« Le message de Marc Fromager pour Noël 2017 | Accueil | 26 décembre : conférence à Paris sur Saint Jean »

23 décembre 2017

Lettre ouverte de LMPT au doyen et au président de l'université de Bordeaux

DRui_qvWkAARKsD.jpg-large

Posté le 23 décembre 2017 à 12h27 par Michel Janva | Catégorie(s): Bioéthique , Homosexualité : revendication du lobby gay

Commentaires

Je me doute qu'obtenir justice auprès des tribunaux n'est pas une mince affaire aujourd'hui, mais s'il est possible de le faire il ne faut pas se priver de conduire ses "médecins" devant les juges.
A propos, qu'en pense l'ordre des médecins? Un de ses membres peut impunément faire la promotion d'actes délictueux?

Rédigé par : Stephe | 23 déc 2017 17:34:24

Excellent mais y aura t il des suites ?

Bordeaux est une ville totalement vérolée.

Rédigé par : charroi | 23 déc 2017 18:34:38

pourquoi "vraisemblablement" communiquée aux médias ? "Cellesetceux" d'en face ne se gênent pas !

Rédigé par : dissident | 23 déc 2017 18:58:20

Tous ces débats réclamés à corps et à cris sont généralement la revendication des gens de gauche qui ne cherchent que deux choses :

- disposer d'une tribune pour déclamer leur idéologie,

- refuser, voire empêcher la liberté d'expression pour tous ceux qui ne sont pas d'accord avec eux...

La démocratie à sens unique !

Rédigé par : Semper Fidelis | 23 déc 2017 19:33:11

Et par conséquent, les gens ou les associations proches de nos idées doivent impérativement réclamer le droit de s'exprimer, avec le même temps de parole que nos adversaires.

Si cela est refusé, ou empêché lors du "débat", l'atteinte flagrante à la liberté d'expression doit être immédiatement dénoncée, et nos arguments devraient être affichés aussitôt partout, et diffusés sur Internet !

Vu que ce n'est pas la presse qui va se mouiller pour nous...

Rédigé par : Semper Fidelis | 23 déc 2017 19:38:12

J'espère que, pour un fois, LPMT le fera avec force, et utilisera utilement nos dons et cotisations pour attaquer en justice l'Université et les intervenants.
"Car vous ne m'épargnez guère, vous, vos bergers et vos chiens. On me l'z dit, il faut que je me venge".
Si nous ne portons pas l'estocade quand l'ennemi est à découvert, quel combat menons nous ??

"On ne lâchera rien" avons-nous scandé... en vain ?

Rédigé par : HAL | 23 déc 2017 19:42:07

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige