« Une exposition de crèches à l’Office de tourisme de La Ferté-Macé fait trembler les laïcards | Accueil | Rémy Prud'homme : Le Mythe des énergies renouvelables »

06 décembre 2017

Des collégiens de 5e apprennent une chanson en arabe

ELe collège François Rabelais à l’Escarène (06) est au centre d’une polémique : une enseignante a fait apprendre à ses élèves d’une classe de 5e un chant en arabe, « Lamma bada yatathanna ».

Des parents d’élèves ont attiré l’attention de l’association de parents d’élèves (la FCPE) en notifiant que le répertoire de musiques européennes était suffisamment vaste et large pour qu’on ait à puiser dans un répertoire étranger à notre culture.

La FCPE a prévenu la Principale du collège Mme Salima Boussehaba de la cabale qui s’installait, laquelle a répondu en s’appuyant sur les textes officiels de l’Éducation Nationale pour défendre le choix de sa prof de musique. La Fédération des Conseils de Parents d’Élèves s’est alors fendue d’un communiqué distribué aux parents dans lequel elle déplore la tournure qu’ont pris les événements, tout en défendant le choix du collège.

Cette histoire n’est pas sans rappeler ce qui s’était passé en Corse en 2016 où des parents avaient refusé que leurs enfants chantent en arabe la chanson « Imagine » de John Lennon.

Posté le 6 décembre 2017 à 16h47 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

moi, j'aime pas l'arabe...

Rédigé par : david | 6 déc 2017 17:00:43

@david

ben moi j'aime pas leur pays, leurs coutumes, leur politique agressive à notre égard, leur mentalité, et je boycotte tous les voyages qui peuvent être organisés dans cette contrée qui organise le terrorisme dans le monde entier

Rédigé par : jejomau | 6 déc 2017 17:03:05

Si c'est le Notre Père ou le Je vous salue marie, ou le Ya mariam, pourquoi pas !

Rédigé par : Philippe Edmond | 6 déc 2017 17:08:15

La colonne intitulée "français" du document joint vaut le détour: pas un mot compréhensible, même si ces mots sont écrits en lettres latines.
Quant à la petite partie "sens" (en bas à droite du document), elle laisse dubitatif sur la maîtrise du français, puisque pour la première case on lit "sa beauté nous a tués" alors que dans la deuxième case on lit "elle nous a regardé": et l'accord du participe passé? on se brosse?
Personnellement, je trouve le texte très médiocre.
Peut-on espérer que les élèves auront aussi appris à chanter ""Mignonne, allons voir si la rose ..." (https://www.youtube.com/watch?v=OALJkM8v2-Y chanté par un anglais), paroles de Pierre de Ronsard.

Rédigé par : C.B. | 6 déc 2017 17:13:12

On est tellement envahi par l'anglais, que de temps en temps une chanson en arabe ou en chinois ne peut pas faire de mal.

On en a assez de cette prérogative anglo-saxonne. Il faut privilégier un monde multipolaire et non pas unipolaire.

D'autre part, si tout le monde apprend l'anglais, cela ne vous donne pas une spécificité vous permettant de vous démarquer des autres lors de la recherche d'un emploi.

Bravo donc à ce professeur.

Rédigé par : Eloïse | 6 déc 2017 17:58:14

Vous n’êtes pas très ouverts d'esprit c'est par des contines que l'on enseigne les petits enfants ...

Rédigé par : marcantoine | 6 déc 2017 17:59:09

Ouf !, l'honneur est sauf, je craignais que ce fut "Lili Marleen" en "chleuh", pardon je voulais dire en "boche" !

Rédigé par : Exupéry | 6 déc 2017 18:06:16

il y a d'autres écoles, si les parents d'élèves les enlèvent en masse je pense qu'il va y en avoir une qui va se faire remonter les bretelles et la prof ira chanter en arabe à sidi ben ouzou. A moins que les parents n'en aient pas ce qui est peut-être plus plausible

Rédigé par : gaudete | 6 déc 2017 18:22:10

Pourquoi pas une chanson en arabe si ce n'est pas un chant contre la France, ou un chant musulman ? Il ne faut pas non plus être complètement fermé ! On peut apprendre des chants dans toutes les langues, non ?

Rédigé par : marguerite | 6 déc 2017 18:47:18

Comment s'appelle donc la directrice du collège ?

Rédigé par : prieur | 6 déc 2017 20:11:46

La principale du collège s'appelle Mme Salima Boussehaba d'après le texte.
Ceci expliquerait peut-être cela ...

Rédigé par : JR | 6 déc 2017 20:17:34

Il faut arrêter ces délires : je ne voudrais pas que mon enfant apprenne l'arabe à l'école.
Et pour ce qui me concerne, c'est non négociable... aucun argument ne peut me faire changer d'avis.
Peu importe ce que l'on peut en déduire et en penser. Je sais ce que j'ai vu et vécu pendant plus de 10 ans dans ce quartier sensible... et de fait, je n'ai aucun état d'âme là-dessus.
Je ne me soumettrais jamais à cette non-civilisation.

Rédigé par : Patricia | 6 déc 2017 20:40:45

la Principale du collège Mme Salima Boussehaba, nommée sous NAJAT BELCACEM ?

Rédigé par : a.picadestats | 6 déc 2017 20:43:05

Merci CB pour le lien...
Je préfère cette réalité car elle s'enracine dans notre inconscient collectif, comme disent certains... je dirais, dans notre Histoire commune et notre manière d'être au monde.
Et c'est notre droit de vouloir la cultiver.
Il faudrait "s'obliger" chaque jour à tourner notre attention sur une des "jolies choses" de nos traditions afin de les entretenir vivantes en nous.
C'est aussi une belle manière de résister à cette barbarie montante que l'on veut nous imposer... sous prétexte de tolérance et de "vivre-ensemble."
Nous avons besoin de beauté pour vivre car la beauté est l'anti-chambre du divin.

Rédigé par : Patricia | 6 déc 2017 20:50:21

Marguerite, vous êtes bien naïve car toute langue distille une façon de penser particulière et cette prof avance à petits pas et doucement on va glisser vers le coran , les hadits et la charia à travers de la musique ou des poèmes et Allah ne sera jamais très loin .

Rédigé par : Le Forez | 6 déc 2017 22:00:06

Au collège Kléber à Steasbourg; les élèves apprennent l'Internationale en cours de musique...
Et oui, il n'y a pas de limites à la soumission et à l'endoctrinement.

Rédigé par : cefi | 6 déc 2017 22:33:20

C'est le système du "cliquet", on avance d'un pas et clic on ne peut plus revenir en arrière, on avance un autre pas et clic...

Avec les "responsables" d'opérette que nous avons, et ce à tous les niveaux, les musulmans savent qu'ils peuvent avancer et imposer leurs revendications et leurs modes de vie !

Je trouve assez ahurissant qu'il y ait si peu de gens en France qui réalisent l'invasion culturelle et civilisationnel des musulmans, et si mes enfants doivent apprendre une chanson en arabe, je vais faire du foin ! mais par qui serai-je suivi ? par peu de monde je le crains...

Si on veut faire apprendre des chansons en arabe à nos enfants, qu'on leur apprenne alors des chansons des arabes chrétiens !

Rédigé par : Semper Fidelis | 6 déc 2017 22:43:53

L'arabe est une langue magnifique. C'est une langue internationale. Vouloir enseigner l'arabe comme langue internationale au même titre que le chinois (mandarin), l'anglais, le russe, l'espagnol et bien sûr le français, pourquoi pas. Mais les barbus ont mis la main sur l'enseignement de l'arabe coranique très différent de l'arabe langue internationale, et ils investissent l'éducation nationale avec ça.

Rédigé par : Yvon | 7 déc 2017 05:24:16

@ Yvon :

Bonjour Yvon, sans doute êtes-vous enseignant ? Pour ma part, l'arabe est d'abord l'étendard linguistique de ceux qui veulent imposer leurs moeurs et coutumes peu compatibles avec les nôtres (ils ont par contre un bien meilleur esprit de famille que nous),

ensuite c'est une langue que je trouve peu agréable à l'oreille, avec des sons gutturaux et rauques qui sonnent comme des éructations et des expectorations,

enfin l'arabe ne peut prétendre à être langue internationale contrairement au grec dans l'antiquité, au latin au Moyen-âge, au français puis l'anglais, l'arabe représentant la langue d'une civilisation qui n'a jamais "pesé" positivement dans l'Histoire, mais plutôt négativement...

Rédigé par : Irishman | 7 déc 2017 10:44:25

Dans l'école de mes enfants en banlieue, de nombreux élèves parlent deux langues car issus de parents en partie d'origine étrangère. Les seuls à n'en connaître qu'une, sont les Français dits de souche. S'ils ne s'ouvrent pas aux autres, ils seront vite dépassés par les nouveaux arrivants.

Dans de nombreux métiers, être capable de parler arabe, chinois, russe, vietnamien ou urdu devient "un plus" apprécié. Bien entendu, chaque professeur ne peut enseigner que ce qu'il connait. S'il a des connaissances en arabe, quelle chance pour ses élèves de pouvoir de temps en temps en profiter.

Rédigé par : Willy | 7 déc 2017 10:45:17

Tous les "arabes" ne sont pas musulmans. N'oubliez pas qu'il y a des chrétiens parmi eux.

Rédigé par : n | 7 déc 2017 13:02:28

@Willy eh bien vous en tenez une couche. Aux Français de s'adapter... D'ailleurs ils sont moins bons, moins bien que les autres, ils connaissent moins de choses!! Bravo pour l'inversion des choses.
Je vivais dans un pays magnifique à la culture généreuse et riche. Quand ce fut mon tour d'avoir des enfants, je voulus leur faire connaître ce beau pays et leur transmettre notre langue splendide et nos merveilleuses traditions de liberté, de joie populaire, de blagues.
Quelle déception! Plus rien n'était comme avant. Jeune maman, en banlieu parisienne, amenant ma fille à l'école maternelle, j'eus la surprise de l'entendre me demander si elle aurait la peau marron quand elle serait grande: eh oui, les seuls jeunes gens qu'elle voyait à la sortie du lycée en face de son école étaient des immigrés.

J'ai compris ce jour-là, mais aussi le jour où je me suis surprise à lui serrer la main un peu plus fort en croisant une femme voilée de la tête aux pieds (je suppose que vous voudriez que nous nous ouvrions aussi à cette splendide tradition d'emmurer les femmes vivantes puisque nous ne sommes pas assez "ouverts"???), que la France, celle qui m'était légitimement donnée en héritage, n'existait plus. Je n'avais d'autre choix, pour transmettre quand même cet héritage à mes enfants, que de déménager en province, que de changer d'école.

Un jour, plus tard, j'entendis un petit ami arabe de mon fils expliquer que pour les vacances il allait "chez lui, au Maroc". Comment ça chez lui??? Si c'est chez lui, pourquoi n'y habite-t-il pas??? Quel sentiment de profonde injustice j'ai éprouvé alors. Ce garçon avait deux pays, il pouvait "se servir" au choix, et chez moi en France on mettait sous le boisseau nos tradition, notre langue, notre amour du pays, pour qu'il s'y sente mieux. Mais mon garçon, à moi, n'avait qu'un pays, qu'une langue, et en l'en dépossédait.

Jusqu'à ce qu'un jour quelqu'un vienne me dire: "mais ouvrez-vous au monde, apprenez d'autres langues, apprenez la langue de ces "autres gens" à qui l'on donne déjà tellement, à qui l'on a déjà sacrifié nos coutumes, nos traditions, notre liberté de parler, de rire et de penser".

Apprenez monsieur que mes enfants en 4e parlent déjà plusieurs langues, français (il faut une vie entière pour parler correctement le français, langue complexe et belle entre toutes), latin, allemand, anglais, espagnol. Et c'est vous qui venez dire ici que des mères de tels enfants sont "fermés" aux autres langues et aux autres cultures??? Que les petits Français ne sont pas cultivés????


L'arabe est peut-être "une langue magnifique", mais si on cultive la curiosité saine de nos enfants, peut-être voudront-ils l'apprendre plus tard. Il n'a pas vocation à être enseigné à l'école. A l'école nous enseignons à nos enfants à être les héritiers de ceux qui les ont précédés et qui ont fondé leur civilisation: langues grecque et latine, langues des grands écrivains et penseurs européens. Et surtout à maîtriser les mystères de leur langue française.


En aucun cas l'école n'a vocation à "ouvrir l'esprit à d'autres cultures" juste parce que ça fait bien d'être "ouvert". Elle a vocation à faire des élèves des héritiers. Pas des gens "ouverts" ni des gens "capables de gagner leur vie en maîtrisant plusieurs langues car ça fait bien sur le CV". L'école forme des honnêtes gens.


Une fois que je suis sûr de mon identité, je peux m'ouvrir à celle de l'autre. Cela viendra en son temps, en son heure.

Rédigé par : ODE | 7 déc 2017 13:56:32

ODE
voila qui est bien parlé, et surtout argumenté
hélas, est-ce encore audible aujourd'hui?
hier, ( 1955??), j'avais appris un chant arabe (de l'Arabie), c'était exotique
aujourd'hui, un chant arabe (magreb?)est plus intentionnel et connoté
que dirions-nous d'un chant latin ou grec ancien? prosélitisme?

Rédigé par : incongru | 8 déc 2017 11:28:05

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige