« Emmanuel Macron et la PMA sans père : la première condition. #Juste | Accueil | C’est arrivé un 14 mars… »

13 mars 2018

Les soutiens de Marion Maréchal-Le Pen écartés au FN

Images-5Alors que Marine Le Pen envisage de nouer des alliances externes, il semble qu'en interne elle ait écarté les soutiens de la branche "marioniste". Un cadre explique :

"Traditionnellement, on laisse un strapontin à chaque sensibilité. Là, ce sont surtout les 'marinistes' qui sont représentés".

Cet interlocuteur en veut pour preuve la non-intégration de deux étoiles montantes du parti, "suspectées d'être proches de Marion Maréchal-Le Pen", au Conseil national: Antoine Mellies et François de Voyer. Le premier est conseiller régional FN et fondateur du collectif Audace, dont la présidence a récemment échu au second. Autre absence: celle de Thibaut Monnier, secrétaire départemental de l'Isère et une autre figure d'Audace. Cette structure de "jeunes actifs patriotes" a pour ambition de séduire les entrepreneurs et échange notamment avec Jean-Frédéric Poisson. Mauvais signe pour un parti qui veut nouer des alliances.

Non élus au Conseil national, Antoine Mellies et François de Voyer n'ont pas été repêchés par la Marine Le Pen. Thibaut Monnier est le président de l’Issep, l’Institut des sciences sociales, économiques et politiques qui est en train de se mettre en place à Lyon avec l’appui de Marion...

Interprétation lapidaire d'un cadre:

"les 'marionistes' ont été exécutés ce week-end".

Un élu du sud confirme :

"Mais s'il y a des perdants et des gagnants à l'issue du congrès, les proches de 'Marion' font partie de la première catégorie". "Comme il n'y a plus personne pour les protéger, les 'marionistes' se sentent clairement menacés".

Marine Le Pen refuse de voir se développer une contestation qui la fragiliserait. Il semble qu'elle ne cherche à s'entourer que de flatteurs. 

Nicolas Bay est également dans le collimateur de l'état-major:

"D'aucuns voient en lui le cheval de Troie des identitaires dans un contexte où Marine Le Pen veut réduire leur influence". "Bay est la cible numéro un de l'entourage de Marine Le Pen".

Addendum 14/03 - Dans un tweet, François de Voyer indique qu'il a lui-même demandé de ne pas intégrer le Bureau national, par manque de temps :

Posté le 13 mars 2018 à 20h08 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France

Commentaires

Méfiance totalement avec cette information. Je connais bien le FN de l'intérieur et j'étais à Lille et je peux vous assurer que les personnes mentionnées n'ont pas été écartées. Inutile de voir là un complot anti Marion ou anti-catho...c'est tout simplement la conséquence du fait que ces jeunes gens ne sont pas encore assez anciens ou connus parmi les adhérents et n'ont donc pas obtenu le nombre de voix nécessaires. Nicolas Bay, Bruno Gollnisch, Agnès Marion, Sabine de Villeroché, Hervé de Lepineau, et bien d'autres encore ont été bien élus.

Rédigé par : Thibaud | 13 mar 2018 20:18:44

au-dela de ces tergiversations internes, le problème c'est que se profile déjà l'orchestration par le "système" d'une redite de l'élection pour dans 4 ans avec les mêmes acteurs,ce qui donnera la victoire de Macron, réélu, et la défaite (comme dab) des LePen

Rédigé par : bébert | 13 mar 2018 20:39:22

oiseux , 400 candidats 100 élus pour simplifier , donc des malheureux dignes de respect , le problème est plutôt que les départements ayant de gros contingents d'adhérents ont été favorisés , mais c'est mathématique.

Rédigé par : DAM | 13 mar 2018 20:42:07

DAM a raison : il faut rappeler la règle des 400 candidats pour 100 places. Je peux vous certifier en examinant attentivement les élus que les cathos sont surreprésentés et que les partisans de Marion n'ont fait l'objet d'aucune mise à l'écart.

Rédigé par : Thibaud | 13 mar 2018 21:23:44

Marine, ce qu’elle aime, c’est débattre ou le théâtre. Aucune candidature face à elle lors du congrès ? Peur de débattre face à Éric Dillies. Reprise en main du parti par la direction. Marine est une erreur de casting. Une erreur tragique.

Rédigé par : Letalle | 13 mar 2018 21:32:24

Bigre ! Huffingtonpost : le Salon Beige croit aux racontars de ce canard ?

Rédigé par : Julie | 13 mar 2018 21:33:29

"les 'marionistes' ont été exécutés ce week-end".... lit-on

Franchement, n'exagérons rien !

1) d'abord les "marionistes" sont aussi des marinistes !!! Donc n'opposons pas trop les deux tendances !

2) ensuite il y quantité d'élus "marionistes" (ou proches) au Conseil national.
Pensez-vous vraiment que les Gollnisch, Colombier, Chaussat, Lacoste père et fille, Perrot, La Tocnaye, Briffaut, de Villeroché, Malherbe, Boudot, Arnautu, Vardon, de Béjarry, Salagnac, Subtil, Navaranne, de Lépinau (suppléant de Marion en 2012) (je pourrais en citer des dizaines) tous élus au Conseil national ne sont pas des "sensibilités" proches de Marion ? bien sûr que si !!! Même les Ravier, Sanchez, Monnot, Pennelle, Bay, Lebreton et d'autres n'en sont pas bien éloignés "idéologiquement" !

Les "fans de Marion", "proches de Marion", "marionistes" (appelons-les comme on veut) et plus largement "FN canal historique", droitistes et catholiques de conviction sont très bien représentés au Conseil national FN. Certes Marine n'en repêche pas une grande quantité mais.. au dernier Congrès du FN c'était aussi des proches de sa sensibilité qu'elle avait "repêchée" ! C'était également des proches du funeste Philippot qu'elle avait repêchée ! partisans du funeste qui cette-fois ci n'existent plus...

3) Parlons des "repêchés". Je suis loin de connaître les 20 personnalités mais toutes ne sont pas hostiles à "Marion" : citons Cyril Nauth (maire de Mantes-la-Ville), Mathilde Paris (pro-vie, très engagée dans le combat lors manifs pour Tous)... Gilbert Collard (logique quand même, en tant que député, qu'il soit "repêché"), JM Dubois (un vieux de la vieille), Jérôme Rivière ou Philippe Olivier, qui sont clairement de droite, ne me semble pas non plus des ennemis de "Marion"...

4) certes, en repêchés, il n'y a ni Antoine Mellies ni François de Voyer... et alors ? ce sont deux gars bien sympathiques mais on ne parle là que de deux cadres bien jeunes et ils ne sont pas connus du tout des français, (allez,... 3 si on compte Monnier) donc n'ont pas du tout d'importance. étoiles montantes du FN ? bien pâles étoiles quand même, bien jeunes et peu connus... Marine Le Pen ne pouvait pas "repêcher" tout le monde... et logiquement , comme prévu, repêche prioritairement des cadres de sa sensibilité.

et puis, surtout... : le conseil national du FN n'a que très très peu d'intérêt.... (ne s'est -il réuni ne serait-ce qu'une fois lors du dernier mandat ? il ne me semble même pas...)

Alors, soyons un peu sérieux....
Tout cela me semble un bien mauvais procès

La réalité, c'est que ce congrès n'apporte pas de bouleversement important.... on retrouve un peu les mêmes noms par rapport au précédent conseil.

Rédigé par : TFP | 13 mar 2018 21:53:22

Letalle, soyez un peu sérieux. Dillies n'avait aucune chance de gagner face à MLP. Donc MLP n'avait pas peur de débattre puisqu'elle n'avait pas peur de perdre... ne pouvant pas perdre

La raison est donc ailleurs

Rédigé par : scat | 13 mar 2018 22:06:52

Et puis, Letalle, ne dîtes pas que MLP "aime débattre" pour après écrire la ligne suivante qu'elle a "peur de débattre avec Dillies" !! Encore une incohérence de votre part.

Rédigé par : scat | 13 mar 2018 22:08:38

Oui, Thibaud,

Agnès Marion bien entendu, que je pensais ne pas être élue. Et je vois qu'elle est élue et même très bien élue (37ème quand même, pas mal du tout) et je vois aussi dans les 100 le nom de Nicole Hugon (catho tradi, de l'association de l'Eglise St Bernard de Lyon) et d'autres, mais certains noms me sont inconnus

Rédigé par : TFP | 13 mar 2018 22:32:26

Je suis moi aussi très prudent avec ce genre d'analyse. J'ai tout de suite trouvé plusieurs éléments rassurants.
... Et puis, je trouve le spectacle de la France -
gérée comme une filiale en difficultés par le syndic de liquidation de notre pauvre pays - assez terrifiant pour ne pas gaspiller notre énergie en soupçons et doutes sur Pierre et sur Paul. De toutes manières des mouvements puissants sont à l'oeuvre dans les électorats dont les chapelles devront tenir compte. Une vraie recomposition est en marche.

Rédigé par : esprit libre | 13 mar 2018 23:10:19

Je confirme que Marine a peur de débattre avec Éric Dillies. Marine évite toutes les questions et les réflexions sur les erreurs stratégiques du FN. Elle préfère danser sur du Goldman ? Elle n’est pas la femme de la situation. Elle verrouille le mouvement de la direction vers la base. Le FN vit un printemps démocratique où seule Marine à droit de citer. Elle communique et prend la pose.

Rédigé par : Letalle | 14 mar 2018 07:34:12

J’etais À Lille, beaucoup de non marionistes n’ont pas été repêchés,
J’ai discuté avec une personne d’une vaucluse qui m’a dit être content car six vauclusiens entraient au cc cinq élus et un repêché par Marine, P Lottiaux, très proche de marion lui aussi.
Si il y a des proches de Marion ce sont bien eux.

Rédigé par : Chaussande | 14 mar 2018 07:44:17

N.Bay:FN >MNR>FNRBM>Identitaire????

Rédigé par : Roldic | 14 mar 2018 08:23:06

Marion et ses soutiens devraient recréer le Front National : le nom n'est pas la propriété du parti de Marine, puisqu'il avait été repris par Jean-Marie Le Pen d'un parti, qui plus est d'extrême gauche, créé après la guerre et alors disparu.

Rédigé par : Michel | 14 mar 2018 08:49:57

Venant de ce torchon gauchiste je me méfierais des faque nious!

Rédigé par : gaudete | 14 mar 2018 08:58:17

Je suis plutôt d'accord avec bébert... En fait, le problème du FN, c'est la famille Le Pen ! Jean-Marie avait un beau jouet, que Marine un jour a voulu pour elle seule ; et puis Marion s'est pointée : je peux jouer aussi ?

Je crains malheureusement que, malgré toutes ses qualités, Marion Maréchal-Le Pen ne puisse jamais accéder à de hautes responsabilités nationales, elle traîne son nom comme un boulet, et c'est la seule chose qui compte pour nos merdias...

Rédigé par : Irishman | 14 mar 2018 09:00:46

MLP préfèrent s'entourer de Chenu ou de Briois... Wauquiez se frotte les mains...les autres s'inquiètent,sans un FN fort comment vont-ils se faire élire?

Rédigé par : Michael Jeaubelaux | 14 mar 2018 09:36:08

Les allumettes cela ne sert qu'une fois. Les candidats à la présidence de la république, trois fois maxi. Je ne parle pas de Cheminade mais de ceux qui ont une chance d'y arriver. Mitterrand et Chirac nous ont eus à l'usure. JMLP au top en 2002 s'est effondré le coup d'après. Je suis effrayé (comme disent les anglais) mais sa fille Marine risque bien de subir le même sort en 2022. Sauf si elle imite de Conrard et Hollande le silence prudent et se retire le moment venu sur la pointe des pieds. Au profit de qui? That is the question.

Rédigé par : Marcos | 14 mar 2018 09:41:53

cet article me semble assez fantaisiste!
s'il y avait une guéguerre des sous chefs, alors ce serait ultra grave; l'union des droites molles (LR) et des autres est la seule solution pour que les bobos ne soient plus au pouvoir!

Rédigé par : patphil | 14 mar 2018 09:45:14

Tant que les cadres et les princes de ce parti croiront que le darwinisme social, la guerre manichéenne est la clef d'interprétation de la politique, des rapports humains et en fait de tout le reste ou presque, nous aurons là des gens qui intriguent pour dominer.

les catholiques de la bourgeoise noblesse, ou de la noble bourgeoisie pourront se féliciter d'être représenté dans ce qui n'est pas un conseil du prince mais un rouage de mécanique interne.

En quoi sur le fond est-ce différent de la doctrine marxiste bien comprise ? cela ne l'est pas. alors ce parti familial s'inclinera encore et encore devant les forts du moment, ne se donnera pas les moyens d'être réellement au pouvoir.

ce décompte des présents, plus ou moins les même, cette candidature unique avec un 100 % grotesque, plus la danse un soir de grande tristesse et d'anxiété pour des millions de gens, suite à un débat sur lequel on ne veut pas revenir, mais qui reviendra toujours dans la pensée des gens qui eux n'aiment pas être méprisé de cette manière, tout cela fait que le front national de quelque manière qu'on le nomme, les gens en sont marris, consternés, révulsés !

ce n'est pas le barnum qui changera le fait que les gens souffrent à cause de ces privilégiés si haut perchés, qu'ils ne savent même plus à quel point il se sont rendus odieux !

le culte de marion, l'adulation de madame le pen, allons, allons ! il s'agit de politique, pas de religion pour idolâtres mal dégrossies ! si ces gens sont encore à croire que le diplodocus et la hache de pierre itou, expliquent leur psychologie infantile, il faut les laisser à leur marotte et gouverner sans eux et notre vie et celle des institutions de ce pays.

Rédigé par : oh! | 14 mar 2018 10:23:12

Letalle, personne ne dit qu'il n'y a pas un problème avec Marine (je suis d'accord avec vos accusations qui sont fondées), on le sait tous ici, et on le dit sans arrêt. J'ai souligné votre incohérence. On ne peut pas écrire qu'elle aime débattre pour après dire 5 mots plus loin qu'elle a peur de débattre, que ce soit avec Dillies ou un autre... voilà c'est tout

Rédigé par : scat | 14 mar 2018 12:01:21

@ Michel : vous ne croyez pas si bien dire ! Jean-Marie Le Pen se réserve le droit de récupérer le nom "Font national", puisque Marine le laisse tomber... non pas que notre Jean-Marie va redevenir président d'un nouveau FN -il n'en a plus envie, ni la force à son âge- mais peut-être pour recréer une structure, qui aurait comme nom "FN" et de le confier à une personnalité de confiance ou, pourquoi pas, à plusieurs personnalités (des coprésidents)... à suivre donc.... en tout cas les prochains mois pourraient s'avérer intéressants....

Rédigé par : scat | 14 mar 2018 12:06:45

Irishman : Marion s'appelle Décosse par son mariage (civil ou je ne sais), et Maréchal par son nom de jeune fille. Décosse ou Maréchal, c'est tout. C'est une erreur de l'appeler "Maréchal Le Pen", c'est simplement de la com', ça. Ce qui prouve d'ailleurs que mettre en avant (par les militants FN, et acceptée par Marion) le nom "Le Pen" a été un ATOUT et non pas un handicap pour elle. Car sinon elle ne se serait pas appelée ainsi...

Marine, elle, est bien une Le Pen par son nom de naissance, Marion n'est pas une Le Pen !...

Et puis Marion, malgré son nom un peu fabriqué, qu'elle pourrait très bien changer à l'avenir, a fait un très gros résultat en PACA lors des régionales. Faire 53% dans le Vaucluse, 50% dans le Var... en duel face à la fausse droite, (ce qui est une très mauvaise configuration pour le FN, pour gagner un second tour !), est quand même un sacré exploit. Ce qui prouve que son nom n'est pas en soi "le" problème. Un duel FN /PS elle aurait gagné sans problème... un Ravier, un Rachline, un Lottiaux, un Boccaletti, un Bettati ou un Rivière en PACA aurait fait moins, et vous le savez très bien !!

Le nom n'est pas le problème (passer de FN à RN, par exemple). Le problème est toujours le fond, pas la forme.

@ patphil :

si c'est pour remplacer les "bobos" comme vous dîtes, par la "droite molle" (remplie de bobos d'ailleurs !!), alors on n'aura pas gagné grand chose....

Rédigé par : scat | 14 mar 2018 12:21:44

@scat : une fois de plus, les grands esprits se rencontrent ! 😀

Rédigé par : Michel | 14 mar 2018 17:45:47

En politique on a les marionnettistes et en religion tradi les accordéonistes. C'est le spectacle permanent.

Rédigé par : Marcos | 15 mar 2018 09:33:16

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige