« C’est arrivé un 22 novembre… | Accueil | 24 novembre à Toulon : conférence d'Annie Laurent sur l'islam »

22 novembre 2017

Patrick Buisson : « C’est la Révolution qui a ordonné la déportation des prêtres »

9782262072339Patrick Buisson, auteur de "La grande histoire des guerres de Vendée" était l'invité de Nicolas Demorand sur France Inter mardi matin. Il a dénoncé la Révolution française et ses massacres. Devant un journaliste incrédule, Patrick Buisson dénonce le génocide vendéen ("ce n'est pas balance ton porc, c'est égorge ton porc") :

"Le mot Républicain permet d'évacuer l'idée de nation, un mot-valise dans lequel on met des principes universel. Aujourd'hui la dimension de républicanisme est évacuée, qui renvoie à des principes abstraits". "Le bolchevisme et le nazisme font référence à la Révolution Française".

Puis viennent les questions des auditeurs, plus orientées sur l'actualité politique :

Posté le 22 novembre 2017 à 08h00 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France , Histoire du christianisme

Commentaires

« La France a inventé le terrorisme d’Etat », « ce fut la matrice de toutes les idéologies totalitaires » Enfin c'est dit haut et fort ! Merci Mr Buisson

Rédigé par : oxygène | 22 nov 2017 08:32:37

Mettre en cause la Révolution, c'est mettre en cause ses inspirateurs : les francs-maçons. Leur cathophobie congénitale a suscité la Terreur, matrice commune au communisme et au nazisme, mais aussi à la République laïcarde, dont certains esprits rétrogrades et sectaires s'acharnent à défendre ses prétendues "valeurs"...

Rédigé par : Michel | 22 nov 2017 08:40:10

Délit de blasphème. Jouissif.

Poussez.

Rédigé par : Aurélien D'Haussy | 22 nov 2017 09:05:44

Buisson mouche les idéologues de France Inter et leurs auditeurs les plus hargneux
Magnifique

Rédigé par : Grégoire | 22 nov 2017 09:12:35

Merci à oxygène et à Michel d'avoir dit le vrai ! Cette vérité qui dérange, et que l'on cherche à tout prix d'éviter qu'elle se répande...

Le jour où la majorité des Français réaliseront qu'ils ont été bernés durant plus de 200 ans, j'espère que cela fera des vagues... Non, j'espère plutôt un tsunami !

Rédigé par : Irishman | 22 nov 2017 09:40:12

Buisson a de façon magistrale mis en cause le système NON représentatif républicain actuel. Mais que dire de la NON représentativité médiatique de France inter, radio de "sévice public" ? Les intervenants sur le plateau comme les "auditeurs" manifestement téléguidés sont TOUS du même bord extrême.

Rédigé par : dissident | 22 nov 2017 10:00:09

Très bien, mais c'est du réchauffé tout cela. C'est connu et archi connu depuis des années. La F:.M:. s'en vante même !
Alors c'est bien mignon, mais quelle portée ?

Après avoir servilement servi les pires révolutionnaires, M. Buisson cherche une absolution et peut être à remplir ses caisses (ce qui ma foi est nécessaire et légitime)
Mais bon, à part faire parler de lui pour effacer sa dette, à quoi cela sert-il ?
Il est illusoire d'utiliser les armes de l'ennemi avec un RAPFOR totalement à son désavantage, surtout quand ces armes sont parfaitement contrôlées. Tout cela n'est que du verbiage. 99% des `français ne voient aucune différence entre M. Buisson et les thuriféraires du Che, c'est brillamment noyé dans la masse.
Argent gagné, temps perdu

Rédigé par : BETIS | 22 nov 2017 10:01:37

Merci Monsieur Buisson pour toutes les clarifications autour de cette horrible matrice totalitaire et sanguinaire qu'est la révolution française et que nous subissons encore actuellement... du fait des francs-maçons qui accaparent le pouvoir depuis au détriment de la nation et du Peuple.
Je suis à l'aise quand je dis cela car je ne suis d'aucun parti : ni de droite, ni de gauche, ni du centre, ni populiste... Je suis du côté du Bon Dieu et de La Loi Naturelle. Par voie de conséquence, pour mon Pays et sa civilisation.
Nous savons tous, maintenant, que la révolution française a été fomentée à partir des loges et contre le roi et les Peuples de France et qu'elle est depuis le cadre de tous les totalitarismes.
Quand je les entends parler ces valets du pouvoir et ces traitres à leur Pays : j'ai envie de "leur voler dans les plumes."
Ces gens sont indécrotables et médiocres. Ils occupent l'espace comme une armée d'occupation... Ils sont d'une mauvaise foi évidente et pour finir, ils reviennent toujours sur l'inquisition et les croisades... pour justifier leur stupidité et leurs mensonges idéologiques.
A un moment donné, il faudra aussi préciser le pourquoi des croisades et rétablir toute la vérité, rien que la vérité là-dessus aussi. Cà commence à bien faire!
En Bretagne, pour citer les celtes que l'on montre aussi comme des barbares hirsutes et incultes... ce qui évidemment est tout le contraire, le Pape nous a donné en signe de remerciement suite à la première croisade, le Croaz Du (Croix noire sur fond de drapeau blanc) afin de nous remercier d'être entrés les premiers à Jérusalem pour défendre le St-Sépulcre et les Pèlerins que les Mahométans égorgeaient.
Ces vendus du pouvoir ne reconnaîtrons jamais les massacres de Vendée et de Bretagne... jamais.
Il ne faut pas leur demander leur autorisation pour le faire et ne pas se justifier auprès d'eux. Il faut simplement dire les choses : les faits et les évènements preuves à l'appui.
- "Il n'y a rien de plus sourd que celui qui ne veut pas entendre."
Oui, la république française s'est construite sur le mensonge et la terreur idéologique et sanguinaire!
Des braves gens et des prêtres ont été massacrés par milliers simplement pour soulager leur haine de l'autre et de la vie... et en premier leur haine du Christ, c'est évident.

Rédigé par : Patricia | 22 nov 2017 10:12:45

MAJ 22/11 C’est maintenant ou jamais … que le miracle capétien doit se renouveler et s’actualiser dans la fidélité au serment du sacre de Reims !

http://cril17.eu/

Rédigé par : Cril17 | 22 nov 2017 10:24:27

Les différents moyens proto-industriels mis en œuvre par les émissaires du Comité de Salut Public et de la Convention montagnarde préfigureront ceux des régimes totalitaires du XXe siècle qu’il s’agisse de l’écrasement de la révolte de Tambov par Lénine (Tambov est alors qualifié en russe de « Vendée »), de certaines méthodes employées lors du génocide des juifs par les nazis et par Hitler, ou du génocide khmer rouge perpétré sous Pol Pot au Cambodge :

tannerie de peau humaine : aux Ponts-de-Cé des sacs sont réalisés en peau d’homme ou de femme, des pantalons de gendarmes sont confectionnés en peau humaine. On peut trouver au musée Carnavalet deux exemplaires de Constitution (1789 et 1793) reliés en peau humaine.
four crématoire : les fours à pain sont utilisés pour brûler vif les villageois, à Les Lucs-sur-Boulogne la crémation a lieu dans l’église.
camp d’extermination : des camps d’extermination sont établis à Noirmoutier.
gazage : essais réalisés par Antoine-François Fourcroy, puis par le pharmacien Joseph Louis Proust qui a mis au point un dispositif utilisant une boule de cuir.
noyade collective : des bateaux sont coulés dans la Loire ce sont les « noyades des galiotes », les « mariages républicains » consistent à dévêtir puis à lier par couple hommes et femmes avant de les noyer à Nantes.
utilisation de graisse humaine : à Clisson la graisse est extraite par carbonisation des villageois, elle est utilisée pour faire du savon.

D'autre part, la création de l’Inquisition au XIIIe siècle a marqué de réels progrès en matière de justice. D’abord en confiant à un tribunal, c’est-à-dire une institution de justice, des hérétiques dont l’impopularité était telle qu’ils étaient l’objet de la violence aveugle des foules ou des autorités politiques : ils étaient ainsi soustraits au lynchage. Car l’Inquisition était une juridiction spécialisée catholique, chargée d’émettre un jugement sur le caractère orthodoxe ou non (par rapport au dogme religieux) des cas qui lui étaient soumis. A cette époque les "sorcières" aux croyances dangereuses existaient. Le satanisme aussi.

nsuite cette institution de justice, même si elle n’offre pas aux prévenus toutes les garanties de nos procédures modernes et démocratiques, comporte bien des éléments originaux qui la diffèrent des justices ordinaires de l’époque : l’instruction est inquisitoire et secrète (recherche par voie d’enquêtes et de questionnements). Le tribunal de l’Inquisition cherche avant tout à établir la vérité au nom de l’intérêt de la société (comme le ministère public). Il s’écarte de la procédure accusatoire du droit romain où le juge arbitrait les litiges entre deux parties argumentant chacune en sa faveur. De plus le dénonciateur calomnieux subit la peine encourue par celui qu’il a dénoncé. Pour l’historien Bartolomé Bennassar, « l’Inquisition, par ses méthodes d’investigation et le fonctionnement de son tribunal, a contribué à inventer les règles d’une procédure nouvelle », débouchant à terme sur le système juridique contemporain, à cette nuance près que l’accusé y était présumé coupable. Les enquêtes scrupuleuses offrent cependant des garanties aux prévenus. L’accusé peut réfuter les accusations de l’inquisiteur et récuser certains témoins. Il peut aussi produire des documents ou exposer des faits tendant à prouver l’inanité des charges portées contre lui.

Enfin cette institution est confiée à des professionnels dotés de manuels très codifiés et soucieux du droit. En 1246, le concile régional de Narbonne demande que la condamnation soit portée exclusivement après un aveu formel, ou au vu de preuves irréfutables. Mieux vaut, estime l’assemblée, relâcher un coupable que condamner un innocent. Pour obtenir cet aveu, la contrainte peut être utilisée : soit par la prolongation de l’emprisonnement, soit par la privation de nourriture, soit enfin par la torture. Le recours à la torture est rare et contesté. Longtemps l’Église y a été hostile. En 866, le pape Nicolas Ier déclare que ce moyen « n’était admis ni par les lois humaines ni par les lois divines, car l’aveu doit être spontané ».

A noter que tout le monde sans exception pouvait être jugé par l’inquisition. Alors que les autres juridictions étaient tenues par les nobles. Ils n’allaient pas se condamner ! D’où l’impopularité de l’inquisition parmi eux.

Une citation de l’historien Pierre Chaunu aurait pu rapidement clouer le bec à l'auditeur haineux : « La Révolution française a fait plus de morts en un mois au nom de l’athéisme que l’Inquisition au nom de Dieu pendant tout le Moyen-Âge et dans toute l’Europe »

Sur les croisades, il faut toujours garder à l'esprit que c'est l'Islam qui a envahi en premier, pour la simple raison que juifs et chrétiens existaient avant eux. Ces derniers n'ont fait que reprendre des terres et arrêter leur avancement.

Rédigé par : Isabelle | 22 nov 2017 10:28:47

Merci Isabelle pour toutes vos précieuses précisions...
Je savais que les procédures judiciaires de l'Inquisition avaient apporté un plus à la Justice et ses méthodes mais pas dans les détails.
Il y a aussi le fait historique des croisades qu'il nous faudra clarifier, du fait qu'ils nous ressortent toujours les mêmes rengaines, ces abrutis du système...
Quant aux sorcières qui ont été brulées, c'est l'Historienne Marion Sigaut qui explicite tout çà preuves à l'appui... (La chasse aux sorcières et l'Inquisition, Editions Kontre Kulture. 12 E.)
- "Seule la vérité rend libre. St-Jean."

Rédigé par : Patricia | 22 nov 2017 10:56:52

un pompage de CRETINEAU-JOLY qui rapporte des droits d'auteur

Rédigé par : patrick | 22 nov 2017 11:38:55

Le dernier intervenant dans l'émission a l'air d'être un provocateur, il a l'air de réciter une leçon bien apprise en lançant des anathèmes prêts à l'emploi.

Rédigé par : San Juan | 22 nov 2017 12:37:48

Patricia, à propos de la 3ème croisade. Un témoignage existe, un reportage, des notes prises au jour le jour par un trouvère, Ambroise je crois. Ambroise en a fait un poème en vers. Une "chanson de geste" qui était récitée et chantée de ville en ville à travers la Chrétienté. Ce reportage est essentiel pour comprendre cette croisade, l'enthousiasme populaire qu'elle suscitait, la foi du 12ème siècle et tutti quanti.

Rédigé par : San Juan | 22 nov 2017 12:56:05

Je ne vois pas à quel moment le National-Socialisme Allemand a fait référence à la Révolution dite française, contrairement au Bolchevisme qui l'a clairement revendiqué.
Il est dommage de reprendre la thèse Républicaine sur Oradour alors que l'analyse des faits montre que l'explosion de l'église est due à des armes cachés par la résistance dans l'église.

Rédigé par : Thomas | 22 nov 2017 13:10:36

Patricia, un extrait du poème d'Amboise le trouvère.

On est toujours en France, les rois Richard d'Angleterre et Philippe Auguste ont rejoint leurs forces, l'ost coalisé des croisés s'ébranle:

« Le jour était chaud, la nuit calme. Dieu avait réuni là la plus belle jeunesse qu’on ait jamais vue. Ceux qui y étaient abandonné pour Dieu leurs terres et leurs familles ; ils avaient engagé ou perdu pour toujours leurs héritages ; ils s’en étaient laissé déposséder pour acheter l’amour de Dieu, car on ne peut faire un meilleur marché que d’acquérir l’amour du roi céleste. »

Rédigé par : San Juan | 22 nov 2017 14:09:41

Il est ahurissant d'entendre un journaliste contester la comparaison entre Oradour et Les Lucs sur Boulogne. Ou bien il ne sait pas lire. Aux Lucs (mais des Lucs il y en a eu 100), il s'est passé EXACTEMENT la même chose. Et même pire puisque les villages et les églises où les républicains ont brûlé ou tué à coups de canon les citoyens sont multiples.

Rédigé par : Chupin Bernard | 22 nov 2017 20:52:35

Comparaison entre Oradour et Lucs sur Boulogne : ce journaliste fait preuve d'une grande ignorance. La réalité est que Luc sur Boulogne est pire qu'Oradour, en ce sens qu'à Oradour, ce sont des Allemands qui massacrent des Français en pleine Deuxième Guerre mondiale, tandis qu'à Luc sur Boulogne, ce sont des Français qui massacrent d'autres Français parce qu'ils ne correspondent pas à leurs critères idéologiques. Il s'agit donc bien d'un terrorisme d'Etat. C'est Robespierre qui l'a inventé !

Rédigé par : Ose | 22 nov 2017 22:56:16

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige