« Le jour anniversaire de la loi de 1905 portant séparation de l'Église et de l'État, 3 présidents à l'église | Accueil | Le cardinal Sarah sera à Chartres en 2018 »

10 décembre 2017

C’est arrivé un 10 décembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Rappelons-nous:

Le pape Zacharie poursuit les excellentes relations, initiées par son prédécesseur, avec les Francs, gouvernés par les fils de Charles Martel. Il soutient Pépin le Bref, pour devenir Roi des Francs.

L'alliance qui se forme entre l'empereur Maximilien Ier et le Roi de France Louis XII, bientôt ouverte au pape, aux rois d'Angleterre, d'Aragon et de Hongrie a pour but de constituer une ligue pour mettre un frein à l'influence vénitienne en Italie septentrionale et à récupérer un grand nombre de zones géographiques sous contrôle direct de la Sérénissime. La guerre de la Ligue de Cambrai va dure huit ans.

Né en Poitou, Jacques-René de Brisay, marquis de Denonville est nommé en 1685 gouverneur de la Nouvelle-France. Comme son prédécesseur, Lefebvre de La Barre, lui est donné la mission de soumettre définitivement les Iroquois, les alliés des Anglais. Il commence par organiser une expédition à la baie James où il s'empare des forts anglais. En 1687, il lance une nouvelle attaque contre la nation iroquoise des Tsonnontouans dans la vallée de la rivière Genesee.

En mai 1689, la France et l'Angleterre engagent les hostilités, ce les Iroquois à reprennent le sentier de la guerre. En août, 1 500 guerriers des Cinq-Nations anéantissent le village de Lachine et massacrent sa population (voir la chronique du 5 aout). Denonville rentre en France et au mois de novembre suivant est promu au grade de maréchal des camps et armées du Roi, malgré cet échec.

Les forces britanniques et autrichiennes sont écrasées, le trône de Philippe V est sauvé.

La flotte anglaise qui transporte des Acadiens déportés en exil est aux prises avec le mauvais temps sur l'Atlantique. Deux des navires sombrent, faisant plus de 700 victimes. Voir les chroniques des 28 juillet, 11 août, 5 et 10 septembre.

Cette institution devient l'institution officielle de la communauté juive ; elle marque la reconnaissance du caractère français des juifs de l'Empire. En deux ans, il obtient la construction d'une synagogue pour département comptant plus de 2 000 fidèles.

Pour lutter contre la contrebande anglaise Napoléon annexe les régions côtières allemandes jusqu'à Lubeck.

Le 10 décembre 1848, Louis-Napoléon Bonaparte, qui a 40 ans, est élu président de la République au suffrage universel, après une violente mais courte campagne électorale. Le neveu de Napoléon 1er est porté par le prestige de son nom et, déjà, le discrédit de l'Assemblée de la IIe République.

Le 20 décembre, l'élu s'installe au palais de l'Élysée, ancien hôtel particulier de la marquise de Pompadour, désormais résidence officielle de la présidence de la république. Il nomme le monarchiste modéré Odilon Barrot à la présidence du Conseil.

Le 10 décembre 1901, le roi de Suède et le Parlement de Norvège décernent les cinq premiers prix de la fondation Nobel. Au roi revient l'attribution des Prix Nobel de physique, de chimie, de médecine et de littérature ; au Parlement l'attribution du Prix Nobel de la paix. Ces cinq Prix annuels résultent de la volonté posthume d'Alfred Nobel (1833-1896)... Le Prix Nobel de littérature est attribué au Français Sully Prudhomme.

Le couple Curie, Pierre et Marie, associé à Becquerel, découvreur de la radioactivité, reçoivent le Prix Nobel de physique pour leurs études sur les rayonnements émis spontanément par les sels d'uranium et pour la découverte des minéraux actifs.

En 1911, Marie Curie reçoit un deuxième prix Nobel, de chimie cette fois, pour avoir isolé du radium métallique et déterminé sa masse atomique. Elle est la première personne à obtenir deux fois cette récompense et reste encore la seule femme à cumuler deux prix Nobel scientifiques.

Sabatier et Grignard reçoivent la moitié du prix Nobel de chimie pour leurs travaux de recherche sur l'hydrogénation catalytique et l'organo magnésiens. Le prix Nobel de médecine est attribué au le professeur Alexis Carrel.

Elle avait été volée en 21 août 1911, au Louvre, par un vitrier italien, Vincenzo Peruggia. Pendant deux ans, la Joconde reste cachée dans un appartement décrépit de la rue de l'Hôpital Saint-Louis du Xe arrondissement

A Moscou est signé par le gouvernement provisoire de la république française et l'Union soviétique, un traité d'alliance et d'assistance mutuelle. Sont présents le général De Gaulle Staline, Georges Bidault et Molotov. Ce traité officialise l'alliance qui a pour but de se prémunir de la menace allemande et d'empêcher toute tentative d'agression du futur vaincu. La collaboration franco-soviétique existait déjà depuis la présence de l'escadron de chasse Normandie-Niemen sur le front de l'est.

La Vierge apparaît une seconde fois (voir la chronique du 8 décembre). Ce mercredi il y a près de cent cinquante personnes dans l'église. Vers 13 heures, les fillettes se lèvent toutes les quatre ensembles: «La voilà!»

A une question des fillettes elle répond :

– Je ne suis pas venue ici pour faire des miracles, mais pour vous dire de prier pour la France qui, ces jours-ci, est en grand danger. Mais demain vous y verrez clair et ne porterez plus de lunettes.»

L'enfant, atteinte d'une myopie légère compliquée de strabisme et d'astigmatisme, souffrait de conjonctivite depuis deux ans.

La Dame, prenant un air grave, continue:

«Je vais vous confier un secret que vous ne direz à personne.

– Nous vous le promettons! » Répondent les enfants en chœur.

La confidence est brève. C'est la même pour tous. Ce secret, les voyantes l'ont gardé strictement. Cependant, après les événements de mai 1968 en France, elles se concertent et tombent d'accord, au vu de la nouvelle situation critique où se trouve plongé le pays, de le communiquer à l'archevêque de Tours. Ce qui est fait le 1er juin 1968. (…)

La veille, à la stupéfaction générale, le Comité national de grève de Paris a donné l'ordre de reprendre le travail. Le revirement est aussi brusque qu'imprévu.

Voir les chroniques du 8, 11, 12, 13 et 14 décembre.

Les 58 membres de l'Organisation des Nations Unies siègent pour la dernière fois à Paris, au palais de Chaillot, avant de gagner New York et les rives de l'Hudson. Ils adoptent pour l'occasion la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Le texte reprend dans les grandes lignes les principes universels de la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1789.

La république « normale » d'Hollandie ne pourrait même pas la signer aujourd'hui car l'article sur le mariage, affirme :

«À partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution».

Le prix Nobel de la paix est décerné à Mère Thérésa pour son action en faveur des déshérités en Inde. D'origine albanaise, Agnes Gonxha Bojaxhiu a consacré sa vie aux pauvres. Son ordre est entièrement voué aux victimes de la misère et de la maladie.

C'est en 2015, une des rares personnalités politique française avec Philippe de Villiers et Jean Frédéric Poisson à se dire ouvertement contre le crime légal de l'avortement, y compris dans son parti.

Posté le 10 décembre 2017 à 05h18 par Lois Spalwer | Catégorie(s): Histoire du christianisme

Commentaires

"Le 10 décembre 1806 : le Grand Sanhédrin est créé en France.
Cette institution devient l'institution officielle de la communauté juive ; elle marque la reconnaissance du caractère français des juifs de l'Empire. En deux ans, il obtient la construction d'une synagogue pour département comptant plus de 2 000 fidèles. "
a) Il serait sans doute opportun qu'on pose aux communautés religieuses plus récemment implantées en France les douze questions qui furent alors posées aux juifs, en particulier les quatrième, cinquième et sixième.
b) la construction des synagogues au XIXème siècle s'est-elle faite sur fonds publics ou privés? Ces lieux de culte sont-ils devenus, comme les lieux de culte catholique, propriété de l'état (à des niveaux divers)? En 1905, y a-t-il eu pour ces lieu de culte des "inventaires" comme pour les bâtiments catholiques?

Rédigé par : C.B. | 10 déc 2017 11:44:50

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige