« Ce n'est pas à nous de dire qui est un bon musulman | Accueil | 8 décembre : Projection de La rébellion cachée à Lagardelle-sur-Lèze (31) »

07 décembre 2017

Stéphane Mercier : le professeur pro-vie viré de l’Université, sur TV Libertés

En mars 2017, Stéphane Mercier, docteur en philosophie et enseignant à l’université catholique de Louvain en Belgique, déclenche une incroyable tempête médiatique après avoir dispensé un cours de philosophie sur le droit ou non de choisir l’avortement. Hurlements des médias, lâcheté du monde universitaire, silence du clergé belge, Stéphane Mercier subit un lynchage tel qu’il est chassé de l’université “catholique” de Louvain. Récit de cette exécution professionnelle sur TV Libertés.

Posté le 7 décembre 2017 à 19h53 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Avortement , Liberté d'expression

Commentaires

Suivant, depuis longtemps, les publications de certains de ses ténors, j'affirme que la hantise de l'université "catholique" de Louvain est de paraître aussi peu catholique que l'université libre ("penseuse") de Bruxelles ! Et l'université (catholique) de Namur aspire fort à ressembler à celle de Louvain !
Un signe parmi tant d'autres...

Rédigé par : Exupéry | 8 déc 2017 00:22:44

les lycées catholiques de France autorisent le voile islamique dans les classes;
une collègue, nouvelle enseignante a été menacée de mise à la porte si elle ne "respectait pas les convictions religieuses de l'élève".

Rédigé par : patphil | 8 déc 2017 09:26:34

La Belgique est au moins aussi décadente que notre pauvre France ! Et peut-être même plus... J'aimerais tellement qu'à l'heure des comptes, les responsables de ces lamentables reculades soient sanctionnées comme ils le méritent, mais l'expérience et la nature humaine montre clairement qu'il n'en sera rien...

C'est extrêmement rageant !

Et puisque nous sommes à parler d'établissements catholiques, j'en viens à penser qu'il faudrait retirer nous mêmes les crucifix, plutôt que de les voir enlever sous les ricanements de nos ennemis... et puis un jour, quand nous pourrons les remettre en place, il faudra le faire faire par ceux qui aujourd'hui baissent le pavillon (pour ne pas dire autre chose...)

Rédigé par : Semper Fidelis | 8 déc 2017 15:37:41

En fin de compte, non, il ne faut pas les retirer du tout ! et plutôt empêcher ceux qui voudraient les enlever... Ceux à qui la présence d'un crucifix gêne ou ennuie n'ont qu'à aller voir ailleurs après tout !

Rédigé par : Semper Fidelis | 8 déc 2017 15:43:41

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas sur ce blog tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.






accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige