« «Prêtre en terre inconnue» : témoignage d'un curé des années 60 | Accueil | Mission accomplie pour la Russie : le territoire syrien est totalement libéré »

07 décembre 2017

Les médiateurs SNCF : «Madame, ces gens ne servent à rien du tout »

Lu sur La Gazette en Yvelines :

2048x1536-fit_illustration-mediateur-rer"[...] Ce jeudi-là, une adolescente habitant le quartier du Val Fourré se rend aux Mureaux pour aller au lycée. Mais, en descendant du bus pour prendre le train, elle se fait harceler par deux hommes bien plus âgés. Elle refuse sèchement leurs avances, mais l’un d’eux, âgé de 29 ans, lui assène alors une balayette, la faisant lourdement chuter au sol et brisant son téléphone portable qui lui échappe des mains.

L’agresseur sera rattrapé quelques heures plus tard sur la dalle commerciale du Val Fourré, et est aujourd’hui incarcéré à la prison de Bois-d’Arcy (déjà connu des services de police, il était sorti de prison récemment, Ndlr). Si les deux femmes qui ont contacté La Gazette louent le travail efficace des policiers, il n’en est pas de même de celui des médiateurs de la gare, présents en journée avec leurs manteaux bleus.

« Il lui a fait une balayette et son téléphone a volé !, se souvient Binta Dabo, qui s’en allait prendre le même train que l’adolescente. Pendant ce temps-là, des personnes de la médiation étaient là, qui rigolaient ! Ils disaient à la petite  »calcule pas, fais pas attention », ils se moquaient d’elle en fait. J’ai vu qu’ils disaient à la petite fille de partir, elle était en train de pleurer, elle était choquée, je l’ai prise avec moi. » Par ailleurs, elle s’inscrit en faux face au responsable SNCF venu les voir ensuite pour affirmer qu’il avait été demandé à la jeune victime si elle souhaitait de l’aide ou appeler la police.

La mère de l’adolescente, Assma, n’en revient toujours pas non plus. Elle ne s’est d’ailleurs pas privée d’enguirlander sévèrement les médiateurs après avoir entendu les récits de sa fille et de la bonne samaritaine qui l’a aidée. Quant à leur inaction, dont elle s’est étonnée auprès des policiers recueillant sa plainte envers l’agresseur, celle-ci serait connue : « Ils m’ont dit : «Madame, ces gens ne servent à rien du tout » ».

Ce n’est pas la première fois que les médiateurs de la ligne J s’attirent les foudres d’une victime d’agression. En mai dernier, Le Parisien rapportait ainsi le témoignage d’une jeune femme de 21 ans, qui les accusait d’avoir fermé les yeux sur son agression sexuelle, se contentant des excuses de l’agresseur, avant d’aller jusqu’à « s’interposer entre le suspect et les policiers ». [...]"

Posté le 7 décembre 2017 à 21h50 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

La sncf savair pourtant se montrer très efficace lorsqu'elle faisait tout pour empêcher les manifestations anti mariage pour tous.

Rédigé par : Moult | 7 déc 2017 22:26:56

Après les pannes informatiques à répétition de la gare Montparnasse, voilà maintenant les "médiateurs" inutiles... Mais Guillôôme est toujours président, nommé à ce poste par Sarko... et maintenu par Hollande ! Je vous laisse deviner la raison de cette "protection" trans-courant...

Rédigé par : Michel | 7 déc 2017 22:51:50

Nous savons tous quelle est "l'appartenance sociale" dominante de ces "médiateurs" qui ne sont embauchés par la SNCF (et la RATP) que pour faire (à nos frais) baisser artificiellement le chômage !

Rédigé par : Exupéry | 8 déc 2017 00:16:00

Reportage sur Paris-Banlieue ou petite chronique en terre étrangère.

Rédigé par : jehan | 8 déc 2017 08:08:40

Le bon sens commande de ne pas confier aux renards la garde du poulailler .

Rédigé par : René Clémenti | 8 déc 2017 08:21:47

on attend au minimum que la direction de la sncf licencie ces inutiles!
les associations si promptes à attaquer en justice se font bien discrètes pour un cas de non assistance à personne en danger!

Rédigé par : patphil | 8 déc 2017 09:23:20

Vous le savez, ce sont toujours "les mêmes" qui emmerdent les voyageurs, "cette appartenance sociale". Des personnes du même acabit, cela permet de mieux raisonner avec ces gens-là sauf que c'est de la poudre aux yeux.

Rédigé par : Je | 8 déc 2017 10:11:36

Comment et pourquoi ces médiateurs sont-ils recrutés , formés , contrôlés ? A lire ce genre d'information il y a de quoi s'inquiéter quant à la réalité d'une direction dans cette entreprise publique !

Rédigé par : Uhrweiller | 8 déc 2017 10:42:51

Comment et pourquoi ces médiateurs sont-ils recrutés , formés , contrôlés ? A lire ce genre d'information il y a de quoi s'inquiéter quant à la réalité d'une direction dans cette entreprise publique !

Rédigé par : Uhrweiller | 8 déc 2017 10:42:53

Je m'associe pleinement aux commentaires précédents ! Tous disent vrai, hélas... Ces "médiateurs" sont toujours du côté des trublions ! Si vous êtes trop blanc, trop bien habillé, si vous parlez un français trop châtié (un français normal en fait), ne comptez pas sur eux...

Rédigé par : Semper Fidelis | 8 déc 2017 15:22:10

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige