« Les Sentinelles de Bordeaux veillent toujours | Accueil | Éric Zemmour : “À vouloir trop rassembler, Wauquiez s’est coupé les deux bras” »

14 novembre 2017

Interventions pro-gender dans des collèges catholiques

Cela se passe dans l'Aveyron :

L"La pièce “X Y et moi” sera joué devant des 4ème dans certains collèges catholiques de l’Aveyron ces jours-ci. Synopsis :

Sous le prétexte d’une fausse conférence autour de la couleur rose et de son histoire au fil des siècles, nous souhaitons, avec humour et provocation, proposer une redistribution des rôles et des codes masculins et féminins au-delà d’une classification imposée par certains outils d’expression de notre société. Il s’agit d’ouvrir notre esprit critique et de se repenser en tant qu’individu, dégagé des étiquettes qui nous imposent bien souvent des goûts, des choix ou des parcours. Sommes- nous programmé•e•s comme tous nos appareils en mode binaire, soit 0, soit 1, soit bleu, soit rose ?D’où viennent ces inégalités ? Elles perdurent depuis des siècles et sont d’origines religieuse ou socioculturelle. Outre ces origines, la sociabilisation des enfants peut également être à l’origine de ces clichés, preuve : les rayons et catalogues de jouets de 2015, qui présentent encore les poupons, dînettes et aspirateurs roses pour filles, les bateaux pirates et les voitures pour garçons.

Pride Toulouse est une association LGBTQI+Friendly à l’initiative de la Marche et du Festival des Fiertés de Toulouse…"

Les représentations commencent cette semaine dans le Ségala (région au sud de Rodez) et la semaine prochaine à Rodez. Après ils partent dans le Lot, puis le Tarn-et-Garonne puis Toulouse.

Dans les années 1970, un humoriste célèbre de la télévision anglaise, Ronnie Barker, se moquait déjà :

Posté le 14 novembre 2017 à 11h45 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Idéologie du genre , Homosexualité : revendication du lobby gay

Commentaires

Ces collèges prétendument catholique sont au mieux des "idiots utiles" au pire une cinquième colonne.

Rédigé par : C.B. | 14 nov 2017 12:59:45

Mais que font les parents ?

Aucun élève catholique ou non ne doit être pollué par ces cochonneries !

Rédigé par : soirdete | 14 nov 2017 13:33:08

3 choses me viennent à l'esprit :

- je suis toujours sidéré du refus de raisonner de la part des LGBT ! La différence sexuelle est l'essence même des êtres vivants, (à l'exception de quelques espèces) pourquoi le nier et vouloir absolument "créer" un truc pour se faire remarquer et emmerder le monde ?

- je suis toujours sidéré du comportement de bon nombre de ces établissements prétendus catholiques, qui laissent ainsi les enfants dont ils ont la charge entendre les énormités contre-nature dénoncées ci-dessus,

- il se pourrait que si d'aventure et par malheur, l'autocar transportant cette troupe de théâtre chutait dans un ravin, eh bien je trouverai cela moins triste que la chute d'un car scolaire transportant des vraies filles et des vrais garçons...

(J'autorise le SB à censurer mon 3e point si mes propos paraissent trop déplacés.)

Rédigé par : Irishman | 14 nov 2017 13:34:33

Une des nombreuses conséquences désastreuses de Vatican II et son "ouverture au monde" dont le prince se frotte les mains...

Rédigé par : Michel | 14 nov 2017 13:37:44

Il devient plus qu'urgent que le pape prenne une position claire à propos de problèmes de sociétés:
- euthanasie
- PMA
- GPA
- Transgenre
- théorie du genre
- mariage pour tous
On s'aperçoit que en l'absence d'une parole claire, l'Eglise a des positions différentes suivant les pays d'une part. Et d'autre part, ceux qui suivent la tendance de la société civile ne sont jamais condamnés ouvertement.
Autant dire que c'est une lente décomposition de l'Eglise qui est à l'oeuvre.
En France, on a un président qui triangule en permanence, l'Eglise doit avoir une position ferme et claire sinon c'est sa mort assurée.

Rédigé par : lapaladine | 14 nov 2017 17:30:21

si mes souvenirs sont exacts, il me semble que le chef de l'enseignement dit catholique est l'évêque. Que dit-il devant un aussi charmant spectacle?
Il est vrai qu'autrefois il n'y a pas si longtemps tout de même, en1971 et les années suivantes pour rentrer dans l'enseignement libre il fallait montrer "patte-blanche" et être "nominé" en général par le curé de la paroisse (à l'époque encore ils n'étaient pas dans la majorité pervertis par la mode 68) Aujourd'hui l'enseignement dit catholique sauf de très rares exceptions est le clône du public. Malheureusement pour les enfants Aussi ne faut-il pas s'étonner que les écoles indépendantes aient le vent en poupe.
Entièrement d'accord avec Michel

Rédigé par : gaudete | 14 nov 2017 17:45:11

Ces minorités impérialistes sont odieuses. Leur ego est inversement proportionnel à la petitesse de leur représentation nationale. Que les parents d’élèves fassent leur job de les foutre dehors d’un bon coup de pied au cul... à fortiori dans un établissement kto.

Rédigé par : Zorro | 14 nov 2017 18:55:57

Collèges "catholiques" sous le poids de contrats avec le laïcisme anti-catholique.
Que ne ferait-on pas pour 30 deniers !

Rédigé par : Exupéry | 14 nov 2017 19:40:33

Le diable sait que son temps est compté, il faut prier et encourager à la prière.

Rédigé par : lève-toi | 14 nov 2017 20:48:31

@Michel Vous pensez vraiment?

Rédigé par : Ego | 14 nov 2017 21:04:27

L'ADN est mâle ou femelle, dans toutes les espèces, un point c'est tout. Exceptionnelles, les rares variations créant des hermaphrodites, ( les vrais, et non pas les fantasmagories de quelques travestis) , ne font que confirmer cette règle universelle.Il serait temps de rappeler les médecins à leur véritable devoir d'information. A quoi cela sert-il que des millions de policiers et autres enquêteurs se tuent à chercher de savoir qui a été tué et par qui, quel homme ou quelle femme a laissé des traces irréfutables ici ou là, quel morceau de quel mort ou morte sur la route appartient à quel homme ou quelle femme?
Il ne suffit pas de bourrer un homme ou une femme d'hormones ou de silicone pour changer son sexe génétique.
Vous verrez: bientôt les assassins et tous les avocats véreux de la planète chercheront à s'engouffrer dans ces brèches, faussement sociétales mais sataniquement idéologiques pour nier toutes les évidences.
"Mondo cane" disent les italiens ( alias ,sale monde...que l'on nous prépare)

Rédigé par : Eurydice | 14 nov 2017 23:12:50

Qui est évêque du diocèse de cette école ? Que dit-il de cela ? Que fait-il ? Et les parents ?
Autant je rejoins les prélats Allemands qui demandent que l'on n'impose pas administrativement un sexe déterminé sur l'acte de naissance de nouveaux-nés dont le sexe n'est précisément pas bien déterminé, autant je n'admets pas que l'on jette le trouble dans l'esprit d'enfants de sexe déterminé mais d'esprit encore à consolider.

Rédigé par : MLB | 15 nov 2017 03:41:54

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige