« Coco : un Disney de propagande pour une vision païenne de la vie après la mort | Accueil | Soutenir, protéger, faciliter le travail des acteurs économiques sans se substituer à eux »

07 décembre 2017

Le manque d'intérêt porté par la France à son domaine maritime

Lu dans L'Action française 2000 :

Capture d’écran 2017-12-07 à 08.14.56

Posté le 7 décembre 2017 à 08h17 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France , Pays : International

Commentaires

En janvier 2017, il n'y a eu que trois députés pour défendre l'île de Tromellin.
Après un courrier papier à chacun pour les remercier...encore merci à eux.

Rédigé par : a.picadestats | 7 déc 2017 09:35:09

C'est du bon sens... Il faut mettre notre attention sur les Mers qui baignent nos côtes et les protéger.

Rédigé par : Patricia | 7 déc 2017 11:37:21

OUI, Bravo!

Rédigé par : clovis | 7 déc 2017 12:37:54

A part à leur réélection et à placer tous leurs copains de promotion, à quoi donc nos gouvernants s'intéressent-ils ? La grandeur de la France, la promotion de ses atouts économiques, culturels, civilisationnels, ils s'en balancent complètement...

Rédigé par : n | 7 déc 2017 12:56:43

Il me parait que le titre est accrocheur et injuste: certes, il faut des moyens pour être le gendarme de notre immense ZEE, mais on ne peut pas dire qu'il y a "un manque d'intérêt de la France" sur le maritime après la Loi Leroy et les dernières annonces du CIMER ainsi que la reconnaissance d'une flotte stratégique.
Pour la première fois, j'ai entendu au Havre (journées de l’économie maritime) un politique qui savait de quoi il parle avec des éléments concrets et une vraie passion: notre premier ministre est issu d'une terre maritime,ça se sent.
Il est difficile de refaire en peu de temps ce qui a été détricoté depuis 20 ans.Et la marine nationale a plutôt mieux tiré son épingle du jeu que les autres armées dans la méchante casse de ces dernières années.

Rédigé par : exilé | 7 déc 2017 16:07:32

Il me parait que le titre est accrocheur et injuste: certes, il faut des moyens pour être le gendarme de notre immense ZEE, mais on ne peut pas dire qu'il y a "un manque d'intérêt de la France" sur le maritime après la Loi Leroy et les dernières annonces du CIMER ainsi que la reconnaissance d'une flotte stratégique.
Pour la première fois, j'ai entendu au Havre (journées de l’économie maritime) un politique qui savait de quoi il parle avec des éléments concrets et une vraie passion: notre premier ministre est issu d'une terre maritime,ça se sent.
Il est difficile de refaire en peu de temps ce qui a été détricoté depuis 20 ans.Et la marine nationale a plutôt mieux tiré son épingle du jeu que les autres armées dans la méchante casse de ces dernières années.

Rédigé par : exilé | 7 déc 2017 16:07:33

L'avenir, c'est la mer: la mer, c'est l'avenir.

Rédigé par : Yvon | 7 déc 2017 16:08:39

Que voulez vous, un miracle ? Les gouvernements n'ont même pas été fichus de plaider en faveur de notre souveraineté sur ... les Minquiers, face au Mont Saint Michel !!!

Rédigé par : Esteban80 | 7 déc 2017 16:51:43

Et que penser de l'abandon par sarkonaparte de la ZEE de l'île Clippertown pour tenter d'obtenir du Mexique la libération de la criminelle Florence Cassez : " dans le cadre de son programme Extraplac, la France n'aurait pas voulu en 2009 faire valoir auprès de l'ONU ses droits de possession à Clipperton42 en relation avec une zone de 40 000 km2 de plateau continental, perdant ses droits de manière définitive."
Décidément, notre zélite ripouxblicaine n'a rien à faire de notre beau royaume. Alors, Vive Louis XX !

Rédigé par : Yannh | 8 déc 2017 11:25:01

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige