Handicap : Des enfants doivent-ils être punis car différents ?
Rémi Fontaine : “Rendez-nous l’école !”

Les Français et La Manif pour tous, 5 ans après sa création

Capture d’écran 2017-11-17 à 07.00.51Selon l'enquête réalisée par IFOP les 14 et 15 novembre 2017, un Français sur deux (49%) considère que La Manif Pour Tous s'est imposée comme un acteur-clé du débat sur les questions liées à la famille et à la filiation. Cette reconnaissance du poids politique du mouvement est particulièrement prononcée chez les jeunes avec les deux tiers des 18-24 ans (64%).

Autre enseignement, malgré le vote de la loi sur le mariage et l'adoption par les couples de même sexe, plus de 4 Français sur 10 (41%) estiment que La Manif Pour Tous a remporté au moins une victoire au cours des 5 dernières années. Cette proportion est même majoritaire chez les sympathisants de droite (52%) et parmi les Français qui reconnaissent le poids de La Manif Pour Tous dans le débat public. Ce sont surtout les victoires sur la filiation qui sont saluées :

  • avoir empêché la PMA sans père (16%, et 23% chez les sympathisants de droite),
  • avoir fait comprendre que la GPA est un scandale (14%, et 22% chez les sympathisants de droite et même 28% chez ceux du Modem)
  • avoir obtenu le retrait du projet de loi Famille de Dominique Bertinotti et le retrait d'un projet autorisant l'adoption plénière aux couples pacsés et concubins.

Chez les jeunes de 18-24 ans, c'est le fait d'avoir créé et entretenu un état d'esprit favorable au respect des droits de l'enfant et à la famille qui est souligné (22%, soit 7 points de plus que la moyenne des Français). Cette victoire plus culturelle que politique et qui s'inscrit dans la durée est fortement soulignée (24%) par les Français qui estiment que La Manif Pour Tous s'est imposée comme un acteur clé du débat public.

Pour obtenir ces victoires, une large majorité de Français (57%) reconnaissent au moins un atout à La Manif Pour Tous. Mouvement populaire et de masse, les Français soulignent sa capacité de mobilisation (20%, et 28% des sympathisants de droite) et le nombre de ses sympathisants et manifestants (11%), soit un bloc qui concerne près d'un Français sur trois. La visibilité médiatique (21% des Français, 31% des sympathisants de LREM et 25% des 18-24 ans) ainsi que la notoriété (8%) apparaissent également comme des points forts du mouvement. Enfin, battant en brèche certains clichés, l'image de La Manif Pour Tous est aussi un point fort selon les Français qui soulignent le caractère pacifique et familial de ses manifestations (16%, 17% des sympathisants LREM et 31% des sympathisants de droite) ainsi que sa maitrise des réseaux sociaux (8% des 18-24 ans).

Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, résume :

« Après 5 ans d'existence, être reconnue comme un acteur clé du débat par un Français sur deux est un encourageant à poursuivre notre action au service de la famille et des droits des enfants. Une majorité de Français qui sont conscients de notre rôle sont également conscients des victoires que nous avons obtenues, quelles soient politiques avec l'opposition efficace à la PMA sans père et la GPA, ou culturelles avec une action appelée à s'enraciner durablement dans la société. Pour relever ces défis, une large majorité de Français sont conscients de nos atouts, à commencer par notre capacité de mobilisation, la puissance de notre réseau de militants et de sympathisants, notre caractère toujours pacifique et familial sans oublier nos efforts pour faire entendre la voix des familles au plus grand nombre. Nous entamons notre deuxième quinquennat avec enthousiasme et détermination ».

Commentaires

Meltoisan

Un seul mot d'ordre : Abrogation de la loi Taubira" !

Tout le reste n'est qu'un débat sur le sexe des anges.

« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » Bossuet.

Mas Jean-Marie

Les bisounours n'ont jamais gagné un quelconque combat. En agitant les drapeaux roses, et en refusant d'aller plus avant, le mouvement LMPT favorise l’avènement des effets qu'il combat.
Plus de fermeté aurais mis un coup de frein aux velléités des LGBTI. Si nous en sommes là aujourd'hui, c'est parce que certains ont voulu jouer la carte politique. Le mouvement aurait du laisser les politique a la remorque et rester revendicatif avec une montée en puissance dans les actions. Mais n'est pas stratège qui veut. Bien sur, tous sont des personnes de qualité, de bonne volonté, mais dans ces combats, cela ne suffit pas, il faut de la hargne, de la gnaque comme on dit chez les gagneurs. Les LGBTI ont cette gnaque, ils agissent pendant que d'autres espèrent. Les erreurs de casting vont se payer cher, ce sont nos enfants qui subiront nos manques. Dramatique.

kontiki

Mas

Vous avez raison mais on ne fait pas de pères et mères de famille des voyous qui saccagent tout sur leur passage. C'est la noblesse de ce mouvement d'être propre.

Il ne faut pas rêver, si vous voulez renverser le régime, faite comme Lénine Trotsky ou Staline, détruisez le de l'intérieur, créez des milices comme les antifas, sinon, c'est du pipeau.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.