Pour une autre Europe
MRJC : les bienfaits d’une polémique

L'Action française va intensifier sa présence en ligne

Suite à la cessation de parution de L’Action Française 2000, Philippe Mesnard, dernier rédacteur en chef répond à Philippe Vilgier dans Présent :

Unknown-8"[...] Les raisons financières sont les principales. La PRIEP, société éditrice du journal, dirigée par Marielle Pujo, dont le dévouement a été inlassable, est arrivée à la conclusion qu’investir à fonds perdus dans le journal n’avait plus tellement de sens à l’heure où la presse écrite connaît une crise mondiale et où les habitudes de lecture se modifient radicalement. Certes, des esprits chagrins ont pu regretter que le journal ne devienne pas un reliquaire maurrassien. D’autres ont apprécié que L’Action Française 2000 soit curieuse de tout, traite intelligemment d’écologie, d’espace, de nouvelles technologies, bref du futur tel qu’il se dessine : l’Action française explore, elle ne fait pas œuvre de miniaturiste nostalgique. Bien sûr, je regrette que tout le royalisme français n’ait pas réussi à se donner un seul organe de presse… et que ce soit le nôtre ! Mais l’essentiel est que la pensée royaliste soit vivace.

L’Action française a toujours voulu être un mouvement politique et un journal. Privée de ce dernier, l’AF ne risque-t-elle pas de perdre une part importante de son influence intellectuelle ?

Permettez-moi d’en douter quand on voit la manière dont l’AF et Maurras sont sur toutes les lèvres. L’Action française forme des militants et des intellectuels depuis plus d’un siècle, ses principes, qu’il s’agisse de nationalisme intégral ou d’empirisme organisateur, ont structuré des dizaines de mouvements, ont influencé les politiques de tous bords. Ce n’est pas cet ultime avatar de la disparition de L’Action Française 2000 qui va d’un coup effacer cette influence de l’esprit des nationalistes, des souverainistes, des intellectuels. Tous les bons esprits vont continuer à puiser dans Maurras et l’AF. [...]

Le mouvement d’Action française, qui vient de lancer sa maison d’édition (avec une réédition de Maurras), va par ailleurs intensifier sa présence en ligne, avec son site et ses réseaux sociaux, et des colloques sont programmés. J’anime un journal sur Radio Courtoise. Bref, le mouvement, qui est distinct du journal, va développer ses propres canaux et ne se prive sans doute pas de réfléchir à un support imprimé. Mais je ne voudrais pas préjuger ni de l’avenir de la PRIEP ni des décisions que prendra le Secrétaire général."

Commentaires

Alpin


, Peut-être serait-il bon et bénéfique pour "l'action française " et au-delà pour le peuple français de faire paraître un ouvrage portant
"sur le bilan " des 5 républiques .
Il semblerait à toutes et tous qu'après 230 ans d'existence il n'y aurait rien là d'anormal et d'incohérent à faire paraître "au grand jour "
le "bilan " de cette république et de ces "valeurs " dont ils tous ont plein la bouche !!!!!

Je vois d'ici l'intitulé de l'ouvrage ,donc rien que le nom risquera de provoquer quelques insomnies aux "fossoyeurs " de la mère partie .

"La république ,230 ans d'existence ,et après "

La république jouerait-elle contre la France ?

C'est en tout cas ce que pensait Bismarck ,qui comme chacun était un ami de la France !!!

https://nos-medias.fr/video/mettre-fin-ce-regime-decadent-l-appel-de-beatrice-bourges-0cafebleu.over-blog.com/article-16883112.html

Alpin

J'ai été trop rapide.

" La république ,230 ans d'existence.

le bilan "

Titre encore plus incisif et plus incitatif à l'achat .
Donc à la parfaite connaissance d'un système qui ne fait que participer au déclin de la France ,voire à sa disparition totale avant de passer à la phase "PARTITION ,comme le dit
"innocemment " Flamby !!!

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/10/12/31001-20161012ARTFIG00292-immigration-l-incroyable-aveu-de-francois-hollande.php

gh

La disparition du journal historique dans sa version papier prouve que l'AF ne sert plus à grand chose. A ranger dans les tiroirs de l'Histoire.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.