« Cartographie des veillées pour la vie | Accueil | Bruno Mégret : "Le clivage droite-gauche est donc plus actuel que jamais et il porte cette fois sur l'essentiel" »

17 novembre 2017

La Commission européenne viole le droit de l'UE

Le député polonais au Parlement européen Marek Jurek, ancien maréchal (président) de la Diète, membre du groupe Conservateurs et réformistes européens, est interrogé par Olivier Bault dans Présent sur le vote, mercredi matin, par le Parlement européen d'une résolution condamnant le gouvernement de Beata Szydło. Extrait :

Unknown-10"Plus encore que les autres fois, ce débat était contre la société polonaise. En effet, les actions comme l’initiative citoyenne visant à interdire les avortements eugéniques ou la Marche de l’indépendance viennent de la société civile. Et l’on a parlé au Parlement européen de violation du « droit des femmes à disposer de leur corps » et de fascisme en Pologne. [...]

Officiellement, le principal objet de cette résolution, c’était la réforme de la justice en Pologne, alors que cette réforme est encore en débat au Parlement polonais.

Le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans a déclaré publiquement que la Commission analysait même les projets de loi polonais, ce qui veut dire qu’elle s’arroge des droits qu’elle n’a pas vis-à-vis des États membres. Bien entendu, cette attitude ne concerne que la Pologne et la Hongrie parce que leur politique déplaît à la Commission et au Parlement.

Dans une lettre à Timmermans publiée sur le site Visegrád Post, vous lui reprochez de violer le droit européen. Que peut faire la Pologne s’il a la majorité du PE et des États membres derrière lui ?

Si une majorité de gouvernements nationaux choisissent, au sein du Conseil, de fermer les yeux sur les abus de la Commission, c’est que nous sommes en train de nous éloigner de manière radicale de l’État de droit au niveau des institutions européennes. Pourquoi ce choix ? Parce que cela arrange certains pays de voir la Commission pacifier les États d’Europe centrale et orientale. On ne verra pas la Commission agir de même contre l’Allemagne ou la Suède, par exemple. [...]"

Posté le 17 novembre 2017 à 12h01 par Michel Janva | Catégorie(s): Europe : politique , Pays : Pologne

Commentaires

Cela démontre une fois de plus que l'UE et ladite Commission sont des outils antidémocratiques qui agissent contre les nations et les peuples européens !

Il va falloir que ces pays, s'ils veulent rester indépendants et souverains, s'ils ne veulent pas disparaître, quittent l'UE et se regroupent pour former le noyau d'une union des États d'Europe avec une adhésion librement consentie et un droit de refus de clause qui ne leur conviennent pas.

À suivre ...

Rédigé par : Meltoisan | 17 nov 2017 12:55:45

L'U.E. est entrain de remplacer l'URSS d’antan.

Qu'en pense Poutine ?

"« Nous constatons que de nombreux États euro-atlantiques ont pris le chemin du reniement ou du rejet des racines chrétiennes qui constituent la base de la civilisation occidentale. Dans ces pays, les fondements de la morale et de toute identité traditionnelle sont remis en cause – les identités nationales, religieuses, culturelles, voire du genre lui-même, sont niés ou relativisés. Dans ces pays, une famille nombreuse est traitée, sur le plan juridique, à l’égal d’un partenariat homosexuel : la foi en Dieu équivaut à la foi en Satan. Les excès et les exagérations du « politiquement correct » font que ces pays envisagent sérieusement de considérer comme légitimes des partis politiques favorisant la propagande pour la pédophilie. En fait, ces pays européens ont une telle honte de leur appartenance religieuse qu’ils ont même peur d’en parler. Les vacances et les fêtes chrétiennes sont supprimées ; on les rebaptise d’un nom neutre, comme s’il s’agissait d’un objet de honte. En conséquence, la valeur morale profonde de ces célébrations est perdue de vue…. C’est pourquoi nous pensons qu’il est juste et naturel de défendre les valeurs morales propres au christianisme.»

Et quand on pense que des Français qui se disent chrétiens votent pour cette U.E. que même l'Apocalypse appelle la Bête : cet empire romain renaissant qui avait été mortellement atteint !

Rédigé par : Carlos | 18 nov 2017 00:48:02

Carlos, Poutine considère que l'UE est un machin qui détruit l'Europe historique.

En bon stratège, Poutine se sert de l'incompétence de l'Europe pour renforcer son pays, voir la magistrale refondation de l'agriculture russe face à des sanctions idiotes, inutiles et totalement contre productives.

Poutine veut créer un véritable espace européo asiatique sans l'UE (qu'il considère aussi toxique que l'URSS) ce que les USA craignent au plus haut point.

Rédigé par : droidoteur | 18 nov 2017 09:40:33

L'UE installe le GVT mondial en favorisant l'islamisation par la migration/invasion.
Les évêques,par leur silence laxiste et leur ultra tolérance fâce à l'islam,se font complices du déclin de l'Eglise et de la France.
Tout ceci finira par une nouvelle guerre de religion !

Rédigé par : JLA | 18 nov 2017 11:27:25

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige