« 1er mars : Conférence de Guillaume Bernard au Vésinet | Accueil | Naissances : Les méthodes naturelles modernes sont efficaces à 99% »

27 février 2018

Propos immondes de Catherine Millet à propos d’Anne-Lorraine Schmitt

Dans la série "balance ta truie", Catherine Millet tient le pompon. En gros, elle écrit dans Le Point que c’est de la faute de cette pauvre catholique si elle a été assassinée : elle aurait dû se laisser violer !

Marlène Schiappa doit défendre les femmes contre cette apologiste du viol.

DXC28EhWsAI9xjH

Posté le 27 février 2018 à 14h53 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

Mais quelle pourriture...
Contrairement à ce que dit cette femme, il existe des personnes qui sont prêtes à mourir pour défendre ce qui doit l'être. C'est une question de dignité. Plutôt mourir que d'abandonner ça!

Rédigé par : Arnaud | 27 fév 2018 15:02:17

Quelle s....e !!!

Rédigé par : Antoine de Lisbonne | 27 fév 2018 15:19:18

à quel degrès d'annimalité est-on arrivé?
Cette jeune fille a sauvé sa Vie eternelle, comme Maria Goretti.
Mais allez faire comprendre ça à nos Révolutionnaires pour qui il n'y a pas de loi au-dessus des lois de la Ripoublique, donc la loi divine doit être soumise aux lois de la Ripoublique.

Rédigé par : Tonton Jean | 27 fév 2018 15:28:30

Après lecture de l'article du Point, je crois que l'élémentaire bon sens (l'attitude conforme au respect de sa Foi et de ses convictions) ne soit quelque chose d'inaccessible à Catherine Millet...

En tout cas une question bien digne d'elle, puisque elle fait partie de ces malades qui sont incapable d'envisager la vie en dehors d'une sexualité désordonnée et débridée !

Et puis dans le fond, je crois surtout qu'elle avait envie de nous cracher dessus... Ma première réaction serait de lui envoyer un "entarteur", mais elle serait trop contente de passer pour une pauvre victime !

Prions pour cette malheureuse âme déboussolée, en espérant qu'elle se convertisse avant son "passage"...

Rédigé par : Irishman | 27 fév 2018 15:42:20

quelle truie et encore je déshonore les truies. Immonde il n'y a pas d'autres mots

Rédigé par : gaudete | 27 fév 2018 15:55:47

Cette Catherine Millet est immonde ! Je crois q'ailleurs qu'elle a écrit des torchons de débauche, laide comme un pou de physique et d'âme.
Comme elle n'a rien à offrir il ne lui reste que à salir les autres !
Elle doit être pour l'amour vache incapable de tendresse et compassion , et je devrai dire de fornication vache ...
C'est cela la déshumanisation ....Gageons qu'Anne-Lorraine avec sa sainteté l'aurait prise en pitié....et qui sait oeuvre d'où elle est pour lutter contre la noirceur et la stupidité de son accusatrice lâche qui ne doit pas être à une fellation près...

Rédigé par : logorrhée | 27 fév 2018 15:58:52

En plus grâce Anne-Lorraine, j'espère que le violeur est arrêté et ne fera plus de mal pour un temps ce que la première victime n'était hélas pas parvenue à faire...C'est une honte qu'il faille d'ailleurs ce genre de sacrifice de vie pour que la justice se bouge !

Rédigé par : logorrhée | 27 fév 2018 16:01:49

Avis aux "porcs en chaleur": débrouillez-vous pour mettre la main sur Catherine Millet. Elle sera certainement très ouverte à toute pratique sexuelle qui vous donnera satisfaction. Visiblement, elle vous donne carte blanche!
Comment une femme peut-elle tenir de pareils propos!

Rédigé par : C.B. | 27 fév 2018 16:03:42

Quel bloubiboulga !
Qu'est ce que c'est que cette interprétation douteuse de St Augustin qui, d'après cette Catherine Millet, amènerait à penser qu'il est mieux voire carrément indifférent de se laisser violer !
Et que dire de la conclusion 1 cas soumis=reste en vie, 1 cas de rébellion=morte.... comme si de pauvres victimes soumises n'étaient pas mortes non plus ! Comme si le viol répondait, sous prétexte que c'est le même individu, à des règles invariables....
Et la pseudo leçon de morale derrière où on lit très clairement : c'est parce qu'elle est catho intégriste que ça s'est mal fini pour elle, si elle était même catho mais intelligente ça n'aurait pas fini comme cela....
Bref, c'est consternant de bêtise et de méchanceté.

Rédigé par : Isabelle | 27 fév 2018 16:06:57

"Marlène Schiappa doit défendre les femmes contre cette apologiste du viol"
Vous plaisantez ou quoi? La Schiappa est une pourriture du même tonneau. Elles ne supporte les Cathos que pour mettre ses enfants dans leurs écoles, bien à l'abri du "multiculturalisme"

[Evidemment, c'est de l'ironie. MJ]

Rédigé par : toto | 27 fév 2018 16:31:03

Cette misérable "auteur-e", qui s'exhibait jadis entièrement nue devant des photographes con-plaisants, doit tellement être mortifiée de ne pouvoir échapper à sa décrépitude charnelle, qu'elle s'acharne sur une jeune fille morte. Quelle courage en effet, puisque cette dernière ne peut plus lui répondre...
Cette odieuse prétention de Mme Millet à lire dans l'intimité d'une jeune âme aussi criminellement pure à ses yeux, tout en tordant avec perversité les propos de saint Augustin, ne fait que révéler une autre décrépitude, plus grave, plus profonde, plus abjecte, celle de son propre cœur, déjà mort...
Oui, la jeune fille assassinée demeure bien plus vivante qu'elle !

Rédigé par : David | 27 fév 2018 16:32:33

Bernanos écrit, dans Le journal d'un curé de campagne, que la Vierge Marie est "plus jeune que le péché."
On peut alors se demander si Mme Millet, en assassinant une deuxième fois cette jeune victime héroïque, ne se montre pas elle-même plus vieille que le péché...

Rédigé par : David | 27 fév 2018 16:37:13

De la part du Point c'est étonnant.
Maintenant il y a une des solutions radicales pour manifester son mécontentement : téléphoner à la rédaction du Point pour les insulter.

Rédigé par : Xavier@yahoo.fr | 27 fév 2018 16:39:17

Nouvelle doctrine "socialiste", le viol salvateur consentant ? Car les prostituées nous précédent dans le Royaume des Cieux, dit la Bible...

Rédigé par : CVV | 27 fév 2018 16:55:45

Elle doit probablement aimer cela. Donc, elle ne comprend pas que d'autres puissent avoir des réactions qui sont à l'opposé des siennes.

Rédigé par : vaucenay | 27 fév 2018 17:30:04

Décidément, la malheureuse Anne-Lorraine et sa famille n'en finissent plus d'être accablées par les racailles d'extrême gauche comme si les 34 coups de couteau assénés à cette magnifique jeune femme ne suffisaient pas . On se souvient des magistrats du Syndicat de la Magistrature qui avaient, d'une façon particulièrement ignoble, inscrit Philippe Schmitt, le père d'Anne-Lorraine , au " mur des cons "; à présent , voici l'article immonde de cette Millet qui fait l'apologie de la soumission. L'extrême gauche est pourrie jusqu'à la moelle !

Rédigé par : Norbert | 27 fév 2018 18:38:49

《 potius mori quam foedari》, plutôt la mort que la souillure. Il n'y a pas besoin d'être catholique pour se défendre dans ces cas. C'est un instinct chez beaucoup de femmes.
Mais une traînée peut-elle le savoir et le comprendre?
La seule consolation des pauvres parents a été de pouvoir se dire que grâce à son courage leur fille n'avait pas été violée.
Rappelons par ailleurs que le père de cette jeune fille s'était retrouvé sur le mur des cons.....

Rédigé par : westward | 27 fév 2018 18:54:58

aucun respect pour les parents d'Anne Lorraine, cette femme est un "voyou"!!!
elle se considère comme un simple animal sans âme ni valeur, un viol est une meurtre moral!!

Rédigé par : ohlala | 27 fév 2018 19:32:26

Quand Catherine Millet parle, écrit ou fait du cinéma, j'ai l'impression d'entendre une auge à cochons.

Rédigé par : René Clémenti | 27 fév 2018 19:43:08

C'est ni plus ni moins un appel à la soumission au viol le plus dégueulasse: fellation imposée avec couteau sous la gorge par un type qui ne s'est sans doute pas lavé depuis huit jours et qui, de toutes façons, peut très bien égorger sa victime, une fois son "besoin pressant" satisfait. Anne-Lorraine à nouveau poignardée par la dague enduite de fiel de cette "féministe".

Rédigé par : amdg | 27 fév 2018 20:08:55

C’est cette petite différence qui sépare le vice de la vertu, l’héroïsme de la lâcheté.

Rédigé par : Hilaire | 27 fév 2018 20:20:33

Ignoble animal décérébré.

Rédigé par : solange | 27 fév 2018 20:36:42

mme millet doit aller rencontrer le violeur en prison pour des relations sexuelles tous les jours et tous les filles en liberte auront la paix....

Rédigé par : jerome | 27 fév 2018 20:53:53

Peut-être que cette femme s’est-elle fait violer?

Rédigé par : Paule | 27 fév 2018 20:57:44

ce texte est inimaginable, et , vu nos pauvres moyens humains et "citoyens", devraient ,pour le moins, valoir à son auteur(e) une condamnation judiciaire exemplaire (incitation au viol)

Rédigé par : bébert | 27 fév 2018 21:45:51

CVV, ce n'est pas la peine d'en rajouter dans l'ironie, vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais là vous blasphémez.
utiliser les écritures pour faire un "bon" mot, de la sorte n'élève personne, loin s'en faut.


Rédigé par : Oh! | 27 fév 2018 21:59:45

Elle a sauvé son âme en perdant la vie!
Ne vous en déplaise.
Ne vaut mieux-t-il pas mieux gagner l'éternité plutôt que de la compromettre en ne privilégiant qu'une vie d'au grand maximum 120 petites années qui seront de toutes façons perçues comme non abouties et insipides?
Le pari de Pascal n'a malheureusement jamais converti personne.
Pourtant l'argument est imparable.

Rédigé par : clemsius | 27 fév 2018 22:42:31

Quand Anne-Lorraine sera canonisée que répondra cette femme ?
Prions pour la conversion de cette pauvre femme qui ne comprend rien à rien et qui prétend comprendre saint Augustin.
Anne-Lorraine prie pour le salut éternel de cette pauvre femme.

Rédigé par : fauche gérard | 27 fév 2018 23:01:45

Qu'attendre d'autre d'une nymphomane exhibitionniste, jouissant de la perversité sexuelle. Lorsque, toute jeune, son père la prostituait au bois de Boulogne, elle a apparemment tout accepté d'emblée ; Le viol, elle ne peut savoir le drame que cela représente car elle a toujours été consentante aux pires dépravations.
Il y a deux sortes d'âmes féminines strictement inviolables, celles des saintes et martyres, par refus catégorique, et celle des démones par complicité jouisive.

Rédigé par : Exupéry | 27 fév 2018 23:36:21

Prions pour la conversion du cœur de Catherine Millet. (Faut être nombreux, y'a du boulot !)

Rédigé par : Boubou | 28 fév 2018 05:10:16

Avis à tous les violeurs pas trop regardants :
Catherine MILLET vous cèdera gentiment...

Rédigé par : DUPORT | 28 fév 2018 09:53:44

qu'ose écrire qu'elle aurait du se laisser violer c'est immonde!
mais quand une femme ose l'écrire, c'est plus qu'immonde, aucun adjectif ne me vient en tête!

Rédigé par : patphil | 28 fév 2018 10:53:38

Cette Millet c'est vraiment une honte et impossible d'en dire plus car avec ce genre de sosc.......................

Rédigé par : alaintassin | 28 fév 2018 11:32:25

En pleine campagne de détestation publique des agressions sexuelles réelles ou assimilées, alors qu'on cloue au pilori le premier mâle venu parce qu'il a osé émettre une appréciation non sollicitée, il fallait quand même oser! Je ne connais pas cette Mme Millet, mais j'imagine qu'elle est la première, dans les dîners en ville, à se répandre sur "l'insoutenable sexisme des mâles dominants et leu nature seconde de porcs en puissance"!
Et en plus, c'est publié par un magazine qui a pignon sur rue et prétend se tenir sur une ligne rigoureusement conforme à la pensée dominante!
Le tout est à vomir!

Rédigé par : kempf | 1 mar 2018 10:48:57

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige