"Chaînes et terreur, un évêque dans les geôles communistes"
6 janvier : Rosaire pour la Vie à Notre Dame de Paris

Commentaires

C.B.

Tiens! Le drapeau de l'U.E. a été modifié? Voté quand? par quoi?
(ne nous faisons pas d'illusions: ce qui n'est pour le moment qu'un montage virtuel pourrait bien devenir rapidement une réalité, décidée par consensus de non-élus qui se considèrent comme les maîtres du monde)

Roland Chastain

La liberté de s'... aimer.

Le Forez

Il faudrait revoir la définition du verbe " aimer" ou tout simplement l employer d une façon moins devoyée car je n y vois que des pulsions sexuelles assorties d un réflexe de rejet type kleenex " je prends et je jette !" Souvent mélée de raisons économiques et politiques . Alors je pose la question : oû est l Amour dans tout ce fatras ? Il est nulle part !

pessimiste

Vierge sainte, pardon pour ces souillures de votre couronne étoilée, prise il y a longtemps comme symbole de l'Europe

Johan

jze pense qu'il faut savoir distinguer plusieurs aspect de cette affaire.
Qu'il y ait des homosexuels qui s'aiment sincèrement et durablement est une chose que l'on peut constater quand on en rencontre. En général, ces gens ne fondent pas un militantisme donneur de leçons sur leur vie discrète.
Ils ne sont généralement pas impliqués dans le mouvement politique gauchiste, violent et intolérant LGBT. Ce mouvement LGBTQ...etc ne les représente en rien.

Aimer d'amour conjugal et vivre en couple avec une personne de sexe opposé leur est difficile. On peut donc les voir comme des handicapés léger, comme les myopes ou certaines formes de diabète.

Par contre, la manœuvre de la commission non élue va dans le sens d'une destruction de la famille et du mariage vrai, ceci dans la perspective de la construction du Meilleur des mondes.
Elle n'est certainement pas au service de la liberté.

Johan

Pour répondre à Le forez, je pense que l'on peux observer deux populations homosexuelles de comportements différents, sans que je n'ai d'hypothèse sur les causes de ces différences.

Il y a effectivement des homosexuels vivant de manière désordonnée, incapable de se fixer, de construire une relation durable. Ce qui ne signifie pas qu'ils s'en soient tous satisfaits. Je me souviens du témoignage de l'un d'entre eux lors de la Manif pour Tous. Il soulignait la difficulté majeure ou le non-sens du mariage pour lui et ses semblables à partenaires multiples et compulsifs, tout en témoignant de son respect pour cette institution.

D'autres ont une vie de couple durable similaire à la notre quand à sa pérennité.

Sarimares

Comme dit un humoriste nauséabond qu'il ne faut pas citer, ils mettent bcp d'amour mais tout ce qui pourra en sortir n'ira jamais à la maternelle !

Le Forez

Pourtant Johan , l acte en lui-même reste une abomination et je ne parle que de l acte ! Je veux bien prendre en considération que la nature, pour des raisons inconnues , ait pu dévier , que la personne subissant cette erreur de mutation de la nature , n y est absolument pour rien mais en son fors intérieur , sans prendre référence sur les normes innées de la societe depuis la nuit des temps, soit un homme avec une femme ou le contraire , comprend parfois que ce n est pas normal , que son etat n est pas normal mais qu il a une sorte d handicap Psychologique, ayant des conséquences physiques et comprenant cela , s abstient de toute relation sexuelle , ne cherche pas à sur jouer en faisant semblant d aller chercher l'âme sœur dans le sexe opposé , qui ne lui apporterait rien dans sa recherche de bonheur , juste s abandonner dans ce qui peut l élever , la foî, dans la charité envers son prochain. Là , je respecte cette personne et j en ai connu ; elles existent et sont heureuses mais autrement que nous .
Et question pérennité, j ai un doute car j ai peur que ces gens se donnent en vitrine pour montrer , en sur jouant sur leurs sentiments aux regards des hétérosexuels .
Au fond , et pardon d être un peu dur , ce n est que singerie comme tout ce qui est le mal et sa béquille qui le laisse choir , avec pour conséquence inéluctable,,le désespoir , le desarroi , le rejet de l autre car on ne peut jouer l amour fou du même sexe, que le temps d une pièce , la nature reprenant le dessus par le rejet de l'autre du même sexe ,tout cela caché dans la Comedia del Arte , qui ne fait guère illusion.

Marie Genko

Respecter la liberté d'autrui est une démarche profondément chrétienne.
Elle s'appuie sur la création voulue par Dieu.
Or l'idéologie de l'UE ne se reconnaît pas dans le christianisme, mais plutôt dans une idéologie sexuellement libertaire.
C'est à dire opposée aux Commandements reçus de Moïse et à l'enseignement du Christ.
Il ne reste aux chrétiens conservateurs que l'espoir du renouveau de notre Foi.
L'espoir du retour des chrétiens dans leurs églises. L'espoir de notre prise de conscience qu'il nous est impossible de nous soumettre, nous et nos enfants, au dictat européen de la communauté LGTB.
Car ce dictat est contraire à notre Foi et justement à notre Liberté.
A quand le vote chrétien dans les urnes de ce pays? Un vote clair et sans compromis?

Christian

et l'on voudrait encore nous faire croire
que l'union € ne prend pas parti...

choisir1moralité non chrétienne et
séculière c'est encore choisir mais mal...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.