« C’est arrivé un 14 novembre… | Accueil | Nouvelle hausse du budget de l'Aide médicale d'Etat »

14 novembre 2017

Payer pour visiter Notre-Dame de Paris ?

Stéphane Bern, chargé par le président de la République Emmanuel Macron d’une mission bénévole de six mois, pour établir une liste des monuments et des bâtiments en péril et identifier les trésors méconnus du patrimoine français, a eu une idée de génie : faire payer l'entrée des cathédrales... Ce qui nécessite de modifier la loi de 1905. Depuis la loi de spoliation de 1905, l’Etat est propriétaire des églises et c’est à lui d’entretenir les cathédrales (les églises sont à la charge des communes). Non seulement l'Etat a volé les biens de l'Eglise, mais maintenant il compte faire payer les visiteurs pour les entretenir.

La Conférence des évêques de France s'est opposée à ce projet :

Notre-dame-de-paris-file-d-attente"Les cathédrales érigées avant 1905 sont propriété de l’Etat tandis que l’Eglise catholique en est affectataire. La Loi de 1905 rappelle que, si l’État est propriétaire des lieux de culte, ceux-ci restent affectés au culte de façon permanente, totale et gratuite. La loi précise encore que « la visite des édifices et l’exposition des objets mobiliers classés seront publiques : elles ne pourront donner lieu à aucune taxe ni redevance » (art.17).

En outre, les cathédrales, alors même qu’elles font partie du patrimoine culturel de la France, sont avant tout des lieux de prière et de culte dont l’accès doit être libre. En notre époque de bruit et de tribulations, les cathédrales constituent des lieux de paix et d’intériorité, proposés à tous.

Rendre leur accès payant entamerait la dimension de gratuité que comporte la proposition de la foi, la rencontre avec Dieu, dont les édifices religieux peuvent constituer un cadre. Parce que les cathédrales sont des lieux d’expression de la spiritualité catholique – notamment dans sa dimension artistique -, leur accès libre est aussi un accès libre à la foi chrétienne.

Les cathédrales sont des lieux d’expression d’une foi vivante, pas des musées.

Pour autant, l’entretien des cathédrales est une préoccupation croissante pour l’État comme pour l’Église. Et il est bien souvent urgent de trouver des ressources nouvelles pour accompagner l’Etat dans sa responsabilité d’entretien de ces édifices. Avec les catholiques, ce sont les français et tous les visiteurs qui peuvent être sollicités pour participer librement, par leur générosité, à la sauvegarde de ce patrimoine tant historique, artistique que spirituel. Déjà, des organismes existent pour la sauvegarde de ce patrimoine."

Stéphane Bern a précisé :

« Je suggérais de faire payer l’entrée de Notre Dame aux visiteurs touristiques - qui empêchent du reste les croyants de se recueillir - en dehors des heures où s’y rendent les fidèles. On a déformé cette suggestion qui émane de l’observatoire du patrimoine religieux »

Posté le 14 novembre 2017 à 08h05 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société , L'Eglise : L'Eglise en France

Commentaires

Je suis d accord avec Stéphane berne, et en plus en tant que catholique, tous ces touristes qui détruisent la paix des églises est répulsif. Je suis allez à notre dame de Paris pour de poser un cierge pour ma chère grand mère, résultat bousculade, je suis allez prier et la on me prend en photos comme si j étais un animal du zoo. J ai fui, je me suis senti mal à l aide, pas à ma place. Je suis catholique et j ai eu l impression que l on m arrachait quelque chose de précieux. Alors limitons les touristes dans les cathédrales surtout pour des individus qui sont comme des aveugles devant une piéta

Rédigé par : Chabyang | 14 nov 2017 08:22:30

Et pourtant dans bien des lieux des églises, basiliques, etc. on doit déjà payer la visite du "trésor" de ceci ou de cela, et ça ne choque personne.

Rédigé par : Paul | 14 nov 2017 08:39:43

Laisser gratuit l’accès aux cathédrales
Alors que la question de rendre payante l’entrée des cathédrales a été posée, l’occasion est donnée de rappeler certains points importants pour l’Eglise catholique.
Les cathédrales érigées avant 1905 sont propriété de l’Etat tandis que l’Eglise catholique en est affectataire. La Loi de 1905 rappelle que, si l’État est propriétaire des lieux de culte, ceux-ci restent affectés au culte de façon permanente, totale et gratuite. La loi précise encore que « la visite des édifices et l’exposition des objets mobiliers classés seront publiques : elles ne pourront donner lieu à aucune taxe ni redevance » (art.17).[...]
http://eglise.catholique.fr/actualites/448731-laisser-gratuit-lacces-aux-cathedrales/

Rédigé par : marino | 14 nov 2017 08:47:25

Mais si l'état ne peut rien faire, ce n'est pas très compliqué, on fait l'inventaire de tout ce qui a été volé à la Révolution et en 1905, je pense qu'avec les loyers et autres revenus de tout ce qui a été volé, car il s'agit bien d'un vol, l'église aura de quoi assumer l'entretien des cathédrales et autres églises.Mais tout le monde ne s'appelle pas Poutine

Rédigé par : gaudete | 14 nov 2017 08:56:11

Une seule chose explique les expedients auxquels recourt Macron I°: la dette insoutenable à laquelle il a concouru lorsqu'il etait ministre; chose etrange, c'est le seul sujet que les candidats ont soigneusement evité pendant la campagne presidentielle.
Il etait pourtant facile à MLP lors du fameux debat de renvoyer son rival dans les cordes en lui repondant à chaque fois: que comptez vous faire de la dette ? l'augmenter ou la rembourser ?

Rédigé par : Papon | 14 nov 2017 09:02:22

Mon pauvre Chabyang

Autoriser à faire payer l'entrée dans les cathédrales interdira de facto aux croyants de prier.

C'est ce que veulent les maquereaux.

Un peu moins bisounours et un peu plus agile d'esprit, c'est tout ce que je vous souhaite, cher ami...

Rédigé par : soirdete | 14 nov 2017 09:22:13

En vacances l'été dernier à Tolède en Espagne, j'ai dû payer pour visiter la cathédrale.
Cela ne m'a pas choqué, d'autant que j'y étais avec un guide privé. Ma visite de la cathédrale était donc principalement à but culturel et touristique. Et cet argent permet sans doute d'entretenir le patrimoine.
La plupart des personnes qui "visitent" nos cathédrales sont des touristes (étrangers pour Notre Dame de Paris) ; ils payent bien toutes leurs visites culturelles (musées,..) donc il n'y a pas de raison de ne pas payer la visite culturelle d'un monument religieux.
En revanche, si c'est pour assister au culte, évidemment qu'il ne faut pas payer !

Rédigé par : Patrick | 14 nov 2017 09:24:20

A Bruxelles en Belgique, les jeunes prêtres qui sont nommés à l'eglise Sainte-Catherine brassent une bière pour financer la rénovation. Je dis ça je dis rien. Des idées sympas et réalistes, il y en a.
http://www.lalibre.be/regions/brabant/une-biere-d-abbaye-bruxelloise-pour-soutenir-sainte-catherine-59cd548fcd70461d2653d434

Rédigé par : Christian | 14 nov 2017 09:37:20

En Espagne, sur le "Camino "qui mène à Saint Jacques de Compostelle, l'entrée dans la plupart des Cathédrales était payant en 1995 .
Chose que je ne me souviens pas avoir constaté lors de mon précédent pèlerinage ( pédibus cum jambis) en 1997.

Rédigé par : coquille | 14 nov 2017 09:38:28

La cathédrale de Gérone en Espagne est payante, les églises en Norvége pareil, il faut payer, les dépenses pour les entretenir sont très chère, les personnes payent pour aller voir la Joconde, donc on peut payer pour visiter une cathédrale.

Rédigé par : Caillaud | 14 nov 2017 09:41:09

OUPS !
J'ai commis un lapsus calami !
Il fallait lire : l'entrée dans la plupart des Cathédrales était payant en 2015 .
Méa Culpa !!

Rédigé par : coquille | 14 nov 2017 09:42:03

La CEF y est opposé, c'est très bien, mais que propose-t-elle ?
Compte-t-elle faire revenir les fidèles qu'elle a fait fuir durant ces 50 dernières années ?

Ca pourrait, accessoirement, faire rentrer un peu plus d'argent pour l'entretien. Et, moins, accessoirement, faire rentrer un peu plus d'âmes au paradis.

Rédigé par : HR | 14 nov 2017 10:00:15

Non, Stéphane Bern n'a pas dit de bêtises...et ce n'est pas lui qui manquera de respect envers nos monuments religieux (allez voir ce qu'il fait à Thiron-Gardais, il restaure une ancienne abbaye devenue collège royal sous Louis XVI, c'est formidable !)...

Effectivement, l'accès à un monument religieux doit être libre (avec les risques que cela comporte, le commentaire de Chabyang est révélateur), mais il doit être "réglementé" par les autorités compétentes : le curé, ou l'évêque (cathédrale oblige), et bien sûr la municipalité...

C'est sûr que voir (ou entendre) Aïcha Hidalgo prendre des mesures pour la cathédrale Notre Dame, il faut s'attendre à pas mal d'idioties !

Rédigé par : Irishman | 14 nov 2017 10:06:26

« Je suggérais de faire payer l’entrée de Notre Dame aux visiteurs touristiques "
Autrement dit, limiter l'accès à une page horaire de l'ordre de 13 h 30 - 16 h 30: payante; le reste du temps, accès aux catholiques pratiquants (comment va-t-on pouvoir les identifier? Une croix bleue sur le vêtement, rappelant la célèbre étoile jaune? Une photocopie (certifiée conforme) du certificat de baptême? Avec un service d'ordre pour interdire les photos et autres selfies, les commentaires à voix haute ...

Rédigé par : C.B. | 14 nov 2017 10:45:34

Stéphane Bern a une bonne idée.
Il ne s'agit pas de faire payer les fidèles qui vont prier. D'ailleurs, des temps leur seraient réservés où les touristes seraient interdits d'entrée, ce qui serait bénéfique pour le recueillement.
ça se fait dans d'autres pays et même à la basilique St Denis.

Rédigé par : Cyrano de Haddock | 14 nov 2017 10:53:32

Les visites de cathédrale sont bien souvent payantes à l'étranger (Milan, Florence, Cologne)

Rédigé par : Vérité | 14 nov 2017 10:55:40

Les églises pendant des siècles étaient ouvertes à tous...les catholiques, parce que tout le monde ou presque l'était. Cela ne justifie pas que les églises et les cathédrales ont à être ouvertes à tous les vents, ni à tous les "publics", car non, une église n'est pas un lieu neutre, mais un espace sacré, la place du profane, est derrière le prosne, ou dans le narthex si il y en a, pas au milieu des croyants.

Il n'est pas admissible pour un coeur catholique, d'être traité comme un intrus que l'on tolère au lieu même des saints mystères, et de fait, fréquenter ce qui n'est considéré en réalité que comme une usine à tourisme, et est donc le coeur d'une machinerie commerciale, est tout bonnement révoltant.

spoliée de ses biens, l'état présente à l'Eglise qu'il prend en charge les bâtiments qu'il revendique comme sien, moyennant une affectation et un entretien.

entretien qui reste en fait un levier pour faire pression sur des chrétiens qui doivent considérer que la force publique n'est pas neutre et a déjà employé hommes et armes pour construire son rôle d'arbitre, rôle plus qu'étrange où il est par le fait juge et parti !

il est impossible à ces masses compactes de comprendre ce qu'est le catholicisme, puisque dans le "storytelling" des écoles comme des voyagistes, tout est pour l'architecture, l'acoustique, les beaux arts, le prestige,jamais pour autre chose sinon par exception et avec de honteuses excuses.

En fait c'est le catholicisme mis à l'encan, avec l'approbation d'un bien falot épiscopat, qui ne brille certes pas souvent par son héroïsme, et c'est le moins que l'on puisse dire !

Alors monsieur Bern a-t-il raison ?
oui, du point de vue de l'entretien et du mercantile.
mais d'un point de vue catholique, absolument pas, il ne l'est pas lui-même, car non les églises n'appartiennent pas à ceux qui les transforment les temples du seul vrai Dieu en marchandise !

ce n'est pas l'auguste tourisme qui les a édifiés, mais la piété envers Dieu.
les pélerinages, les catholiques convaincus, ceux qui ne ménagaient pas leur art et leur sens spirituel du beau, sûr que la belle-ouvrage est une action de grâce et un culte manifeste au seul vrai Dieu !

ces "richesses" ne sont pas là pour édifier d'abord, les foules distraites, mais le peuple chrétien, et certainement pas pour édifier la fortune des marchands de produits dérivés et de circuits touristiques.

oui...mais de nos jours...le tourisme est essentiel à la vie économique, et pas de touriste, pas d'argent.


oui, certainement le tourisme est essentiel à l'économie, mais l'économie n'est pas une fin dernière, elle n'est même pas essentielle du tout ! l'essence de la vie est Dieu, chaque arc boutant, chaque voûte ne parle que de cela, car on n'édifie pas pour autre chose, ou pour quelqu'un d'autre, de chapelles au fond d'une forêt ou d'église sur la butte du mont martre, le mont des martyrs, compagnons du grand Saint Denis

s'il faut payer pour entrer dans une église qui est bien souvent déserte, puisque ces panthéons, ne tolèrent pas vraimment d'autre culte que celui des "toutous", sinon au fond, dans le coin, et pas tout le temps parfois; alors puisque qui paye commande, c'est ce même tourisme qui dictera sa loi, plus impérieusement encore, et sans le concours empressé de l'état.

Tant que les catholiques seront des chiffes molles, l'état n'aura pas à se soucier de respecter une religion qui s'ignore.

Assez de cette fausse modestie, de cette humilité interlope, qui veut que le catholique n'est pas son mot au dire, alors même que nous parlons du lieu de la Présence Réelle, de l'espace consacré avec l'huile, l'eau, l'encens et le feu !

aucune religion n'a été persécuté comme la catholique, aucune religion donc ne tolère que son lieu saint soit la propriété de gens qui viennent, du matin au soir spéculer et faire fructifier ce qui lui tient lieu de sacré, d'honorable et digne de tous égards.


que deviendra la visibilité de l'Eglise ?

mais de quoi parle-t-on ? être catholique ou extraterrestre est une incongruité et une sottise tout le jour. la visibilité de l'Eglise est nulle ou quasiment.

on évangélise pas avec des intentions, mais par des actes, il ne sert de rien de montrer des édifices vides de foi surnaturelle, on a juste l'air de quelqu'un qui meuble agréablement l'esprit des autres, à propos de la fantaisie des hommes, et de leur engouement facile et délicieusement grégaire, pour le creux.


Si Notre Dame de Paris est en mauvais état, c'est par la volonté de l'état. appelez cela ville de paris ou ce que vous voudrez, c'est au nom d'une "séparation" de l'église et de l'état que cela se produit.

si Notre Dame de Paris est peuplé de gens qui n'ont rien à y faire pour le salut de leur âme, c'est parce que tout un ramassis d'évêques et de "penseurs" enjambent sur la Providence, en imaginant que l'essentiel est qu'il se trouve parmi eux quelques privilégiés qui seront, sans leur concours d'enseignant de vérités qu'ils négligent, touché par la grâce comme Paul Claudel derrière son pilier.

de là à croire tenir en main la martingale de la "nouvelle évangélisation", plus d'un s'imagine la chose, et franchissent le pas.


il est urgent de prier pour tous ces riches, qui dilapident le trésor de l'Eglise en croyant puiser dans leurs propres mirifiques ressources.


lorsque je ne supporte plus Notre Dame, je vais à Saint Nicolas du Chardonnet, je n'ai pas le cadre grandiose de la cathédrale, mais j'y trouve la paix qui ne devrait pourtant pas la quitter.

c'est que là bas au moins le surnaturel et donc le sacré, ne sont pas seulement inscrits dans la pierre.


Rédigé par : Oh! | 14 nov 2017 10:59:17

Une large partie de la basilique cathédrale de Saint-Denis est déjà payante.

Rédigé par : Carthage | 14 nov 2017 11:20:21

Carthage,

oui, on confond trop souvent facilité, et simplicité. et ainsi, on contribue à une profanation générale.

Seulement si certains en viennent à croire que, bon an, mal an, cela permet de conserver un "patrimoine", qu'ils lèvent les yeux, car tout un monde qui ne connaît pas le vrai Dieu est aux portes.

pour lui, pas de guichet, et "le doux commerce" ne vaut pas mieux que la guerre.

il ne reste rien du Temple de Jérusalem, et il n'a fallu que cinquante ans pour dynamiter entièrement l'abbaye de Cluny, ce Lourdes puissance 60.

Victor Hugo disait ayant visité le mont Saint Michel, alors transformé en pénitencier, qu'il avait vue un crapaud dans un reliquaire, ce n'est pas avec tous les marets du premier cercle des compromis, que l'on sauvera quoique ce soit cette fois ci.


le peuple était encore très chrétien par rapport à nous au temps de cet étrange poète, ce n 'est plus le cas, car nos évêques ne sont même pas des ânes et l'on aime peu le vrai Dieu.

Si on l'aimait l'acédie ne serait pas aussi générale, et l'argent qui manque serait dans les mains de ceux qui auraient souci de leur âme comme de celle des autres; tous les autres, comme de leurs propres et intimes amis.


Rédigé par : Oh! | 14 nov 2017 12:07:14

L'abbatiale du mont Saint Michel est payante, sauf aux horaires des messe pour ceux qui y assiste.

Rédigé par : Frégate | 14 nov 2017 12:39:30

Puisqu.ils aiment tant taxer, ne pourraient-ils pas prévoir une taxe spéciale sur tous les "produits dérivés" vendus aux abords de ces lieux de culte?

Rédigé par : C.B. | 14 nov 2017 13:15:31

Curieusement, Bern ne fait pas sa bouche en cul de poule quand il aborde ces questions de sauvegarde du patrimoine religieux.

Rédigé par : Marcos | 14 nov 2017 13:36:14

Si Notre Dame de Paris est dans cet état c'est une VOLONTE MANIFESTE de la république et de l'état dirigé, jusqu'à présent, par la rue cadet.

Non content d'avoir VOLER nos églises et notre Cathédrale métropolitaine aux catholiques, les sbires politico-fm sont dans l'obligation de payer l'entretien. Et entre nous 100 Millions d'euros ce n'est pas grand chose, surtout lorsque l'ont peut emprunter à des taux négatif !!!

Si d'aventure " Fafan la tulipe fanée " n'avait pas dilapidé plus de 15% de cette somme en une nuit, en ordonnant de tirer plus de 20 missiles Air-Sol en Syrie, les travaux de restauration de Notre-Dame aurait déjà put commencer. Entre nous il aurait parfaitement été en possibilité de faire le choix militaire et stratégique, de laisser les Russes et les ricains faire le boulot (celui des missiles). Alors surtout que le faux catholique, celui qui veut nous Bern(er) ne vienne pas nous dire qu'il n'y a plus d'argent, et qu'il s'occupe de se quille regarde. Cette campagne vise uniquement à lui faire obtenir un siège ou un bureau au sein d'un quelconque ministère.

Et de surcroit ce n'est certainement pas le fait de faire payer 5 ou 10 malheureux euros aux touristes que se rempliront les caisses, car il faudra faire des travaux et d'autre part implanter du personnel civil et déchristianisé au sein même de la Cathédrale.
D'AUTANT PLUS que Notre-Dame de Paris EST DEJA PAYANTE !!!
LES TOURS : CÖTE RUE du CLOITRE, bern les omets !!! Preuve que ce personnage pathétique n'est pas souvent présent à NDP.

ET puisque nous en sommes aux confidences : Il se murmure dans les cafés alentours de Notre-Dame de Paris que dans une entrevue confidentielle " Fanfan la tulipe fanée ", peu avant que d'être chassé de l'hôtel de Mme la Pompadour pour mauvais résultats, aurait proposé à l'Eglise que l'état prenne en charge la moitié du coût des travaux, à condition que l'église finance l'autre moitié !!!

Non ce n'est pas un rêve. Le représentant officiel des voleurs, propose à la victime (l'église de France) de payer pour la restauration des biens volés !!
N'est-ce pas là le comble du cynisme .......

L'état DOIT financer la totalité des travaux, nous ne donnerons pas UN euro pour ces travaux-là !!

Je propose que l'argent allouée aux niveaux, national et régionaux pour la construction des mosquées soit ré-orienté vers le financement des travaux de restauration de la Cathédrale métropolitaine de Paris.
Que les baux des terrains loués pour l'implantation de ces ministère islamiste (mosquées) soit frappé d'un impôt spécial = à la moyenne supérieur du prix de location du mètre carré des villes dans lesquelles elles sont implantées, que ces sommes collectées soient affectées à la restauration de la Cathédrale.
Louer un terrain moins de 5 euros l'an, à Poitiers par exemple n'est-il pas admissible. Il faudra également faire payer l'entrée de toutes les mosquées de France, avec du personnel d'état.

Il est urgent d'inversée la dhimmitude !!

#Frégate : Nous n'avons jamais visité l'abbatiale du Mont-St Michel, simplement et justement parce qu'elle est payante. Il est intolérable de payer pour entrer prier dans une Eglise !!! A plus forte raison à Notre-Dame de Paris.
Prier dans une Eglise ne se limite pas à l'horaire des Messes, ne vous en déplaise !!!

Rédigé par : J.EFF | 14 nov 2017 14:18:49

En fait il est URGENT et INDISPENSABLE d'INTERDIRE Notre-Dame de Paris aux hordes de touristes et autres profanateurs, qui déambulent dans les allées et la nef et le coeur appareil photos à la main, et qui profane ces lieux saints.
Les femelles à moitiés dénudées dès lors qu'il fait plus de 25 degrés !!!
Photos qui de toutes façon seront de très mauvaise qualité compte tenu de la luminosité faible.

Rédigé par : GJV | 14 nov 2017 14:23:02

@ Oh!

Ma remarque à propos de la basilique cathédrale de Saint-Denis n'était qu'un constat (et non une approbation mais vous l'avez sans doute compris).

A partir du moment où l'Etat a spolié l'Eglise et s'est fait le propriétaire des biens de cette dernière (c'est-à-dire qu'il a volé ces édifices religieux), qu'il prenne en charge les frais d'entretien de ces lieux de culte selon les termes de la loi du 9 décembre 1905 mise en place par ses soins.

Rédigé par : Carthage | 14 nov 2017 14:48:38

Frégate,

c'est assez cohérent, c'est comme les beaux en provence et éco-musée et villages de synthèse, il faut entretenir le carton pâte.

seulement dans le passé le mont c'était Lourdes, saint jacques de compostelle. pas un luna-park pour spectateur d'arte, charismatiques ou fan de new age.

le problème c'est que nous avons les meubles et les immeubles d'un temps très chrétien à une époque d'athéisme pratique, et de mous du genoux.

le décor est là, encore pour un moment peu-être, mais pour le reste on s'imagine que l'argent n'est pas un moyen, mais LA solution.

cautère sur jambe de bois pourtant, car Dieu n'aime ni l'hypocrite, ni son hypocrisie.

Rédigé par : Oh! | 14 nov 2017 15:02:07

Sentiment personnel :
1. Entrée payante, sauf aux horaires de messes (consacrés à la liturgie et non au tourisme).
2. Gratuité pour les résidents locaux.
3. Billet d'entrée valable 72 heures, pour que les bons touristes, au sens religieux et artistique, puissent mieux admirer ces chefs d'oeuvre.
En effet quand je visite une église ou tout autre sanctuaire, je trouve indécent de voir des visiteurs, sans aucun respect des lieux, se photographier, ou se faire photographier, l'intérieur d'un monument qui devrait inspirer le respect. On est pas devant la Tour Eiffel, ou le sinistre Arc de Triomphe, bon sang...
Etant récemment en pèlerinage à Fàtima, j'ai été effaré de voir des gens se "tirer le portrait" devant les tombes des petits pastoureaux". Sans plus de commentaire.

Rédigé par : free | 14 nov 2017 15:40:31

Je voulais dire : "se faire photographier à l'intérieur d'un monument".

Rédigé par : free | 14 nov 2017 15:43:12

à Gerone l'entrée de la cathédrale est payante, elle est vide!!! ni touriste ni catholique?

à Paris les principaux monuments visités sont ceux qui sont gratuits pour les jeunes, faire payer l'entrée des Eglises c'est priver des générations d'une culture religieuse!

les cathédrales sont le témoignage de notre culture chrétienne, on y voit peu de musulmans!!!

Rédigé par : ohlala | 14 nov 2017 16:39:04

@Free. Assez d'accord avec l'esprit de vos propositions.
Et surtout, pas de touristes , ni photos , ni tablettes, ni de déambulations pendant la messe!

Rédigé par : Lionel Bardinet | 14 nov 2017 16:44:28

"« Je suggérais de faire payer l’entrée de Notre Dame aux visiteurs touristiques - qui empêchent du reste les croyants de se recueillir - en dehors des heures où s’y rendent les fidèles. "
Sauf que les fidèles se rendent à toute heure dans leur église pour aller prier devant le tabernacle. Le Christ ferait-il payer pour être adoré ?

Rédigé par : isabelle | 14 nov 2017 17:40:17

Mon lien ci-dessus:

http://eglise.catholique.fr/actualites/448731-laisser-gratuit-lacces-aux-cathedrales/

Avec les catholiques, ce sont les français et tous les visiteurs qui peuvent être sollicités pour participer librement, par leur générosité, à la sauvegarde de ce patrimoine tant historique, artistique que spirituel.
Déjà, des organismes existent pour la sauvegarde de ce patrimoine.

Rédigé par : marino | 14 nov 2017 19:08:22

Mouais... Saviez vous que le ministère de la culture ne consacre que 3% (oui, trois pour cent) de son budget pour l'entretient des monuments historiques? Il n'y a peut être pas besoin de chercher bien loin les sous nécessaires. Evidemment, il faudra peut être choisir entre les monuments historiques et la subvention de "l'art" contemporain... Dilemme...

Rédigé par : François | 14 nov 2017 19:51:54

Excellente mise au point de la Conférence des Evêques.
Je comprends l'argumentation de S Bern, mais c'est oublier que la prière ne se limite pas à la messe ou autres offices. On doit aussi pouvoir prier individuellement et gratuitement. Ensuite comment trier touristes et croyants ? Personnellement quand je visite une cathédrale par exemple, à la fois j'admire l'architecture ou les vitraux, et je prends un moment de prière, je suis donc à la fois touriste et croyant. On va demander les certificats de baptême ?
Au Mt St Michel, on peut entrer gratuitement pour la messe, le reste du temps il faut payer (l'abbaye a un statut particulier, et appartient aux Monuments historiques), ce qui n'est quand même pas satisfaisant. Le reste du temps les pèlerins se replient sur l'église paroissiale. Une église est un lieu de culte à temps plein, pas en intermittence le temps de la messe. Notre-Dame ne doit pas devenir un musée ou un Disneyland bis.
Il est de bon ton de critiquer l'Etat qui a spolié les églises, mais qui pense sérieusement que les dons des fidèles suffiraient à entretenir les édifices s'ils appartenaient à l'Eglise ? Les diocèses ont déjà bien du mal à entretenir les quelques églises construites après 1905 et qui leurs appartiennent.

Rédigé par : professeur Tournesol | 14 nov 2017 20:15:35

Penser que faire payer en dehos des offices est une bonne idée... quelle bêtise!Comme si les catholiques entraient dans les églises uniquement pour les offices... Dans les idées idiotes, pourquoi pas un ausweis pour les églises ou une croix jaune sur la veste des pratiquants. Il faut bien détester les catho pour proposer cela et les mépriser pour l'accepter. Stéphane Bern nous montre ce qu'il est. Aimer l'histoire ne fait pas un catholique, un patriote,... quelqu'un de bien, quoi!
Réveillez-vous!

Rédigé par : cefi | 14 nov 2017 20:41:34

Dans les musées (entrées payantes), les gens se tiennent correctement. Mais dans les églises ET surtout les Cathédrales.
Ils viennent voir des pierres historiques et n'ont que faire de notre religion. Les Cathédrales appartenant à l'état ***, ils considèrent qu'elles appartiennent à tout le monde pour y faire n'importe quoi.

J'ai été Sacristain, pendant 14 ans, en la Cathédrale d'Aix en Provence. J'ai très mal supporté le tourisme. C'est à qui braillait le plus fort. Surtout les guides des officines de tourisme (Aix en particulier) etc. . . .

OUI ! il faut faire payer, même pendant les Offices.

Rédigé par : P2MD | 14 nov 2017 22:36:21

L'idée pourrait se discuter, ce système existe ailleurs. Mais il ne faut pas perdre de vue la malhonnêteté et l'anti-christianisme de nos dirigeants politiques et culturels.
On peut être certain que l'argent ainsi récolté ne sera pas affecté (sauf peut-être dans un 1er temps, ils savent manoeuvrer...) aux édifices chrétiens. Ce sera soit pour combler la dette abyssale du pays, soit pire encore une affectation aux "édifices religieux" qui verra les sommes attirées par nos églises redistribuées pour les mosquées... Il faut donc s'y opposer. N'oublions pas que l'Etat a déjà l'obligation d'entretenir ces églises et qu'il ne le fait pas.

Rédigé par : Crems | 15 nov 2017 11:36:29

Je suis scandalisé par le tombereau de bêtise que je lis parmi ces commentaires.

Tous ces pseudo chrétiens nantis, catholiques une heure par semaine à la messe et peut être même pas, la cuillère d'argent à la bouche, propres sur eux, comptables et moralisateurs sont aussi minables que leur maître Mammon.

Je conchie ce genre de catholiques.

Si un seul touriste en pénétrant dans la cathédrale gratuitement peut se retrouver converti, ça vaut toutes les billetteries du monde.

Nous méritons bien notre sort avec des raisonnements pareils.

Rédigé par : rosetta | 15 nov 2017 20:25:14

N'est ce pas contraire aux enseignements de Notre Seigneur "ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce" ? Les guichets a l'entree de la maisin de Dieu cela me parait etre en desaccord avec ce que Jesus nous dit..cela m'a toujours choque dans les autres pays de voir cela.

Il faut encourager les dons, de maniere plus visible, sans en avoir honte. Aujourd'hui il faut chercher pour trouver les trons pour les dons, ils sont limites caches. Quand je vais dans des musees britanniques (gratuits), les trons pour les dons sont en plein milieu de l'entree et de la sortie. Bien visible avec des petits feuillets explicatifs (ce que coute l'entretien, comment est utilise les dons, etc) et un panneau qui attire l'oeil "Nous avons besoin de vous" (ou autre slogan qui interpelle). Je pense que beaucoup de touristes donneraient quelques choses...peut etre que 2/3 euro (alors que l'entree payante pourrait etre a 9 euro) et certains jeunes ou de personnes d'autres cultures ne le feront peut etre pas mais je pense que la plupart des occidentaux donneraient une petite piece et vu le nombre de touriste a Notre Dame, cela ferait deja un sacre pactole.

Et la ville de Paris pourrait aussi aider mais avec Hidalgo, il ne faut pas rever.

Rédigé par : Celine | 15 nov 2017 21:45:28

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige