Taxes : l'imagination au pouvoir
22 janvier : conférence de Xavier Mirabel à Lille

Pour Le Monde, si vous n'êtes pas libertaire, vos positions sont "controversées"

Voici le titre d'un article faisant le portrait du nouvel archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit :

Capture d’écran 2018-01-12 à 06.53.15Quelles sont donc ces positions "controversées", qu'une personne normale comprendrait comme "pas très catholiques" ...? Il suffit de lire l'article, qui nous indique que Mgr Aupetit est, oh surprise !, opposé à la dénaturation du mariage, à l'avortement, à la fabrication de bébés dans des éprouvettes, à la marchandisation des corps et à l'euthanasie... :

Capture d’écran 2018-01-12 à 06.54.42

Il faut vraiment qu'Emmanuel Macron sorte sa loi contre les fausses nouvelles, car les gros médias écrivent vraiment n'importe quoi.

Commentaires

Irishman

"L'Immonde" dans toute sa bêtise et sa suffisance ! Un monument de mépris...

Quand je pense que le Grand Charles avait refilé "gratos" l'imprimerie de l'ancien journal "Le Temps" juste après la guerre à Beuve-Méry, avec l'espoir qu'il en ferait un grand journal français de classe international !

mld

"Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi."
Matthieu 5:11

Stephe

On retire de leur vocabulaire restreint quelques mots répètes jusqu'à en vomir et ces pseudos journalistes seront bien embarrassés pour rédiger leurs pénible petits papiers de commande : Controversé, glacial, stigmatise, cinglant, et tout les "phobes".
Un bon exercice en "école" de journalisme.

Patricia

Après observation, et pour le moment, il semble que Mgr. Aupetit soit un bon berger pour le "troupeau du Seigneur."
C'est un signe encourageant pour les catholiques de base, dont je suis.

Oh!

c'est une chose très difficile à comprendre, que cette admiration pour ce journal, qui sert de "référence" à la presse française comme aux "intellectuels". c'est un journal jargonneux, ambiguë, à la mise en page ennuyeuse, fidèle à la description d'adrien hébrard, "prenez soin de faire emmerdant".
traduisez l'intellectualisme de pacotille, fait vendre, une presse parlant un français exact et donc clair, mettant les nouvelles et les pensées à disposition de tout public, ne permet pas de se distinguer de la concurrence.

il est évident que prendre un journal pour référence est déjà un problème pour des gens intelligents, qui abdiquent ainsi dans une certaine mesure leur capacité critique, mais ce journal se pose carrément comme une instance morale, une sorte de super-surmoi, ce qui est autant ridicule que fascisant.

en fait quelqu'un qui se réclame de "le monde" se décrédibilise sur le plan intellectuel, puisqu'il adoptera pour avoir l'air d'avoir l'air, toute la préciosité, tout le ronflant et le creux que cette publication subventionnée met dans son style, dans sa mise en page et dans la disposition lourde et "gauche" de ses articles.

d'autres font la même chose avec le figaro, ce qui ne change rien au problème.

alors ne lisez pas le monde, ne lisez pas pour autant le figaro, si c'est pour vous donnez un genre, parce que vous avez l'air à votre tour d'un clône du journal le temps. et ce n'est pas, non, un compliment !

éteignez vos écrans et regarder le monde, lisez un seul auteur de valeur à la fois, car il s'agit avant tout d'approfondir les choses: on ne peut vendre n'importe quel flacon à celui qui connaît au moins une boisson de valeur. ce n'est pas pour rien que le bon papier journal sert souvent plus à emballer qu'autre chose, il ne faut jamais se faire emballer par quoi que ce soit, sinon, c'est vous le produit que l'on consomme.

incongru

regardez-moi dans les yeux, je dis la Vérité!
et ce n'est pas un bobard, une fausse nouvelle (parce qu'elle est vieille comme le monde?), ou une promesse qui n'engage que ceux qui la croit?

adam

Il est plus qu'étonnant de voir que le journal Le Monde semble ignorer totalement le catholicisme. Depuis 2000 ans il a toujours été contre le meurtre de l'enfant à naître, contre tout ce qui est contre-nature et pour défendre le droit du plus faible. Le petit de l'homme a besoin naturellement d'un père et d'une mère pour son équilibre. A l'adulte d'être capable de se sacrifier pour lui.

berthon

Bravo Patricia.
Commentez plus souvent s'il vous plait.

lève-toi

ENFIN UN EVEQUE VRAI !

professeur Tournesol

Oh quelle surprise pour le "quotidien de référence" : l'archevêque est catholique !!!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.