le même arrêté la fois suivante.

Rédigé par : Jeanne | 13 nov 2017 19:09:24

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige