« En ce jour dédié à tous les morts pour la France, un clin d’œil à ces Français par le sang versé | Accueil | Encore deux églises cambriolées »

11 novembre 2017

N'oublions pas par qui nous sommes Français et pour qui nous le resterons

1111

Posté le 11 novembre 2017 à 15h36 par Lahire | Catégorie(s): Europe : identité chrétienne , France : Société

Commentaires

Et qui veut nous détruire......

Rédigé par : LB | 11 nov 2017 16:46:35

Aaah ! enfin des mots pour rendre hommage à nos morts ! Merci !
Il est de bon ton de dire partout : ils sont morts pour rien ...
D'abord, on ne meurt jamais "pour rien", et de ce fait, cette expression déshonore ceux qui l'emploient !

Rédigé par : mouette | 11 nov 2017 17:16:45

Qu'elle belle image. C'est le respect...des morts.

Rédigé par : jano | 11 nov 2017 17:29:50

Poilus, la république s'est bien foutu de vous ! Il lui fallait une victoire, quelque en soit le prix. Une victoire maçonnique et républicaine sur les empires et monarchies d'Europe. Une victoire instrumentalisée sur le dos des "soldats" de la Grande Guerre. Ils étaient paysans à plus de 50 %, religieux, catholiques, royalistes, envoyés par milliers sur le front. La république pouvait enfin se débarrasser de ses encombrants ennemis.Après la guerre, seuls les morts vont devenir importants, ils ne sont plus dangereux pour le régime maçonnique qui les porte religieusement au pinacle avec toute la symbolique du soldat inconnu. Les survivants, les gueules cassées, le système veut les oublier. Le 6 février 1934 va définitivement marquer la fin des illusions pour les anciens combattants des Croix de feu. La gauche réunie pour l'occasion crie au fascisme. Le Front populaire ne cautérisera pas la plaie restée ouverte depuis la mauvaise paix de Versailles voulue par le grand franc-maçon Clémenceau. En 1939, la république incapable ou complice du meurtre des Français repart dans une guerre qu'elle ne gagnera pas. 1918, n'est pas une victoire de la république française, 1 400 000 morts peuvent en témoigner mais c'est la victoire des Poilus qui ont tenu à Verdun dans des conditions inhumaines. Pour reprendre un écrivain français, "J'accuse" la république française d'être responsable de l'hécatombe de 1914-1918. Aucun de ces responsables maçonniques n'ont été jugés pour haute trahison. Pourtant, dès 1916, l'empereur Charles 1er va rechercher par tous les moyens une paix séparée avec la France. Clémenceau refusera. Il aurait pu sauver la vie de milliers d'êtres humains. Il ne l'a pas fait ! La république maçonnique perdra toutes les guerres suivantes et les soldats français continueront de tomber par milliers sur touts les fronts du monde, croyant servir la France alors qu'ils ne servaient qu'une idéologie !

Rédigé par : Ose | 11 nov 2017 18:30:17

comme quoi etre français cela s'hérite ou se mérite par le sang versé et pas par des "papiers"

Rédigé par : sanzanicroche | 11 nov 2017 19:36:22

Les centaines de milliers de poilus morts pour la France ne feraient pas le même effort héroïque s'ils voyaient ce que la Fronce ripoublicaine est devenue, la Fronce ripoublicaine d'aujourd'hui ne mérite aucun sacrifice et surtout pas le sacrifice suprême.

Rédigé par : jsbachahan | 13 nov 2017 09:55:58

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige