C’est arrivé un 27 novembre…
A quand la création d’une structure de réflexion, une sorte de Terra Nova de la droite ?

Virginie Calmels : "J’aurais pu citer Ronald Reagan". Chiche ?

Interrogé dans Libération, Virginie Calmels déclare :

"Vous prônez un «libéralisme populaire», ça veut dire quoi ?

Margaret Thatcher a nourri son libéralisme dans l’épicerie de son père. On confond souvent libéralisme et capitalisme. Le libéralisme populaire, c’est la volonté de tirer tout le monde vers le haut au lieu de niveler par le bas.

Vous vous comparez à Thatcher ?

Pas du tout. C’est simplement que je n’ai pas de figure française en tête. J’aurais pu citer Ronald Reagan. Et j’aime rappeler que Thatcher vient de l’épicerie de son père. Ce sont les valeurs de la droite, de méritocratie, de travail, d’effort, même si Thatcher n’est pas transposable en France.

Revenons à votre libéralisme sociétal…

La droite aurait dû faire l’union civile. La gauche a fait le mariage pour tous, on passe à autre chose car c’est fait. La question se pose sur la filiation. Je ne suis pas favorable à la PMA [procréation médicalement assistée, ndlr] étendue aux femmes homosexuelles et à la GPA [gestation pour autrui] qui, pour moi, relèvent d’un autre domaine, la bioéthique. Je suis favorable en revanche à faciliter l’adoption pour tous. Car il s’agit d’un geste avant tout d’amour qui doit être possible pour chacun, indifféremment de sa sexualité, qu’on soit homo, hétéro ou une famille monoparentale.

Vous n’avez pas peur de fâcher «la Manif pour tous» ?

Je ne suis pas là pour faire plaisir à la Manif pour tous, mais pour défendre ce en quoi je crois."

Si elle veut citer Ronald Reagan, nous avons quelques citations en stock :

Thumbnail-14

Commentaires

Stephe

"on passe à autre chose" le (pseudo) mariage pour tous c'est déjà fait.
Hé bien, parions que beaucoup à la suite de ces abandons successifs de la fausse droite sont passés à autre chose que le parti de cette dame et nous laissons Virginie Calmels jouer les supplétifs du PS et autres LREM.

ohlala

"Je ne suis pas favorable à la PMA", l'art de brouiller le débat, est-elle contre?
"un geste avant tout d’amour", non l'adoption ne l'est plus, pour beaucoup c'est un geste idéologique; l'intérêt de l'enfantent ne les intéressent pas!

en favorisant le divorce on défigure le sens du mariage, le mariage doit redevenir à son but premier, la protection de l'épouse et des enfants
les premiers a souffrir d'n faux mariage ce sont les enfants!!!

Irishman

Pour nous, même l'adoption "pour tous" pose problème, car nous pensons à bon droit qu'un enfant élevé par un couple homo même débordant d'amour ne pourra pas se construire psychologiquement correctement !

C'est toujours la même chose qu'on entends : "mais puisqu'ils s'aiment !" "mais puisqu'ils seront heureux d'avoir un enfant qu'ils aimeront !"

Ni à la mairie, ni à l'église, on ne nous a demandé, à ma femme et moi, si on s'aimait... On nous a demandé :"voulez vous prendre pour époux(se)..."

C'est ahurissant cette manie de croire -et de faire croire - qu'avec des sentiments, tout va bien marcher dans la vie ! C'est pour moi une réaction infantile et irresponsable...

clovis

Cette femme, Virginie Calmels, n'est pas de droite du tout: voir son CV en trois lignes en cliquant sur le mot Libération au début de l'article. Donc aucun intérêt pour ce qu'elle dit ou ne dit pas.

En revanche, merci pour la citation de Ronald Reagan très percutante pcq très simple et très vraie. J'en redemande puisque vous en avez un stock!

jim

On passe à autre chose. Nous aussi. Operation "autre chose". Il est temps qu'ils se posent quelques questions sur la responsabilité de leur engagements et de leur idées. Il faut bien comprendre: on a Viginie Calmels pour ceux qui veulent la PMA. MR Wauquiez pour les autres. Et on fait un parti qui plait à tout le monde. On peut y faire son marché. C'est la droite "Market".... Un peu comme pour le FN avec Philippot à la gauche du FN et Marion à la droite et au milieu Marine .... Nous avons besoin de gens de convictions et pas les convictions des gens.

C.B.

Je suis plutôt béotienne en politique, mais son "je n’ai pas de figure française en tête" à son évocation de Thatcher et Reagan m'a aussitôt fait penser à Antoine Pinay. Ça ne remonte pourtant pas à la nuit des temps...

vivienne

On ne fait pas d'une rossinante un cheval de course. Cette pauvre Calmels est une rossinante.

Imbécile.

Quand on voit son parcours, la nausée monte à la gorge.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.