« Chine : des chrétiens envoyés en camp de rééducation | Accueil | Malgré la neige les Sentinelles veillent à Montpellier »

07 février 2018

Sinistrisme : comment on passe de la droite à la gauche

Jean-Yves Camus, Directeur Observatoire des Radicalités Politiques et bon connaisseur des droites, été interrogé dans l'Incorrect par Bruno Larebière. Il raconte pourquoi, dans sa jeunesse, il est passé du gaullisme à la gauche :

Capture d’écran 2018-02-06 à 21.42.43 Capture d’écran 2018-02-06 à 21.43.06 Capture d’écran 2018-02-06 à 21.43.15Capture d’écran 2018-02-06 à 21.43.23

Posté le 7 février 2018 à 08h54 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France

Commentaires

Il s'agit là d'une verité partielle; à l'epoque où l'ENA n'existait pas nombre de futurs dirigeants etaient formés dans un collège religieux rue N.d.des Champs à l'entrée duquel se trouvait le portrait du general et aussi quelques graffitis de l'OAS à mon epoque.
Je me souviens que beaucoup de mes condisciples etaient issus de ce qu'on appellerait aujourd'hui la nomenklatura

Rédigé par : Papon | 7 fév 2018 09:17:29

Continuer à admirer De Gaulle,alors qu'il est à la fin de sa carrière n'est pas pour cet "Observateur"le signe de connaissances historiques sérieuses, pour la seconde guerre mondiale.

Rédigé par : Bainville | 7 fév 2018 10:07:54

J.Y Camus était pour un centre-droit social, genre De Gaulle; il est anti-libéralisme pur; il a été dégoûté par l'affairisme et la suffisance des grands bourgeois; et son cœur a basculé à gauche, cela se comprend, c'est cohérent.

Rédigé par : Philomène | 7 fév 2018 10:59:51

un conservatisme bourgeois qui sévit encore de nos jours, cette bourgeoisie polie qui a manifesté contre le mariage pour tous mais qui ne votera jamais FN car trop à gauche!!!!

il faut que tous ces préjugés tombent si on veut sauver la France, si on ne veut pas que les français soit les "esclaves" de la mondialisation, de la globalisation!

la référence à De Gaulle détourne du vrai débat, vivre plutôt que survivre!!!

Rédigé par : ohlala | 7 fév 2018 11:56:33

Le gaullisme n'a été qu'un gauchisme repeint aux couleurs pseudo-patriotiques et catholiques. Après guerre de Gaulle a livré la France aux communistes et aux "cathos" de gauche, sous des dehors de "restaurateur". Il a bien berné les royalistes orléanistes et la majorité des Français qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.
Donc monsieur Camus n'a pas à beaucoup se déplacer pour aller du gaullisme à la gauche. Ce sont les mêmes idées fausses.

Rédigé par : toto | 7 fév 2018 12:57:32

Ridicule !
Camus est le type même de ces intellectuels « paumés » idéologiquement, faute de réflexion personnelle suffisante : parce qu’ils prennent la rupture d’avec leur milieu d’origine pour une preuve de leur indépendance d’esprit, ils s’ingénient à faire le contraire de leurs parents.
Camus est issu d’un milieu de droite, bourgeois et catholique pratiquant : il est passé à gauche, crache sur l’argent (comme tous ceux qui en ont) et s’est converti au judaïsme. Normal : nombre de gens ayant le même profil ont fait de même à son âge. Aujourd’hui, nul doute qu’il rallierait les Insoumis de Mélenchon et se convertirait à l’islam, comme bon nombre d’autres Français « bien nés. »

PS. La critique du personnel politique de la Troisième République est tout à fait révélatrice de l’absence de réflexion personnelle de ce monsieur. Il y avait des figures de qualité à l’Alliance démocratique, mais nos experts semblent l’ignorer. Faute d’avoir étudié ce qu’ils critiquent ?

Rédigé par : Philippe Jaunet | 7 fév 2018 14:44:38

@toto

entièrement d'accord !

@Philippe Jaunet

Le personnel politique de la IIIème, malgré ses insuffisances, était bien supérieur à celui actuel !!! déjà par sa culture très supérieure....

Rédigé par : scat | 7 fév 2018 15:23:44

@scat : Merci.
Vous dites : « déjà par sa culture très supérieure.... »
Et j’ajouterai : « par son patriotisme. »
Même des hommes politiques dont l’action au Parlement ou au Gouvernement doit être sévèrement critiquée – je pense notamment à Clemenceau – avaient la France chevillée au corps. Rien à voir avec la classe politique actuelle, qui, de la gauche multiculturaliste à la droite mondialiste, « se veut citoyenne du monde… »

Rédigé par : Philippe Jaunet | 7 fév 2018 16:01:26

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige